Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme11 mars 2019
|Des activistes des droits de l’homme dressent un bilan de la semaine dernière

Burundi - Sécurité9 mars 2019
|Une journée internationale pas tendre pour les membres du Cnl

Burundi - Sécurité8 mars 2019
|Des maisons s’effondrent suite à un ravin au sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité7 mars 2019
|Vers la fin du feuilleton des 600 militaires burundais restés en Somalie

Burundi - Sécurité6 mars 2019
|Une attaque armée fait une personne blessée dans la capitale politique

Burundi - Sécurité5 mars 2019
| Deux corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité4 mars 2019
|Un policier tire à bout portant faisant trois morts dans un bistrot de Gatumba

Burundi - Sécurité 2 mars 2019
|Encore des nouveaux corps sans vie signalés sur le lac Rweru

Burundi - Sécurité Routière1er mars 2019
|Un élève tué lors d’un accident de roulage !

Burundi - Somalie - Sécurité28 février 2019
|Des militaires burundais en Somalie entre le marteau et l’enclume

Burundi - Sécurité27 février 2019
|Un cadre de l’Etat arrêté par le service national des renseignements

Burundi - Sécurité26 février 2019
|Un sexagénaire tué dans le Sud Est du pays

Burundi - Sécurité 25 février 2019
|Cinq personnes sans vie repêchées flottant sur le lac Rweru

Burundi – Sécurité 23 février 2019
|La police de Kayanza lance un cri d’alarme !

Burundi - Sécurité22 février 2019
|Des policiers appréhendés pour torture d’un homme d’âge avancé

Burundi - Sécurité21 février 2019
|Un père tue son fils dans une bagarre

Burundi - Sécurité 20 février 2019
|Deux membres du parti Cnl interpellés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 19 février 2019
|Un quadragénaire tué à la machette en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité18 février 2019
|Des armes saisies ce weekend par la police

Burundi - Sécurité16 février 2019
|Quand des policiers deviennent sources d’insécurité !

Burundi - Sécurité15 février 2019
|Un homme passe de vie à trépas dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 14 février 2019
|Une attaque à main armée en zone Ngagara !

Burundi - Sécurité 13 février 2019
|Le ministère de la sécurité publique dresse un bilan des accidents de roulage !

Burundi - Tanzanie –Sécurité 12 février 2019
| Quand les mineurs du sud du pays sont vendus aux enchères en Tanzanie !

Burundi - Sécurité11 février 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans plusieurs coins du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

L’insécurité augmente d’un cran dans plusieurs coins du pays

11 février 2019

Bujumbura, le 11 février 2019 (Net Press) . Trois personnes ont été tuées dans plusieurs coins du pays, à commencer par Bujumbura la capitale économique. Ainsi, un employé de l’organisation mondiale pour les migrants, Oim, Sworo Patrick Samuel Gonda, âgé de 35 ans, de nationalité sud-soudanaise, a été tué.

Son cadavre a été retrouvé dans sa chambre dans le quartier Kinanira 3 (sud de la ville de Bujumbura). Selon des informations concordantes, un officier de police judiciaire a fait le constat et le corps a été acheminé à la morgue de Kira Hospital. La police indique que les enquêtes sont en cours pour déterminer les circonstances de la mort.

Toujours dans la ville de Bujumbura, mais au Nord de la capitale, à Carama, une tête d’un homme non identifié a été découverte tout près de la station de captage d’eau en cours de construction. Des sources sur place indiquent que des chaussettes et des bottines des forces de l’ordre ont été retrouvées sur les lieux, une information confirmée par la police.

En matière d’insécurité dans la ville de Bujumbura, ce n’est pas tout car presqu’au même moment, une femme prostituée a été tuée à son domicile sis au quartier Buterere, au Nord de la ville. Son corps sans vie présentait des blessures au niveau du cou et des mains. Des informations de la police précisent que l’homme qui était avec elle jusqu’à 3 heures du matin a été appréhendé.

A l’intérieur du pays, dans la province de Muyinga, au Nord-Est du pays, un homme a été battu à mort dans une bagarre pour moins de 10.000 Fbu. C’était à la colline Kaguhu, dans la commune de Gasorwe où cet homme a été battu par deux de ses voisins pour, selon les témoins, une affaire de 9.000 Fbu. Deux présumés auteurs de ce forfait sont entre les murs du cachot de la commune.

De leur côté, les activistes des droits de l’homme indiquent que trois personnes ont été assassinées la semaine dernière dans différentes localités. Parmi les victimes, l’on évoque une jeune femme non identifiée dont le corps sans vie a été découvert flottant dans une rivière. Un agent de police a également abattu à bout portant un transporteur à vélo à Bujumbura.

Par ailleurs, au moins sept personnes ont été blessées suite à une attaque à la grenade à Cibitoke. Un défenseur des droits des prisonniers est également porté disparu, ses proches rapportent qu’ils n’ont plus de ses nouvelles depuis près de 3 semaines. Des cas d’arrestations arbitraires et de passage à tabac infligés aux membres de l’opposition ont été rapportés.

Enfin, le dernier point concerne une séance de torture, de traitements cruels, inhumains ou dégradants filmée et diffusée par des agents de police sur un homme à Bujumbura, acte resté impuni à ce jour.

Et dans la même foulée, Charles Ndayisenga, âgé de 27 ans, veilleur d’une antenne de la compagnie de télécommunications Lumitel, a été tué par balles par des malfaiteurs armés de fusils lors d’une attaque sur la colline de Muyange, de la commune de Nyarusange, en province de Gitega, au Centre du pays.

Ferdinand Nkwirikiye, l’administrateur de la commune de Nyarusange, a fait savoir que ce jeune garçon était veilleur en même temps élève au Lycée communal de Nyarusange, dans la classe terminale. Selon cette autorité, les malfaiteurs ont ensuite brûlé le groupe électrogène qui alimente l’antenne avant de se volatiliser dans la nature.

Selon des informations à la disposition de la rédaction, il semble que la police est à la poursuite de ces présumés criminels et que les recherches seraient très avancées, la police ayant déjà des informations sur leurs mouvements.

Burundi - Logement

Le conseil national de sécurité suspend une décision de trois ministres

Bujumbura, le 11 février 2019 (Net Press) . Il y a à peu près deux semaines, trois ministres avaient fait une descente à Buterere et avaient intimé l’ordre aux habitants qui avaient construit des maisons dans les alentours de la station d’épuration de Buterere de démolir leurs maisons endéans un mois.

Cet ordre ministériel a été suspendu ce samedi 9 février par le conseil national de sécurité via son président, le général major Silas Ntigurirwa, qui voit les choses autrement. Pour lui, il s’avère nécessaire de différencier ceux qui sont réguliers et ceux qui ne le sont pas, ceux qui disposent des documents administratifs et ceux qui n’en ont pas et analyser des dossiers au cas par cas, avait-il renchéri.

Les habitants de cette localité ont accueilli l’annonce avec satisfaction d’autant plus qu’ils disent qu’ils avaient reçu les parcelles de la part des autorités compétentes. Le conseil national de sécurité semble comprendre les arguments de ces habitants puisqu’il a ordonné les poursuites des autorités qui auraient outrepassé la loi dans l’attribution de ces parcelles.

Burundi - Education

L’éducation des jeunes devient un casse-tête chinois dans ce pays

Bubanza, le 11 février 2019 (Net Press) . L’éducation des jeunes devient un problème très préoccupant pour le Burundi au regard des cas d’abandons scolaires enregistrés ici et là dans le pays. Selon des informations concordantes, rien que pour le premier trimestre dans la commune de Gihanga, l’on a enregistré 132 cas, souvent des jeunes filles.

Selon les mêmes informations, 45 filles ont été victimes de grossesses non désirées. Les habitants de cette localité demandent des enquêtes pour déterminer les responsables de ces grossesses afin qu’ils soient châtiés car souvent, ils ne sont pas inquiétés, selon des témoignages. L’on apprend que l’administration communale, de mèche avec des associations, se sont engagées à dénoncer les auteurs et les traduire en justice.

Le même phénomène s’observe également dans la province de Muyinga où l’administrateur communal a pris une série de mesures pour les jeunes garçons et filles, suite là aussi au nombre élevé d’abandons scolaires liés aux grossesses non désirées. Selon un reportage de la radio Isanganiro, même l’église catholique est entrée dans la danse et demande main forte aux forces de sécurité pour empêcher l’accès à l’église aux jeunes filles qui portent des habits indécents.

Burundi - Rdc - Sécurité

Six rebelles burundais tués lors de l’affrontement avec les forces armés de la Rdc

Uvira, le 11 février 2019 (Net Press) . Selon le journal en ligne Bwiza .com, six rebelles burundais (Red –Tabara ) ont été tués lors de l’affrontement avec les forces armées de la République Démocratique du Congo, à Uvira, groupement Lemera, au sud Kivu. Le commandant de la troisième région militaire, le général Major Padiri Jonas, a indiqué que Kinshasa a entrepris une mesure visant à éradiquer les forces négatives localisées à l’est de la République Démocratique du Congo.

C’est la raison d’être d’une opération que cet officier supérieur a qualifiée de grande envergure qui a été perpétrées à l’endroit des groupes rebelles burundais du Red-Tabara dont le bilan est de 6 rebelles tués et trois militaires congolais blessés .

Ces affrontements interviennent au moment où des informations concordantes indiquent que l’armée burundaise, de concert avec la ligue des jeunes du parti au pouvoir, s’est infiltrée dans ce pays à la chasse des groupes rebelles burundais Red-Tabara, ce que l’armée a toujours démentie.

Sinon, Félix Tshisekedi n’a pas beaucoup de choix, il chasser les rebelles qui grouillent sur son territoire, dans sa partie est. En effet, c’est la toute première promesse lors de son discours à la Nation après son investiture. Il doit donc suivre de près ce qui se passe à l’Est de la Rdc pour incarner la différence avec ses prédécesseurs, à l’exception peut-être de Laurent Désiré Kabila.

Par ailleurs, son élection vient en quelque sorte d’être validée par l’Union africaine qui s’est tenue depuis ce dimanche car tous les chefs d’Etat qui étaient présents l’ont chaleureusement félicité, ce qui efface les jérémiades de Martin Fayulu. Il sera donc encouragé par cette victoire diplomatique qui le met dans une place longtemps cherchée par son père Etienne mais en vain.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte