Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité5 juillet 2019
|Des Congolais en possession de devises attaqués par des hommes armés

Burundi - Sécurité4 juillet 2019
|La police met la main sur deux personnes qui se transforment en forces de l’ordre

Burundi – Sécurité 3 juillet 2019
|Une somme de deux mille francs burundais à l’origine d’une perte d’une vie humaine

Burundi - Sécurité 2 juillet 2019
|Une jeune femme tuée en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura

Burundi - Sécurité1er juillet 2019
|Un enseignant arrêté après avoir tenté de tuer son élève

Burundi - Sécurité29 juin 2019
|Découverte d’une dépouille ligotée au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité Routière28 juin 2019
|Un conducteur de taxi-vélo fauché par un accident de roulage

Burundi - Sécurité27 juin 2019
|Les chrétiens de Kayanza présentent une offrande pour le moins surprenante

Burundi - Sécurité26 juin 2019
|Les membres du Cnl toujours dans l’oeil du cyclone

Burundi - Sécurité25 juin 2019
|Deux enfants tués suite à des pluies torrentielles au Sud du pays

Burundi - Sécurité24 juin 2019
|Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité22 juin 2019
|L’Onu atteste la présence des Imbonerakure, de l’armée et des rebelles burundais en Rdc

Burundi - Somalie - Sécurité21 juin 2019
|Affrontements des militaires burundais en Somalie, info ou intox ?

Burundi - Sécurité Routière20 juin 2019
|Le curé de la paroisse Mbogora décédé dans un accident de roulage

Burundi - Rdc - Sécurité19 juin 2019
|Suspension des circulations entre le Burundi et la Rdc via la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité18 juin 2019
|Tensions entre les jeunes du Cnl et ceux du Cndd-Fdd au Nord Ouest

Burundi - Sécurité17 juin 2019
|Le siège du Cnl dans Bujumbura rural brûlé

Burundi - Sécurité15 juin 2019
|Les populations de Burundi inquiètes de la recrudescence des crimes au chef-lieu

Burundi - Sécurité14 juin 2019
|Les albinos menacés par des croyances obscurantistes

Burundi - Sécurité13 juin 2019
|Un enseignant tué dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité 10 juin 2019
|Deux personnes tuées au cours de ce weekend !

Burundi - Sécurité8 juin 2019
|Une femme arrêtée pour avortement volontaire

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Quand des policiers deviennent sources d’insécurité !

16 février 2019

Muyinga, le 16 février 2019 (Net Press) . Une dizaine de policiers sont incarcérés depuis la soirée de ce jeudi 14 février dans le cachot du commissariat de la police à Muyinga. Selon des informations en provenance de cette contrée, ils sont partis en patrouille à l’insu de leurs supérieurs hiérarchiques.

Ils sont partis sur le site d’exploitation d’or dans la zone de Munagano et ils sont rentrés dans tous leurs états, sans leur appareil de communication. Les mêmes sources précisent que plus tard, ledit appareil a été retrouvé mais que les policiers sont restés enfermés pour des raisons d’indiscipline.

L’indiscipline chez certains policiers s’observe également en dehors de Muyinga car des fois, on les voit, en tenue civile, en train de prendre par force des produits des commerçants ambulants dans plusieurs coins de la ville de Bujumbura, à titre d’exemple. Même les professionnels des médias sont parfois victimes de cette indiscipline, ce ne sont pas Théodore Ntunga et Pascal Butoyi qui diraient le contraire.

Il n’est pas non plus rare de voir que des populations lancent des pierres à l’endroit des policiers, surtout dans les quartiers où des éléments de la police les trouvent pour leur demander de l’argent. Ces pratiques se font souvent dans les zones de Rohero mais également de Bwiza.

Burundi - Politique

Que devient la coalition Amizero y’Abarundi ?

Bujumbura, le 16 février 2019 (Net Press) . Avec l’agrément du nouveau parti d’Agathon Rwasa ce 14 février 2019, la rédaction a contacté le porte-parole d’Amizero y’Abarundi, Tatien Sibomana, pour connaître le sort de ladite coalition. Il a indiqué que les membres de la coalition ont intégré les institutions et que la coalition devra exister jusqu’à une nouvelle législature issue des élections.

En ce qui le concerne, il devra tout faire pour réintégrer l’Uprona surtout que son camp a gagné le procès depuis novembre 2018. Il a tenu à rappeler que la coalition était née du fait que le pouvoir sabotait les activités de l’Uprona et du Fnl d’Agathon Rwasa. Au regard de la constitution, des Upronistes et des Fnl se sont mis ensembles pour créer cette coalition.

A la question de savoir s’il restera porte-parole d’Amizero y’Abarundi, il a répondu qu’il est loisible de parler pour la coalition ou pour l’Uprona comme il le faisait avant que le gouvernement ne torpille ses activités comme parti politique.

Burundi - Environnement

Des populations ici et là sous une peur bleue de voir leurs maisons détruites

Bujumbura, le 16 février 2019 (Net Press) . La rivière Ntahangwa devient une menace sérieuse contre les populations et les constructions riveraines du fait qu’elle draine une bonne partie des terrains. Selon des informations sur place, il y a même quelques maisons qui sont à deux doigts d’être détruites.

Le problème, selon les habitants, c’est que les terrains glissent aussi bien du côté de Kigobe que de celui de Nyakabira. Dans le secteur de l’environnement, il vaut prévenir les catastrophes car s’il faut réparer les casses, cela devrait engager des frais colossaux, selon des spécialistes de l’environnement.

Un problème similaire se remarque également dans la province de Muyinga, au quartier dit Gakashi où 8 maisons se trouvent tout près d’un ravin de 20 mètres de profondeur. Les autorités locales sont au courant de cette situation et les populations, désespérées, attendent une délocalisation qui tarde à se concrétiser.

Burundi - Sécurité - Droits de l’Homme

La justice burundaise inquiétée par un activiste des droits de l’homme !

Bujumbura, le 16 février 2019 (Net Press) . Dans un point de presse tenu ce vendredi 15 février 2019, le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi, a indexé Pacifique Nininahazwe, président du forum pour la conscience et le développement (Focode), comme étant le cerveau du documentaire de la chaîne britannique BBC dénommé "Kamwe Kamwe, inside Burundi’s killings machine".

Sylvestre Nyandwi a affirmé que ce documentaire de la BBC est une mise en scène orchestrée par Pacifique Nininahazwe à la recherche des preuves de tortures à présenter devant la cour pénale internationale dans le but d’incriminer des autorités burundaises. Sylvestre Nyandwi accuse cet activiste des droits humains d’être derrière ce montage pour que la cour pénale internationale poursuive les autorités de Bujumbura.

Sylvestre Nyandwi fait savoir que Pacifique Nininahazwe, dans le montage de ce film, travaillait de concert avec un certain Patrick Mugwaneza, arrêté dernièrement et qui tout a dévoilé. De son coté, ce dernier, qui est détenu au service national des renseignements, devant le parterre des journalistes, s’est inscrit en faux contre les propos du procureur général de la République.

Il a affirmé avoir été recruté par quelqu’un qui s’est fait passer pour un ancien du SNR pendant qu’il était en Ouganda pour témoigner devant 2 journalistes de la BBC, une certaine Charlotte et Maude. Elles étaient accompagnées d’Eloge Willy Kaneza, journaliste burundais travaillant pour la Voix d’Amérique, comme interprète. En échange, il devrait avoir un exil à l’étranger mais cela n’a pas été le cas.

Patrick Mugwaneza, menotté devant la presse. a donné des révélations paradoxales aux yeux des journalistes présents au service national des renseignements. Il expliquait que c’est la même personne qui l’a recruté pour jouer dans ce film de la BBC et également, selon toujours lui, qui l’’a dénoncé auprès de la police burundaise. Il a conclu qu’il n’a pas vu Pacifique Nininahazwe et ne l’a jamais vu ni entendu dans ce documentaire.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte