Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Burundi - Sécurité6 mai 2019
|Un motard échappe de justesse à la mort dans Bubanza

Burundi - Sécurité4 mai 2019
|De l’intifada à l’église adventiste

Burundi - Tanzanie - Sécurité3 mai 2019
|Insécurité intérieure, mais également au-delà des frontières

Burundi - Sécurité 2 mai 2019
|Le commissaire communal de la police de Nyabihanga tué

Burundi - Sécurité1er mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord Ouest du pays

Burundi - Sécurité - Médias30 avril 2019
|Un journaliste brièvement arrêté par la police

Burundi - Sécurité 29 avril 2019
|Une personne tuée et pendue sur un arbre en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité27 avril 2019
|Le ravin du Sud de la capitale secoue les populations de la place

Burundi - Sécurité26 avril 2019
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité25 avril 2019
|La commune de Gihanga instaure un couvre-feu

Burundi - Sécurité24 avril 2019
|Des cadavres découverts ici et là dans la capitale politique

Burundi – Sécurité23 avril 2019
|Nuit cauchemardesque à Gihanga

Burundi - Mauritanie - Sécurité Routière22 avril 2019
|L’ancien président Buyoya légèrement blessé dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité20 avril 2019
|Un pasteur de l’église de Pentecôte de Bujumbura échappe à une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité19 avril 2019
|Assassinat d’un homme dans la commune de Mpanda

Burundi - Sécurité18 avril 2019
|Une personne tuée à Kanyosha

Burundi - Sécurité17 avril 2019
|Deux hommes arrêtés pour détention illégale d’armes au Sud du pays

Burundi - Sécurité16 avril 2019
|Deux personnes tuées en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité 15 avril 2019
|Un corps sans vie découvert tout près du siège de la banque Bancobu

Burundi - Sécurité13 avril 2019
|Un corps sans vie retrouvé au Sud du pays

Burundi - Sécurité12 avril 2019
|Qu’est-ce qui s’est passé exactement dans la zone de Ngagara ?

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un sexagénaire tué dans le Sud Est du pays

26 février 2019

Rutana, le 26 février 2019 (Net Press) . Le défunt s’appelait Noé Buregeya, il était sentinelle à l’Isabu Bukemba et il a été victime, dans la nuit de dimanche 24 février 2019, d’une attaque d’hommes armés de couteaux. Selon des informations en provenance de cette localité, il aurait été poignardé au niveau de la tête et de l’appareil génital.

Il a été laissé pour mort par ses bourreaux dans un cimetière de Rubirizi situé tout près de la commune Bukemba, dans la province de Rutana. Les premiers qui l’ont vu ont crié secours et l’homme agonisant a été évacué à l’hôpital de Gihofi où il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

Trois suspects ont été arrêtés, selon une source policière locale et sont en train d’être interrogés pour des raisons d’enquête. Les mêmes sources d’information indiquent que la victime a révélé leurs noms avant de passer de vie à trépas. Les habitants de la place demandent un châtiment exemplaire pour les criminels.

En matière des droits humains, au moins 13 personnes ont été tuées la semaine dernière au moment où 6 autres ont été torturées. Les activistes des droits de l’homme précisent que pendant la même période, 5 personnes ont été arrêtées arbitrairement et trois autres victimes de violences basées sur le genre.

Des jeunes affiliés au parti de l’Aigle, des éléments des forces de défense et de sécurité, des agents du service secret ainsi que des administratifs sont indexés comme étant les présumés auteurs de ces violations des droits humains. Les défenseurs des droits de l’homme relèvent des cas de tuerie, de tortures et d’arrestations arbitraires dont sont victimes des opposants réels ou supposés.

Burundi - Politique

Instabilité au Cnl, instabilité à l’Uprona proche du Cndd-Fdd

Kayanza, le 26 février 2019 (Net Press) . Selon des informations des proches du nouveau parti d’Agathon Rwasa, les responsables de cette formation politique ont de la peine à rencontrer leurs membres et à tenir des réunions dans les communes de Gahombo et de Gatara, dans la province de Kayanza.

Selon des membres de ce parti, quand ils tentent de réunir leurs fidèles pour échanger sur les plans et objectifs du parti, ils se heurtent à un niet catégorique de l’administration locale et des Imbonerakure et ce n’est pas rare qu’ils sont menacés de tous les dangers, voire jusqu’à l’emprisonnement. Selon toujours ces informations, il semble que l’objectif est de démanteler toutes les cellules du parti Cnl afin de mieux préparer les élections de 2020.

Les autorités de cette province nient ces informations mais sans plus de précisions. Elles indiquent que les questions politiques ne se règlent pas dans les médias, mais dans un cadre bien défini. Un des responsables contacté par la rédaction a rejeté l’information selon laquelle les instructions aux membres du Cndd-Fdd viennent d’en haut.

Ce phénomène s’observe au lendemain de la satisfaction de Michel Kafando, envoyé spécial de l’Onu au Burundi, qui avait indiqué devant le conseil de sécurité de l’Onu que Bujumbura fait des efforts dans la démocratisation du pays, en agréant notamment une nouvelle formation politique.

A l’Uprona, l’on ne s’attaque pas impunément au président de cette formation politique Abel Gashatsi. En effet, un des signataires d’une lettre appelant à la démission du président de cette formation politique a été arrêté ce lundi 25 février par la police. Nestor Nyata, membre du bureau communal du parti à Mugamba (Bururi) dont il est ressortissant et cadre à la cellule d’appui du parti, Cap, en mairie de Bujumbura, a été arrêté sans mandat d’arrêt sur le parking des bus au chef-lieu de la province de Bururi.

Il participait à une marche organisée par le parti à l’occasion de la visite du premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo et du président de cette formation politique dite de Rwagasore, Abel Gashatsi. Selon toujours des informations sur place, le gouverneur de cette province est lui-même intervenu pour ordonner cette arrestation.

Depuis l’existence de cette correspondance, il y a des mésententes au sein de ce parti car les signataires de cette lettre reprochent au président 28 infractions, dont la plupart sont liées aux détournements des fonds, pendant une période de 28 mois qu’il était à la tête de l’Uprona au moment des faits, des accusations qu’il a toujours niées.

Il est à se demander quelle est la mouche qui a piqué l’Uprona car, chaque fois qu’il y a approche des échéances importantes dans la vie du pays, il y a des dissensions au sein de la formation politique de Rwagasore. Malgré cela, Abel Gashatsi porte d’autres lunettes avec lesquelles il apprécie son parti car il crie un peu partout que l’Uprona est fort et qu’il est prêt à battre le Cndd-Fdd en 2020.

Burundi - Education

Sit-in d’étudiants au rectorat d’une université privée

Bujumbura, le 26 février 2019 (Net Press) . Le phénomène est assez rare qu’on puisse le mentionne, les grèves ne se voient pas souvent dans des instances privées et pour cause, les services sont monnayés. A l’université Ntare Rugamba, une cinquantaine d’étudiants ont envahi le rectorat pour réclamer la mise en œuvre du nouveau système Baccalauréat - Master - Doctorat (Bmd) qui est en vigueur dans les autres universités.

Les élèves indiquent l’avoir réclamé depuis longtemps mais que la direction fait toujours semblant d’ignorer leurs requêtes. Ils estiment que l’ancien système qui est toujours en vigueur est à l’origine du recul de la qualité de l’enseignement, d’où ils ont préféré passer par cette voie pour que la direction comprenne que trop c’est trop.

Au bout de quelques temps, ces étudiants ont été dispersés par la police et le recteur de l’université affiche un comportement peu communicatif sur ce dossier, une attitude que ceux qui le connaissent ne comprennent pas car d’habitude, c’est un homme ouvert et prêt à discuter sur tous les dossiers.

Burundi - Santé

Soupçon de la présence de la maladie d’Ebola à Muyinga

Muyinga, le 26 février 2019 (Net Press) . Un homme qui rentrait de la Tanzanie voisine de Muyinga a présenté des symptômes de la maladie d’Ebola ce 25 février 2019. Pris de panique, les médecins de cette localité l’ont mis en quarantaine et ont demandé Bujumbura de leur prêter main forte, ce qui s’est fait pratiquement en moins de trois heures.

Après examens faits par les spécialistes de cette maladie, il a été constaté que cet homme ne développait pas du tout cette pathologie. Une éventuelle attaque de cette maladie est soupçonnée au Burundi car elle est souvent remarquée à l’est de la République du Congo, non loin du Burundi, d’où des vigilances sans faille, surtout sur les frontières.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte