Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Burundi - Sécurité6 mai 2019
|Un motard échappe de justesse à la mort dans Bubanza

Burundi - Sécurité4 mai 2019
|De l’intifada à l’église adventiste

Burundi - Tanzanie - Sécurité3 mai 2019
|Insécurité intérieure, mais également au-delà des frontières

Burundi - Sécurité 2 mai 2019
|Le commissaire communal de la police de Nyabihanga tué

Burundi - Sécurité1er mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord Ouest du pays

Burundi - Sécurité - Médias30 avril 2019
|Un journaliste brièvement arrêté par la police

Burundi - Sécurité 29 avril 2019
|Une personne tuée et pendue sur un arbre en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité27 avril 2019
|Le ravin du Sud de la capitale secoue les populations de la place

Burundi - Sécurité26 avril 2019
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité25 avril 2019
|La commune de Gihanga instaure un couvre-feu

Burundi - Sécurité24 avril 2019
|Des cadavres découverts ici et là dans la capitale politique

Burundi – Sécurité23 avril 2019
|Nuit cauchemardesque à Gihanga

Burundi - Mauritanie - Sécurité Routière22 avril 2019
|L’ancien président Buyoya légèrement blessé dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité20 avril 2019
|Un pasteur de l’église de Pentecôte de Bujumbura échappe à une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité19 avril 2019
|Assassinat d’un homme dans la commune de Mpanda

Burundi - Sécurité18 avril 2019
|Une personne tuée à Kanyosha

Burundi - Sécurité17 avril 2019
|Deux hommes arrêtés pour détention illégale d’armes au Sud du pays

Burundi - Sécurité16 avril 2019
|Deux personnes tuées en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité 15 avril 2019
|Un corps sans vie découvert tout près du siège de la banque Bancobu

Burundi - Sécurité13 avril 2019
|Un corps sans vie retrouvé au Sud du pays

Burundi - Sécurité12 avril 2019
|Qu’est-ce qui s’est passé exactement dans la zone de Ngagara ?

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un cadre de l’Etat arrêté par le service national des renseignements

27 février 2019

Bujumbura, le 27 février 2019 (Net Press) . L’homme en question s’appelle Aimé Claude Ntahorwamiye alias Dede, cadre au ministère ayant la planification dans ses attributions. Il était à son bureau jusqu’à 10 heures quand le patron du service national des renseignements en mairie de Bujumbura lui a "rendu visite".

Il lui a intimé l’ordre de le suivre et jusqu’à présent, il a été amené vers une direction inconnue. Ses collègues de service, tout comme sa famille disent ne pas connaître les motifs de son arrestation ni l’endroit où il se trouverait.

Burundi - Somalie - Sécurité

L’Union africaine ferme sur sa décision de retirer les soldats restants de la Somalie !

Addis Abeba, le 27 février 2019 (Net Press) . Dans une interview accordée à la Bbc, le commissaire chargé de la paix et de la sécurité à l’Union africaine, Smael Chegui, a juré sur le toit que l’Union africaine n’entend pas revenir sur sa décision de retirer les 600 militaires restants du contingent burundais accrédité en Somalie.

Smael Chergui fait savoir que l’Union africaine a adressé une correspondance au président Pierre Nkurunziza lui demandant de ne pas trainer le processus de rapatriement des 600 militaires burundais et que l’Union africaine n’entend pas revoir sa décision de rapatrier 1.000 militaires accrédités en Somalie.

De son côté, le commandant en chef de la mission de maintien de la paix en somalie, Amisom, dans son entretien avec le haut commandement des militaires burundais en Somalie, a fait savoir qu’a partir du 28 février 2019, ces militaires burundais ne feront plus partie de la contingence de l’Amisom.

Burundi - Justice - Santé

Des inquiétudes autour des difficultés d’accès aux soins de santé des détenus

Bujumbura, le 27 février 2019(Net Press) . Des activistes des droits de l’homme dénoncent des difficultés d’accès aux soins de santé dans les prisons, surtout pour les détenus politiques. Ils considèrent les prisons centrales de Gitega, de Muramvya, de Bujumbura et de Rumonge. Ils donnent des exemples où des détenus sont soit morts, soit paralysés ou dont les maladies s’aggravent au jour le jour car les différentes directions leur ont refusé de se faire soigner en dehors des prisons.

A travers une déclaration, ils évoquent les textes tant nationaux qu’internationaux qui garantissent l’accès aux soins de santé comme la constitution, en son article 55, tout comme l’article 19 de la même loi. Par ailleurs, même la loi portant régime pénitentiaire, en son article 12, prévoit les soins de santé des détenus.

Au niveau de la région, ils citent la charte africaine des droits de l’homme et des peuples au moment où au niveau international, la déclaration universelle des droits de l’homme dispose que toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille.

Burundi - Politique

Des tensions également à l’Uprona de l’opposition

Bujumbura, le 27 février 2019 (Net Press) . En date du 25 février 2019, le président du parti de l’opposition, Charles Nditije, a décidé que désormais, M. Bonaventure Gasutwa est demis de ses fonctions de président de la cellule de coordination et de porte-parole du parti Uprona. Par conséquent, il n’est plus mandaté de convoquer des réunions ou de participer à des activités politiques qui engagent le parti.

D’après toujours le président Nditije, la présidence de la cellule de coordination sera assurée par le président du parti, qui sera épaulé par l’ambassadeur Raphaël Bitariho, qui était jusqu’à présent l’adjoint de M. Gasutwa. Par ailleurs, la cellule de coordination inclura aussi les premiers secrétaires provinciaux du parti et les présidents de Cap.

La colère du président Nditije ne s’arrête pas là. Il constate que M. André Habonimana ne suit plus les instructions et les orientations lui données pour servir de relai de transmission entre la présidence et les autres organes dirigeants du parti. En outre, il tient régulièrement des propos qui désinforment et qui désorientent les militants sur les activités et es orientations politiques du président du parti, surtout en cette période de crise.

Il s’est également rendu solidaire de la paralysie des activités des activités de la cellule de coordination du parti, d’où il est suspendu de ses fonctions de secrétaire permanent du parti pour une période de 6 mois.

Burundi - Droits de l’Homme

La Cnidh change un look !

Bujumbura, le 27 février 2019 (Net Press) . La chambre basse du parlement burundais a adopté ce mardi 25 février le nouveau bureau de la commission nationale indépendante des droits de l’homme où Sixte Vigny Nimubona est le nouveau président en remplacement de Jean Baptiste Baribonekeza qui était à la tête de cette commission depuis 2014.

Consolate Habimana a été élue vice-présidente, Antoine Bacanamwo est le secrétaire de ladite commission. Jacques Nshimirima et Janvière Hatungimana ont été élus comme membres. Ce bureau est élu au moment où les relations entre le Burundi et l’Onu en matière de droits de l’homme sont tendues.

Pour rappel, le bureau de du haut commissaire des droits de l’homme a Bujumbura a été fermé. L’ancien patron de la Cnidh, Jean Baptiste Baribonekeza, avait fait savoir qu’il n’avait plus raison d’être au Burundi, estimant que la situation des droits de l’homme au Burundi est au beau fixe.

M. Baribonekeza affirmait que du moment où le Burundi a déjà mis en place l’institution de l’Ombudsman, la Cvr (Commission Vérité Réconciliation), la Cnidh elle-même ainsi que la Commission Nationale pour la Lutte Contre le Génocide, la présence du bureau de l’Office des Nations Unies pour les Droits de l’Homme au Burundi n’était plus nécessaire.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte