Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Routière12 mars 2019
|Au moins sept personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Droits de l’Homme11 mars 2019
|Des activistes des droits de l’homme dressent un bilan de la semaine dernière

Burundi - Sécurité9 mars 2019
|Une journée internationale pas tendre pour les membres du Cnl

Burundi - Sécurité8 mars 2019
|Des maisons s’effondrent suite à un ravin au sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité7 mars 2019
|Vers la fin du feuilleton des 600 militaires burundais restés en Somalie

Burundi - Sécurité6 mars 2019
|Une attaque armée fait une personne blessée dans la capitale politique

Burundi - Sécurité5 mars 2019
| Deux corps sans vie découverts en province de Cibitoke

Burundi - Sécurité4 mars 2019
|Un policier tire à bout portant faisant trois morts dans un bistrot de Gatumba

Burundi - Sécurité 2 mars 2019
|Encore des nouveaux corps sans vie signalés sur le lac Rweru

Burundi - Sécurité Routière1er mars 2019
|Un élève tué lors d’un accident de roulage !

Burundi - Somalie - Sécurité28 février 2019
|Des militaires burundais en Somalie entre le marteau et l’enclume

Burundi - Sécurité27 février 2019
|Un cadre de l’Etat arrêté par le service national des renseignements

Burundi - Sécurité26 février 2019
|Un sexagénaire tué dans le Sud Est du pays

Burundi - Sécurité 25 février 2019
|Cinq personnes sans vie repêchées flottant sur le lac Rweru

Burundi – Sécurité 23 février 2019
|La police de Kayanza lance un cri d’alarme !

Burundi - Sécurité22 février 2019
|Des policiers appréhendés pour torture d’un homme d’âge avancé

Burundi - Sécurité21 février 2019
|Un père tue son fils dans une bagarre

Burundi - Sécurité 20 février 2019
|Deux membres du parti Cnl interpellés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 19 février 2019
|Un quadragénaire tué à la machette en province de Ruyigi

Burundi - Sécurité18 février 2019
|Des armes saisies ce weekend par la police

Burundi - Sécurité16 février 2019
|Quand des policiers deviennent sources d’insécurité !

Burundi - Sécurité15 février 2019
|Un homme passe de vie à trépas dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 14 février 2019
|Une attaque à main armée en zone Ngagara !

Burundi - Sécurité 13 février 2019
|Le ministère de la sécurité publique dresse un bilan des accidents de roulage !

Burundi - Tanzanie –Sécurité 12 février 2019
| Quand les mineurs du sud du pays sont vendus aux enchères en Tanzanie !

Archives

 

 

 



Burundi - Somalie - Sécurité

Des militaires burundais en Somalie entre le marteau et l’enclume

28 février 2019

Mogadiscio, le 28 février 2019 (Net Press) . Un millier de soldats burundais basés en Somalie dans le cadre du maintien de la paix devaient rentrer au pays avant la date du 28 février 2019. Mais jusqu’à présent, seuls 400 sont au Burundi, c’est-à-dire 200 militaires qui ont pris l’avion en date du 22 février, puis 171 militaires en plus des 19 qui étaient en congé.

Les 600 qui restent sont toujours dans ce pays car le gouvernement du Burundi a demandé à ce que cette mesure, jugée trop injuste, soit annulée, une requête qui risque de ne pas aboutir car la commission paix et sécurité de l’Union africaine a riposté que cette décision est irrévocable.

L’on croyait que le Burundi allait s’incliner devant l’intransigeance de cette instance panafricaine, mais lors du discours de clôture de la session parlementaire de décembre 2018, Pascal Nyabenda, président de l’assemblée nationale, a donné l’impression que le Burundi compte toujours négocier autour de cette question de rapatriement des 600 militaires. Mais dans l’entre-temps, l’on apprend que depuis aujourd’hui, ces soldats ne sont plus reconnus par l’Union africaine et risquent de n’avoir aucune assistance de sa part.

L’on se souvient que la semaine dernière, un congrès extraordinaire s’était réuni à Bujumbura et avait donné des recommandations au gouvernement. Il semble que la prestation du ministre de la défense et des anciens combattants au congrès n’a pas été appréciée au regard des interrogations que les uns et les autres se sont faites au sein du corps de défense.

La question que l’on peut se demander est de savoir logiquement qui sera responsable au cas où il leur arriverait quelque chose de mal. Car, si le gouvernement a donné à cette question un angle politique, l’Union africaine estime qu’il s’agit plutôt d’une question technique, d’où une solution durable et rapide devrait être trouvée pour l’intérêt de toutes les parties.

Burundi - Justice

Un acquitté de la justice entre la prison de Rumonge

Rumonge, le 28 février 2019 (Net Press) . Dans ses dépêches antérieures, la rédaction avait fait part de la condamnation d’un vieil homme de plus ou moins 70 ans, Esron Vyemero, qui était accusé de sorcellerie et d’avoir violé sa belle-fille. (voir Net Press du 23 février 2019). Son épouse avait été condamnée à perpétuité au moment où deux autres femmes, Agnès Nijimbere et Goreth Ndayisaba, ont été condamnées à deux ans de prison.

De son côté, Eric Ntunzwenimana, un tradi-praticien, avait été acquitté par la justice pour manque d’éléments à sa charge, une conclusion partagée par la plupart des gens de sa région, évoquant qu’il guérit uniquement à base de la médecine traditionnelle.

Cependant, malgré cet acquittement, il n’a jamais été relâché. Même les autorités de sa circonscription administrative ont tenté d’obtenir sa libération mais en vain. L’on vient de l’apprendre, il a été transféré hier à la prison de Rumonge. Au niveau de sa famille et des voisins, c’est la désolation et la crainte que le ministère public va créer d’autres infractions en dehors de celle qui l’avait fait arrêter.

Burundi – Politique

Le président Pierre Nkurunziza appelle à éviter la trahison !

Bujumbura, le 28 février 2019 (Net Press). Lors d’une séance de molarisation en marie de Bujumbura, tenue le 26 février 2019, le président de la République, Pierre Nkurunziza, a lancé un appel aux participants afin d’éviter la trahison. Cette séance le président Pierre Nkurunziza a brossé sur les sept piliers qui devraient construire le pays vers un avenir meilleur avant d’appeler les participants a éviter la trahison.

Et selon lui, de par l’histoire, les gens qui ont trahi leur pays se sont attirés des malédictions. Le chef de l’Etat a ensuite parlé de la vision. Il a demandé à chaque participant d’être un visionnaire, c’est-à-dire avoir des aspirations, un but à atteindre et travailler là-dessus.

En deuxième lieu, Pierre Nkurunziza a évoqué la notion d’interdits. Pour lui, les gens doivent connaitre les interdits et surtout les respecter pour une meilleure harmonie dans les familles et dans la société. "Les Burundais doivent être caractérisés par de bonnes manières", a insisté le numéro un burundais.

Selon le porte-parole adjoint du président de la République, Alain Diomède Nzeyimana,, au cours de cette séance, le conseiller principal à la présidence, Serges Ngendakumana, a dispensé des enseignements sur les méfaits de la colonisation avec le pacte d’impérialisme constitué de 28 articles. Ce pacte définissait comment les colonisateurs et les néocolonialistes exploitaient les africains avec comme objectif principal ‘’diviser pour régner’’.

Selon Nzeyimana, les articles les plus saillants de ce pacte partaient sur les articles 22 jusqu’à 28 où on parlait du rôle de l’organisation des Nations Unies (ONU). Dans le passé, on prenait l’ONU comme un organe qui œuvre pour le bien-être des nations africaines mais c’est un instrument de domination utilisé par les néo colonisateurs pour piller et maltraiter les Africains, a précisé Dr Serges Ngendakumana.

Prenant la parole, le président Nkurunziza a résumé ces enseignements en 2 proverbes en Kirundi : ‘’Ukura utabaza ugasaza utamenye (Il faut poser des questions pour être intelligent) et Winjira mu kibira utazi ugaca inkoni utazi’’ (l’aventure aboutit toujours à l’incertitude) ainsi qu’une citation biblique ‘’Abantu banje bishwe nukutamenya’’ (mes hommes ont été victimes de l’ignorance).

Le président Pierre Nkurunziza a exhorté la population de Mukaza à toujours méditer sur ‘’la situation d’où nous venons, où nous sommes et où nous allons’’ afin de bien entretenir la nation burundaise.

Burundi - Société

Des réfugiés continuent à regagner leur terre natale

Rumonge, le 28 février 2019 (Net Press) . Des sources concordantes dans la province de Rumonge indiquent qu’une centaine de réfugiés burundais qui étaient basés en Tanzanie sont rentrés. Selon les mêmes sources d’information, ils avaient fui pour leur sécurité suite à l’éclatement de la crise de 2015.

Nous apprenons donc que 67 de ces rapatriés étaient de la commune Rumonge au moment où d’autres proviennent des autres communes de la même province. Ils ont été accueillis ce 26 février à la frontière entre le Burundi et la Tanzanie par le directeur en charge des réfugiés dans notre pays qui les a aussitôt remis aux responsables de la province. Cette activité était facilitée par l’Ong Irc.

Burundi - Politique

L’ombudsman burundais glisse un message !

Gitega, le 28 février 2019 (Net Press) . Lors de sa présentation du bilan des réalisations annuelles de 2018 devant la chambre haute du parlement burundais au centre-ville de Gitega, l’ombudsman de la République du Burundi, Edouard Nduwimana, a recommandé aux décideurs de l’Etat de d’abord bien réfléchir avant de prendre une quelconque décision pour limiter des cas de conflits pouvant entacher l’image de l’Etat.

Dans sa présentation, il a fait savoir que l’institution de l’Ombudsman a recueilli et a traité 162 dossiers durant l’année de 2018 qui concernaient 2105 personnes dont 510 en provenance du secteur de l’enseignement. L’Ombudsman burundais est revenu sur la mission de son institution qui est de réconcilier la population et les institutions étatiques en cas de conflits.et a profité de cette occasion pour demander le rapatriement du dialogue inter burundais vers Gitega.

Il a fait savoir que la crise burundaise est trop simple, comparativement aux différentes crises qui sévissent dans les autres pays de la planète et que la crise burundaise ne devrait pas alerter tout le monde .Une large opinion contactée par la rédaction, indique qu’Edouard Nduwimana s’est écarté de sa mission qui est de réconcilier la population et les institutions étatiques en cas de conflits, mais qu’il s’est ingéré en politique.

Burundi - Administration

Le gouverneur de Cibitoke remet le véhicule réquisitionné

Cibitoke, le 28 février 2019 (Net Press) . Des informations de dernière minute indiquent que le gouverneur de Cibitoke, , a remis le véhicule au centre intégré pour la prise en charge des victimes des violences sexuelles basées sur le genre. Rappelons qu’il avait récupéré ce véhicule au mois de janvier dernier car le sien était en panne. Il aurait subi beaucoup de pressions venues d’ailleurs pour qu’il s’exécute surtout qu’il n’a plus de problème de déplacement, son véhicule ayant été réparé.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte