Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une journée internationale pas tendre pour les membres du Cnl

9 mars 2019

Gitega, le 9 mars 2019 (Net Press) . Au moment où les femmes fêtaient leur journée internationale dans la province de Gitega, 12 militants du parti Cnl d’Agathon Rwasa avaient été appréhendés à leurs domiciles dans la nuit du 8 mars, vers 2 heures, dans la commune de Mutaho, dans la même province, au Centre du pays.

Le président du Cnl dans la commune de Mutaho, Denis Ndacayisaba, a confirmé les faits, déclarant qu’ils sont accusés de détention illégale d’armes. La police aurait procédé à une fouille-perquisition chez eux avant leur interpellation. Malgré qu’aucun objet illégal n’ait été saisi, ils ont été conduits dans les cachots de la police à Gitega.

Les membres de cette formation politique parlent d’incarcération pour des mobiles politiques et demandent leur libération en bonne et due forme. Cette localité avait connu une attaque par un groupe armé de fusils dans la nuit de mardi à mercredi 6 mars. Une personne avait été blessée et plusieurs produits vivriers spoliés dans deux boutiques en plus d’une somme d’argent volée mais dont le montant n’a pas été porté à la connaissance du public.

Ce serait donc à la suite de cette attaque que les fidèles d’Agathon Rwasa ont été soupçonnés d’être derrière cette situation, d’où ils ont été arrêtés pour des raisons d’enquêtes. Ce que conteste la formation politique d’Agathon Rwasa.

Burundi - Politique

Le Frodebu récupère certains de ses anciens membres

Bujumbura, le 9 mars 2019 (Net Press) . Selon un engagement de ce samedi 9 mars, le groupe des anciens membres du parti Frodebu Nyakuri décide de rejoindre librement son parti d’origine, le parti Sahwanya Frodebu et en redevenir membres. De son côté, le parti de Melchior Ndadaye décide de les accueillir dans ses rangs.

Selon toujours la déclaration, le processus d’intégration des leaders du groupe des anciens membres du parti Frodebu Nyakuri dans les organes du parti sera engagé incessamment et progressivement. Le communiqué demande aux anciens membres du Frodebu, où qu’ils se trouvent et tous ceux qui aspirent au renforcement de la démocratie, de rejoindre ce parti.

Du côté du parti Sahwanya Frodebu, le communiqué a été signé par son président, Pierre Claver Nahimana et le groupe d’anciens du Frodebu Nyakuri a été représenté par Norbert Ndihokubwayo. Le président Nahimana a apporté une précision de taille, ce n’est pas une réconciliation avec le parti Frodebu Nyakuri, il récupère les siens qui avaient viré vers cette formation politique.

Burundi - Politique - Sécurité

Pierre Buyoya à Yoweri Museveni : Réhabilitez l’accord d’Arusha

Addis Abeba, le 9 mars 2019 (Net Press) . En date du 3 mars 2019, l’ancien président du Burundi, Pierre Buyoya, a saisi le président ougandais et médiateur dans le conflit burundais, Yoweri Kaguta Museveni pour lui demander, en sa triple qualité de médiateur dans le dialogue inter burundais, d’ancien président d’initiative régionale pour la paix au Burundi lors des négociations d’Arusha et de garant de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation du Burundi, ainsi qu’à tous les pays ou organisations garants de l’accord, de réhabiliter cet accord et d’éviter aux Burundais de retomber dans une crise politico-ethnique profonde.

Dans cette note de 7 pages, Pierre Buyoya évoque qu’en 2015, le président Nkurunziza a entrepris de violer l’accord d’Arusha et la constitution qui en était issue. Cela a eu comme conséquence une crise politique aggravée par une violation massive et quotidienne des droits de l’homme ainsi qu’une instrumentalisation de la justice aux fins d’abattre tous ceux qui, de près ou de loin, sont considérés comme ses opposants.

Il présente en détails le processus d’Arusha, ses effets positifs, les fâcheuses conséquences de la violation de cet accord, dont l’instrumentalisation de la justice contre les anciens leaders politiques, y compris Pierre Buyoya et contre d’anciens officiers supérieurs de l’armée burundaise, par des mandats d’arrêt.

Il a donné copie à tous les pays et organisations garants de l’accord d’Arusha. Il s’agit notamment des pays comme l’Afrique du Sud, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie ainsi que des organisations comme les Nations Unies, l’Union africaine et l’Union européenne.

Burundi - Politique

La première dame au chevet des élections de 2020

Gitega, le 9 mars 2019 (Net Press) . Denise Nkurunziza se sent très fière d’avoir récolté plus de 78 millions au sein du collectif des associations des femmes engagées à la consolidation de la paix, après un appel qu’elle avait lancé le 22 février. Elle vient donc de rassembler 78.780.000 Fbu en deux semaines, une excellente nouvelle à l’occasion de la journée internationale de la femme.

Elle critique les riches qui ne s’occupent pas de leurs parents jusqu’à dormir sans manger ou alors sans domicile décent alors que leurs descendances ont accumulé des richesses importantes. Pour elle, le gouvernement a fait des efforts pour mettre en place un système d’accouchement gratuit pour réduire le taux de mortalité en couche et des cantines scolaires pour que les filles n’abandonnent plus l’école.

De son côté, Janvière Ndirahisha, qui est a présidente du forum des femmes, a demandé aux responsables des partis politiques de placer les femmes en têtes des listes aux élections de 2020 et qu’elles soient représentées dans les organes de prise de décision. Selon une certaine opinion, la première requête de la ministre Ndirahisha risque de tomber dans des oreilles sourdes.

Burundi - Sport Communautaire

La mairie de Bujumbura organise une présélection d’une compétition de cyclistes

Bujumbura, le 9 mars 2019 (Net Press) . Une présélection d’une compétition de coureurs à vélo a été organisée ce matin par la mairie de Bujumbura. Il était prévu trois points de départ, dans la commune Ntahangwa au rond point des Nations Unies, dans la commune Mukaza à la Place de l’Indépendance et dans la commune Muha, non loin de la commune.

Selon les organisateurs, les compétiteurs doivent échouer tout près du jardin public après avoir parcouru une distance presqu’égale en fonction de leur provenance. Cette présélection déterminera un effectif égal dans toutes les trois communes qui participeront à la compétition finale dans quelques semaines.

Notons qu’au rond point des Nations Unies, il y a également une marche-manifestation organisée par des femmes dans le cadre du soutien à la femme burundaise à l’occasion du 8 mars, journée internationale de la femme. Les organisateurs craignaient une bousculade des deux parties au cas où elles s’y rencontreraient aux mêmes heures.

Signalons que les femmes devaient se rassembler à 8 heures au moment où les cyclistes de la commune de Ntahangwa étaient supposés s’y retrouver à 9 heures. En réalité, il ne pouvait pas y avoir de problème mais compte tenu de la coutume burundaise en matière de ponctualité, tout est possible.

Burundi - Rwanda - Réfugiés

Le Hcr suspend l’assistance à l’éducation des enfants des réfugiés urbains

Kigali, le 9 mars 2019 (Net Press) . Cette institution onusienne explique qu’elle a pris cette décision par manque de moyens, préférant se focaliser dans les camps de réfugiés avec le peu de moyens qui lui restent. L’annonce a été faite à Kigali dans une réunion tripartite entre le Hcr, le comité des réfugiés burundais et le ministère rwandais chargé des réfugiés.

Selon le Hcr, le budget annuel a été amputé de 4 millions de dollars américains d’où il se penchera désormais aux besoins les plus importants dans les camps de réfugiés. Pour le moment, il n’y a plus de budget pour l’éducation primaire, secondaire et universitaire pour les réfugiés urbains.

L’on s’en doute, le comité des réfugiés urbains a très mal accueilli cette annonce et se considèrent comme des enfants délaissés. Malgré cela, ils veulent se débrouiller même si le pari est difficile à gagner. Le comité a mis en place une commission chargée d’identifier et de dénombrer tous les enfants dont les parents ne sont pas capables de payer les études de leurs enfants.

Après ce travail qui sera fait à Kigali, à Nyamata, à Gisenyi, à Huye et ailleurs, le comité entend lancer un appel à leurs partenaires et surtout à la diaspora burundaise en Europe, au Canada et en Amérique pour une intervention plus que nécessaire afin de sauver les enfants burundais. L’on apprend que 200 élèves ont déjà repris le chemin de l’école grâce à l’appui de la diaspora.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte