Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux policiers assassinés par un bandit armé dans Bujumbura rural

19 mars 2019

Bujumbura, le 19 mars 2019 (Net Press) . Le porte-parole du ministère de la sécurité publique et de la prévention des catastrophes, Pierre Nkurikiye, confirme que deux policiers (Apc Jean Simbagoye et Apc Léonard Nshimirimana) ont trouvé la mort ce mardi vers 2h 30 du matin suite à une attaque d’un bandit armé de fusils type kalachnikov, en zone Maramvya, Commune Mutimbuzi, dans Bujumbura rural. Pierre Nkurikiye fait également savoir qu’après le forfait, l’auteur a pris leurs 2 armes.

Il poursuit que les victimes ont été tuées au moment où elles intervenaient après une alerte téléphonique d’une femme qui leur signifiait l’enlèvement d’un homme par ces présumés tueurs. Selon toujours nos informations, cinq personnes suspectées d’être complices de cette attaque ont été arrêtées, dont la femme qui a alerté et l’homme visé par cet enlèvement. La police est toujours à la traque de ce présumé assassin.

Des activistes des droits de l’homme évoquent des allégations et des violations desdroits de l’homme enregistrées la semaine dernière. Au moins 6 personnes ont été tuées, 1 enlevée, 6 torturées, 84 arrêtées arbitrairement et 5 victimes de violences basées sur le genre. Parmi les victimes identifiées, figurent 1 femme tuée, 1 femme torturée et 8 mineurs arrêtés dont 6 filles.

Des jeunes proches du parti de l’Aigle, des policiers, des agents du service secret ainsi que des administratifs sont pointés du doigt comme étant des présumés auteurs de la plupart de ces violations des droits humains. Des cas de tueries, d’enlèvement, de tortures et d’arrestations arbitraires dont sont victimes des opposants et prétendus opposants sont signalés, surtout les membres du nouveau parti Cnl.

Burundi - Droits de l’Homme

Le directeur Afrique de Human Rights watch

Paris, le 19 mars 2019 (Net Press) . Le directeur de l’Afrique centrale au sein de l’Ong de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, parlant du Burundi au journal "Le Monde", a fait savoir que des inquiétudes persistent sur la situation des droits de l’homme au Burundi.

Pour lui, même si le gouvernement semble fermer les portes à la communauté internationale, l’injustice qui est pratiquée au pays ne peut pas ne pas être connue. Ce directeur est revenu sur la situation des droits de l’homme en cette période où le Burundi a fermé définitivement le bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme au Burundi.

Pour lui, le Burundi apparaît actuellement comme un pays isolé et les journalistes ne peuvent plus travailler en toute indépendance sur des sujets critiques à l’endroit du gouvernement. Ils ont été obligés de fuir le pays pour continuer à travailler en toute indépendance. Il rappelle enfin les radios BBC et VOA qui sont toujours interdites d’émission sur le territoire burundais.

Burundi - Genre

La première dame anime une réunion de femmes dans la capitale économique

Bujumbura, le 19 mars 2019 (Net Press) . Ce matin, les citadins qui se rendaient au travail ont été surpris par un embouteillage impressionnant, au niveau du boulevard de l’Uprona, non loin de l’ancien hôtel Novotel, au centre-ville. Les automobilistes n’en croyaient pas leurs yeux d’autant plus que l’information n’avait pas été diffusée la veille.

Les véhicules étaient donc obligés de passer par l’avenue de la Mission, devant l’église Saint Michel et l’école indépendante de Bujumbura pour se rendre vers l’ancien marché de Bujumbura détruit dans un incendie il y a plus de 6 ans. Tout près d’une station service qui est derrière l’endroit connu jadis sous le nom de "Odéon Palace", l’on voyait des policiers et des militaires attroupés à cet endroit, non loin d’un camion extincteur.

L’on a appris plus tard qu’il y avait une réunion des femmes qui était animée par la première dame, Denise Nkurunziza. La rédaction n’a pas eu assez d’informations sur cette réunion mais le constat est qu’elle a duré pratiquement tout l’avant-midi, la preuve étant la présence des forces de l’ordre dans les environs vers la fin de la matinée.

Burundi - Tanzanie - Justice

Gitega dans la collimateur des cinq organisations de la société civile burundaise radiées

Arusha, le 19 mars 2019 (Net Press) . Les cinq organisations de la société civile burundaise dont les leaders en exil au Royaume de Belgique, à savoir l’Aprodh, le Focode, le Forsc, l’Acat et le Rcp, toutes radiées en 2016 par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique, ont saisi hier la cour de justice de la communauté est-africaine, arguant que Gitega a violé la traité de ladite.

Devant cette juridiction de l’Eac , le gouvernement burundais était représenté par son avocat, Diomede Vyizigiro, qui, devant la barre, a avancé que la radiation de ces organisations de la société civile s’inscrivait dans la logique de sauvegarder la paix et la sécurité du Burundi. Il a en outre souligné que ces organisations de la société civile étaient derrière « le mouvement insurrectionnel de 2015 « 

L’Union panafricaine des avocats, PALU, qui défend les cinq organisations radiées par le gouvernement burundais s’est inscrit en faux contre ces accusations et ont motivé leur plaidoirie que le ministère ayant l’intérieur dans ses attributions n’avait pas de prérogatives de radier ces organisations de la société civile et que cette compétence est du ministère de la justice qui devrait se pencher sur les affaires après des enquêtes et des procédures judiciaires.

Cet avocat du gouvernement burundais a fait savoir que si la sécurité et la tranquillité du pays sont menacées, le ministère de l’intérieur peut prendre ses responsabilités, ce qui s’est passée en 2016.

La partie demanderesse a souhaité que cette radiation soit levée, suivie de la réouverture de leurs comptes bloqués, suivi des indemnisations qui s’élèvent à une bagatelle somme d’argent. Signalons que ces dernières ont mis en cause le secrétaire général de l’Eac, l’ambassadeur Libérat Mpfumukeko, pour n’avoir pas veillé au respect du traité de ce bloc régional dont le Burundi est membre. L’affaire a été mise en délibéré et le jugement devait être prononcé dans 60 jours.

Burundi - Algérie - Politique

Le président Bouteflika confirme qu’il restera au pouvoir jusqu’à la fin de la transition

Alger, le 19 mars 2019 (Net Press) . Dans une lettre à la nation publiée ce lundi le 18 mars 2019, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a confirmé qu’il restera au pouvoir jusqu’ à la fin de la transition. Il a annoncé que la Conférence nationale sera chargée de « renouveler les systèmes politique, économique et social » du pays. Il s’engage à mener une transition harmonieuse, d’ici la fin de son parcours présidentiel.

Cette annonce intervient au moment où une foule immense a effectué une marche-manifestation sur Alger, appelant le président Bouteflika à quitter le pouvoir. Une large majorité des activistes en droits humains de ce pays qui marchent sur Alger demandent la mise en place d’un haut comité de transition et aussi l’élection d’une assemblée constituante pour la mise en place de la nouvelle constitution de ce pays.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte