Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La perversité sexuelle tue deux personnes en province de Karusi !

25 mars 2019

Karusi, le 25 mars 2019 (Net Press) . Deux personnes ont été tuées en province de Karusi, sur la colline Mubaragaza, commune de Mutumba (Karusi, Centre-Est du pays) pour cause de perfidie sexuelle. Selon les sources policières, Enock Nibimpa à tué une jeune fille avec qui il entretenait des relations intimes.

Un témoin rapporte que le présumé auteur de ce crime a tué au moyen du couteau la victime alors qu’ils étaient en pleine relation sexuelle. Aux nouvelles de ce crime des plus crapuleux, la population de cette circonscription, folle de rage, a lynché en bonne et due forme Enock Nibimpa.

L’administration de cette contrée administrative appelle la population au calme et lui demande de ne pas se faire justice. Elle conseille de recourir toujours aux instances habilitées pour plus d’harmonie sociale.

Des activistes des droits de l’homme indiquent que la semaine passée, au moins six personnes ont été assassinées au cours de la période et dans différentes localités. Parmi les victimes, deux agents de police abattus à Mutimbuzi.

Deux autres victimes non identifiées ont été exécutées et leurs corps sans vies jetés dans la rivière Kaburantwa à Cibitoke. Un homme a été torturé avant d’être exécuté et une partie de ses membres amputée ; son corps en décomposition se trouvait à Bubanza. L’on évoque également des arrestations arbitraires : au moins sept cas sont répertoriés. Toutes ces victimes sont des militants des partis d’opposition Cnl (5 cas) et Frodebu (2 cas).

Un corps sans vie a été découvert dans la matinée de ce 24 mars au bord de la rivière Nyabagere. Selon des informations recueillies sur place, la victime, qui pourrait avoir été tuée ailleurs, n’a pas été identifiée. Pour le moment, l’on ne connaît pas non plus les mobiles de son assassinat.

Burundi - Politique

Trois membres de l’opposition en fuite !

Gitega, le 25 mars 2019 (Net Press) . Trois membres du parti Cnl (Conseil national pour la liberté) de la commune Nyarusange, en province de Gitega, sont toujours en clandestinité après avoir été inquiétés par les membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires (Imbonerakure), selon nombreux témoignages recueillis sur place.

Selon les mêmes sources, un policier a été passé à tabac, les trois militants ont dû quitter la localité de peur de ne pas être arrêtés car, les informations largement répandues dans cette localité font qu’une liste des personnes à appréhender aurait été confectionnée par les mêmes Imbonerakure.

Le président du Cnl à Nyarusange parle des mobiles politiques qui seraient derrière cette chasse à l’homme et demande aux autorités administratives d’ouvrir l’espace politique pour toutes les formations politiques.

Burundi - Politique

Frondeurs au Cndd-Fdd, mais également frondeurs à l’Uprona proche du pouvoir

Gitega, le 25 mars 2019 (Net Press) . Si tout le monde était au courant de la fronde au parti de l’Aigle, c’est hier que le président du parti Uprona proche du Cndd-Fdd, Abel Gashatsi, a annoncé qu’il y a des frondeurs au sein de sa formation politique alors qu’il procédait, dans la capitale politique de ce pays, à la commémoration du 57ème anniversaire de la victoire de l’Uprona, le 13 octobre 1961.

Dans son discours de circonstance, le président Gashatsi a semblé se plaindre qu’il y a de gros poissons de son parti qui ne veulent pas être dirigés. Pour lui, au lieu de combattre leurs remplaçants, ils devraient comprendre qu’il doit y avoir une alternance, a-t-il martelé, avant d’inviter ses militants à se préparer pour les élections de 2020.

Le premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, issu de l’Uprona, s’est quant à lui attaqué aux Imbonerakure qui ont empêché leurs membres de participer à cette activité, allusion faite aux Upronistes de Giheta qui n’ont pas pu joindre les autres. Pour Gaston Sindimwo, tout citoyen a le droit d’appartenir à la formation politique de son choix.

Le premier vice-président de la République a également promis de réconcilier les Upronistes, une information que la rédaction avait livrée pour la première fois dans sa publication du 22 mars 2019.

Burundi - Politique

Quand le Dr. Jean Minani a des difficultés de convaincre !

Bruxelles, le 25 mars 2019 (Net Press) . Depuis la dernière session ordinaire du Cnared-Giriteka, des informations qui ont filtré ont fortement inquiété des opposants dont le regard était tourné vers cette plateforme pour la résolution de la crise politico-sécuritaire dans laquelle Gitega est plongée depuis bientôt 4 ans, dans un mois plus précisément.

L’on a parlé de la reconnaissance de la constitution de mai 2018 par le Cnared, des élections de 2020 sans condition posée par cette plateforme, de garanties sécuritaires des politiques qui seront rentrés, des rencontres entre une délégation du Cnared-Giriteka et du gouvernement à Helsinki à deux reprises, etc.

Des démissions presqu’au quotidien des membres les plus influents du Cnared-Giriteka ont renforcé l’impression que s’étaient donnée ceux qui étaient sceptiques aux conclusions de cette session dirigée par le Dr. Jean Minani, que d’aucuns taxent de "caméléonisme politique". Ce dernier, à défaut d’autres arguments, fait régulièrement des sorties médiatiques uniquement pour démentir ce qui se dit au grand jour actuellement.

Ainsi, au moment où les mêmes informations reprennent de plus belle, le président du Cnared-Giritetka dit tout simplement qu’il n’y a pas de pourparlers entre le Cnared et le gouvernement. Pour lui, tout le monde voudrait rentrer mais que l’on ne peut pas y aller pour être tué ou emprisonné.

Les élections d’accord, selon lui, mais à condition qu’il y ait la transparence et l’équité, quelle que soit la date. Il rejette en bloc l’organisation des pourparlers entre le pouvoir et sa plateforme, que ce soit à Entebbe en Ouganda, à Durban en Afrique du Sud ou en Europe, probablement Helsinki.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte