Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 avril 2019
|Le banditisme augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité8 avril 2019
|Attaque armée contre une position policière à Gihanga

Burundi - Sécurité6 avril 2019
|Découverte de deux corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Rwanda - Sécurité5 avril 2019
|Un lieutenant burundais disparu dans la ville de Kigali

Burundi - Sécurité4 avril 2019
|Deux morts dans un démêlé avec la police à Kirundo

Burundi - Somalie - Sécurité3 avril 2019
|Plus criminels que les Somaliens n’existe pas

Burundi - Sécurité2 avril 2019
|Des membres du Cnl battus par de jeunes Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Sécurité1er avril 2019
|Un colonel à la retraite arrêté chez lui dans la zone de Ngagara

Burundi - Sécurité30 mars 2019
|Un vieillard se fait tuer dans Bubanza

Burundi - Somalie - Sécurité29 mars 2019
|Les 600 militaires burundais restants regagnent finalement le pays

Burundi - Sécurité28 mars 2019
|Toujours des arrestations du Cnl un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité27 mars 2019
|Un membre du Cnl torturé dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité 26 mars 2019
|Un membre de l’opposition tué en province Kirundo !

Burundi - Sécurité 25 mars 2019
|La perversité sexuelle tue deux personnes en province de Karusi !

Burundi - Sécurité23 mars 2019
|Un policier tire délibérément sur un citoyen au Sud du pays

Burundi - Sécurité22 mars 2019
|Un incendie de plus dans le marché de Rukaramu

Burundi - Sécurité21 mars 2019
|Deux personnes blessées dans une attaque armée dans la commune de Buganda

Burundi - Sécurité20 mars 2019
|Deux corps sans vie découvert flottant sur la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité 19 mars 2019
|Deux policiers assassinés par un bandit armé dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité18 mars 2019
|Des ravins deviennent de plus en plus menaçants dans la capitale économique

Burundi - Sécurité16 mars 2019
|Le porte-parole de la police met les points sur les i sur la mort de Memba

Burundi - Tanzanie - Sécurité15 mars 2019
|Des réfugiés burundais déguerpissent les camps en Tanzanie pour d’autres pays

Burundi - Sécurité - Justice14 mars 2019
|La police montre à la presse deux hommes accusés d’assassinat d’un motard

Burundi - Sécurité13 mars 2019
|Fouille-perquisition au domicile d’un ex-Fab détenu

Burundi – Sécurité Routière12 mars 2019
|Au moins sept personnes tuées lors d’un accident de roulage

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un membre du Cnl torturé dans la province de Ngozi

27 mars 2019

Ngozi, le 27 mars 2019 (Net Press) . Il s’appelle Philibert Batururimi, il est natif de la colline Ryarunyinya, dans la commune de Ruhororo, de la province de Ngozi, au Nord du pays. Ce membre du Cnl d’Agathon Rwasa a été torturé hier soir par des gens que l’on soupçonne d’être des jeunes Imbonerakure.

Selon des informations sur place, il aurait été séparé de son frère avec qui il échangeait avant d’être conduit dans un hangar, non loin du marché. Ces hommes auraient demandé aux commerçants qui étaient sur place de vider les lieux, puis ils ont pris tout leur temps pour frapper correctement leur victime.

Pour le moment, personne ne connaît son emplacement d’autant plus que le lieu de sa détention n’est pas encore connu. Les membres de sa famille, tant biologique que politique, craignent le pire.

Dans la province voisine de Muyinga, au Nord Est du pays, un cadavre en décomposition a été découvert dans la commune de Buhinyuza, au bord de la réserve naturelle de Ruvubu. Cet individu n’a pas été identifié et la police de la protection civile a dégagé la dépouille pour attendre la décision administrative de l’enterrer.

Burundi - Justice

Les délais de la détention préventive dépassés pour trois opposants

Gitega, le 27 mars 2019 (Net Press) . Il s’agit de trois membres de la nouvelle formation politique Cnl qui ont été arrêtés le 8 mars sur la colline Gerangabo, commune Mutaho, dans la capitale politique Gitega. Aussitôt interpellés, ils avaient été transférés au cachot du commissariat provincial de la police dans cette même province.

Félix Niyonzima, Eric Sabokwigura et Rémy Manirakiza, ont été accusés de détention illégale d’armes mais aucune n’avait été trouvée à leurs domiciles après une fouille-perquisition de la police. Denis Ndacasaba, président du Cnl dans cette commune, ne comprend pas comment une détention préventive peut durer au-delà de 15 jours dans un cachot de la police.

Il trouve cet argument dans le code de procédure pénal de ce pays qui stipule que la détention dans un cachot de police ne peut pas durer plus de 14 jours. Par ailleurs, cette arrestation s’est opérée sans mandat, d’où elle est arbitraire et par conséquent, il demande tout simplement la libération de toutes ces trois personnes.

Toujours dans le domaine de la justice et dans la même province, un membre de Cnl, Adrien Nzoyihera, a été interpellé ce 26 mars vers 21 heures par la police, de concert avec les jeunes Imbonerakure et conduit au cachot de la police. Les informations qui parviennent à la rédaction indiquent qu’il partageait un verre avec ses amis dans un cabaret dénommé Plage, situé dans le quartier Nyabututsi.

Le secrétaire provincial du Cnl, Emmanuel Bavakure, précise que les motifs de son arrestation ne sont pas encore connus. Comme pour les autres cas, l’on évoque des mobiles politiques derrière ces arrestations intempestives des membres de ce parti et demande la libération de tous ses membres et sympathisants.

Burundi - Politique

L’Uprona de l’opposition se retire du Cnared

Bruxelles, le 26 mars 2019 (Net Press) . Selon une décision n° 6/du 26/03/2019, le président du parti Uprona de l’opposition, Charles Nditije, a décidé de retirer son parti de la plateforme des partis de l’opposition Cnared-Giriteka. Il se base sur les manquements graves reprochés au Dr. Jean Minani et à son équipe, notamment le refus de la refondation de cette plateforme qui visait à rendre ses lettres de noblesse à l’accord historique d’Arusha et à la constitution de 2005, qui en est issue, enterrés par la nouvelle constitution promulguée le 7 juin 2018.

Pour Charles Nditije, la mauvaise gouvernance du Dr. Jean Minani se traduit par une volonté manifeste, non seulement d’ignorer les responsables des partis membres, mais aussi et surtout une politique de "nyakurisation" des partis et dont l’Uprona a été victime à maintes reprises. Il constate avec regret une certaine dérive par rapport à la vision et aux objectifs que s’était fixés cette plate-forme.

La conséquence est l’inefficacité de l’action et la perte de confiance du peuple burundais, de certains de ses partenaires et de bon nombre de ses membres qui se sont déjà retirés. Le président de l’Uprona de l’opposition affirme avoir décidé sur proposition des organes dirigeants de cette formation politique de l’opposition, réunis en date du 24 mars 2019.

Pour rappel, cette décision intervient au lendemain de la réconciliation entre les deux tendances de l’Uprona de l’opposition, pilotées par deux professeurs d’université, à savoir Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije. Celle-ci avait eu lieu en date du 17 mars 2019, après plusieurs années de séparation pour des raisons d’idéologie non évidentes.

Dans la même foulée, le parti Cndd de Léonard Nyangoma, en date du 16 mars 2019, avait lui aussi décidé de se retirer de cette plateforme. Il dit qu’il a observé des amalgames, l’anarchie et des manipulations au sein du Cnared-Giriteka. Il avait constaté avec regret, mais sans étonnement, que le leadership du Dr. Jean Minani est incapable de construire et de conduire cette coalition vers une structure de combat pour la restauration de la démocratie au Burundi.

Il assure cependant avoir quitté le Cnared-Giriteka de fait depuis une période de plus d’une année par la non-participation en quoi que ce soit qui concerne les activités de cette organisation. C’est donc à cette date du 16 mars que le Cndd a rendu officiel sa position par rapport à cette plateforme. Le document a été signé par William Munyembabazi, secrétaire général de cette formation politique.

Burundi - Malversations Economiques

L’Olucome présente son rapport d’activités pour l’année 2018

Bujumbura, le 27 mars 2019 (Net Press) . D’entrée de jeu, cet observatoire se demande si les Burundais, en 2ème position dans l’extrême pauvreté au niveau mondial, ne devraient pas refuser aux dirigeants burundais très corrompus de continuer de sucer à fond en exigeant à chaque personne les 13 différentes contributions forcées et anticonstitutionnelles.

Ce rapport de 70 pages se résume en quelques parties. Il s’agit des réalisations de l’Olucome sous divers domaines d’intervention, plaidoyer pour la recherche de la paix et la gouvernance, le rétablissement de la sécurité pour tous, la satisfaction des besoins fondamentaux des burundais ainsi que le traitement des dossiers de corruption, de mauvaise gouvernance et l’impact des actions de l’Olucome sur la société burundaise.

Burundi - Commerce

Le carburant se raréfie encore une fois au sud du pays

Makamba, le 27 mars 2019 (Net Press) . Selon des informations émanant des automobilistes de cette province, cela fait cinq jours que l’on ne trouve aucun litre de carburant dans toutes les stations à essence de cette province. Cette situation perturbe les activités économiques de cette entité administrative car se déplacer en automobiles devient un problème sérieux.

Les chauffeurs de bus et d’autres véhicules de transport rémunéré préfèrent s’approvisionner frauduleusement au lieu d’arrêter les activités. De leur côté, les habitants de Makamba ne comprennent pas ce phénomène de fraude car les forces de l’ordre sont présents un peu partout, font des patrouilles presqu’au quotidien, mais rien ne change, d’où des soupçons de leur complicité.

Selon des chauffeurs de bus contactés à Bujumbura, cette pénurie à l’intérieur du pays est un signe fort que ce produit pourrait encore une fois être introuvable dans plusieurs coins du pays, allusion faite au principe du vase communicant. Selon des informations sur place, les voyageurs se résignent et prennent des véhicules de transport malgré les caprices des chauffeurs qui sombrent dans toutes sortes de spéculations.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte