Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des membres du Cnl battus par de jeunes Imbonerakure au Sud du pays

2 avril 2019

Rumonge, le 2 avril 2019 (Net Press) . Selon des informations en provenance de Rumonge, 6 membres du parti Cnl ont été copieusement battus par des Imbonerakure affiliés au parti de l’Aigle, dans la zone Minago, de la commune et de la province de Rumonge, au Sud Ouest du pays. Selon des informations concordantes, tous les 6 ont été battus par 4 Imbonerakure.

Ces derniers voulaient les entraîner avec eux dans un sport matinal de samedi 30 mars au chef-lieu de la zone de Minago et chanter l’hymne du Cndd-Fdd, ce qu’ils ont refusé. Au début de la semaine, ce lundi 1er avril, ils ont porté plainte contre les auteurs de ces bastonnades à la police. Les membres de cette formation politique d’Agathon Rwasa dénoncent un acharnement contre leurs fidèles.

Les activistes des droits de l’homme évoquent des allégations de violations et des violations des droits de l’homme qui ont été enregistrées. Au moins 10 personnes ont été tuées la semaine dernière au moment où 1 a été enlevée. Ils parlent également de 4 personnes torturées, de 10 autres arrêtées arbitrairement et de 2 victimes de violences basées sur le genre. Parmi les victimes identifiées, figurent 4 femmes tuées et 3 femmes arrêtées.

Des jeunes affiliés au parti Cndd-Fdd, des policiers, des agents du Snr et des administratifs sont pointés du doigt comme étant des présumés auteurs de la plupart de ces violations des droits humains. Ils relèvent enfin des cas de tueries, d’enlèvement, de tortures et d’arrestations arbitraires dont sont victimes des opposants réels ou supposés au régime de Gitega, en particulier les membres du parti Cnl.

Dans la province de Gitega, un certain Claude Nahimana, cet habitant de la colline Rukoba , commune et province de Gitega au centre du pays, a été enlevé ce jeudi dernier par 4 hommes , dont 3 personnes en tenues policières et porté disparu, selon les témoignages de sa femme .

Selon sa famille biologique et son voisinage, des doutes planent sur cet enlèvement car ils l’ont cherché dans tous les établissements pénitentiaires mais sans succès. Pourtant, les informations indiquent que la victime entretenait des relations de bon voisinage avec son entourage. Des sources administratives de cette contrée administrative, de concert avec la police, affirment que Claude Nahimana est activement recherché

Burundi - Politique

Le Cndd-Fdd n’a pas encore trouvé de successeur de Pierre Nkurunziza à la tête du pays

Bujumbura, le 2 avril 2019 (Net Press) . Dans ses dépêches de ce 1er avril, la rédaction avait mentionné que le parti Cndd-Fdd était parvenu à se trouver un successeur de Pierre Nkurunziza à présenter lors du congrès extraordinaire de ce parti qui devait se tenir au mois d’avril de cette année.

La rédaction avait également mentionné que les gros poissons de Bagumyabanga réunis en discrétion dans la province de Gitega s’étaient convenus sur un nom du président actuel du sénat, Révérien Ndikuriyo. Depuis sa parution hier, des messages de félicitation n’ont pas cessé de tomber dans notre rédaction, nous invitant à toujours dévoiler ce que les hommes politiques veulent cacher.

Cependant, quelques autres personnes se sont posées la question de savoir si ce n’était pas un poisson d’avril car c’était le 1er avril. L’on doit mentionner ici que cette réunion des hauts cadres du parti au pouvoir n’a pas eu lieu et que par conséquent, personne n’a désigné Révérien Ndikuriyo comme éventuel successeur de Pierre Nkurunziza à la tête du pays. Ceci veut dire très clairement que la dépêche d’hier était ni plus ni moins un poisson d’avril.

Burundi –Economie

Gitega clame la faillite de la Régideso !

Bujumbura, le 2 avril 2019 (Net Press) . Dans une réunion tenue ce vendredi 29 mars dernier par le ministre de l’énergie et des mines avec les cadres et agents de la régie de distribution d’eau et de l’électricité (Regideso), Come Manirakiza a lancé un cri d’alarme sur la mauvaise gestion de la Regideso qui risque de virer vers la faillite.

Le ministre Come Manirakiza accuse la mauvaise gestion de cette institution où des phénomènes de corruption, de malversation et de gestion opaque des finances sautent aux yeux. Il n’a pas oublié de dénoncer l’octroi opaque des marchés mêlé de pots de vin imputables à certains cadres de cette institution.

Le ministre Come Manirakiza accuse les hauts cadres de la Regideso d’acheter des équipements gravitant autour de 13 milliards de nos francs, qui ne sont pas toujours opérationnels, ainsi qu’une partie du personnel sans cahier des charges. Il a donné la date butoir du 5 avril 2019 pour la réorganisation de cette institution et a ajouté que des enquêtes sont en cours pour élucider les cadres et agents qui ont été trempés dans la corruption et la malversation économique de la Regideso.

Selon nos informations, la Regideso compte à peu près 1.000 cadres et agents et la plupart d’entre eux ont été recrutés par le parti au pouvoir, raison pour laquelle ils n’ont aucune inquiétude d’être chassés. L’on saura que certains d’entre eux déplacent les matériels par leurs propres taxis pour que le service paye après alors que les véhicules de service sont disponibles.

Burundi - Sport

La fédération de football du Burundi sanctionnée

Le Caire, le 2 avril 2019 (Net Press) . A travers une correspondance de la confédération africaine de football, Caf, du 31 mars 2019, il est reproché à la fédération de football du Burundi de n’avoir pas respecté les règlements de la Caf lors du match de la 6ème journée des éliminatoires de la CAN Total, Egypt 2019.

Il s’agit de la diffusion illicite par la RTNB (Burundi) sur satellite et en clair à travers la plateforme Startimes, le signal de CANAL + INTL, le match Burundi vs. Gabon, sans l’approbation de la CAF. Par conséquent, la sanction imposée par le comité de discipline de la CAF pour la violation en question est une amende de $10,000 USD.

Burundi - Confessions Religieuses - Anniversaire

Le Pape Jean Paul II, 14 ans déjà !

Vatican, le 2 avril 2019 (Net Press) . C’est en date du 2 avril 2005, à 21h37’ que le Vatican a annoncé que le Pape avait regagné la demeure du Père. Né en Pologne le 18 mai 1920, il sera élu en date du 16 octobre 1978 comme le 264ème pape de l’église catholique. Son pontificat, 26 ans, 5 mois et 18 jours, est le troisième le plus long après ceux de Saint Pierre et de Pie IX.

Béatifié le 1er mai 2011 par son successeur Benoît XVI, il sera canonisé par le pape François le 27 avril 2014. Il est considéré comme saint par la religion catholique et fêté le 22 octobre de chaque année, date de son intronisation pontificale.

L’on saura que Jean Paul II est le premier pape qui a tenté de démissionner, au regard de la détérioration de sa santé, mais en vain. Il est également le premier pape à se faire soigner en dehors du Vatican, au centre hospitalier universitaire Gemelli, à 6 kilomètres du Vatican. En effet, en date du 13 mai 1981, un jeune dont l’ambition était d’être connu au niveau mondial, a tiré sur le pape.

Transporté d’urgence à cet hôpital, les infirmières, dans la précipitation, lui ont transfusé du sang qui serait contaminé. C’est dans ce contexte que nos confrères du journal belge Le Vif/L’Express, qui étaient sur place, ont indiqué qu’une maladie semblable au virus du Vih/Sida lui a été inoculée, d’où la dégradation continue et progressive de sa vie jusqu’à sa mort au début du mois d’avril 2005.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte