Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 avril 2019
|Le banditisme augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité8 avril 2019
|Attaque armée contre une position policière à Gihanga

Burundi - Sécurité6 avril 2019
|Découverte de deux corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Rwanda - Sécurité5 avril 2019
|Un lieutenant burundais disparu dans la ville de Kigali

Burundi - Sécurité4 avril 2019
|Deux morts dans un démêlé avec la police à Kirundo

Burundi - Somalie - Sécurité3 avril 2019
|Plus criminels que les Somaliens n’existe pas

Burundi - Sécurité2 avril 2019
|Des membres du Cnl battus par de jeunes Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Sécurité1er avril 2019
|Un colonel à la retraite arrêté chez lui dans la zone de Ngagara

Burundi - Sécurité30 mars 2019
|Un vieillard se fait tuer dans Bubanza

Burundi - Somalie - Sécurité29 mars 2019
|Les 600 militaires burundais restants regagnent finalement le pays

Burundi - Sécurité28 mars 2019
|Toujours des arrestations du Cnl un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité27 mars 2019
|Un membre du Cnl torturé dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité 26 mars 2019
|Un membre de l’opposition tué en province Kirundo !

Burundi - Sécurité 25 mars 2019
|La perversité sexuelle tue deux personnes en province de Karusi !

Burundi - Sécurité23 mars 2019
|Un policier tire délibérément sur un citoyen au Sud du pays

Burundi - Sécurité22 mars 2019
|Un incendie de plus dans le marché de Rukaramu

Burundi - Sécurité21 mars 2019
|Deux personnes blessées dans une attaque armée dans la commune de Buganda

Burundi - Sécurité20 mars 2019
|Deux corps sans vie découvert flottant sur la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité 19 mars 2019
|Deux policiers assassinés par un bandit armé dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité18 mars 2019
|Des ravins deviennent de plus en plus menaçants dans la capitale économique

Burundi - Sécurité16 mars 2019
|Le porte-parole de la police met les points sur les i sur la mort de Memba

Burundi - Tanzanie - Sécurité15 mars 2019
|Des réfugiés burundais déguerpissent les camps en Tanzanie pour d’autres pays

Burundi - Sécurité - Justice14 mars 2019
|La police montre à la presse deux hommes accusés d’assassinat d’un motard

Burundi - Sécurité13 mars 2019
|Fouille-perquisition au domicile d’un ex-Fab détenu

Burundi – Sécurité Routière12 mars 2019
|Au moins sept personnes tuées lors d’un accident de roulage

Archives

 

 

 



PROJET D’AMELIORATION DES COMPETENCES ET D’EMPLOYABILITE DES JEUNES (PACEJ)

DEMANDE DE MANIFESTATION D’INTÉRÊTS (CONSULTANT INDIVIDUEL)

5 avril 2019

N° DMI/003/PACEJ/2019

REPUBLIQUE DU BURUNDI

Avance de Préparation du Projet N° V2370

Titre de la mission : SELECTION D’UN CONSULTANT INTERNATIONAL CHARGE D’ELABORER LE MANUEL DE LA SOUS- COMPOSANTE « PROMOTION DE L’ENTREPRENARIAT DES JEUNES AU BURUNDI »

Numéro de référence (selon le plan de passation des marchés) : N°BI-PACEJ-105958-CS-INDV

La République du Burundi a obtenu de l’Association Internationale de Développement (IDA) une avance d’un montant équivalant à 2 000 000 de dollars des Etats-Unis à titre de fonds de préparation (PPA) du Projet d’Amélioration des Compétences et d’Employabilité des Jeunes (PACEJ). La gestion des activités, la gestion financière ainsi que les procédures de passation des marchés relatives à ce fonds ont été confiées à l’Unité de Gestion du Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs, phase 2 (PFCGL-II) en attendant la mise en place d’une Unité de Gestion propre au PACEJ.

C’est dans ce cadre que le PFCGL-II a l’intention d’utiliser une partie du montant de cette avance pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant : « Consultant international chargé d’élaborer le manuel de la sous-composante « promotion de l’entreprenariat des jeunes au Burundi ».

L’objectif général poursuivi consiste à identifier les mécanismes de promotion de l’entreprenariat des jeunes et les modalités de leur exécution prenant en compte les exemples réussis des projets similaires au Burundi et dans des pays de niveau de développement comparable.

De manière spécifique et non limitative, le Consultant accomplira les tâches suivantes :

Proposer sur base des objectifs arrêtés par le Projet et des expériences réussies, un projet de manuel d’exécution de la sous-composante « promotion de l’entreprenariat des jeunes » en indiquant (i) les modalités d’organisation des formations sur base de modules validés, (ii) la sélection d’un groupe de jeunes devant bénéficier d’un accompagnement pour l’élaboration de plans d’affaires, (iii) les modalités d’organisation d’une Compétition de Plans d’Affaires (COPA) pour l’attribution de prix aux meilleurs projets proposés, (iv) les modalités d’accompagnement des lauréats dans la concrétisation de leurs projets.
Le Consultant indiquera dans le manuel les modalités et critères de sélection des jeunes candidats à la formation comprenant les modalités d’information des jeunes éligibles et d’implication des structures centrales et locales. Il indiquera également la composition des jurys de sélection garantissant transparence et visibilité ;

Le Consultant proposera les modalités d’exécution de la sous-composante au profit des jeunes sur tout le territoire national et indiquera la composition des équipes chargées de la formation et du coaching des jeunes dans l’approfondissement de leurs plans d’affaires ainsi que les lieux de déroulement des activités. Il indiquera également les modalités de suivi post création des projets financés ;
Le Consultant organisera les concertations sectorielles et régionales en vue de préciser les populations cibles prioritaires à considérer et la nature des projets ;
Il devra consulter les structures publiques et privées concernées ainsi que les représentants du secteur associatif notamment ceux des jeunes et des femmes des milieux urbain et rural ;

Le Consultant devra décrire de façon précise et détaillée les modalités de financement et les procédures de gestion des fonds octroyés par le Projet, à savoir :
· Les critères d’éligibilité des bénéficiaires ;

· Le processus d’instruction, les mécanismes d’évaluation et de sélection des idées de projets (entretiens personnalisés etc) ;

· Les formulaires de demande d’assistance, de financement et le modèle de convention entre le PACEJ et le bénéficiaire ;

· L’assistance technique et l’accompagnement fournis au bénéficiaire pour la préparation du dossier et pour la mise en œuvre des activités productives éligibles ;

· Les procédures de décaissement des fonds par le Projet ;

· Un système facile et pratique de suivi et évaluation de l’utilisation des fonds, des résultats et de l’impact en termes de création d’emplois ;

6. Le Consultant rédigera les termes de référence pour le recrutement d’une agence d’exécution pour la mise en œuvre de la sous-composante « promotion de l’entreprenariat des jeunes ».

Durant la mise en vigueur des activités du PACEJ, une agence d’exécution pour la mise en œuvre de la sous-composante « promotion de l’entreprenariat des jeunes » sera recrutée. Cette agence devra faire notamment (i) la communication autour du programme pour sensibiliser les jeunes et assurer la transparence, (ii) un examen préliminaire des demandes pour vérifier si tous les critères d’éligibilité sont respectés, (iii les décaissements et (iv) le suivi et l’évaluation continu des bénéficiaires.

Les termes de référence de la mission peuvent être obtenus à l’adresse indiquée ci-dessous.

Le Projet d’Amélioration des Compétences et d’Employabilité des Jeunes invite maintenant les candidats éligibles (« Consultants Individuels ») à manifester leur intérêt à fournir les services indiqués ci-dessus.

Les Consultants intéressés doivent fournir des informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et l’expérience pertinente pour exécuter les services.

Le Consultant devra présenter le profil détaillé ci-dessous :

· Etre titulaire d’un Diplôme de niveau minimum (BAC +4) dans le domaine de la gestion, l’économie, l’administration publique, le droit ou un des domaines pertinents pour la réalisation du manuel d’exécution de la sous-composante de l’entreprenariat des jeunes ;

· Avoir une vaste expérience dans la rédaction des manuels de gestion de projets en entreprenariat financés par les partenaires techniques et financiers (au moins 2 manuels similaires) ;

· Avoir une bonne connaissance des procédures et directives de la Banque Mondiale en matière de gestion financière et de passation de marchés ;

· Avoir une parfaite maîtrise de la langue française (écrit et oral) ;

· Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique, des logiciels bureautiques courants (Word, Excel, PowerPoint) et de l’internet.

L’attention des Consultants intéressés est attirée sur la Section III, paragraphes 3.14, 3.16 et 3.17 du Règlement de Passation des Marchés des Emprunteurs IPF de la Banque Mondiale, édition de juillet 2016, exposant la politique de la Banque Mondiale en matière de conflits d’intérêts.

Un Consultant sera sélectionné conformément à la méthode de Sélection de Consultants Individuels par mise en concurrence ouverte énoncée dans le Règlement de Passation des Marchés. De plus amples informations peuvent être obtenues à l’adresse ci-dessous pendant les heures de bureau : de 09 heures à 12 heures et de 14 h 00 à 17 heures.

Les manifestations d’intérêt portant la mention « Consultant chargé d’élaborer le manuel de la sous-composante « promotion de l’entreprenariat des jeunes au Burundi » doivent être transmises par écrit à l’adresse ci-dessous (en personne, par la poste, par télécopieur ou par courriel) au plus tard le 19/04/2019 à 10 h00.

Projet de Facilitation du Commerce dans la région des Grands Lacs, phase 2

(PFCGL-II)

Immeuble SOCAR, jonction Bld de l’Indépendance et Avenue d’Italie

B.P. 1590 Bujumbura, BURUNDI

Tél : (257) 22 24 9595, Fax : (257) 22 24 9592

E-mail : pacej@pacej.bi avec copie à cnizigama@pacej.bi et cbaramboneranye@pacej.bi

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte