Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité5 juillet 2019
|Des Congolais en possession de devises attaqués par des hommes armés

Burundi - Sécurité4 juillet 2019
|La police met la main sur deux personnes qui se transforment en forces de l’ordre

Burundi – Sécurité 3 juillet 2019
|Une somme de deux mille francs burundais à l’origine d’une perte d’une vie humaine

Burundi - Sécurité 2 juillet 2019
|Une jeune femme tuée en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura

Burundi - Sécurité1er juillet 2019
|Un enseignant arrêté après avoir tenté de tuer son élève

Burundi - Sécurité29 juin 2019
|Découverte d’une dépouille ligotée au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité Routière28 juin 2019
|Un conducteur de taxi-vélo fauché par un accident de roulage

Burundi - Sécurité27 juin 2019
|Les chrétiens de Kayanza présentent une offrande pour le moins surprenante

Burundi - Sécurité26 juin 2019
|Les membres du Cnl toujours dans l’oeil du cyclone

Burundi - Sécurité25 juin 2019
|Deux enfants tués suite à des pluies torrentielles au Sud du pays

Burundi - Sécurité24 juin 2019
|Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité22 juin 2019
|L’Onu atteste la présence des Imbonerakure, de l’armée et des rebelles burundais en Rdc

Burundi - Somalie - Sécurité21 juin 2019
|Affrontements des militaires burundais en Somalie, info ou intox ?

Burundi - Sécurité Routière20 juin 2019
|Le curé de la paroisse Mbogora décédé dans un accident de roulage

Burundi - Rdc - Sécurité19 juin 2019
|Suspension des circulations entre le Burundi et la Rdc via la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité18 juin 2019
|Tensions entre les jeunes du Cnl et ceux du Cndd-Fdd au Nord Ouest

Burundi - Sécurité17 juin 2019
|Le siège du Cnl dans Bujumbura rural brûlé

Burundi - Sécurité15 juin 2019
|Les populations de Burundi inquiètes de la recrudescence des crimes au chef-lieu

Burundi - Sécurité14 juin 2019
|Les albinos menacés par des croyances obscurantistes

Burundi - Sécurité13 juin 2019
|Un enseignant tué dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité 10 juin 2019
|Deux personnes tuées au cours de ce weekend !

Burundi - Sécurité8 juin 2019
|Une femme arrêtée pour avortement volontaire

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée et pendue sur un arbre en province de Cibitoke

29 avril 2019

Cibitoke, le 29 avril 2019 (Net Press) . Un corps sans vie et en extrême décomposition a été découvert ce dimanche 28 avril pendu sur un arbre sur la colline Kiruhura, dans la zone de Ndora de la commune Bukinanyana, dans la province de Cibitoke, au Nord-Ouest du pays. Les populations de cette entité administrative privilégient la piste qu’il aurait été tué ailleurs puis jeté à cet endroit. L’administrateur communal, Jean Bosco Hategekimana, a ordonné son enterrement immédiat pour des raisons d’hygiène.

Au Sud du pays, un certain André Irambona, de la commune de Bugarama dans la province de Rumonge, a brûlé avec du lait chaud son épouse et son enfant. Pour le moment, il est depuis hier entre les mains de la police pour cette infraction. Il devrait être livré à la justice depuis aujourd’hui pour jugement en flagrance.

Par ailleurs, les activistes des droits de l’homme indiquent qu’au moins cinq personnes ont été assassinées la semaine dernière dans différentes localités. Parmi les victimes, figurent trois militants de l’opposition, un membre du parti Msd abattu à Gihanga par des policiers et deux membres du parti Cnl violemment tabassés par des Imbonerakure et qui ont succombé à leurs blessures à Muyinga.

Une autre victime dont le corps a été découvert à Gitega n’a pas été identifiée. Depuis quelques semaines, ces défenseurs des droits de l’homme évoquent en outre le passage à tabac et les détentions arbitraires des membres du parti d’opposition Cnl. Au moins sept militants de ce parti ont été la cible d’attaques et de détentions arbitraires au cours de cette période.

Burundi - Sécurité Routière

Un véhicule de la Fdn se renverse tout près de Bugarama

Muramvya, le 29 avril 2019 (Net Press). Ce matin, un véhicule pickup de l’armée régulière, la force de défense nationale, avec comme plaque A 121 A, se rendait vers la zone de Bugarama jusqu’à l’endroit appelé communément "Ku mazi ya Mwambutsa" (A l’eau du roi Mwambutsa) où, tentant de dépasser un autre véhicule, il a dérapé, s’entraînant dans un ravin qui était en bas de la route.

Il y avait plusieurs passagers à son bord et plusieurs d’entre eux ont trouvé la mort sur place, dont le chauffeur qui avait tenté de sauter par la fenêtre et d’autres militaires. Il y avait également des dames qui étaient à bord qui avaient perdu connaissance suite à cet accident. Parmi eux, seul un enfant s’est légèrement blessé sur les jambes.

Selon des témoignages sur place, ceux qui étaient à bord de ce pickup donnaient l’air d’avoir pris un verre de trop et pensent qu’ils venaient d’une cérémonie sociale, probablement un enterrement quelque part à l’intérieur du pays. Il semble qu’il y a même un militaire du grade de colonel qui a trouvé également la mort dans cet accident.

Burundi - Politique - Sécurité

Un weekend pas tendre pour l’opposition

Karusi, le 29 avril 2019 (Net Press). Une vague d’arrestations des membres du parti congrès national pour la liberté s’est observée dans la période du weekend dernier. Dismas Bapfekurera, un membre du parti Cnl, a été arrêté ce vendredi 26 avril 2019 par les membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires sur la colline Rugazi, commune Bugenyuzi, en province de Karuzi, au Centre-Est du pays.

Nathan Barampama, président de cette formation politique dans cette entité provinciale, fait savoir que ce militant est accusé de faciliter la fuite d’un jeune garçon présumé coupable de violences sexuelles. Cependant, il confirme sans tergiversations que derrière cette arrestation, se cache des mobiles politiques et que Dismas Bapfekurera est incarcéré au cachot de la police dans la commune Bugenyuzi.

Et dans la même foulée, deux militants du Cnl, Ezéchiel Ndayishimiye et Jean Marie Nduwayo ont été arrêtés sur la colline Taba, zone Mugogo en commune de Gihogazi, toujours dans la province de Karusi par les des jeunes du parti de l’Aigle. Des sources sur place font savoir que leurs ravisseurs ont ordonné aux militants de cette formation politique de dévoiler les noms des membres de leur parti qui ont déjà donné des contributions et la composition des comités dans les collines et au niveau communal.

Ils ont ensuite été conduits au cachot de la commune de Gihogazi. Nathan Barampama, le responsable du Cnl dans cette province, parle de harcèlement politique ni plus ni moins alors que cette formation politique est agréée par le ministère de l’intérieur et de la formation politique, un ministère géré pourtant par un membre du Cndd-Fdd.

Burundi - Sécurité - Anniversaire

L’assassinat du Roi Ntare V , Quarante-sept ans déjà !

Gitega, le 29 avril 2019 (Net Press) . La famille royale commémore le 47ème anniversaire de l’assassinat du Roi Ntare V connu sous le nom de Charles Ndizeye, sauvagement tué le 29 avril 1972 dans un camps militaire de Gitega. Le Roi Ntare V avait été chassé du trône le 28 novembre 1966 par un coup d’Etat militaire dirigé pas son premier ministre, le capitaine Michel Micombero, après seulement trois mois de règne alors qu’il n’avait que 19 ans. Il s’était exilé à Munich en Allemagne.

En mars 1972, lors d’une visite en Ouganda, auprès de son ami Idi Amin Dada, avec qui il était en relations d’affaires, leur conversation sur la table présidentielle tournera vers le calvaire du monarque. Le président ougandais d’alors, Idi Amin Dada, s’adressa au roi Ntare V et l’informa qu’il allait négocier avec le pouvoir de Micombero son retour sur Bujumbura et qu’il n’avait pas à s’inquiéter.

Le président ougandais avait effectivement parlé avec Bujumbura du retour du roi Ntare V et obtint toutes les assurances, Idi Amin Dada n’ayant pas compris qu’il était piégé par son homologue burundais. D’ailleurs, le ministre des relations extérieures de l’époque, Arthémon Simbananiye, avait fait le déplacement de Kampala pour "cueillir" sa "proie".

De la sorte, le roi Ntare V était déjà prisonnier sans le savoir dès son arrivée sur le sol ougandais et c’est ainsi qu’il a été conduit manu militari au Burundi où il sera assassiné après un mois de détention.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte