Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Burundi - Sécurité6 mai 2019
|Un motard échappe de justesse à la mort dans Bubanza

Burundi - Sécurité4 mai 2019
|De l’intifada à l’église adventiste

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

De l’intifada à l’église adventiste

4 mai 2019

Bujumbura, le 4 mai 2019 (Net Press) . Il était vers 9 heures ce matin lorsque des fidèles de l’église adventiste du 7ème jour au quartier Jabe se sont rentrés dedans. Les disputes sur le leadership de cette église étaient au centre de ces bagarres. La manifestation était tellement dangereuse que les fidèles se jetaient des projectiles, donc pouvaient blesser fidèles comme passants.

Des sources sur place font savoir que n’eut-été l’intervention musclée de la police, la situation allait tourner au vinaigre. Selon les mêmes sources, cette dernière a permis au pasteur reconnu par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique de poursuivre le culte. L’on ne connait pas encore le bilan des dégâts causés par ces échauffourées.

Burundi - Droits Humains

Les femmes de Bugendana dénoncent le comportement du chef de zone

Gitega, le 4 mai 2019 (Net Press) . Selon des informations en provenance de Gitega, plus précisément dans la commune de Bugendana, un des chefs de zone de cette entité, Déo Ntahonsigaye, un militant pur dur du Cndd-Fdd, est accusé par les femmes de cette localité de leurs violations massives.

Les femmes se sont alors liguées contre cet homme quand elles ont appris qu’il a violé une femme de sa zone. Selon toujours des informations sur place, il semble que les viols de femmes deviennent de plus en plus fréquents dans cette région, d’où une réaction très musclée des femmes qui pointent du doigt ce responsable zonal.

Nous apprenons que jusqu’à présent, les autorités, tant communales que provinciales, n’ont pas encore réagi face à ces manifestations de femmes. Nous apprenons également qu’elles sont déterminées, qu’il pleuve ou qu’il neige, à bousculer les autorités jusqu’à obtenir gain de cause dans ce combat que le chef de zone a perdu d’avance.

Burundi - Politique

Un responsable du Cnl à Karusi détenu illégalement

Karusi, le 4 mai 2019 (Net Press) . Il s’appelle Pascal Niyonzima, il vient de totaliser 18 jours dans les cachots de la police à Karusi alors que le codé pénal prévoit 14 jours au maximum, d’où les siens demandent le respect de la loi. Selon les mêmes informations, il était responsable de cette formation politique à Mutumba.

Il a été interpellé, en compagnie de deux de ses collaborateurs, en date du 16 avril dernier et l’on apprend que, curieusement, aucune charge n’a été retenue contre lui. Ses proches tant biologiques que politiques dénoncent une violation flagrante de la loi, surtout que de tels cas sont très nombreux à travers tout le pays.

Burundi - Tanzanie - Réfugiés

Le gouvernement tanzanien limoge des responsables burundais du camp de Nduta

Nduta, le 4 mai 2019 (Net Press) . Il s’agit de six responsables des zones qui ont été destitués et pour cause, ils ne parviennent pas à sensibiliser les réfugiés burundais au rapatriement volontaire. C’est le chef du camp de Nduta, en même temps représentant du gouvernement tanzanien, qui a annoncé ce limogeage.

Selon des informations sur place, il semble que l’accusation avancée officiellement n’est pas correcte car le véritable tort de ces chefs de zones limogés est qu’ils sont accusés d’appartenir à des mouvements associatifs opposés au pouvoir de Bujumbura, selon des sources dignes de foi.

Cette réaction des autorités tanzaniennes n’est pas la première car de par le passé, certains chefs de zone avaient été également limogés pour les mêmes raisons. Les réfugiés burundais craignent donc que ces chefs déchus ne soient remplacés par ceux qui collaboreront avec le pouvoir de Gitega pour rentrer de force les réfugiés de ce camp.

Burundi - Education

Dans les écoles de Mugamba, la diabolisation de 2015 se dissipe petit à petit

Bujumbura, le 4 mai 2019 (Net Press) . Le constat du journal La Voix de l’Enseignant est que la période électorale de 2015 a été difficile à gérer dans les écoles de Mugamba. Les autorités scolaires, les enseignants et les élèves se rappellent des messages de diabolisation qui ont occasionné la polarisation sur base des appartenances politiques.

Les politiciens sont pointés du doigt comme instigateurs de la crise qui a secoué pas mal des écoles de cette localité. Pour le moment, tous les membres de la communauté scolaire disent qu’ils ont tiré la leçon, qu’ils sont déterminés pour barrer la route aux messages de haines ou toute autre chose qui peut les difficile. Pour cela, ils ont décidé que les parents et les éducateurs doivent travailler en synergie pour épargner le mal aux jeunes.

Au Sud du pays, l’on parle d’une coalition spéciale des enseignants qui assistent les victimes des intempéries dans la province de Rumonge. En effet, jeudi 2 mai 2019, les représentants des six syndicats des enseignants regroupés au sein « la coalition spéciale des enseignants pour la solidarité nationale »(COSSESONA) étaient dans les communes Rumonge et Burambi pour aider la population victime des inondations.

L’aide apportée était constituée de douze tonnes de farine de manioc, six tonnes de haricots, les pagnes pour les femmes indigentes et celles en âge avancé ainsi que les habits pour les enfants. Les enseignants dont les habits ont été emportés par l’inondation ont reçu une enveloppe qui leur permettra d’équiper de nouveau leurs garde-robe tandis que trois autres enseignants dont les maisons ont été détruites ont reçu, chacun trente tôles.

Les enseignants malades quant à eux ont reçu une assistance d’un million de francs burundais qui leur permettra de payer les soins de santé et subvenir à d’autres besoins. Les bénéficiaires de l’aide et l’administration provinciale ont apprécié l’acte posé par les enseignants.

Au niveau supérier, il y a une ordonnance pour réguler le passage au système Bmd, selon toujours notre confrère. Des étudiants de différentes institutions d’enseignement supérieur burundais se voyaient refuser le diplôme d’enseignement supérieur. Une ordonnance vient vider la question. Ils vont être rétablis dans leurs droits. Sa mise en application est confiée à la CNES (Commission Nationale de l’Enseignement Supérieur).

Notre confrère termine sur un constat malheureux. Au lycée New Life de Ngozi, le troisième trimestre n’a pas encore commencé. Les élèves du post-fondamental en chômage, les enseignants concentrés à la correction et au travail des bulletins, telle est l’ambiance qui règne au lycée New Life en commune scolaire de Ngozi. C’est après que les examens ont été trichés et annulés pour être repris pendant les vacances.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte