Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 août 2019
|Quatre jeunes arrêtés dans la commune de Burambi

Burundi - Sécurité 8 août 2019
|Une jeune fille poignarde son nouveau-né en province de Kirundo

Burundi- Sécurité 7 août 2019
|A quand la commémoration de la mort de nos héros par Gitega ?

Burundi - Sécurité6 août 2019
|Un incendie vient de ravager un bar restaurant au Sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité5 août 2019
|Une famille d’un membre du Cnl attaquée par des Imbonerakure

Burundi - Sécurité 3 août 2019
|Des menaces de mort pèsent sur les enseignants de Kirundo qui ont dénoncé le viol

Burundi - Sécurité2 août 2019
|Un membre du parti Uprona tué dans la province de Kayanza

Burundi – Politique1er août 2019
|Echec d’une réconciliation de tous les dangers

Burundi - Sécurité Routière31 juillet 2019
|Quand un accident fait rire les gens !!!

Burundi - Sécurité30 juillet 2019
|Une mort subite de trois personnes d’une même famille suscite des inquiétudes

Burundi - Sécurité29 juillet 2019
|Un cadavre découvert dans la zone de Ngagara

Burundi - Politique27 juillet 2019
|L’intolérance politique augmente d’un cran un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité26 juillet 2019
|Trois hommes arrêtés dans un bistrot dans la localité de Rubira

Burundi - Sécurité25 juillet 2019
|Arrestation d’une personne en possession de plusieurs armes

Burundi - Sécurité 24 juillet 2019
|Un membre du parti Cnl retrouvé agonisant !

Burundi - Sécurité23 juillet 2019
|Le service national des renseignements à Cibitoke dans le collimateur du Cnl

Burundi - Sécurité Routière22 juillet 2019
|Des passagers blessés et traumatisés

Burundi - Sécurité20 juillet 2019
|Le service national des renseignements à Cibitoke accusé d’enlever une personne

Burundi - Sécurité19 juillet 2019
|Deux présumés voleurs tués dans la province de Kayanza

Burundi - Justice18 juillet 2019
|Commémoration de la journée internationale des prisonniers

Burundi - Sécurité17 juillet 2019
|Un homme tue sa femme dans la province de Mwaro

Burundi - Sécurité 16 juillet 2019
|La police donne la lumière sur l’insécurité qui règne à l’ouest du pays !

Burundi - Sécurité15 juillet 2019
|Une personne portée disparue dans la province de Muyinga

Burundi - Tanzanie - Sécurité13 juillet 2019
|Les réfugiés burundais du camp de Nduta inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité12 juillet 2019
|Deux hommes tués par des policiers dans la commune de Gihanga

Archives

 

 

 



Burundi – Sécurité

Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

7 mai 2019

Cibitoke, le 7 mai 2019 (Net Press) . Les représentants de la communauté Batwa en province de Cibitoke ont fait un sit in ce lundi 6 mai qui a duré 3 heures de temps devant le bureau de la province de Cibitoke. Ils réclamaient un dédommagement d’un des leurs tué par les membres de la ligue des jeunes Imbonerakure. Ils voulaient également que les auteurs du crime, aujourd’hui emprisonnés au commissariat provincial de la police de Cibitoke, soient traduits devant la justice.

Les représentants de cette communauté accusent trois Imbonerakure qui ont agressé et tué un berger membre de cette communauté et qui a été par la suite transporté à la morgue de l’hôpital de Cibitoke. Ils s’inscrivent en faux contre le comportement des membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires qui agressent impunément la population paisible et demandent des sanctions draconiennes contre les auteurs de ce crime.

Une réunion d’urgence de l’administration communale et le corps de la police a été tenue, l’administration promet la mise en terre de la victime et de suivre de près le jugement, le procureur de la République de Cibitoke promet lui aussi qu’il va se pencher sur le cas, des promesses qui ont calmé la colère des Batwa.

Les activistes des droits de l’homme indiquent qu’au moins 7 ont été personnes tuées la semaine dernière au où 2 autres ont été enlevées. Ils signalent également 4 cas de tortures,38 cas d’arrestations arbitraires et 1victime de violences basées sur le genre. Parmi les victimes identifiées, figurent 2 femmes tuées.

Des Imbonerakure, des policiers, des militaires, des agents du service national des renseignements et des administratifs sont pointés du doigt comme étant des présumés auteurs de la plupart de ces violations des droits humains. Ils relèvent enfin des cas de tueries, d’enlèvements, de tortures et d’arrestations arbitraires dont sont victimes des opposants et prétendus opposants du régime de Gitega, en particulier les membres du parti Cnl.

Burundi – Ouganda - Politique

Rencontre de l’opposition intérieure et extérieure en Ouganda

Kampala, le 7 mai 2019 (Net Press) . La rumeur avait commencé à circuler dans la capitale économique burundaise depuis le 20 mars 2019. Cette rencontre devait regrouper au début du mois de mai, les membres des partis politiques de l’opposition reconnus ou non par Gitega à Kampala, en Ouganda..
Dans un premier temps, les membres du Cnared de l’intérieur et de l’extérieur du pays se sont rencontrés à Entebbe en Ouganda le 1er mai 2019. A partir du lendemain, du 2 au 4 mai 2019, toute l’opposition de l’intérieure comme de la diaspora s’est réunie à Kampala, dans la capitale ougandaise.

A Entebbe, le Cnared avait recommandé la constitution d’un vaste mouvement de l’opposition et la présentation d’une liste commune des candidats aux élections en perspective. Pour plus de clairvoyance, le Cnared a désigné une délégation conduite par le Dr. Jean Minani qui va rencontrer le président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, munie d’un message de cette plateforme de l’opposition. Le message s’articulait sur la constitution et le code électoral, deux instruments juridiques taillés sur mesure du parti au pouvoir, le Cndd – Fdd, pour en exclure d’autres, selon le Cnared.

Par conséquent, le médiateur dans le conflit burundo-burundais est invité à organiser un dernier round des pourparlers n’importe où avec un seul point à l’agenda, à savoir l’organisation des élections crédibles et transparentes respectueuses d’un calendrier consensuel.

Après la réunion du Cnared, une délégation de cette plateforme constituée de Pamphile Muderega, 2ème vice – président du Cnared, de Gervais Niyongabo de Fedes Sangira, d’Eric Nkenguburundi du parti Mrc-Rurenzangemero et d’Anicet Niyonkuru, Secrétaire exécutif du Cnared, a rejoint l’opposition intérieure à Kampala en Ouganda. Cette rencontre devait être dirigée par le président du Cnl qui n’avait pas fait le déplacement à Kampala mais le fut par la facilitation d’Evariste Ngayimpenda, vice-Président du parti Uprona de l’opposition.

Au cours des discussions, tout le monde était unanime sur la présentation d’un candidat unique pendant les élections prochaines. Ainsi, ils ont écrit et envoyé une lettre au président de l’initiative régionale, Yoweri Kaguta Museveni pour lui signifier que l’urgence serait d’organiser un dernier round des négociations afin de s’entendre sur les préalables de l’organisation d’un scrutin crédible.

Aussi, un document d’orientation de cette nouvelle plateforme de l’opposition est en cours d’élaboration pour qu’à la prochaine rencontre, il puisse se dégager un homme consensuel qui va représenter l’opposition pendant les élections en vue au Burundi et s’entendre sur les modalités de la constitution de listes communes pendant les élections communales, parlementaires et sénatoriales.

Burundi - Politique

Le parti Frodebu récupère petit à petit ses anciens membres

Muramvya, le 7 mai 2019 (Net Press) . Le vice-président du parti fondé par Melchior Ndadaye, Léonce Ngendakumana, a récemment organisé une réunion à l’intention de ses membres dans la province de Muramvya. Selon des informations dignes de foi, il a accueilli d’autres membres, pour la plupart en provenance des partis Ranac et Frodebu Nyakuri. Pour cet homme politique, cette activité visait le renforcement de la démocratie dans notre pays.

Il est convaincu que la vraie démocratie est de laisser les populations exprimer leurs desiderata afin de mettre en avant celui ou celle qui a de bons projets de société. De cette manière, les populations vivent en harmonie et de façon paisible. Il était également question de renouveler les organes dirigeants du parti dans cette province.

Daniel Manirakiza, qui dirigeait avant le parti Ranac a été élu responsable de cette formation politique de Ndadaye dans la province de Muramvya. Gérard Ndayisenga, qui était membre du Frodebu, a été élu vice-président de cette formation politique dans cette province. Les responsables des partis Frodebu Nyakuri et Ranac se refusent à croire à une réconciliation du parti Frodebu.

Burundi - Zimbabwe – Intégration Régionale

Le Zimbabwe ne cautionne pas l’adhésion du Burundi au sein de la Sadec

Harare, le 7 mai 2019 (Net Press) . Selon des informations relayées par plusieurs journaux zimbabwéens, Harare rejette l’adhésion du Burundi au sein de la communauté économique d’Afrique Australe, Sadec, composé des pays comme l’Afrique du sud, l’Angola, le Botswana, les Comores, le Mozambique, la Namibie, la Rdc, les Seychelles, l’Eswatini, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Cette organisation qui vise la promouvoir du développement économique de l’Afrique australe remet en cause l’adhésion du Burundi au sein de la Sadec car ce dernier est accusé par les système des Nations unies de violation des droits de l’homme.

Selon la une des journaux zimbabwéens, le ministre burundais des affaires étrangères et la coopération internationale, Ezéchiel Nibigira, dans sa visite officielle au Zimbabwe, a tendu la main au président de ce pays, Emerson Mnangagwa, pour faciliter l’adhésion du Burundi au sein de la Sadec, une requête qui a eu une suite défavorable du fait que le Burundi était mis en cause pour les violations des droits humains.

Selon ces journaux zimbabwéens, le Burundi est pointé du doigt pour ne pas être en parfaites relations avec la communauté est-africaine car il doit des arriérés de cotisation gravitant autour de 10.000.000 de dollars américains, ce qui pourrait handicaper la bonne marche des missions de la Sadec une fois le grand débiteur de la sous-région rentre dans cette communauté.

Par ailleurs, les mauvaises relations entre le Burundi et la Comesa (common market for the Eastern and Southern Africa ) sont venues jeter du feu au poudre. Ce pays a cité un sommet des chefs d’Etat du Comesa qui devrait se tenir à Bujumbura et qui a été relocalisé à Lusaka en Zambie, une situation qui a provoqué une relation de mauvaise augure entre le Burundi et le Comesa

Burundi - Onu - Sécurité

Le secrétaire général de l’Onu critiqué sur la gestion des crises au monde

New York, le 7 mai 2019 (Net Press) . Plusieurs journaux accusent ouvertement le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, d’inertie face aux questions qui hantent le monde entier, dont la Syrie par exemple. Même en ce qui concerne le Burundi, il est attaqué du fait que l’organisation dont il est à la tête accorde 13 millions de dollars américains pour une mission de maintien de la paix dans certains pays.

Pour ces journaux, il n’est pas compréhensible que le patron de l’Onu débloque cet argent pour une mission de maintien de la paix alors qu’il y a insécurité au Burundi. Mais malgré cela, il y a des pays qui félicitent les contingents burundais pour leurs actions, c’est le cas de la Somalie qui voit d’ailleurs d’un mauvais œil le départ progressif des militaires burundais de ce pays.

Burundi - Rdc – Sécurité

Le Burundi dans le collimateur de l’armée congolaise ...

Uvira, le 7 mai 2019 (Net Press) . Le commandant des opérations des forces armées de la République démocratique du Congo, au Sud Kivu, le brigadier général David Rugayi, affirme que des nombreux témoignages de la population de cette localité rapportent que des citoyens burundais vendent des armes aux groupes rebelles localisés à l’Est de la Rdc

Selon le journal en ligne www.bwiza.com, cet officier de l’armée congolaise affirme qu’une femme burundaise a été interpellée dernièrement alors qu’elle s’apprêtait à vendre 600 cartouches sur le sol congolais, trois autres éléments burundais ont été arrêtés pour la même infraction, alors qu’ils vendaient des armes aux groupes rebelles congolais Mai –Mai et du Fnl. .

Le brigadier général David Rugayi affirme que 16 éléments de l’armée congolaise accusés de trafic des armes sur le Burundi sont sous les verrous. De son côté, le gardien de la ville d’Uvira Mutaho Kizza, affirme que des informations concordantes qui filtrent d’un peu partout font savoir que quelques officiers de l’armée burundaise font ce genre de trafic sur l’autre rive du lac Tanganyika.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte