Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Burundi - Médias - Justice9 mai 2019
|Le journaliste de la Rtnb relâché

Burundi - Sécurité8 mai 2019
|Le Chef de l’Etat recommande une série de mesures pour la sécurité

Burundi – Sécurité 7 mai 2019
|Du sit in des membres de la communauté Batwa au bureau de la province

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité - Médias

Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

16 mai 2019

Bujumbura, le 16 mai 2019 (Net Press) . Le journaliste Hassani Ruvakuki, ancien correspondant de la Radio du monde en kiswahili à la Radio Bonesha, elle aussi interdite depuis mai 2015, a échappé de justesse à un attentat. C’était dans la nuit de ce mercredi 15 mai au quartier Kajaga, commune Mutimbuzi, dans Bujumbura rural.

Selon des témoins, ce journaliste a été attaqué à la machette dans la soirée de ce mercredi par des éléments non encore connus. Pour rappel, Hasan Ruvakuki a été emprisonné pendant 15 mois à partir du 28 novembre 2011 à Cankuzo et à Gitega, accusé dans un premier temps d’actes de terrorisme. Plus tard, la justice a requalifié l’infraction et sera condamné pour s’être rendu coupable de l’infraction de participation à une association formée dans le but d’attenter aux personnes et aux biens.

Dans la province de Bubanza, au Nord Ouest du pays, un corps sans vie d’une femme a été découvert à Musenyi, à la 8ème avenue, dans la commune de Mpanda hier. Il se trouvait dans un champ et elle n’a pas été identifiée, tout comme les auteurs. Les auteurs de ce forfait n’ont pas non plus été identifiés. Comme le corps était déjà en décomposition, les autorités administratives ont ordonné son enterrement.

Burundi - Tanzanie - Sécurité

La police Tanzanienne interpelle deux agents du Snr au camp de Nduta

Nduta, le 16 mai 2019 (Net Press) . Deux agents du service national des renseignements burundais ont été arrêtés dans la nuit de ce lundi à mardi 14 mai 2019 au camp des réfugiés de Nduta, en Tanzanie. Selon des témoignages sur place qui ont requis l’anonymat, les refugiés burundais du camp de Ndura ont signalé à la police tanzanienne la présence de deux éléments dont les doutes planent sur leurs identités.

Après une fouille-perquisition effectuée par la même police, Mashaka, agent du service secret en province de Muyinga (Nord-Est du pays) arrêté au niveau du village 26 de la zone 1, a été surpris chez un certain Siajari, tandis que le prénommé Christophe, son collègue de Ruyigi (Est du pays), a été découvert au niveau du village 7 de la zone 8.

Ce dernier est aussi l’actuel vice-président de la ligue des jeunes du parti aux affaires, (les Imbonerakure) en commune de Gisuru de la même province. Selon l’administration policière tanzanienne, ces deux agents du service national des renseignements sont emprisonnés au cachot de la police de cette entité administrative pour élucider les mobies de leur présence dans ce camp de Nduta alors qu’ils ne sont pas des refugiés.

Cette interpellation intervient au moment où une attaque armée a été perpétrée la même nuit dans ledit camp. Quatre ménages du village 4 en zone 6 ont été saccagés par des hommes armés. Des refugiés burundais vivant dans ce camp font savoir qu’ils vivent dans la peur bleue avant de conclure que cette attaque serait lié à la présence de ces éléments détenus
.
L’on saura que selon diverses témoignages de ce camp affirme 7 attaques d’homme armée en uniforme militaire parlant couramment le Kirundi , ont effectués en l’espace de deux mois dernier .
N.R

Burundi - Justice

Trente-deux personnes accusées du putsch manqué de 2015 dans le collimateur de la justice burundaise

Bujumbura, le 16 mai 2019 (Net Press) . Les trente deux personnes, en l’occurrence les journalistes, les activistes des droits de l’homme, des politiciens de l’opposition et des éléments des forces de l’ordre et de sécurité, aujourd’hui en fuite, accusés de commanditer le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, voient leurs biens meubles, immeubles et propriétés foncières saisis par la justice burundaise .

A travers une déclaration rendue publique dans la soirée de ce mercredi 15 mai, authentifiée par la cour suprême, le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi et le président de la cour suprême, François Nkezabahizi, ont ordonné l’exécution de l’arrêt RPA 859 en rapport avec le coup d’Etat avorté du 13 mai 2015.

Cet arrêt exige la saisine des biens des personnalités pointées du doigt par la justice burundaise de tremper dans le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015. Ceux-ci devraient être exploités par l’Etat et dans l’intérêt général.

Pour rappel, le ministère de la justice et garde des sceaux, par le biais de sa patronne, Aimée Laurentine Kanyana, avait déclaré que le gouvernement burundais va saisir toutes les maisons appartenant aux personnalités impliquées dans la tentative du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015 intervenu deux semaines après le début des manifestations contre le troisième mandant du président burundais Pierre Nkurunziza, alors que ce dernier se trouvait en Tanzanie.

Burundi – Sport

Le operateurs économiques sponsorisent les Hirondelles

Bujumbura, le 16 mai 2019 (Net Press) . Les Hirondelles c’est le nom de l’équipe nationale de football, des séniors comme des juniors. Pour la première fois dans l’histoire de notre football, l’équipe des adultes devra participer à la Can 2019 au pays des Pharaons. Le président de la fédération de football de notre pays avait indiqué que la Ffb n’a pas beaucoup de moyens pour supporter l’équipe pendant tout son séjour, d’où il avait recommandé une contribution à toute personne de bonne volonté. Cet appel a été visiblement entendu.

Il étais vers 14 heures de ce mercredi 15 mai quand le président de la fédération de football du Burundi (Ffb) et président de la chambre haute du parlement burundais, Réverien Ndikuriyo, a reçu des mains des banques et assurances et autres operateurs économiques, des sponsors gravitant autour de 74.000.000 de nos francs qui vont financer les Hirondelles du Burundi lors de la coupe d’Afrique des Nations qui vont se tenir en Egypte dans la ville d’Alexandrie.
.
Selon un reporter de l’agence Net Press, la banque commerciale du Burundi va contribuer à hauteur de 40.000.000 de nos francs, suivie de la société Savonor qui donne un coup de main de 15.000.000. La société d’assurance du Burundi (Socabu), par le biais de sa directrice général, Trinitas Inarukundo, a donné un chèque de 10.000.000 au moment où la banque burundaise du commerce et d’investissement, Bbci, a donné un cheque de 5.000 000 de nos francs.

D’autres sociétés comme l’office du thé du Burundi (Otb) a contribué à hauteur de 4.000 000 de nos francs et la Natura Milk a délivré un coup de mains de 10 mille dollars américain et l’entreprise de brassage Brarudi, un cheque de 30.000.000.

Et dans l’optique de recevoir des sponsors qui fusent d’un peu partout, la Ffb va organiser ce 31 mai 2019, un ticket sponsoring d’un montant qui dépasse 5.000 par tête, lors d’un match qui va opposer les Hirondelles du Burundi et l’Aigle Sport de Makamba. L’on saura que les Hirondelles du Burundi vont s’envoler pour rejoindre la capitale Qatarienne, Doha, le 2 juin 2019 où ils vont livrer un match amical dans le cadre des entraînements. Sur le chemin de retour vers l’Egypte, les Hirondelles devraient également rencontrer la Tunisie avant de répondre aux rendez vous de la Can qui va débuter en date du 27 juin 2019.

Burundi - Développement

La banque mondiale finance les femmes entrepreneures

Washington, le 16 mai 2019 (Net Press) . Il va s’agir des deuxièmes allocations de fonds afin de soutenir le développement de 70.000 entreprises féminines. Ceci permettrait de mobiliser pratiquement un milliard dde dollars de financement auprès d’autres sources publiques et privées.

L’on apprend que le Burundi fait partie des pays bénéficiaires tel que contenu dans le communiqué Avec une enveloppe de 129 millions de dollars en faveur de programmes de soutien à l’entrepreneuriat féminin, cette deuxième série de subventions devrait mobiliser 990 millions de dollars de financements supplémentaires auprès d’autres sources publiques ou privées par l’intermédiaire de quatre banques multilatérales de développement.

Burundi - Opinion

Ils ont dit...

Bujumbura, le 16 mai 2019 (Net Press) . Plusieurs personnalités non africaines se sont exprimées sur le développement de ce continent. Elles sont toutes conscientes que leur développement dépend de l’exploitation de l’Afrique. La rédaction donne certains points de vue des anciens et actuels dirigeants européens.

Vladimir Putine (président russe) : L’Afrique est mille fois riche que l’Europe en sous-sol, mais mille fois plus pauvre que l’Europe en développement. Ils suffisent seulement que les présidents africains créent leurs propres monnaies et une monnaie générale, je vous donne ma parole que l’Europe immigrera en Afrique.

Nicolas Sarkozy (ancien président de la France) : La France ne peut pas permettre que ces anciennes colonies créer leur propre monnaie pour avoir le contrôle total de leur banque centrale. Si cela se produit, ce sera une catastrophe pour le trésor public qui pourra entraîner la France au rang de 20ème puissance économique mondiale.

Michel Sapin (ancien ministre français de l’économie) : Ne touchez surtout pas au franc Cfa sinon vous serez frappés par le terrorisme.

Jacques Chirac (ancien président français) : Nous devons être honnêtes et reconnaître qu’une grande partie de l’argent dans nos banques vient précisément d’exploitation du continent africain.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte