Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 juillet 2019
|Les entraînements paramilitaires de Burambi inquiètent les habitants

Burundi - Sécurité8 juillet 2019
|Bujumbura enregistre deux explosions tout près de l’Etat major de l’armée

Burundi - Sécurité6 juillet 2019
|Un commissaire communal de police tire sur un conducteur de taxi vélo

Burundi - Sécurité5 juillet 2019
|Des Congolais en possession de devises attaqués par des hommes armés

Burundi - Sécurité4 juillet 2019
|La police met la main sur deux personnes qui se transforment en forces de l’ordre

Burundi – Sécurité 3 juillet 2019
|Une somme de deux mille francs burundais à l’origine d’une perte d’une vie humaine

Burundi - Sécurité 2 juillet 2019
|Une jeune femme tuée en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura

Burundi - Sécurité1er juillet 2019
|Un enseignant arrêté après avoir tenté de tuer son élève

Burundi - Sécurité29 juin 2019
|Découverte d’une dépouille ligotée au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité Routière28 juin 2019
|Un conducteur de taxi-vélo fauché par un accident de roulage

Burundi - Sécurité27 juin 2019
|Les chrétiens de Kayanza présentent une offrande pour le moins surprenante

Burundi - Sécurité26 juin 2019
|Les membres du Cnl toujours dans l’oeil du cyclone

Burundi - Sécurité25 juin 2019
|Deux enfants tués suite à des pluies torrentielles au Sud du pays

Burundi - Sécurité24 juin 2019
|Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité22 juin 2019
|L’Onu atteste la présence des Imbonerakure, de l’armée et des rebelles burundais en Rdc

Burundi - Somalie - Sécurité21 juin 2019
|Affrontements des militaires burundais en Somalie, info ou intox ?

Burundi - Sécurité Routière20 juin 2019
|Le curé de la paroisse Mbogora décédé dans un accident de roulage

Burundi - Rdc - Sécurité19 juin 2019
|Suspension des circulations entre le Burundi et la Rdc via la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité18 juin 2019
|Tensions entre les jeunes du Cnl et ceux du Cndd-Fdd au Nord Ouest

Burundi - Sécurité17 juin 2019
|Le siège du Cnl dans Bujumbura rural brûlé

Burundi - Sécurité15 juin 2019
|Les populations de Burundi inquiètes de la recrudescence des crimes au chef-lieu

Burundi - Sécurité14 juin 2019
|Les albinos menacés par des croyances obscurantistes

Burundi - Sécurité13 juin 2019
|Un enseignant tué dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

24 juin 2019

Makamba, le 24 juin 2019 (Net Press) . Les motards qui font le taxi dans cette province se plaignent du fait que lors des contrôles, ils subissent les abus des policiers. Au milieu de la semaine passée, un motard qui transportait un malade à l’hôpital a été sérieusement battu par les policiers, l’accusant d’avoir refusé de s’arrêter.

Selon des informations sur place, ce chauffeur de moto n’aurait pas vu que ces policiers lui ont intimé l’ordre de s’arrêter et ils l’ont poursuivi jusqu’au centre de santé où il allait déposer le patient. Alors qu’ils le battaient, ils ont mis du sable dans sa bouche pour l’empêcher d’appeler au secours.

Les mêmes témoignages indiquent qu’il est depuis inconscient là où il est hospitalisé. Les motards, très en colère, ont préféré boycotter une réunion prévue jeudi 20 juin avec le secrétaire provincial du Cndd-Fdd dans cette localité. Les autorités policières et administratives locales se gardent de tout commentaire sur cette information.

Par ailleurs, au moins 4 personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière dans différentes localités. Trois des victimes ont été retrouvées pendues à trois différentes localités de la province Bubanza. Les défenseurs des droits de l’homme évoquent également la violence des Imbonerakure envers les membres de l’opposition.

Selon leurs témoignages, au moins 3 militants du parti Cnl ont été passés à tabac par les jeunes du parti au pouvoir. Un autre jeune homme a été détenu durant des heures pour l’empêcher de passer ses épreuves du concours national. Il est victime de l’appartenance politique de son père, membre actif du parti Cnl. Cette information n’a pas été démentie par les services concernés. N.R.

Burundi - Justice

Le jugement de neuf membres du Cnl critiqué par Agathon Rwasa

Gitega, le 24 juin 2019 (Net Press) . Agathon Rwasa est ce politicien qu’il n’est plus nécessaire de présenter à notre lectorat car lui et sa formation politique sont pratiquement repris dans nos colonnes presqu’au quotidien. En effet, il connaît des difficultés de faire fonctionner son parti car il en est empêché tantôt par des autorités administratives, tantôt par des Imbonerakure.

En date du 15 juin dans la nuit, la permanence du parti Cnl dans la commune de Nyabiraba, dans Bujumbura rural, qui allait être inaugurée le lendemain, a pris feu. Et dans un procès de flagrance, neuf membres de cette formation politique ont été condamnés à deux ans de prison ferme pour destruction de leur immeuble. L’information avait été annoncée par le porte-parole du ministère de l’intérieur et de la formation patriotique au cours d’une conférence publique animée ce 21 juin dans la province de Muyinga.

Ce 22 juin, le président du Cnl se trouvait dans la province de Gitega, dans le but d’inaugurer une permanence provinciale de cette localité. Il en a profité pour émettre des critiques à l’endroit du jugement rendu. Pour lui, le procès a été tendancieux, une injustice notoire. Il a fait savoir que les neuf condamnés ont interjeté appel devant une juridiction compétente.

L’on notera que les membres de ce parti sont souvent la cible de la justice qui les accuse de tenir des réunions non autorisées. Malgré cela, le président Rwasa a demandé à ses militants de Gitega - qui s’étaient déplacés très nombreux pour rencontrer leur président - de se préparer pour les élections de 2020.

Burundi - Confessions Religieuses

L’église catholique commémore la fête du Saint Sacrement

Bujumbura, le 24 juin 2019 (Net Press) . La Fête du Saint-Sacrement (2e dimanche après la Pentecôte) a été instituée au Moyen-âge pour commémorer la présence de Jésus-Christ dans le sacrement de l’eucharistie. Les processions de cette fête appelée autrefois Fête-Dieu apparaissent à la fin du XIIIe siècle. Pendant la procession, le prêtre portait l’Eucharistie au milieu des rues pavoisées et tapissée de pétales de roses par les enfants.

Dans la paroisse Regina Pacis de Kinindo, la messe de 10h30’ a été célébrée par le curé de la paroisse, Agapit Nindorera. Il a présenté un diacre qui était avec lui et qui doit être ordonné prêtre en date du 20 juillet 2019. C’est le deuxième fils de la zone Kinindo qui vient d’embrasser le sacerdoce.

A la fin de la messe, il y a eu une procession dont la distance n’a pas fatigué les chrétiens car elle partait de l’église pour prendre l’avenue Rusama et atteindre la route Rumonge. Ils ont poursuivi leur procession jusqu’à l’avenue Ntwarante avant de revenir à la paroisse où le curé a procédé la clôture de la messe.

Burundi - Confessions Religieuses - Nécrologie

Départ pour l’Eternité du Père Philippe Siriba

Bujumbura, le 24 juin 2019 (Net Press) . Il vient de regagner la demeure du Père en ce mois de juin 2019. Les cérémonies funéraires de cet homme de Dieu ont eu lieu en date du 11 juin au cimetière du Grand Séminaire. La rédaction a contacté l’abbé Simon Ruragaragaza, qui l’a connu depuis longtemps, pour qu’il nous parle de l’illustre disparu.

Monsieur l’Abbé,

Le mardi 11 juin 2019 après l’office à la Cathédrale, vous avez accompagné feu P. Philippe Siriba au cimetière du Grand Séminaire. Il était votre aîné quant à l’âge et dans le sacerdoce. Pourriez-vous parler de ce prêtre avec qui vous avez cheminé et vécu ensemble pendant un certain nombre d’années ?

Oui bien sûr. Il est de presque 10 ans mon aîné. Il me devance de 6 ans dans le sacerdoce : ordonné prêtre à Kiganda en 1959 alors que la même année, j’entrai dans la cléricature par la tonsure. Je fus ordonné prêtre à Rome en 1963. Nous avons vécu ensemble comme séminaristes : 2 ans à Mugera et 3 ans à Burasira. Ce dernier accueillait les grands séminaristes du Burundi et des Congolais de l’Est.

A cette époque, les séminaristes des 2 classes supérieures (poésie et rhétorique) encadraient à tour de rôle les plus jeunes. Philippe m’a habitué au travail silencieux, à parler sans crier, cela était une initiation à l’entretien d’une correspondance utile à entretenir plus tard quand nous vivrons sur deux continents : l’Europe et l’Afrique.

Plus tard, nous partageons la même communauté pendant 15 ans tandis que nous consolidons la paroisse Saint Sauveur de Nyakabiga. Une parenthèse d’allure anecdotique à l’époque ! La veille de mon départ de Burasira comme séminariste nommé ou plutôt envoyé à Rome, le grand séminariste Philippe m’a donné 1.000 Fbu pour acheter un paquet de caramels et de chocolat. Un grand trésor à l’époque.

A ceux qui l’ont connu, il laisse le souvenir d’un homme qui était propre, qui ne confondait pas l’ourlet. Droit dans sa soutane comme dans son costume arborant une petite croix sur sa veste. Il a toujours cultivé la soif du savoir et même de la partager sans y aller d’une voix de centaure. Je salue ceux qui me lisent ou ceux qui m’écoutent, prêts à partager ce témoignage. Que le Seigneur accueille Philippe dans son royaume ! "Ce n’est qu’un au revoir", diraient mes frères scouts.

Burundi - Sport

Les Hirondelles volent à bas étage sans toutefois démériter

Alexandrie, le 24 juin 2019 (Net Press) . C’est ce samedi 22 juin à 17 heures Gmt que l’équipe nationale burundaise, Intamba mu Rugamba, a affronté la redoutable équipe nationale du Nigéria. Les Hirondelles ont démontré qu’elles n’avaient pas de complexes face à ce géant africain qui a failli à maintes reprises être surpris par l’équipe nationale burundaise, qui découvrait pourtant cette phase dans l’histoire de son football.

Les Burundais ont tenu en échec l’équipe du Nigeria pendant 77 longues minutes avant qu’ils ne cèdent et encaissent le premier but. Le score restera inchangé jusqu’à la fin du temps réglementaire. Les spécialistes du ballon rond critiquent cependant certaines erreurs du coach dans la composition de l’équipe et surtout au moment d’opérer des changements durant le match.

Pour le moment, le Burundi est dans une situation où il n’a plus droit à l’erreur car il occupe pour le moment la quatrième place derrière le Nigéria, la Guinée et Madagascar. Il devra affronter ce dernier pays jeudi le 27 juin et s’il est battu encore une fois, sa route vers les huitièmes de finale sera hermétiquement barricadée.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte