Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité9 septembre 2019
|Crainte d’une éventuelle attaque armée dans le camp des réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité7 septembre 2019
|Un Imbonerakure tué dans la province de Cibitoke

Burundi – Tanzanie - Droits de l’Homme 6 septembre 2019
|Encore des cris contre le rapatriement forcé des réfugiés burundais !

Burundi – Sécurité 5 septembre 2019
|Deux jeunes filles arrêtées et emprisonnées au cachot du commissariat de la police de Gitega

Burundi - Sécurité4 septembre 2019
|Trois jeunes filles passées à tabac par l’administrateur ...

Burundi - Politique3 septembre 2019
|Destitué pour non collecte des contributions forcées

Burundi –Sécurité 2 septembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke surpris et préoccupés par l’ampleur de la criminalité au mois d’août

Burundi - Sécurité31 août 2019
|Le banditisme monte d’un cran dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité30 août 2019
|Hakoringingo arrêté, les voisins crient au scandale

Burundi - Sécurité Routière29 août 2019
|Un étudiant à vélo fauché par un véhicule devant le siège de l’Inss

Burundi - Sécurité28 août 2019
|Un incendie déclaré et vite maîtrisé à la compagnie de gérance du coton, Cogerco

Burundi - Sécurité27 août 2019
|Un Imbonerakure vient de passer de vie à trépas suite aux coups et blessures

Burundi - Sécurité26 août 2019
|Les policiers réveillent les populations de Bwiza par des tirs nourris

Burundi - Sécurité24 août 2019
|Des personnes mordues par des chiens errants dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité23 août 2019
|Deux corps décapités retrouvés au bord de la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité22 août 2019
|Un jeune homme tente de tuer son père et sa marâtre dans la commune de Mugamba

Burundi - Sécurité 21 août 2019
|Quand l’intolérance politique atteint son plus haut degré de paroxysme !

Burundi - Sécurité20 août 2019
|L’épée de Damoclès suspendu au dessus des membres du Cnl

Burundi - Sécurité19 août 2019
|Vers la recrudescence de la criminalité des albinos ?

Burundi - Justice17 août 2019
|L’audience des militants de l’Upd-Zigamibanda remise...

Burundi – Sécurité 16 août 2019
|Quand la zone Ngagara devient le bastion des bandits nocturnes

Burundi - Confessions Religieuses15 août 2019
|L’église burundaise se joint au monde entier pour fêter l’Assomption

Burundi - Elections14 août 2019
|Tous les regards tournés vers les élections de 2020

Burundi - Sécurité13 août 2019
|Un voleur ayant fui le cachot de la zone Kanyosha arrêté

Burundi - Sécurité12 août 2019
|Des femmes obligées de réaliser des rondes nocturnes aux côtés de Imbonerakure

Archives

 

 

 



Burundi - Elections

Tous les regards tournés vers les élections de 2020

14 août 2019

Bruxelles, le 14 août 2019 (Net Press) . Depuis que tous les acteurs politiques se sont rendu compte que les élections de 2020, telles que voulues par le gouvernement de Gitega, sont incontournables, les hommes politiques ont décidé de jouer le jeu mais en ordre dispersé. L’on saura que même la plateforme qui se voulait radicale dans la lutte contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza a jeté du lest et décidé de participer à ces courses électorales de l’année prochaine.

C’est dans ce contexte que la société civile en exil composée d’organisations pour la plupart interdites par Gitega, qui avait pactisé pendant un temps avec ces hommes politiques du Cnared, a jugé bon de donner sa position par rapport aux élections de 2020, à travers un communiqué rendu public aujourd’hui même.

Ces organisations estiment que c’’est un droit garanti par les textes internationaux ratifiés par le Burundi pour chacun de participer à la vie politique de son pays. Cependant, elles rappellent à l’opinion tant nationale qu’internationale que les conditions requises pour les élections libres, transparentes et apaisées ne sont pas encore réunies malgré un semblant de paix qui contraste avec des crimes qui se commettent sans cesse à huis clos.

Elles donnent plusieurs exemples comme l’espace politique qui est toujours verrouillé à l’endroit des opposants, des cas d’assassinat et autres violations à caractère politico-ethnique, l’intolérance politique à l’approche des élections de 2020, des actes de tortures, destructions des permanences du parti Cnl dans plusieurs endroits, des arrestations arbitraires, des assassinats, des enlèvements, des disparitions forcées, des discours de la haine, etc.

Elles évoquent en outre des restrictions des libertés publiques et de rassemblement pacifique, surtout la liberté de la presse et le droit d’être informé. Elles rappellent les mesures prises par le conseil national de la communication à l’endroit des médias étrangers, Voa, Bbc et Rfi qui donnent encore une information équilibrée sur le Burundi.

La société civile en exil affirme vouloir militer pour le rétablissement d’un Etat de droit et œuvrer pour le respect et la promotion des droits humains, de plaidoyer et de saisine de mécanismes internationaux pour mettre fin à l’impunité. Elle met en garde tout acteur de la vie sociopolitique du pays qui s’aventurerait à sacrifier la dignité des victimes sur l’autel des intérêts sectaires et égoïstes et tout compromis à ce sujet sera considéré comme une trahison à la nation burundaise.

Pour cela, elles émettent une série de recommandations à l’endroit du gouvernement du Burundi, des acteurs politiques, de la communauté internationale, de l’Union africaine et de l’Onu et aux réfugiés. Signalons que ce communiqué a été signé par 11 organisations de la société civile vivant en exil. J.M.

Burundi - Politique

Quand les membres du parti Cnl deviennent de plus en plus inquiétés

Kirundo, le 14 août 2019 (Net Press) . Sous l’injonction de l’administrateur de la commune Bwambarangwe, en province de Kirundo, au nord du pays, quatre membres du parti congres national pour la liberté (Cnl) ont été arrêtés ce mardi 13 août à l’intérieur de la permanence du parti, sis à Mukenke, dans cette même commune.

Des sources sur places indiquent que trois d’entre eux sont des responsables du Cnl dans la commune. Il s’agit de Longin Nkezabahizi, responsable communal, Fabrice Banderembako, secrétaire général et Abel Rwasa, représentant du Cnl dans la zone de Mukenke. Elles ajoutent que ces membres du parti Cnl étaient en train de faire un travail de bureau quand, subitement, des policiers lourdement armés ont encerclé cette permanence avant de les faire sortir avec brutalité et les conduire manu militari au poste de police. Ils sont accusés de tenir une réunion illégale.

Ces responsables de cette formation politique ne comprennent pas pourquoi l’administrateur Febronie Niyongabire a procédé à leur arrestation, d’autant plus que cette dernière a autorisé l’ouverture de cette permanence. Ils demandent d’être relâchés. De son coté, l’administrateur de la commune Bwambarangwe s’est réservée de tout commentaire. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte