Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité9 septembre 2019
|Crainte d’une éventuelle attaque armée dans le camp des réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité7 septembre 2019
|Un Imbonerakure tué dans la province de Cibitoke

Burundi – Tanzanie - Droits de l’Homme 6 septembre 2019
|Encore des cris contre le rapatriement forcé des réfugiés burundais !

Burundi – Sécurité 5 septembre 2019
|Deux jeunes filles arrêtées et emprisonnées au cachot du commissariat de la police de Gitega

Burundi - Sécurité4 septembre 2019
|Trois jeunes filles passées à tabac par l’administrateur ...

Burundi - Politique3 septembre 2019
|Destitué pour non collecte des contributions forcées

Burundi –Sécurité 2 septembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke surpris et préoccupés par l’ampleur de la criminalité au mois d’août

Burundi - Sécurité31 août 2019
|Le banditisme monte d’un cran dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité30 août 2019
|Hakoringingo arrêté, les voisins crient au scandale

Burundi - Sécurité Routière29 août 2019
|Un étudiant à vélo fauché par un véhicule devant le siège de l’Inss

Burundi - Sécurité28 août 2019
|Un incendie déclaré et vite maîtrisé à la compagnie de gérance du coton, Cogerco

Burundi - Sécurité27 août 2019
|Un Imbonerakure vient de passer de vie à trépas suite aux coups et blessures

Burundi - Sécurité26 août 2019
|Les policiers réveillent les populations de Bwiza par des tirs nourris

Burundi - Sécurité24 août 2019
|Des personnes mordues par des chiens errants dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité23 août 2019
|Deux corps décapités retrouvés au bord de la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité22 août 2019
|Un jeune homme tente de tuer son père et sa marâtre dans la commune de Mugamba

Burundi - Sécurité 21 août 2019
|Quand l’intolérance politique atteint son plus haut degré de paroxysme !

Burundi - Sécurité20 août 2019
|L’épée de Damoclès suspendu au dessus des membres du Cnl

Burundi - Sécurité19 août 2019
|Vers la recrudescence de la criminalité des albinos ?

Burundi - Justice17 août 2019
|L’audience des militants de l’Upd-Zigamibanda remise...

Burundi – Sécurité 16 août 2019
|Quand la zone Ngagara devient le bastion des bandits nocturnes

Burundi - Confessions Religieuses15 août 2019
|L’église burundaise se joint au monde entier pour fêter l’Assomption

Burundi - Elections14 août 2019
|Tous les regards tournés vers les élections de 2020

Burundi - Sécurité13 août 2019
|Un voleur ayant fui le cachot de la zone Kanyosha arrêté

Burundi - Sécurité12 août 2019
|Des femmes obligées de réaliser des rondes nocturnes aux côtés de Imbonerakure

Archives

 

 

 



Oxfam

Recherche d’un Consultant

22 août 2019

1. Contexte

Avec approximativement 11 millions d’habitants, seulement 27 834 kilomètres carrés de terres et 900 $ de revenu annuel par habitant, le Burundi est l’un des pays les plus densément peuplés et les plus pauvres du monde. La situation économique du pays est alarmante. En effet, 93% de la population est principalement employée dans des activités d’agriculture de subsistance et le chômage est généralisé, en particulier chez les jeunes citoyens. Avec près de 65% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, le Burundi se classe au 180ème rang sur 186 pays dans l’Indice de développement humain.

Oxfam travaille au Burundi depuis la fin des années ‘90 et mène de nombreuses activités dans divers secteurs : sécurité alimentaire, développement agricole, droits des femmes et leadership, renforcement de la société civile locale, WASH, réduction des risques et des catastrophes, interventions humanitaires.

Nous disons que les femmes sont au cœur de tout ce que nous faisons, mais au Burundi les femmes - qui sont les agricultrices les plus productives - ne sont toujours pas propriétaires de leurs terres ou du fruit de leur travail, générant des conflits qui affectent le tissu social des communautés. Nous devons trouver un moyen de faire participer les femmes et leurs familles à la résolution de ces problèmes et de leur permettre de faire entendre leur voix. Mais nous devons trouver une nouvelle façon de le faire, pour qu’elles puissent vraiment réaliser qu’un changement est possible, leur montrer qu’elles ne sont pas seules et que quelque chose peut être fait, car ailleurs des femmes comme elles y sont parvenues. Elles doivent devenir actrices de leur propre changement.

Les autres pays de la région HECA (Horn – East and Central Africa) où Oxfam est active (Éthiopie, Ouganda, Tanzanie, Kenya) ont obtenu des progrès très positifs dans la promotion des droits fonciers des femmes. À travers le projet « Knowledge Fund », OXFAM au Burundi vise à :

1. Apprendre des autres pays HECA ayant des expériences et des contextes similaires ;

2. Commencer à mieux documenteret utiliser l’accumulation de connaissances et expériences qui a déjà eu lieu ailleurs dans la Région et l’adapteraux besoins et au contexte local au Burundi de manière créative, grâce à un facilitateur / consultant ;

3. Créer des supports de communicationfaciles à assimiler, disponibles et accessibles (boîtes à images, vidéos d’études de cas, etc.) sur la lutte et les succès des femmes à propos des droits fonciers dans d’autres pays de la Région afin de favoriser les discussions entre Oxfam, ses partenaires et leurs bénéficiaires au Burundi ;

4. Créer un espace d’échange et de réflexion avec les bénéficiaires, en particulier les femmes, sur les expériences intervenues dans d’autres pays.

OXFAM recherche un consultant pour travailler sur les points 2 et 3 :

 Voyager dans des pays sélectionnés (idéalement deux parmi : Kenya, Ouganda, Tanzanie et Éthiopie) et rassembler des témoignages (entretiens avec des femmes championnes des droits / activistes, vidéos, images, etc. =>supports pour les campagnes d’information) sur le travail accompli par Oxfam dans le domaine de la défense des droits fonciers des femmes.

 Sur la base de ce qui a été collecté dans la Région, création de supports de communication facilement accessibles à nos bénéficiaires (agricultrices) au Burundi (boîtes à images, vidéos d’études de cas… =>supports de diffusion).

2. Niveau d’effort / Rôles et responsabilités clés

Chef de mission / consultant :

o Coordination d’(éventuels) chercheurs de terrain et participation à des activités de recherche tout au long de la période d’étude.

o Production de tout le matériel de communication (matériel pour les campagnes d’information et matériel de diffusion, voir ci-dessus).

Bureau de pays d’OXFAM au Burundi, en particulier le directeur de pays (CD), la cheffe des programmes (HoP) et lacoordinatrice plaidoyer et droits des femmes :

o Diriger et faciliter le processus (sélection des pays dans lesquels organiser les visites de terrain, sélection d’expériences significatives, etc.)

o Appui au chef de mission / consultant lors des visites sur le terrain et à la prise de contact avec les autres bureaux d’Oxfam dans les pays de la Région.

Bureau de pays d’OXFAM au Burundi, en particulier assistant administratif / services logistiques :

o Aide à l’organisation de missions sur le terrain

o Aide pour obtenir la documentation requise

3. Délivrables

1. Un rapport de démarrage détaillant la méthodologie et le calendrier proposés ;

2. Au moins une vidéo pour chaque pays visité (au moins deux pays) montrant le travail d’Oxfam sur les droits foncier des femmes ;

3. Au moins un photoreportage pour chaque pays visité (au moins deux pays) montrant les projets d’Oxfam sur les droits foncier des femmes ;

4. Au moins un ensemble de supports de communication (boîtes à images, vidéos d’études de cas, bandes dessinées, etc.) facilement accessibles et compréhensibles par nos bénéficiaires (agricultrices) au Burundi.

4. Calendrier proposé

o Mi-août 2019 : publication de l’offre

o Fin septembre 2019 : réception des propositions

o D’ici mi-octobre 2019 : sélection du (des) consultant(s) et réunions (Skype) pour finaliser la proposition

o Mi-janvier 2020 : finalisation des visites sur le terrain et production du matériel de communication

5. Profil du consultant requis

Le consultant doit avoir une expérience confirmée dans la production de matériel de communication et de campagne d’information (création de vidéos, photo-shooting, montage, etc.). Il / elle a idéalement une bonne expérience de travail dans un pays africain et parle couramment anglais, avec une connaissance raisonnable du français. Il / elle peut travailler seul ou avec un ou plusieurs consultants locaux (ils doivent faire partie de l’offre financière totale).

6. Budget disponible

Un maximum de 24 000 EUR est disponible pour cette consultance, mais les offres seront comparées et notées sur le montant total et le rapport qualité-prix de l’offre. Le montant représente un forfait pour le consultant, comprenant toutes les dépenses engagées pendant la consultance telles que le matériel, les voyages, l’hébergement, les visas, etc.

7. Comment postuler

Envoyer :

1. Une offre technique incluant la compréhension de la mission, les CV des consultants avec exemple de travaux déjà effectués et

2. Une offre financière

Au plus tard le 29 septembre 2019à l’adresses suivante : jobsburundi@oxfamnovib.nl

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte