Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité9 septembre 2019
|Crainte d’une éventuelle attaque armée dans le camp des réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité7 septembre 2019
|Un Imbonerakure tué dans la province de Cibitoke

Burundi – Tanzanie - Droits de l’Homme 6 septembre 2019
|Encore des cris contre le rapatriement forcé des réfugiés burundais !

Burundi – Sécurité 5 septembre 2019
|Deux jeunes filles arrêtées et emprisonnées au cachot du commissariat de la police de Gitega

Burundi - Sécurité4 septembre 2019
|Trois jeunes filles passées à tabac par l’administrateur ...

Burundi - Politique3 septembre 2019
|Destitué pour non collecte des contributions forcées

Burundi –Sécurité 2 septembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke surpris et préoccupés par l’ampleur de la criminalité au mois d’août

Burundi - Sécurité31 août 2019
|Le banditisme monte d’un cran dans la commune de Gihanga

Burundi – Sécurité30 août 2019
|Hakoringingo arrêté, les voisins crient au scandale

Burundi - Sécurité Routière29 août 2019
|Un étudiant à vélo fauché par un véhicule devant le siège de l’Inss

Burundi - Sécurité28 août 2019
|Un incendie déclaré et vite maîtrisé à la compagnie de gérance du coton, Cogerco

Burundi - Sécurité27 août 2019
|Un Imbonerakure vient de passer de vie à trépas suite aux coups et blessures

Burundi - Sécurité26 août 2019
|Les policiers réveillent les populations de Bwiza par des tirs nourris

Burundi - Sécurité24 août 2019
|Des personnes mordues par des chiens errants dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité23 août 2019
|Deux corps décapités retrouvés au bord de la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité22 août 2019
|Un jeune homme tente de tuer son père et sa marâtre dans la commune de Mugamba

Burundi - Sécurité 21 août 2019
|Quand l’intolérance politique atteint son plus haut degré de paroxysme !

Burundi - Sécurité20 août 2019
|L’épée de Damoclès suspendu au dessus des membres du Cnl

Burundi - Sécurité19 août 2019
|Vers la recrudescence de la criminalité des albinos ?

Burundi - Justice17 août 2019
|L’audience des militants de l’Upd-Zigamibanda remise...

Burundi – Sécurité 16 août 2019
|Quand la zone Ngagara devient le bastion des bandits nocturnes

Burundi - Confessions Religieuses15 août 2019
|L’église burundaise se joint au monde entier pour fêter l’Assomption

Burundi - Elections14 août 2019
|Tous les regards tournés vers les élections de 2020

Burundi - Sécurité13 août 2019
|Un voleur ayant fui le cachot de la zone Kanyosha arrêté

Burundi - Sécurité12 août 2019
|Des femmes obligées de réaliser des rondes nocturnes aux côtés de Imbonerakure

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des personnes mordues par des chiens errants dans la province de Bubanza

24 août 2019

Bubanza, le 24 août 2019 (Net Press) . Nous apprenons qu’une vingtaine de personnes ont été mordues par des chiens errants hier dans la localité de Butanuka, en commune de Mpanda, dans la province de Bubanza, à l’Ouest du Burundi. Ces victimes ont été dépêchées dans plusieurs structures de santé, dont certaines dans la capitale Bujumbura.

Les informations sur place à Mpanda indiquent qu’elles ne connaissent pas la provenance de ces chiens, 8 au total, qui ont fait irruption dans cette circonscription. Les populations de la place affirment avoir abattu deux chiens mais restent indignées car, non seulement elles n’avaient pas vu ce phénomène depuis plusieurs années, mais également elles ne savent pas où sont passés les chiens qui n’ont pas été tués. J.M.

Burundi - Politique

Des politiciens burundais en exil restent campés sur l’accord d’Arusha

Bruxelles, le 24 août 2019 (Net Press) . Dans une déclaration de trois pages rendue publique ce 23 août, 8 personnalités politiques burundaises se disent indignées par la situation qui prévaut au Burundi, d’où elles demandent le report des élections de l’année prochaine et dans le cas contraire, leur boycott.

Ces hommes politiques de l’opposition se sont concertés avant de sortir leur déclaration. Ils ont établi un tableau sombre car pour eux, la marche forcée vers les élections de 2020 se poursuit dans un contexte de terreur, de verrouillage des espaces des libertés civiles, politiques, d’expression, suivi de discours de haine ethnique distillés à longueur de journée, de harcèlement et d’exclusion de toute forme d’opposition politique, accompagnés de violences parfois atroces, allusion faite au parti Cnl.

Rappelons d’abord que ces opposants se sont retirés de la plateforme politique de l’opposition dite Cnared- Giriteka et qu’ils exigent d’abord un dialogue franc avec l’opposition plurielle. Ils regrettent par ailleurs que les négociations dont on attendait une voie pacifique de sortie de crise se soient arrêtées sur un échec cuisant.

Les signataires de cette déclaration sont Frédéric Bamvuginyumvira, ancien président du Frodebu et ancien premier vice-président de la République, Charles Nditije, président du parti Uprona de l’opposition, Léonidas Hatungimana, président du parti Ppd-Girijambo, Jérémie Minani, président du parti Rdb, Chauvineau Mugwengezo, président du parti Upd-Zigamibanga, Julien Nahayo, une personnalité politique, Jean Bosco Ndayikengurukiye, président du parti Kaze Fdd de l’opposition et Prosper Nzobambona, président du parti Naddebu. Ch.N.

Burundi - Tanzanie - Réfugiés

La visite du ministre Barandagiye aux réfugiés burundais : une mission plutôt difficile

Nduta, le 24 août 2019 (Net Press) . Le ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique, Pascal Barandagiye, était hier en visite aux camps de réfugiés de Nduta et de Mtendeli en Tanzanie, dans la but de sensibiliser ses compatriotes afin qu’ils rentrent dans le cadre des élections de 2020.

A Nduta où il a débarqué à 10h35 en compagnie du ministre tanzanien de l’intérieur, ceux qui étaient sur place ont indiqué que soit, il n’a pas bien assimilé le cours de formation patriotique lui dispensé par son patron de président, Pierre Nkurunziza, soit il n’a pas bien communiqué les notions de civisme dont il était en possession. Car, à chaque fois qu’il s’adressait à ces réfugiés, son discours était entrecoupé par des huées de ses interlocuteurs.

Le ministre Barandagiye a rougi face à ce comportement et s’est finalement énervé, d’où il a passé très peu de temps dans ce camp, ayant constaté que le courant ne passait pas. Il disait à ces réfugiés que le pays a retrouvé la paix, que les réfugiés peuvent rentrer en toute sécurité. Les réfugiés ont indiqué que les raisons de leur fuite sont toujours là.

Ils ont évoqué le cas du Cnl où ses membres sont tués à la machette, des disparitions forcées, des tortures des services de renseignements, de l’intolérance politique, des arrestations arbitraires et de nouveaux réfugiés accueillis dans ce camp. Signalons enfin que certains réfugiés ne voulaient pas le rencontrer et qu’ils y ont été forcés, notamment par la fermeture de leurs boutiques. D.N.

Burundi - Elections

Le ministère chrétien Bon Samaritain oriente la Ceni , dans le recrutement à la Cepi !

Bujumbura, le 24 août 2019 (Net Press) . A l’occasion de la consultation entre la commission électorale nationale indépendante, (Ceni) et les parties prenantes pour la mise en place des commissions électorales provinciales indépendantes pour les élections de 2020 tenue ce vendredi 23 août, le ministère chrétien Bon Samaritain a tenté d’orienter ladite commission pour le bon déroulement du recrutement.

Ce ministère, qu’une large majorité sous couvert d’anonymat qualifie de " très proche de l’Eglise du Rocher dont la première dame Denise Nkurunziza est pasteure ", a suggéré à la Ceni que le candidat au recrutement à la commission électorale provinciale indépendante (Cepi) doit impérativement avoir contribué au financement des élections de 2020.

Le président de la commission électorale indépendante, Pierre Claver Kazihise, lors d’une conférence de presse animée à cet effet hier, a fait savoir que les portes sont ouvertes à tout le monde qui remplit les critères de sélection, être de nationalité burundaise, avoir la qualité d’électeurs, avoir au moins un diplôme universitaire de deux ans post secondaire ou équivalent, être résident, natif ou ressortissant de la province concernée, ne pas être dans un organe dirigeant d’un parti politique et ne pas afficher de militantisme politique pendant l’exercice de ces fonctions .

Pierre Claver Kazihise, lors d’une réunion d’échanges avec la société civile et les confessions religieuses, a fait savoir que chaque parti politique, organisation ou institution consultés par la Ceni, présente 3 candidats par province et par ordre de préférence en tenant compte des équilibres d’ethnie et de genre et que parmi les valeurs attendues des candidats membres de la Cepi, le patriotisme, la responsabilité, l’indépendance, l’impartialité, l’intégrité, la transparence, le professionnalisme et la conscience professionnelle doivent être de rigueur.

L’on saura que le délai de dépôt des candidatures des dossiers est de cinq jours du 2 au 6 septembre 2019. Ceux qui suivent de près les activités de la Ceni espèrent que celle-ci s’est réservée une marge de manœuvre car les compatriotes aiment se présenter à la dernière minute, pour demander un délai supplémentaire, car disent-ils, le temps à fait défaut. Ch.N.

Burundi - Culture

Les tambourinaires manifestent contre les pirates du tambour burundais

Bujumbura, le 24 août 2019 (Net Press) . Ce matin, des tambourinaires du Burundi ont manifesté contre un groupe de Burundais venus du Rwanda qui ont présenté au festival de Nairobi le tambour burundais sans le consentement de Gitega. Ils avaient un accoutrement qui ne caractérise pas les couleurs nationales et au tambour principal, l’on pouvait voir une carte de l’Afrique et non un drapeau burundais.

Sur des pancartes des manifestants, l’on pouvait lire notamment : " Nous, tambourinaires, dénonçons un groupe du Rwanda qui a volé le tambour burundais et qui l’a exhibé dans un festival sans respect de la loi régissant le tambour burundais". D’autres disaient qu’ils étaient indignés par ce comportement du pays voisin qui ne cesse de provoquer le Burundi.

Cette position du gouvernement a suscité cependant des réactions parmi certains tambourinaires de la place. Sans toutefois soutenir ce qui s’est fait au Kenya, ils disent qu’il faut qu’il y ait des états généraux de la culture de ce pays, surtout le tambour, pour qu’il y ait quelques mises au point. Sinon, ils estiment que les tambourinaires peuvent faire pire d’autant plus qu’ils sont en exil et que le gouvernement de Gitega n’a aucune emprise sur eux. La rédaction profite de cette occasion pour rectifier une erreur qui s’est glissée dans l’une de nos dépêches de ce 23 août. Le festival a eu lieu au Kenya et non en Ouganda. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte