Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité3 octobre 2019
|Un policier sous les verrous dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité2 octobre 2019
|Un cadre du ministère de la jeunesse et sports kidnappé

Burundi – Sécurité1er octobre 2019
|Des militaires burundais seraient en Rd Congo, dixt la population de Buganda

Burundi - Sécurité 30 septembre 2019
|Vital Cirhuza, un étudiant congolais porté disparu !

Burundi - Sécurité - Politique28 septembre 2019
|Les "Cnlois" réclament, ils ne sont pas écoutés

Burundi - Ouganda - Sécurité27 septembre 2019
|Des pluies torrentielles détruisent des maisons au camp de réfugiés de Nakivale

Burundi - Sécurité26 septembre 2019
|Une jeune fille de Mugongomanga hospitalisée se plaint ...

Burundi - Sécurité25 septembre 2019
|L’ambassade de Belgique s’exprime sur un homme décédé devant son entrée

Burundi - Sécurité24 septembre 2019
|Un policier se donne la mort à Bujumbura

Burundi - Sécurité23 septembre 2019
|Un membre du Cnl tué dans la soirée du 21 septembre

Burundi - Sécurité21 septembre 2019
|Un Congolais trouve la mort devant l’ambassade de Belgique à Bujumbura

Burundi - Sécurité20 septembre 2019
|Des crépitements d’armes entendus à la frontière burundo-congolaise

Burundi – Sécurité19 septembre 2019
|Un rapport accablant de l’Onu pour le Burundi

Burundi - Tanzanie - Sécurité 18 septembre 2019
|Des disparitions forcées qui prennent une allure inquiétante au camp de réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité17 septembre 2019
|De jeunes Imbonerakure accusés de rançonner des populations à Bujumbura

Burundi - Somalie - Sécurité16 septembre 2019
|"Une douzaine de soldats burundais de l’Amisom tués dans une embuscade", dixit Rfi

Burundi –Tanzanie –Sécurité14 septembre 2019
|Les polices burundaise et Tanzanienne appréhendent 4 personnes armées

Burundi - Sécurité - Climat13 septembre 2019
|Une commune de la province de Cibitoke frappée par la grêle et les pluies violentes

Burundi - Tanzanie - Justice12 septembre 2019
|Les réfugiés burundais, une préoccupation de "Justice for Burundi"

Burundi - Sécurité11 septembre 2019
|Un homme attaqué aux machettes meurt des suites de ses blessures

Burundi - Sécurité - Opinion10 septembre 2019
|Quand les mesures prises par les administratifs de base échappent à l’autorité centrale

Burundi - Tanzanie - Sécurité9 septembre 2019
|Crainte d’une éventuelle attaque armée dans le camp des réfugiés de Nduta

Burundi - Sécurité7 septembre 2019
|Un Imbonerakure tué dans la province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Tanzanie - Sécurité

Crainte d’une éventuelle attaque armée dans le camp des réfugiés de Nduta

9 septembre 2019

Nduta, le 9 septembre 2019 (Net Press) . Depuis le 7 septembre, des rumeurs d’une attaque armée circulent dans tout le camp des réfugiés de Nduta. Ce qui fait peur aux habitants, c’est que la police locale a pris au sérieux ces informations, la preuve étant qu’elle a renforcé sa sécurité dans cette contrée.

Pour cela, les réfugiés ont pris la résolution de rentrer très tôt et les véhicules de police, pickup sillonnent dans toutes les zones du camp. L’on apprend également que des rondes nocturnes ont repris dans ce camp, des hommes sont appelés au téléphones par des responsables du camp pour participer à ces activités. Cette activité avait été abandonnée deux mois plus tôt.

Selon des informations en provenance de ce camp, la police aurait des informations comme quoi des hommes armés se seraient introduits dans ledit camp pour commettre des forfaits le moment venu. La police et les civils ont pour cela ceinturé le camp, la première ayant effectué plusieurs fouilles même si rien n’y a été trouvé.

Les réfugiés craignent également des arrestations tout azimut dans ces conditions car, à défaut d’identifier les vrais malfaiteurs, la police peut arrêter d’autres personnes, soi-disant pour des raisons d’enquêtes. Malgré cela, cette dernière tente de rassurer sans y parvenir car, quand bien même elle indique qu’elle maîtrise la situation, elle demande en même temps aux habitants du camp de livrer toute information utile en temps réel.

A titre d’exemple, elle demande aux réfugiés d’informer les responsables du camp ou alors ceux qui font des rondes nocturnes quand ils voient des personnes inconnues ou suspectes.

Dans le camp de Nyarugusu, toujours en Tanzanie, où vivent d’autres réfugiés burundais, le souci est d’une autre nature. Selon le chef du camp Nyarugusu, tous les marchés de cette localité sont fermés à partir de ce 9 septembre 2019, selon une décision prise la veille, dimanche. Tous les agents du camp sont priés de faire respecter cette mesure et le contrevenant sera sanctionné conformément à la loi.

En matière des droits de l’homme, des activistes indiquent qu’au moins 9 personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière dans différentes localités. Parmi les victimes, figurent cinq hommes dont les corps ont été découverts dans un site d’exploitation de l’or à Cibitoke. Deux autres personnes ont été tuées dans la ville de Bujumbura, dans deux quartiers différents. Ils évoquent également les cas d’une victime de viol à Bubanza et d’un passage à tabac orchestré par l’administrateur communal de Bwambarangwe (Kirundo) et dont les victimes sont trois jeunes filles. Ch.N.

Burundi - Développement

Banque mondiale : des projets de développement tombent en annulation

Bujumbura, le 9 septembre 2019 (Net Press) . Selon une correspondance de la banque mondiale adressée au ministre des finances, du budget et de la coopération au développement économique, Domitien Ndihokubwayo, en date du 5 septembre 2019, l’on lit que son objet est de communiquer sur les projets régionaux en cours de préparation.

Il est donc mentionné que compte tenu de la nouvelle stratégie de la banque mondiale sur les projets régionaux, seul le projet de facilitation du commerce dans la région des grands lacs a été maintenu.

Quant aux autres projets, au nombre de six, à savoir le projet de transformation de l’agriculture en Afrique de l’Est et du centre (ECAAT), le projet de gestion environnementale du lac Victoria (LVEMP III), le projet de transport sur le lac Tanganyika, le projet régional de gestion environnementale du lac Tanganyika, le projet d’intégration régionale accélérée de la communauté est-africaine et le projet de développement hydroélectrique de Ruzizi III tombent en annulation sur le programme actuel de la banque mondiale au Burundi.

Toutefois, la banque mondiale reste ouverte car ses équipes vont entrer en contact avec les services techniques du ministère concerné et les ministères sectoriels pour la gestion des fonds de préparation des projets qui avaient été accordés dans le cadre de ces différents projets. La correspondance est du directeur des opérations pour le Burundi à la banque mondiale. J.M.

Burundi - Education

La Fenadeb lance officiellement la campagne "Restez à l’école !"

Bujumbura, le 9 septembre 2019 (Net Press) . La fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi (Fenadeb), ayant pour vision de rendre la société burundaise respectueuse des droits de la personne humaine en général et de l’enfant en particulier, a lancé officiellement ce lundi le 9 septembre 2019 la campagne " Restez –a l’école ".

Le coordonnateur national de la Fenadeb et ancien journaliste à la Radio Télévision Nationale du Burundi, Isidore Nteturuye, dans un point de presse tenu à cet effet, a affirmé que ce projet vise à éradiquer les cas d’abandon scolaire qui prennent une allure inquiétante. Il a dressé un tableau synthétique des abandons scolaires au cours de l’année scolaire 2017-2018.

Au cycle fondamental, 145.222 garçons et 105.883 filles ont abandonné l’école tandis que 9.785 garçons et 7.655 du post fondamental ont fait l’école buissonnière. Il a cité les provinces de Kirundo, de Cibitoke et de Ruyigi comme les circonscriptions du pays les plus touchées par le phénomène d’abandon scolaires.

Isidore Nteturuye indique que les précarités qui croupissent dans les familles et les grossesses non désirées sont les causes principales des cas d’abandons scolaires, avant de citer 424 cas de grossesses non désirées en province de Bururi. Il demande que cette campagne soit menée tambour battant pour immobiliser ceux qui sont toujours à l’école, à ne plus la quitter car selon lui, l’enfant éduqué reste le trésor national. Aux parents, à l’administration et à la société civile, il a exhorté de faire des plaidoiries pour la mise en place des effectifs pour que l’enfant ne quitte plus l’école.

Isidore Nteturuye demande enfin aux différentes communes du pays d’utiliser les 570 millions que le gouvernement burundais accorde à chacune d’elles, d’orienter quelques fonds dans le domaine de l’éducation au niveau de chaque commune pour que les enfants n’abandonnent plus l’école. D.N.

Burundi - Confessions Religieuses - Anniversaire

Mgr. Joachim Ruhuna, 23 ans déjà !

Gitega, le 9 septembre 2019 (Net Press) . Aujourd’hui, 23 ans jour pour jour viennent de s’écouler après l’assassinat ignoble de l’archevêque de Gitega, Mgr. Joachim Ruhuna. C’était dans la matinée du 9 septembre 1996 alors qu’il était tout près de la rivière Mubarazi, qui sépare les communes de Bugendana et de Mutaho, dans la localité de Gitongo, dans la capitale politique Gitega.

Il a été fusillé en compagnie de Soeurs, dans cette zone qui était contrôlée par le mouvement Cndd-Fdd devenu plus tard parti politique au pouvoir. La plupart des observateurs estiment que Mgr. Joachim Ruhuna a été assassiné car deux mois plus tôt, le 23 juillet 1996, il avait jeté de l’anathème sur ce mouvement qui venait de massacrer, dans une seul nuit, plus de 300 personnes - effectifs provisoires au moment des faits car les morts se sont comptés finalement à 648 personnes - 48 heures plus tôt, soit le 21 juillet 1996 dans le site des déplacés de Bugendana.

Mgr. Joachim Ruhuna avait qualifié les membres du Cndd-Fdd de Caen qui a tué son frère Abel et qui a été condamné par Dieu à errer pendant toute sa vie. La prestation n’avait pas plu aux présumés assassins et ils se sont fait justice, selon quelques témoignages, deux mois plus tard, alors que le prélat rentrait d’une mission au séminaire moyen de Burasira.

Plusieurs associations caritatives, comme "Association Mgr. Joachim Ruhuna Bon Pasteur" ont alors vu le jour en guise de pérenniser la mémoire et les actions de l’illustre disparu. Un prêtre a également consacré un livre sur cette personnalité hors du commun, selon tous les témoignages de ceux qui l’ont connu de son vivant.

Ils tiennent à rappeler comment il avait protégé les intellectuels hutu qui avaient fui dans sa paroisse et qui étaient recherchés par l’armée dominée par les Tutsi, juste au lendemain de la mort du président Melchior Ndadaye. Il exigeait d’être tué le premier avant d’atteindre ses protégés, d’où les mêmes témoignages concluent qu’il ne méritait pas une mort aussi lâche NR

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte