Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Burundi - Sécurité29 octobre 2019
|Arrestations des "Cnlois" après la tentative d’assassinat du chef de zone Muyira

Burundi - Sécurité28 octobre 2019
|Le chef de zone Muyira criblé de balles

Burundi - Sécurité - Environnement26 octobre 2019
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Rdc - Sécurité25 octobre 2019
|Vers la stabilisation de la Rdc par ses voisins de la sous-région

24 octobre 2019
|Burundi - Sécurité Après l’attaque de Bubanza,...

Burundi - Grande Bretagne - Sécurité23 octobre 2019
|Les Anglais vivant au Burundi priés d’observer des consignes pour leur sécurité

Burundi –Sécurité 22 octobre 2019
|Une attaque mêlée d’interpellations des rebelles en province de Bubanza

Burundi - Sécurité21 octobre 2019
|Peur-panique dans certaines communes de Cibitoke

Burundi - Sécurité19 octobre 2019
|La police sur le point de recruter des agents

Burundi – Sécurité18 octobre 2019
|Les militants du Cnl sans espoir du lendemain

Burundi - Gambie - Sécurité17 octobre 2019
|La sécurité des réfugiés burundais en Tanzanie évoquée à Banjul

Burundi - Sécurité16 octobre 2019
|Un enseignant arrêté pour détention illégale des armes

Burundi - Sécurité15 octobre 2019
|Des intempéries occasionnent des catastrophes dans la province de Ngozi

Burundi - Tanzanie- Sécurité14 octobre 2019
|Les polices burundaise et tanzanienne décident d’œuvrer ensemble

Burundi – Sécurité12 octobre 2019
|Le paroxysme de l’intolérance politique à Kirundo

Burundi – Sécurité - Opinion11 octobre 2019
|Les hauts-faits d’un ministère de la sécurité

Burundi - Sécurité 10 octobre 2019
|Cinq jeunes du parti de l’Aigle arrêtés pour tentative d’assassinat de leur représentant

Burundi – Sécurité9 octobre 2019
|Manifestation contre un agent de renseignement

Burundi – Rdc – Sécurité8 octobre 2019
|Deux missionnaires burundaises mortes en Rd Congo

Burundi - Sécurité7 octobre 2019
|Pourquoi des militaires dans les quartiers ?

Burundi – Sécurité5 octobre 2019
|Quand la province de Muyinga reste le mouroir de l’opposition !

Burundi - Sécurité4 octobre 2019
|Décès d’une personne dans la province de Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Cinq jeunes du parti de l’Aigle arrêtés pour tentative d’assassinat de leur représentant

10 octobre 2019

Ruyigi, le 10 octobre 2019 (Net Press). Claude Hakizimana, Antoine Magereza, Guy Ferdinand, Chartier Bimenyimana et Harouna Moustapha, tous membres de la ligue des jeunes du parti Cndd-Fdd (Imbonerakure ) en province de Ruyigi, à l’Est du pays, ont été arrêtés par quelques éléments de la police. Ils sont accusés de tentative d’assassinat du représentant du parti de l’Aigle dans cette province, en la personne de Gérard Barutwanayo.

Des sources sur place font savoir que ces Imbonerakure ont été arrêtés entre lundi et mardi 8 octobre au centre-ville de Ruyigi. Ils ont été interrogés par un officier de la police judiciaire avant d’être transmis manu militari à la prison centrale de Ruyigi. Le représentant provincial du parti Cndd-Fdd en province de Ruyigi, Gérard Barutwanayo, s’est réservé de tout commentaire

L’on saura que dans la province de Ngozi, au Nord du pays, plus précisément dans la localité de Busiga, une dizaine de jeunes, dont un représentant adjoint du parti Cnl, sont entre les mains de la police judiciaire à Ngozi depuis 5 jours. Il semble qu’une personne a été appelée au téléphone pour participer à la ronde comme les autres, mais le lendemain, son corps sans vie a été retrouvé.

Parmi les 14 personnes arrêtées, elles sont toutes de l’opposition du Cnl. Cette formation politique demande pourquoi il y a uniquement emprisonnement des membres de ce parti politique alors qu’il n’y a pas eu de heurts dans cette nuit-là. On leur répond que ceux qui sont arrêtés ne le sont pas pour leur appartenance politique, mais pour des enquêtes. Ils seront relâchés si jamais les enquêtes prouvent qu’ils ne sont pas impliqués dans le meurtre de cet homme. N.R.

Burundi - Justice

La position de la cour sur deux exceptions soulevées attendues par l’opinion

Gitega, le 10 octobre 2019 (Net Press) . Dans sa livraison d’hier, la rédaction a inséré une dépêche qui fait allusion au procès des présumés coupables de l’assassinat de feu Melchior Ndadaye, le tout premier président hutu élu démocratiquement au suffrage universel, le 1er juin 1993.

Ceux qui sont cités sont des anciens hauts officiers, dont quatre qui ont été arrêtés en même temps, à savoir le général Célestin Ndayisaba alias Kibadashi, les colonels Gabriel Gunungu, Anicet Nahigombeye et Laurent Niyonkuru en plus d’un civil qui est un prévenu libre, à savoir François Ngeze.

Les autres qui sont concernés par ce dossier sont le major Pierre Buyoya, Alphonse-Marie Kadege, Libère Bararunyeretse, Luc Rukingama, Astère Girukwigomba, Charles Mukasi, le colonel Pascal Simbanduku, Antoine Nduwayo, le colonel Mamert Sinarinzi, le colonel lieutenant-colonel Ildephonse Mushwabure, le général Vincent Niyungeko, le major Bernard Busokoza.

Les autres sont le colonel Charles Ntakije, le colonel Jean Bosco Daradangwe, le lieutenant Jean Paul Kamana, le colonel Janvier Baribwegure, le colonel Juvénal Nzosaba, le colonel Alfred Nkurunziza ainsi que le lieutenant Jean Ngomirakiza, bref, des anciens dignitaires sous le régime de Pierre Buyoya.

Dans ce procès qui s’est déroulé ce 8 octobre dans la capitale politique, avant l’examen de l’affaire au fond, il a été soulevé deux exceptions, l’une sur l’incompétence de la cour suite à la promulgation de la nouvelle loi organisant la cour suprême, l’autre basée sur la représentation des avocats.

Le ministère public soutenait que les avocats n’avaient aucun rôle à jouer en l’absence de leurs clients, mais les avocats lui ont opposé qu’en matière criminelle, l’article 228 du code de procédure pénale autorise l’avocat à défendre "les intérêts de l’accusé". La cour a pris la cause en délibéré et l’opinion attend sa position sur le rôle des avocats et de sa compétence. D.N.

Burundi –Russie – Coopération

Le président Pierre Nkurunziza invité en Russie

Bujumbura, le 10 octobre 2019 (Net Press) . Le président russe, Vladimir Poutine, a invité son homologue burundais à prendre part au sommet Afrique –Russe qui se tiendra dans la ville de Sotchi en Russie, du 22 au 24 octobre 2019. C’était lors de la présentation des lettres de créance du nouvel ambassadeur de la République fédérale de Russie au Burundi, Valéry Aleksandrovitch Mikhaylov, au numéro un burundais, mardi le 8 octobre.

A ce sujet, le chef de l’Etat a fait signifier qu’une délégation de haut niveau prendra part à ces assises. A la question de savoir pourquoi le président de la République ne se déplacé plus à l’extérieur du pays, son porte-parole, Jean Claude Karerwa Ndenzako, a tranquillisé que ce geste ne démontre pas que le Burundi est en insécurité, contrairement à ce que font croire les ennemis du pays.

En effet, ces derniers font allusion à des absences répétées du président Pierre Nkurunziza dans des assises internationales pour affirmer que le pays est à feu et à sang. Jean Claude Karerwa fait savoir que son absence ne constitue pas un comportement anticonstitutionnel et que par ailleurs, il a été élu pour être au chevet de son peuple. Ch.N.

Burundi - Politique - Opinion

Et la commission promise par le chef de l’Etat ?

Bujumbura, le 10 octobre 2019 (Net Press) . Lors de la fête de l’indépendance, le 1er juillet dernier, le président de la République, au cours de son discours à la nation, a énuméré certains endroits, tels les aéroports et les places publiques ainsi que des routes, avenues et autres boulevards qui venaient de changer de noms.

Le président Nkurunziza indiquait qu’il allait mettre sur pieds une commission qui allait se pencher sur cette question afin de proposer d’autres changements qui s’imposent par les temps qui courent. Certains hommes, politiques et acteurs politiques ont alors pris le président au mot et voudraient savoir où il en est avec la mise en place de cette commission.

En ce qui concerne ces changements, les interlocuteurs de Net Press ont indiqué que le Frodebu, le Cndd-Fdd ainsi que la royauté ont été suffisamment servis au cours du changement de ces noms, mais qu’il y a encore la place pour tout le monde, si jamais l’objectif est de satisfaire l’opinion. J.M.

Burundi – Belgique - Politique

Une vision divergente de l’opposition en exil sur le retour des "Cnaredais"

Bruxelles, le 10 octobre 2019 (Net Press) . Dans un communiqué rendu public ce mardi 8 octobre, CFOR-Arusha, le porte-parole de la Coalition des Forces de l’Opposition Burundaise pour le Rétablissement de l’Accord d’Arusha, une autre plateforme de l’opposition burundaise née de la dissidence du Cnared Giriteka, fait savoir que les deux hommes politiques, en l’occurrence Anicet Niyunkuru et Mames Bansubiyeko, qui ont regagné le bercail, ne représentent pas le visage de l’opposition burundaises en exil depuis 2015.

Ce dernier indique que ces deux hommes politiques ont toujours eu l’ambition de rentrer au Burundi. Il ajoute que les négociations qui sont en train de se dérouler à Bujumbura, notamment sur la levée des poursuites judiciaires des politiciens en exil accusés d’être derrière le coup d’état manqué du 13 mai 2015 afin que ces derniers puissent regagner le bercail, n’engagent par toute l’opposition en exil.

Jérémie Minani demande au gouvernement burundais d’organiser des négociations avec l’opposition pour sortir le pays de la crise politico –sécuritaire et humanitaire qu’il traverse depuis 2015 afin d’encourager les réfugiés burundais éparpillés dans les pays limitrophes ou en Occident de rentrer. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.