Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Droits de l’Homme21 juillet 2020
|Les activistes des droits de la personne s’expriment...

Burundi - Sécurité20 juillet 2020
|Une tentative d’évasion virée vers l’irréparable

Burundi - Rdc - Sécurité18 juillet 2020
|Des réfugiés burundais accusés de collaborer avec les rebelles locaux en Rdc

Burundi - Sécurité17 juillet 2020
|Le banditisme et la sorcellerie comme éventuelles sources d’insécurité dans Bubanza

Burundi - Sécurité Routière16 juillet 2020
|Deuxième accident du bus de transport de la compagnie Memento en deux jours

Burundi - Sécurité15 juillet 2020
|Découverte d’un corps sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité14 juillet 2020
|Disparition d’un cadre de la société Afritextile

Burundi - Sécurité13 juillet 2020
|La police chargée de la sécurité lacustre saisit une fraude

Burundi - Sécurité11 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran au Centre-est du pays

Burundi - Sécurité10 juillet 2020
|Un corps d’une jeune fille sans vie retrouvé dans un champ

Burundi - Sécurité9 juillet 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la zone de Buterere même si la vie continue

Burundi - Sécurité - Justice 8 juillet 2020
|Des grognes des détenus à la prison centrale de Muyinga

Burundi - Droits de l’Homme7 juillet 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Sécurité6 juillet 2020
|L’administration de Nyanza-Lac ordonne l’enterrement d’une personne non identifiée

Burundi - Sécurité4 juillet 2020
|Un homme disparaît dans le lac Cohoha

Burundi - Politique3 juillet 2020
|Un "Cnloi" porté disparu dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité2 juillet 2020
|Des bandits arrêtés momentanément dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité1er juillet 2020
|Enlèvement d’une avocate en plein exercice de son métier

Burundi - Droits de l’Homme30 juin 2020
|La situation des droits de l’homme de la semaine dernière selon les activistes

Burundi - Sécurité 29 juin 2020
|"Le sol burundais ne peut pas être le sanctuaire des éléments armés qui perturbent la sécurité", dixit le porte-parole de l’armée.

Burundi - Rwanda - Sécurité27 juin 2020
|Le Rwanda dénonce une attaque armée sur son sol en provenance du Burundi

Burundi - Politique - Nécrologie26 juin 2020
|Inhumation officielle de l’ancien président de la République

Burundi - Sécurité25 juin 2020
|Arrestation des personnes soupçonnées d’avoir tendu une embuscade

Burundi - Sécurité - Politique24 juin 2020
|Des Imbonerakure détenus au commissariat de la commune Buganda

Burundi - Sécurité23 juin 2020
|Un weekend peu tendre ici et là dans le pays !

Archives

 

 

 



Oxfam

BURUNDI – Cartographie et analyse des partenaires (CAP)

24 octobre 2019

Termes de reference (TdR)

Contexte

Oxfam travaille au Burundi depuis la fin des années ‘90 avec une vaste gamme d’activités dans divers secteurs :

 Moyens de subsistance améliorés et durables

 Renforcement des organisations de la société civile dans leurs initiatives pour une gouvernance locale durable et le développement du pays

 Lien entre humanitaire et développement, en se concentrant sur la RRC (réduction des risques de catastrophe)

 Plus un thème transversal : l’autonomisation des femmes et des jeunes
Suite à la crise de la SHEA au début de 2018, la confédération Oxfam International avait besoin de réduire son empreinte dans certaines régions et de rationaliser l’utilisation des ressources réduites.

La décision finale concernant le Burundi était la suivante : « Le Burundi travaille déjà principalement par l’intermédiaire de partenaires locaux et devrait adopter une programmation plus orientée au plaidoyer aux niveaux national et régional avec d’autres programmes de pays (PC) dans la région. Cela devrait être basé sur une analyse approfondie. Il est également nécessaire de revoir les implications juridiques et les risques liés au fait de travailler avec des partenaires, actuels ou possible, dans le pays, de manière à ce que le programme de pays puisse passer progressivement à un modèle opérationnel entièrement piloté par les partenaires (3 à 5 ans), ou - si cela n’est légalement pas possible – à travers d’un petit bureau d’appui technique et d’influence présent dans le pays ».

Une feuille de route pour compléter la CMR a été établie pour chacun des pays et l’une des étapes requises consiste à réaliser une « cartographie et analyse des partenaires », dont le mandat est présenté ici. L’engagement dans cette analyse ne se limiterait pas à un exercice théorique, mais ferait plutôt partie d’un effort plus vaste visant à mieux structurer l’examen de la carte de pays et la programmation adaptative au sein des actions d’OXFAM au Burundi.

Objet de la cartographie et de l’analyse des partenaires (PMA)

Le but de cette analyse est de cartographier les acteurs de la société civile burundaise en général et les partenaires actuels d’Oxfam, d’analyser leur potentiel de devenir des « partenaires transformationnels » pour Oxfam (par opposition à un « partenaire de mise en œuvre / transactionnel ») et d’identifier les principaux partenaires, risques et implications liés au passage d’une politique de travail « partners-led ». Les objectifs spécifiques sont :

 En se concentrant principalement sur les provinces privilégiées de l’action d’Oxfam (Cibitoke, Bubanza, Bujumbura Rural, Makamba) et les domaines d’intervention thématiques d’Oxfam, réaliser une cartographie complète des acteurs de la société civile enregistrés / juridiquement reconnus.

 Pour chaque acteur - y compris les partenaires actuels d’Oxfam - identifier les principales opportunités de coopération avec Oxfam (en termes de contribution à sa stratégie, possibilité de développer de nouveaux projets, expertise technique et / ou thématique spécifique), ainsi que les principaux contraintes / risques associé à la coopération.

 Mieux comprendre le potentiel de la société civile burundaise ainsi que les avantages et les risques (opérationnels, juridiques et financiers) pour Oxfam qui travaille principalement par le biais des Organisations de la Société Civile (OSC).
Questions de base et de suivi

Questions de base :

 (Objectif de connaissances) Quels sont les risques et les opportunités associés au passage d’Oxfam à une organisation dirigée par un partenaire ?

 (Question opérationnelle) Quels partenaires offrent les meilleures chances d’aider Oxfam à réussir sa transition vers une organisation dirigée par ses partenaires ?
Questions de suivi :

 Les partenaires actuels d’Oxfam sont-ils prêts à contribuer à la nouvelle façon de travailler d’Oxfam ?

 Existent-t-ils des partenaires stratégiques potentiels qu’Oxfam a négligé dans le passé ?

 De quel soutien les OSC locales auraient-elles besoin pour devenir des « partenaires transformationnels » d’Oxfam ?

 Quels sont les principaux facteurs qui favoriseraient Oxfam dans sa stratégie de devenir une organisation « partners-led » ?

 Quels sont les principaux facteurs qui empêcheraient Oxfam de devenir une organisation « partners-led » ?

Profil requis du consultant

• Diplôme universitaire supérieur en sciences politiques, gouvernance, économie ou disciplines connexes.

• Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans le développement international, la gouvernance ou des études connexes dans la région des Grands Lacs.

• Compréhension démontrée des principaux secteurs de développement et des problèmes de la région des Grands Lacs, en particulier des domaines d’intervention thématiques d’Oxfam.

• Expérience démontrée de la collaboration avec des responsables gouvernementaux, des acteurs du secteur privé, des ONG locales et des ONG internationales.

• Réseaux établis au Burundi pour obtenir la participation des principales parties prenantes requises pour l’étude.

• Bonne compréhension du travail d’Oxfam dans le domaine du développement.
Comment postuler à cette opportunité

Envoyez s’il vous plaît :

1. Une offre technique incluant la compréhension de la mission et des CV des consultants

2. Une offre financière, comprenant tous les coûts qui devront être supportés par le consultant

Au plus tard le 8 décembre 2019 aux adresses suivantes : à jobsburundi@oxfamnovib.nl

Une version complète de l’offre peut 6etre demandée à la même adresse mail.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.