Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 27 novembre 2019
|Six militaires tués dernièrement mis en terre hier

Burundi - Sécurité26 novembre 2019
|Après le meurtre d’un sexagénaire, des interpellations s’ensuivent à Makamba

Burundi - Sécurité25 novembre 2019
|Multiplication des fouilles-perquisition dans les zones de la capitale économique

Burundi - Sécurité23 novembre 2019
|Un policier tire à bout portant sur un détraqué mental

Burundi - Sécurité Aérienne22 novembre 2019
|Panique dans l’avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines à cause d’un ivrogne

Burundi – Rwanda - Sécurité 21 novembre 2019
|Kigali face aux accusations de Gitega !

Burundi - Sécurité 20 novembre 2019
|"Gitega entend réprimer toute forme d’agression en provenance de l’extérieur", dixit le premier vice-président

Burundi - Sécurité 19 novembre 2019
|Après l’attaque de Ngagara, une fouille-perquisition mêlée d’interpellations s’ensuit !

Burundi - Sécurité18 novembre 2019
|Une deuxième fouille-perquisition dans Nyakabiga en moins d’une semaine

Burundi - Sécurité16 novembre 2019
|Seraient-ils des Rwandais dans la Kibira ?

Burundi - Sécurité15 novembre 2019
|Arrestation d’une centaine de personnes dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité14 novembre 2019
|Un homme se tue au moyen d’une grenade

Burundi - Sécurité 13 novembre 2019
|Un enseignant de Muyinga porté disparu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2019
|Quand les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans en commune Nyamurenza !

Burundi - Sécurité11 novembre 2019
|Quand des politiciens ne convainquent pas !

Burundi - Sécurité9 novembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

Burundi - Sécurité8 novembre 2019
|La mairie de Bujumbura pour une sécurité des buvettes et des places publiques

Burundi - Somalie - Sécurité7 novembre 2019
|Le contingent burundais de l’Amisom bénéficie des chars de combat

Burundi –Sécurité6 novembre 2019
|Le journaliste Rémy Ndikumana du journal Imboneza News échappe de justesse à la mort

Burundi - Sécurité 5 novembre 2019
|Un corps sans vie d’un nouveau-né découvert au quartier six de la zone Ngagara

Burundi - Sécurité4 novembre 2019
|Découvertes des corps sans vie dans la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité2 novembre 2019
|Attaque à main armée dans un bistrot situé dans le quartier Rohero I

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

1er novembre 2019

Rumonge, le 1er novembre 2019 (Net Press) . Ils s’agit d’Astère Ndayisaba et de Fulgence Nahindavyi, deux frères qui sont détenus au cachot de la police de Rumonge depuis plus de deux semaines, selon des informations en provenance de cette province du Sud-ouest du pays. Selon les mêmes informations, ils sont accusés d’être en contact avec les rebelles qui ont été rapportés dans la province de Bubanza.

Des sources proches de ce dossier confirment qu’il est vide et qu’il n’y a pas des raison de détenir ces deux hommes. Il semble que l’un d’entre eux, Astère Ndayisaba, aurait été blanchi mais qu’il est toujours au cachot. Leur arrestation a été ordonnée par le responsable du service des renseignements dans cette province. Ch.N.

Burundi - Education - Sécurité

La Fenadeb contre la mort d’une écolière à Kinama

Bujumbura, le 1er novembre 2019 (Net Press) . La fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, Fenadeb, se dit consternée par la mort d’une écolière survenue le 28 octobre dans la zone de Kinama, au Nord de la capitale économique Bujumbura.

Pour cette association, certaines informations disent que cette mort serait le résultat de la bastonnade lui administrée par son enseignante, ce que d’autres sources contestent. La Fenadeb demande pour cela une enquête profonde pour rétablir la vérité. Et au cas où la première version serait avérée, cette fédération demande à la justice de punir sévèrement cette enseignante pour décourager cette pratique rapportée encore dans quelques établissements scolaires.

Par ailleurs, rappelle la Fenadeb, la bastonnade est proscrite dans les punitions scolaires, d’où elle ne doit être utilisée dans aucune circonstance et par aucune autorité, fut-elle scolaire ou d’une autre institution. Elle demande aux instances hiérarchiques de l’enseignement de mieux encadrer les éducateurs en vue de leur faire comprendre leur rôle de pourvoyeurs de connaissances et leur obligation de parents lors des activités. D.N.

Burundi - Médias - Justice

Le ministère public sort de son silence sur la détention de nos confrères

Bujumbura, le 1er novembre 2019 (Net Press) . Par un communiqué de presse du 31 octobre, " le parquet général de la République porte à la connaissance de la communauté nationale et internationale que des journalistes du journal Iwacu à savoir MPOZENZI Thérence, NDIRUBUSA Agnès, KAMIKAZI Christine et HARERIMANA Egide et le chauffeur MASABARAKIZA Adolphe ont été mis sous mandat d’arrêt par le parquet de BUBANZA en date du 26/10/2019 dans le cadre du dossier RMP 21 430/NJMV ouvert à leur charge.

" Le parquet général de la République voudrait réaffirmer ici que ces gens n’ont pas été appréhendés parce qu’ils sont journalistes mais par les faits leur reprochés.

" En date du 22/10/2019, une attaque à main armée a eu lieu à Musigati dans la province de Bubanza. Les journalistes ci-haut cités ont été appréhendés sur la colline où se déroulaient les affrontements et les faits à la disposition du Ministère Public montrent qu’ils pourraient en avoir eu des informations à l’avance. Ils ont alors été inculpés de complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat conformément à l’article 38 du Code Pénal livre I et à l’article 609 du Code Pénal livre II et l’instruction suit son cours normal.

" Le tribunal de grande instance de Bubanza siégeant en chambre de conseil, estimant que des indices sérieux de culpabilité existent dans le chef des personnes ci-haut citées, vient de décider leur maintien en détention préventive ce 31 octobre 2019.

" Cependant, ils ont droit de faire appel contre cette mesure". Le communiqué a été signé par le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi.

Malgré cette disposition du ministère public, les professionnels des médias un peu partout au monde, les différentes associations de défense des droits de l’homme, des acteurs politiques tout comme des partis politiques, surtout de l’opposition, demandent avec insistance leur libération sans conditions, réaffirmant qu’ils n’ont fait que leur travail de journalistes.

Pour ce 11ème jour de détention qui coïncide avec ce 1er novembre 2019, certains n’hésitent pas de parler de la Toussaint noire pour nos confrères. Ils estiment que la décision de les enfermer serait venue d’ailleurs, sans beaucoup de précisions, d’où ils trouvent un argument de plus de dire que la justice burundaise n’est pas indépendante. J.M.

Burundi - Confessions Religieuses

Les dommages de la fuite des cerveaux d’Afrique

Addis Abeba, le 1er novembre 2019 (Net Press) . Une coopération paritaire serait nécessaire, selon une dépêche de Giulio Albanese. La coopération est pensée toujours bilatérale. Un pont entre les peuples dans sa dimension de bilatérale, de réciprocité, en tant qu’échange entre les parties.

Or, selon le "Revised migration policy framework for Africa and plan of Action 2018 - 2027" de l’Union africaine (U.A), environ 70.000 professionnels qualifiés quittent l’Afrique chaque année. En 2050, le chiffre atteindra 34 millions.

Après une réflexion qui se défend par sa longueur, Giulio Albanese conclut son article comme l’eau du cristal par cette pensée qui ne se défend que par sa profondeur : "Le dialogue interculturel entre l’Afrique et l’Occident pourrait nous aider à comprendre la valeur de la réciprocité, c’est-à-dire qu’ils ont besoin autant que nous avons besoin d’eux". Les constats "brain drain" ou "le monde devient un grand village" de Mc Luhan ne suffisent plus pour engendrer la coopération vivement recherchée.

Visitez l’Osservatore Romano du 10 septembre 2019 pp. 11 et suivantes. L’article est publié au cours du voyage du Pape François au Mozambique, à Madagascar, l’Ile Maurice et les Iles Seychelles. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.