Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 27 novembre 2019
|Six militaires tués dernièrement mis en terre hier

Burundi - Sécurité26 novembre 2019
|Après le meurtre d’un sexagénaire, des interpellations s’ensuivent à Makamba

Burundi - Sécurité25 novembre 2019
|Multiplication des fouilles-perquisition dans les zones de la capitale économique

Burundi - Sécurité23 novembre 2019
|Un policier tire à bout portant sur un détraqué mental

Burundi - Sécurité Aérienne22 novembre 2019
|Panique dans l’avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines à cause d’un ivrogne

Burundi – Rwanda - Sécurité 21 novembre 2019
|Kigali face aux accusations de Gitega !

Burundi - Sécurité 20 novembre 2019
|"Gitega entend réprimer toute forme d’agression en provenance de l’extérieur", dixit le premier vice-président

Burundi - Sécurité 19 novembre 2019
|Après l’attaque de Ngagara, une fouille-perquisition mêlée d’interpellations s’ensuit !

Burundi - Sécurité18 novembre 2019
|Une deuxième fouille-perquisition dans Nyakabiga en moins d’une semaine

Burundi - Sécurité16 novembre 2019
|Seraient-ils des Rwandais dans la Kibira ?

Burundi - Sécurité15 novembre 2019
|Arrestation d’une centaine de personnes dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité14 novembre 2019
|Un homme se tue au moyen d’une grenade

Burundi - Sécurité 13 novembre 2019
|Un enseignant de Muyinga porté disparu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2019
|Quand les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans en commune Nyamurenza !

Burundi - Sécurité11 novembre 2019
|Quand des politiciens ne convainquent pas !

Burundi - Sécurité9 novembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

Burundi - Sécurité8 novembre 2019
|La mairie de Bujumbura pour une sécurité des buvettes et des places publiques

Burundi - Somalie - Sécurité7 novembre 2019
|Le contingent burundais de l’Amisom bénéficie des chars de combat

Burundi –Sécurité6 novembre 2019
|Le journaliste Rémy Ndikumana du journal Imboneza News échappe de justesse à la mort

Burundi - Sécurité 5 novembre 2019
|Un corps sans vie d’un nouveau-né découvert au quartier six de la zone Ngagara

Burundi - Sécurité4 novembre 2019
|Découvertes des corps sans vie dans la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité2 novembre 2019
|Attaque à main armée dans un bistrot situé dans le quartier Rohero I

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

9 novembre 2019

Cibitoke, le 9 novembre 2019 (Net Press) . Des crépitements d’armes automatiques et lourdes ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi 8 novembre dans la localité de Mabayi, non loin de la frontière entre le Rwanda et le Burundi. Ces derniers ont provoqué une peur-panique chez les habitants de cette entité.

Selon des informations en provenance de cette conscription administrative, il y aurait eu un groupe armé qui aurait attaqué le Rwanda à partir de la réserve de la Kibira vers la petite matinée de ce vendredi et selon des sources d’informations de là, les populations ont peur de la riposte en provenance du voisin du Nord.

Il semble que les forces de l’ordre, à qui l’on demande d’être vigilantes, tentent de calmer le jeu en indiquant que les affrontements ont eu lieu sur le sol rwandais et que les communes de Mabayi et de Bukinanyana n’ont pas à s’inquiéter à propos de leur sécurité. Elles demandent toutefois aux populations de signaler tout mouvement suspect. Ch.N.

Burundi - Médias - Justice

Les confrères du groupe de presse Iwacu toujours sous les verrous

Bubanza, le 9 novembre 2019 (Net Press) . Le dossier des journalistes du groupe de presse Iwacu incarcérés dans la province de Bubanza depuis le 22 octobre dernier, tourne vers une affaire politique au regard des réactions des uns et des autres aussi bien au Burundi qu’à l’étranger.

En effet, Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Térence Mpozenzi, Egide Harerimana et leur chauffeur, Adolphe Masabarakiza, viennent de passer leur 19ème jour de détention à l’Ouest du pays où ils sont poursuivis pour complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat. Notons que depuis le 4 novembre, leurs avocats-conseil ont interjeté appel auprès de la cour d’appel de Ntahangwa.

Mais, l’expérience a déjà montré que dans de tels dossiers, le ministère public n’est pas du tout pressé à fixer le dossier. Pour certains, il s’agit de la mauvaise foi des juges au moment où d’autres, les plus sceptiques, estiment que les mêmes juges attendent des instructions venues d’ailleurs, généralement de ceux qui pilotent de loin les poursuites judiciaires.

Malgré cela, des appels à la libération de nos confrères ne cessent de tomber dans les différentes rédactions. Pour le moment, la fédération africaine des journalistes, Faj, qui est une filière de la fédération internationale des journalistes, Fij, a elle aussi condamné l’emprisonnement des journalistes du groupe de presse Iwacu.

Cette fédération estime qu’un peu partout au monde, les journalistes enquêtent et font des reportages sur n’importe quel sujet, d’où elle demande la libération immédiate de ces reporters du groupe de presse Iwacu. Pour elle, ils allaient vérifier l’information afin de couper court aux rumeurs et bien informer l’opinion. Ils n’ont fait que leur travail, d’où ils doivent être libérés sans conditions. D.N.

Burundi - Politique

Une méfiance mutuelle entre "Cnddfddistes" et "Cnlois" inquiète

Muyinga, le 9 novembre 2019 (Net Press) . Une situation délétère s’observe depuis quelques jours dans la commune de Butihinda, de la province de Muyinga, au Nord-est du pays. Tout prend origine dans l’assassinat d’un chef collinaire de cette commune, qui est en même temps membre du parti de l’Aigle.

Même si les enquêtes n’ont pas encore déterminé les auteurs du crime, les jeunes du parti au pouvoir soupçonnent ceux du Cnl, principal parti d’opposition, d’être derrière ce meurtre. C’est dans ce contexte qu’au moins 5 membres du Cnl ont été déjà arrêtés, ce que dénoncent les autorités du parti d’Agathon Rwasa, qui évoquent un prétexte pour séquestrer cette formation politique.

La province de Muyinga est l’une des contrées du Burundi où les deux formations politiques font un mauvais ménage car, en plus des bagarres, il y a des assassinats, des emprisonnements et des démolitions des permanences. Des jeunes du parti au pouvoir ont été d’ailleurs condamné à perpétuité pour assassinat d’un opposant. J.M.

Burundi - Education

Le journal La Voix de l’Enseignement dans les kiosques

Bujumbura, le 9 novembre 2019 (Net Press) . Cet hebdomadaire apparaît généralement le vendredi et le dernier numéro parle de plusieurs sections du post-fondamental qui sont méconnues par les élèves. Selon ce confrère, le post fondamental (ex cycle supérieur du secondaire) comporte plusieurs sections. Des élèves de la 9ème année ne connaissent pas encore toutes ces sections. Ils en ont écho quand il faut faire un choix de 3 sections de préférence. L’enseignement post-fondamental technique compte 26 sections et le post-fondamental général et pédagogique en compte 5. Certaines sections de l’enseignement technique tendent à disparaître faute d’enseignants qualifiés.

Sur un autre aspect, le journal apprend que la direction communale de l’éducation de Kayanza est victime d’un vol. Une sentinelle tuée, un ordinateur de bureau volé et un mur du bâtiment abritant la direction communale de l’éducation de Kayanza troué, tel est le bilan d’une intrusion d’un groupe de malfaiteurs à la direction communale de l’éducation de Kayanza. Les enquêtes sont en cours.

Les enseignants adoptent pour la prudence en ce qui concerne l’amélioration de leurs conditions de travail. En effet, en vue de promouvoir une éducation de qualité de la base au sommet, le ministère de l’éducation, de la formation technique et professionnelle avec celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ont procédé, lundi 4 novembre 2019, à la validation de « la politique enseignante ». La pierre angulaire de cette politique est la motivation des enseignants en résolvant les multiples problèmes auxquels ils sont confrontés. Les enseignants disent que cette initiative est bonne, mais ils restent sceptiques jusqu’à sa concrétisation pour déclarer leur entière satisfaction. Ils fondent leur incrédulité sur les promesses antérieurement tenues qui n’ont pas été honorées. Ils citent notamment la gratuité de scolarité des enfants des enseignants et l’octroi des documents pédagogiques au début de chaque année scolaire qui n’ont pas été bien appliqués. N.R.

Burundi - Confessions Religieuses

Si l’œuvre du dive Jacques Schultz vous était conté ...

Bujumbura, le 9 novembre 2019 (Net Press) . Le dive Jacques Schultz : le missionnaire Père Blanc qui a marqué la Mission et la région de Rugali dans l’Ubweru, ou Bushahuzi pour d’autres. Fils de Jacques et de Catherine Pflieger, il naquit à Brunstatt dans le diocèse de Strasbourg le 8 décembre 1871 et mourut à Gitega le 14 janvier 1947. Il avait 76 ans. Ordonné prêtre le 18 mars 1889, à part quelques années d’intervalles, c’est bien dans l’Urundi comme l’on disait à l’époque, qu’il passa la plus grande période de sa vie missionnaire.

Installé dès son arrivée à Mugera, il participe à la fondation de Buhonga en 1902, il était désigné fondateur de Gatara en 1904, mais les Allemands refusèrent, étant donnée la situation politique de l’époque, les missionnaires se fixèrent à Kanyinya. En 1906, le P. Schultz est nommé à Muyinga où il missionne pendant 4 ans. En 1910, il est nommé à Rugali.

Les gens se distinguaient des autres par leur mauvais caractère et leur cruauté, faire couler le sang ne les effrayait pas. La tentation de désigner leur " mission" Notre Dame de Bushahuzi, c’est-à-dire de la cruauté, plusieurs auraient pu s’en accommoder, suivant une colline des environs qui portait la même appellation. Le principe de N. Dame de Bweru, Notre Dame du Bon Pasteur a pris le dessus.

Au lendemain de la première guerre mondiale (1914 - 1918), le P. Schultz revient au Burundi via Buhonga - Mugera en 1923, il est constructeur de la 1ère Eglise Cathédrale de l’Urundi, Mugera - Rugali jusqu’en 1942. Il meurt à Gitega le 14 janvier 1947. Etonnant mais vrai, le P. Schultz est auteur du premier livre en KIRUNDI : une petite Bible qui porte le titre de "Amaragano". Pour être complet dans ce domaine, disons qu’il y a encore des Cantiques "Schultz" qui se chantaient il n’y a pas longtemps dans nos Eglises !

Le dive Schultz voulait que ses chrétiens et lui-même n’aient qu’une âme ! Ils étaient comme la prunelle de ses yeux ! L’histoire de la poule et ses poussins ! A Muyaga son dernier poste, tâtonnant pour trouver son chemin, il allait donner sa leçon de catéchisme. Le confessionnal, il y était assidu. Un seul regret ! Pas de pénitents. Sa cécité ayant réduit sa débordante activité, il oriente les fidèles vers le tabernacle et l’adoration silencieuse du T. St Sacrement.

Dans sa jeunesse, son amour avait orienté sa dévotion vers " l’Association des Prêtres Adorateurs " fondée par le Bienheureux Père Elmard, le P. Schultz en est resté fidèle jusqu’à la fin de sa vie. Et que dire de sa dévotion mariale ! Les derniers jours, il reçut l’autorisation de dire que la Messe "De Beata Maria Virginie", il fut dispensé de dire le Bréviaire à cause de sa cécité ; il disait 30 chapelets par jour. En forme, pieusement il chantait avec son accordéon, les Cantiques de Marie. "Nous fumes tous témoins de sa patience remarquable, témoigne l’un d’eux et confrérie". Dossier à suivre ! Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.