Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 27 novembre 2019
|Six militaires tués dernièrement mis en terre hier

Burundi - Sécurité26 novembre 2019
|Après le meurtre d’un sexagénaire, des interpellations s’ensuivent à Makamba

Burundi - Sécurité25 novembre 2019
|Multiplication des fouilles-perquisition dans les zones de la capitale économique

Burundi - Sécurité23 novembre 2019
|Un policier tire à bout portant sur un détraqué mental

Burundi - Sécurité Aérienne22 novembre 2019
|Panique dans l’avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines à cause d’un ivrogne

Burundi – Rwanda - Sécurité 21 novembre 2019
|Kigali face aux accusations de Gitega !

Burundi - Sécurité 20 novembre 2019
|"Gitega entend réprimer toute forme d’agression en provenance de l’extérieur", dixit le premier vice-président

Burundi - Sécurité 19 novembre 2019
|Après l’attaque de Ngagara, une fouille-perquisition mêlée d’interpellations s’ensuit !

Burundi - Sécurité18 novembre 2019
|Une deuxième fouille-perquisition dans Nyakabiga en moins d’une semaine

Burundi - Sécurité16 novembre 2019
|Seraient-ils des Rwandais dans la Kibira ?

Burundi - Sécurité15 novembre 2019
|Arrestation d’une centaine de personnes dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité14 novembre 2019
|Un homme se tue au moyen d’une grenade

Burundi - Sécurité 13 novembre 2019
|Un enseignant de Muyinga porté disparu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2019
|Quand les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans en commune Nyamurenza !

Burundi - Sécurité11 novembre 2019
|Quand des politiciens ne convainquent pas !

Burundi - Sécurité9 novembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

Burundi - Sécurité8 novembre 2019
|La mairie de Bujumbura pour une sécurité des buvettes et des places publiques

Burundi - Somalie - Sécurité7 novembre 2019
|Le contingent burundais de l’Amisom bénéficie des chars de combat

Burundi –Sécurité6 novembre 2019
|Le journaliste Rémy Ndikumana du journal Imboneza News échappe de justesse à la mort

Burundi - Sécurité 5 novembre 2019
|Un corps sans vie d’un nouveau-né découvert au quartier six de la zone Ngagara

Burundi - Sécurité4 novembre 2019
|Découvertes des corps sans vie dans la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité2 novembre 2019
|Attaque à main armée dans un bistrot situé dans le quartier Rohero I

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Archives

 

 

 



Burundi - Planning familial

"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

12 novembre 2019

Un nouveau rapport montre que 314 millions de femmes et de jeunes filles utilisent aujourd’hui une méthode de contraception moderne dans 69 pays à faible revenu

Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi

Cliquer ici pour télécharger la fiche d’information 2019 du Burundi

Lundi 11 novembre, Nairobi – Un rapport novateur sur la planification familiale dans les 69 pays à plus faible revenu montre que les femmes et jeunes filles n’ont jamais autant eu accès à la planification familiale qu’aujourd’hui. Le rapport révèle que 314 millions de femmes et de filles utilisent désormais la contraception moderne, avec 53 millions d’utilisatrices supplémentaires au cours des sept dernières années, et 9 millions uniquement au cours de l’année passée. Au Burundi, près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception, avec environ 144 000 utilisatrices supplémentaires depuis 2012.

FP2020 : Le rapport Les Femmes au Centre a été produit par Le Family Planning 2020 (FP2020) – un partenariat mondial qui soutient les droits des femmes et des filles de décider, librement et pour elles-mêmes, si, quand, et combien d’enfants elles veulent avoir.

Lancé en marge de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) à Nairobi, le dernier rapport du FP2020 fait partie du cycle de progrès de 25 ans qui a permis de soutenir des centaines de millions de femmes et de filles depuis le sommet du Caire en 1994.

En 2014, le Burundi est devenu un pays engagé pour le FP2020. Depuis lors, le pays a fait de grands progrès en matière de planification familiale.

• Le rapport estime que grâce à l’utilisation de méthodes contraceptives modernes au Burundi, plus de 170 000 grossesses non désirées ont pu être évitées et que près de 40 000 avortements pratiqués dans de mauvaises conditions et 1 000 décès maternels ont pu être évités au cours de la seule année écoulée.

• Le Burundi s’est engagé à adopter une approche globale, intégrée et multisectorielle dans le cadre du Plan stratégique intégré du gouvernement pour la Population, la santé et l’environnement. Des consultations et des échanges stratégiques sont en cours entre les ministères de la santé, de l’égalité des sexes, de l’agriculture, de l’environnement et de l’Artisanat.

• Les gouvernements et les donateurs du monde entier reconnaissent l’importance des programmes de planification familiale, le financement bilatéral des gouvernements donateurs pour la planification familiale atteignant 1,5 milliard de dollars US en 2018. C’est le niveau le plus élevé depuis le lancement du FP2020 en 2012.

• Le nombre d’utilisateurs supplémentaires de la contraception moderne dans les 69 pays cibles du FP2020 a augmenté de 53 millions depuis le lancement du FP2020 en 2012, dont 9 millions depuis l’année dernière.

Avec près de 60% de sa population âgée de moins de 25 ans, l’Afrique est la région la plus jeune du monde. Veiller à ce que les jeunes femmes et les filles aient accès à la planification familiale est essentiel pour le développement futur du continent, ouvrant la voie à des communautés plus instruites, à des populations en meilleure santé et à des nations plus riches.

L’accès à la planification familiale mène à des collectivités plus scolarisées, à une population en meilleure santé et à des nations plus riches.

Beth Schlachter, Directrice Exécutive du FP2020, a déclaré : « Les preuves sont claires – quand on investit dans les femmes et les filles, on crée un cercle vertueux. Les barrières sont levées et on ouvre des opportunités qui non seulement sortent les femmes de la pauvreté, mais peuvent aussi élever la société toute entière et apporter des gains économiques. Aucune autre cause ne peut faire plus pour améliorer l’état du monde. »

Elle a poursuivi : « 25 ans après la première Conférence Internationale sur la Population et le Développement, le mouvement en faveur de la planification familiale a pris un élan considérable. Pourtant, de grands défis persistent. Avec chaque jour qui passe, des millions de personnes se voient refuser le droit de choisir leur propre avenir. Alors que nous nous tournons vers l’horizon 2030, nous devons continuer à faire pression pour que des progrès soient réalisés, miser sur ce qui fonctionne bien et veiller ce qu’aucune femme ou fille ne soit laissée pour compte. »

Les défis demeurent importants, car le FP2020 approche d’une date butoir. Pour libérer l’ensemble du potentiel humain, le progrès doit continuer.

Si des progrès importants ont été réalisés, le programme-cadre 2020 approche de son échéance et l’objectif initial consistant à atteindre 120 millions de femmes et de filles supplémentaires n’a pas encore été atteint. Le défi consistant à placer les femmes et les filles au centre du développement demeure crucial.

Il y a aujourd’hui 926 millions de femmes en âge de procréer dans les 69 pays FP2020, soit 100 millions de plus qu’en 2012. Avec ce chiffre qui devrait dépasser 1 milliard en 2025, des millions de femmes de plus auront besoin de services essentiels de planification familiale.

Au Burundi, le taux de prévalence de la contraception moderne, qui indique la proportion de femmes et de filles utilisant une méthode moderne, est de 17,1% de toutes les femmes en âge de procréer dans le pays. Le pourcentage estimé de femmes dans le pays ayant un besoin non satisfait en ce qui concerne une méthode de contraception moderne (mariée/en union) s’élève à 34,6% en 2019.

Alors que la communauté mondiale se tourne vers le cadre post-2020, l’importance de placer les femmes et les filles au centre du développement est primordiale. Il reste encore du travail à faire, et le défi consistera à approfondir les engagements et les approches existants pour veiller à ce que les besoins et les droits des femmes et des filles dans le monde soient satisfaits et respectés.

Le rapport d’avancement 2019-2020 du FP2020 révèle également les points suivants :

• Le partenariat FP2020 continue de s’étendre, cette année avec de nouveaux engagements de l’Angola, de la République Centrafricaine, de la Gambie et d’autres pays.

• La prévalence de la contraception moderne chez toutes les femmes (MCPR) est en hausse. Dans les 69 pays ciblés du FP2020, le taux de mortalité maternelle des femmes en âge de procréer a augmenté de plus de 2% depuis 2012. L’augmentation la plus forte a été enregistrée en Afrique orientale et australe (7%).

• Dans les pays visés par le FP2020 en Asie, environ 38% des femmes en âge de procréer utilisaient une méthode moderne en date de juillet 2019, et la croissance moyenne dans les régions de l’Asie a été de 0,2 point de pourcentage par année depuis 2012.

• Sept donateurs ont augmenté leur financement de la planification familiale en 2018 : le Canada, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni et les États-Unis.

• C’est en Inde, au Bangladesh et en Indonésie que les dépenses publiques intérieures sont les plus élevées sur 69 pays.
Vous pouvez suivre FP2020 et participer à la conversation :

- Twitter : @FP2020Global

- Facebook : @FamilyPlanning2020

- YouTube : FP2020Global

- Site : www.familyplanning2020.org/

- Nous contacter : FP2020@portland-communications.com

Notes aux rédacteurs

Le Family Planning 2020 (FP2020) est un partenariat mondial qui travaille avec les gouvernements, la société civile, les organisations multilatérales, les donateurs, le secteur privé et la communauté de recherche et développement pour permettre à des millions de femmes supplémentaires de pouvoir utiliser des contraceptifs, peu importe où elles vivent. Issu du sommet de Londres sur la planification familiale de 2012, le FP2020 a pour objectif d’assurer l’accès universel aux services et aux droits en matière de santé sexuelle et reproductive d’ici à 2030, conformément aux objectifs 3 et 5 du développement durable. FP2020 soutient la stratégie globale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Santé des Femmes, des Enfants et des Adolescents.

Les principaux partenaires du programme sont la Fondation Bill et Melinda Gates, le Département du Développement International (DFID), le FNUAP, le Fonds des Nations unies pour la Population (FNUAP) et L’USAID. Le Secrétariat du FP2020, basé à la Fondation des Nations Unies à Washington, DC, met en œuvre les activités quotidiennes du partenariat. L’une des principales fonctions du Secrétariat est de rendre compte des progrès réalisés par le partenariat FP2020.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.