Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 27 novembre 2019
|Six militaires tués dernièrement mis en terre hier

Burundi - Sécurité26 novembre 2019
|Après le meurtre d’un sexagénaire, des interpellations s’ensuivent à Makamba

Burundi - Sécurité25 novembre 2019
|Multiplication des fouilles-perquisition dans les zones de la capitale économique

Burundi - Sécurité23 novembre 2019
|Un policier tire à bout portant sur un détraqué mental

Burundi - Sécurité Aérienne22 novembre 2019
|Panique dans l’avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines à cause d’un ivrogne

Burundi – Rwanda - Sécurité 21 novembre 2019
|Kigali face aux accusations de Gitega !

Burundi - Sécurité 20 novembre 2019
|"Gitega entend réprimer toute forme d’agression en provenance de l’extérieur", dixit le premier vice-président

Burundi - Sécurité 19 novembre 2019
|Après l’attaque de Ngagara, une fouille-perquisition mêlée d’interpellations s’ensuit !

Burundi - Sécurité18 novembre 2019
|Une deuxième fouille-perquisition dans Nyakabiga en moins d’une semaine

Burundi - Sécurité16 novembre 2019
|Seraient-ils des Rwandais dans la Kibira ?

Burundi - Sécurité15 novembre 2019
|Arrestation d’une centaine de personnes dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité14 novembre 2019
|Un homme se tue au moyen d’une grenade

Burundi - Sécurité 13 novembre 2019
|Un enseignant de Muyinga porté disparu

Burundi - Sécurité 12 novembre 2019
|Quand les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans en commune Nyamurenza !

Burundi - Sécurité11 novembre 2019
|Quand des politiciens ne convainquent pas !

Burundi - Sécurité9 novembre 2019
|Les habitants de la province de Cibitoke dans la peur-panique

Burundi - Sécurité8 novembre 2019
|La mairie de Bujumbura pour une sécurité des buvettes et des places publiques

Burundi - Somalie - Sécurité7 novembre 2019
|Le contingent burundais de l’Amisom bénéficie des chars de combat

Burundi –Sécurité6 novembre 2019
|Le journaliste Rémy Ndikumana du journal Imboneza News échappe de justesse à la mort

Burundi - Sécurité 5 novembre 2019
|Un corps sans vie d’un nouveau-né découvert au quartier six de la zone Ngagara

Burundi - Sécurité4 novembre 2019
|Découvertes des corps sans vie dans la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité2 novembre 2019
|Attaque à main armée dans un bistrot situé dans le quartier Rohero I

Burundi - Sécurité1er novembre 2019
|Détention de deux frères au cachot de la police de Rumonge

Burundi - Sécurité31 octobre 2019
|Une femme tuée par des inconnus au Sud de la capitale économique

Burundi - Sud Soudan - Sécurité aérienne30 octobre 2019
|Un pilote burundais échappe de justesse à la mort à son troisième accident d’avion

Archives

 

 

 



OXFAM

Termes de référence pour le recrutement d’un Consultant charge de l’évaluation à mi-parcours du projet PRCCRCC

22 novembre 2019

0. Contexte et Justification

OXFAM en collaboration avec ses partenaires locaux : ADISCO ; OAP et INADES Formation Burundi ont reçu un financement du Ministère fédéral de coopération économique et de développement (BMZ), pour financer un Projet de Renforcement des Capacités Communautaires pour la Résilience aux Changements Climatiques « PRCCRCC », qui s’aligneavec les priorités stratégiques d’Oxfam et celles du Gouvernement consignées dans le Programme National de Développement (PND) du Burundi 2018-2027.
Le projet a été financé pour une période de 36 mois (de janvier 2018 à Décembre 2020)

C’est dans ce cadre que l’Oxfam désire recruter un consultant chargé de l’évaluation à mi-parcours dudit projet.

En effet, l’évaluation à mi-parcours fait partie intégrante du cycle d’apprentissage et est essentielle pour optimiser l’efficacité d’Oxfam et de ses partenaires d’exécution dans l’accomplissement de leurs missions.

Cette évaluation prendra en compte de l’utilisation des ressources qui ont été confié aux partenaires du projet PRCCRCC et assurera la transparence des actions programmatiques et opérationnelles entreprises.

Evaluer le projet PRCCRCC, qui est en phase intermédiaire d’implémentation, permet de mesurer son impact et ses effets dans la zone ciblée, de contribuer à améliorer la qualité des actions entreprises par Oxfam et ses partenaires et également renforcer leurs influences auprès des autres acteurs du développement.

Après 18 mois de mis en œuvre du projet, l’évaluation à mi- parcours aura lieu en Décembre 2019, au cours de la phase de renforcement des activités.

1. Méthodologie de l’évaluation

Tout en tenant compte des critères d’évaluation, le consultant est libre d’établir sa méthodologie et outils d’évaluation qu’il exposera dans son offre technique. Néanmoins, les partenaires du projet seront particulièrement attentifs aux offres présentant une méthodologie incluant les partenaires et bénéficiaires directs et indirects dans la production et l’analyse de l’information sur les items évalués. Une équipe d’enquêteurs expérimentés en enquêtes ménages et en focus groupes sera mise en place par le Consultant. Les enquêteurs devront utiliser les smartphones pour faciliter le suivi, la saisie et l’analyse des données.

Une restitution sera obligatoirement organisée par l’évaluateur auprès des organisations partenaires et l’Oxfam à Bujumbura.

A l’issue de ses missions de terrain, il rédigera un rapport provisoire qui sera remis a Oxfam et ses partenaires qui disposent d’une semaine pour la formulation des observations qui permettront au consultant de rédiger le rapport final qui devra être disponible une semaine après les avis du commanditaire au plus tard.

2. Profil et choix du consultant

Le consultant devra avoir une expérience d’au moins cinq ans dans l’évaluation de programmes /projets de développement rural avec une parfaite connaissance des mouvements paysans et en particulier dans le domaine de résilience aux changements climatiques. Il devra ensuite justifier d’un portefeuille d’au moins cinq évaluations de projets/programmes au cours de cinq dernières années. Une expérience dans la zone d’action du projet constituerait un atout. Les candidatures féminines seront privilégiées en cas de compétences égales.

Des copies de documents confirmant cette expérience devront figurer dans l’offre technique.

3. Eléments de l’offre

Le dossier de l’offre du Consultant (e) doit contenir les éléments suivants :

-  Une lettre de motivation adressée au Directeur Pays d’Oxfam au Burundi ;

-  Une copie de son diplôme le plus récent certifié conforme à l’original ;

-  Un CV détaillé justifiant les capacités du (de la) Consultant (e)

-  Brève présentation de la compréhension du mandat, commentaire éventuel sur les TDRs de la mission, de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée (calendrier de travail), et squelette du rapport à produire

-  Une copie d’un document attestant le régime fiscal qui lui est applicable.

-  Justificatifs d’au moins cinq évaluations de projets/programmes réalisées au cours de cinq dernières années

-  Trois personnes de référence.

4. Présentation des offres

Les personnes intéressées par cette offre doivent envoyer les documents listés ci-dessus à l’adresse suivante : jobsburundi@oxfamnovib.nl avec comme Objet du message : Offre pour consultant …….. au plus tard le 28 Novembre 2019 à 17 heures locales. Les candidatures féminines sont vivement encouragées
Les TDRs détaillés peuvent être retirés au bureau d’OXFAM sise au quartier KABONDO avenue du large No 10b tous les jours ouvrables de 8h00 à 17h00.
NB :

• Seuls les candidats avec les offres présélectionnées seront contactés.

• Tout candidat postulant doit posséder un Numéro d’identification fiscale(NIF)

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.