Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Rwanda - Sécurité27 juin 2020
|Le Rwanda dénonce une attaque armée sur son sol en provenance du Burundi

Burundi - Politique - Nécrologie26 juin 2020
|Inhumation officielle de l’ancien président de la République

Burundi - Sécurité25 juin 2020
|Arrestation des personnes soupçonnées d’avoir tendu une embuscade

Burundi - Sécurité - Politique24 juin 2020
|Des Imbonerakure détenus au commissariat de la commune Buganda

Burundi - Sécurité23 juin 2020
|Un weekend peu tendre ici et là dans le pays !

Burundi - Sécurité22 juin 2020
|Un corps sans vie découvert dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 juin 2020
|Un militaire tué accidentellement par son propre pistolet

Burundi – Politique19 juin 2020
|Vers un retour au bercail des réfugiés burundais

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité18 juin 2020
|Des crépitements d’armes entendus au nord de la capitale économique

Burundi - Justice17 juin 2020
|Audition des 5 enseignants incarcérés dans la province de Bubanza

Burundi - Onu - Droits de l’Homme 16 juin 2020
|La commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi sur sa soif d’enquêter sur les violations des droits des personnes humaines au Burundi

Burundi - Sécurité15 juin 2020
|Un policier en état d’ébriété tue une personne dans la commune de Mpanda

Burundi - Politique13 juin 2020
|Réapparition du président élu sur la scène publique

Burundi - Politique12 juin 2020
|La cour constitutionnelle saisie par le gouvernement

Burundi - Sécurité Routière 11 juin 2020
|Un mort et des blessés lors d’un accident de roulages en zone Kamenge

Burundi - Nécrologie - Politique10 juin 2020
|Départ pour l’Eternité du président de la République

Burundi - Sécurité9 juin 2020
|Un étudiant enlevé et introuvable depuis hier soir

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi9 juin 2020
|Vacancy Announcement

Burundi - Sécurité 8 juin 2020
|Une personne tuée en province de Kirundo

Burundi - Justice6 juin 2020
|Tous les coups sont permis à la prison de Rutana....pour la bière !

Burundi –Sécurité 5 juin 2020
|Un phénomène de banditisme qui prend une allure inquiétante dans la Zone Ngagara

Burundi - Politique 4 juin 2020
|Et des révélations autour de la découverte d’une fosse commune au Nord du pays

Burundi - Droits de l’Homme3 juin 2020
|Deux groupes de défenseurs des droits de l’homme évoquent la situation du mois de mai

Burundi - Sécurité2 juin 2020
|La province de Muyinga découvre trois corps démembrés

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des catastrophes de plus en plus nombreuses dans la province de Cibitoke

5 décembre 2019

Cibitoke, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Nous apprenons qu’au moins 38 personnes ont trouvé la mort hier dans la commune de Mugina, province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Les zones qui ont été durement touchées sont Nyempundu et Nyamakarabo, selon des informations en provenance de cette entité administrative.

En effet, des pluies torrentielles ont occasionné des glissements de terrain vers 16 heures hier, en plus des maisons qui ont été abîmées. La police, qui poursuit ses enquêtes, annonce d’ores et déjà que le bilan pourrait s’alourdir.

Il y a plus ou moins deux semaines, la commune de Mabayi, de la même province, venait de subir une attaque armée qui a fait plusieurs militaires tués, dans la nuit du 16 au 17 novembre dernier. Le Burundi avait imputé cette attaque à son voisin du Nord, le Rwanda, qui a catégoriquement nié toute implication. N.R.

Burundi - Sécurité

Une personne portée disparue dans la zone de Bwiza

Bujumbura, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Dans la soirée de ce mercredi 4 décembre, une personne a été portée disparue suite aux ruissellements des eaux dans la zone de Bwiza. La scène macabre s’est passée à la 8ème avenue de ladite zone, située dans la commune urbaine de Mukaza, dans la capitale économique Bujumbura.

Cet accident est survenu entre les stations d’essence King Star et Kobil, lorsque cette personne s’apprêtait à s’abriter dans l’une des stations d’essence. Il a été surpris des ruissèlements des eaux. Au moment où mettons sous presse, nous apprenons que la victime reste introuvable.

Selon les témoins, la victime nourrissait l’espoir de devancer ce ruissellement mêlé de vent violent, mais force est de constater qu’il avait mal apprécié et les choses ont tourné vers l’irréparable car les eaux l’on emporté vers une destination inconnue. Depuis sa disparition, nombreux habitants de cette localité fouillent dans les caniveaux, dans les puits et dans les dépôts d’immondices, mais en vain.

L’hypothèse qui commence à émerger est que la victime aurait été emportée dans le lac Tanganyika. Une certaine opinion déplore le silence, voire l’indifférence et par conséquent l’inaction de la police de protection civile et de l’administration locale ! Ils en veulent pour preuve que depuis hier soir jusque ce matin vers 8 heures, il n’y avait aucune présence de ces deux corps, ne fut-ce que pour s’enquérir de la situation.

Toujours dans cette zone, le ravin qui sépare les zones de Bwiza et de Nyakabiga qui est plein d’immondices, a barré la route aux eaux de ruissellement suite aux pluies d’hier soir. Naturellement, ces eaux se sont cherchées une autre voie et est entrée dans des parcelles située entre les 5ème et 9ème avenues de la zone de Bwiza. Les populations de l’endroit demandent une assistance d’urgence car cette situation vient de durer deux ans. J.M.

Burundi - Tanzanie - Justice

Apres l’arrêt de la cour de justice de la communauté est Africaine , des plaignants !

Bruxelles, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Dans un arrêt rendu par cette juridiction est-africaine considérant que le mandant du président de la République du Burundi de 2015 à 2020 n’a pas violé la constitution, ni les accords d’Arusha ou encore moins le traité de la communauté est-africaine, des interprétations divergentes fussent d’un peut partout.

Les milieux de la société civile en exil estiment que cette juridiction de la communauté est-africaine se pose la question de savoir pourquoi cet arrêt validant le mandat du président burundais Pierre Nkurunziza tombe à la veille des élections de 2020, d’autant que pour prévenir la crise post 2015, la cour de justice est-africaine devait se prononcer avant le calvaire que traverse le Burundi depuis 2015.

Rappelons qu’au cours de cette période, des milieux des manifestants ont été emprisonnés ; arrêtés, tués ou contraints à l’exil vers les pays limitrophes ou alors dans les pays occidentaux, voire en Amérique.

D’autres font savoir que cette cour de la communauté est-africaine travaille sous le botte des mains qui l’ont bénie, du fait que les conseillers de cette cour sont instrumentalisés par les chefs d’États de l’EAC qui les nomment. En outre, poursuivent-ils, le gros des ressortissants de ladite communauté vont afficher une méfiance envers cette cour, ce qui ne garantira plus les valeurs de la démocratie, des droits de l’homme et de la bonne gouvernance censés être ses piliers.

De son coté, Me Nestor Kayobera, avocat du gouvernement, sur les ondes de la radio nationale, s’est dit satisfait de cet arrêt et a ajouté que la partie demanderesse devrait prendre conscience de cet arrêt qui vient a point nommé. La partie défenderesse entend interjeter appel. D.N.

Burundi - Onu - Humanitaires

L’Onu s’exprime à l’occasion de la journée internationale des volontaires

New York, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Le 5 décembre de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale des volontaires. A cette occasion, l’organisation des Natations unies s’est exprimée sur cette journée, un message que la rédaction livre entièrement aux lecteurs.

" Dans le Programme 2030, les gouvernements ont appelé à un monde juste, équitable, tolérant et ouvert, où les sociétés ne fassent pas de laissés-pour-compte et où les besoins des plus vulnérables soient satisfaits.
" Le volontariat est un puissant mécanisme de mobilisation des personnes, en particulier des plus défavorisées, pour atteindre les objectifs de développement durable. Celles et ceux qui font du volontariat établissent des liens avec d’autres et promeuvent un sentiment d’utilité.

" La Journée internationale des volontaires a cette année pour thème « Le volontariat pour un avenir inclusif », soulignant ainsi que les personnes qui font du volontariat contribuent véritablement, par leur action, à rendre les sociétés plus inclusives et plus égalitaires.

" Grâce aux actions volontaires, les personnes marginalisées peuvent être davantage incluses dans les sociétés. Ainsi, l’initiative « #HerStory », qui a mobilisé 500 éditeurs bénévoles dans l’ensemble des États arabes, a élargi la représentation des femmes dans les articles du site Wikipedia en langue arabe, contribuant à une plus grande inclusion de la question femmes-hommes dans la culture de la région. En Inde, la campagne Accessible India menée par des Volontaires des Nations Unies a permis d’accroître l’accessibilité aux personnes handicapées de 1 600 bâtiments publics de 25 grandes villes à la suite d’audits. Et dans les camps de réfugiés du monde entier, des personnes déplacées se portent elles-mêmes volontaires pour assurer l’éducation des enfants et promouvoir la compréhension interculturelle.

" Nous devons non seulement accroître le nombre de Volontaires des Nations Unies pour contribuer aux activités du système des Nations Unies à l’appui du Programme 2030, mais aussi continuer à promouvoir le volontariat partout dans le monde, car il favorise la solidarité et la cohésion grâce aux valeurs de coopération et de réciprocité qui le sous-tendent. Le volontariat est essentiel pour faire en sorte que tous, hommes et femmes, s’approprient l’action entreprise au niveau mondial en faveur du développement durable, que tous la conduisent et que tous en bénéficient.

" À l’occasion de cette Journée internationale des volontaires, je remercie l’ensemble des volontaires, dans tous les pays du monde, qui rendent ce monde plus inclusif et plus tolérant." Ch. N.

Burundi - France - Sécurité

"Barkhane : Emmanuel Macron parle franc aux présidents du Sahel", selon la radio du monde

Pau, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Emmanuel Macron a annoncé qu’il invitait les présidents des cinq pays de la région le 16 décembre à Pau dans le sud de la France. Objectif : que ces derniers clarifient leur position quant à la présence française sur place et ce, à l’heure où le sentiment anti-français grandit dans plusieurs pays sahéliens.

C’est une déclaration du président français concernant la présence française au Sahel qui n’est pas passée inaperçue à l’issue du sommet de l’Otan cet après-midi à Londres. « J’attends d’eux qu’ils clarifient et formalisent leur demande à l’égard de la France et de la communauté internationale. Souhaitent-ils notre présence ? Ont-ils besoin de nous ? Je veux des réponses claires et assumées sur ces questions. »

Neuf jours après la mort de 13 soldats français au Mali, c’est un message d’une rare fermeté qu’a fait passer mercredi après-midi Emmanuel Macron à ses homologues sahéliens. Depuis Londres, le président français a appelé à ce que chacun d’eux clarifie sa position quant à la présence française sur place. À l’heure où le sentiment anti-français progresse, sentiment parfois porté, a dit Emmanuel Macron, par des responsables politiques...

« Ils nous doivent la clarté et le fait qu’ils nous demandent d’être là, et qu’ils l’assument. Parce que la France n’est pas là avec des visées néo-coloniales impérialistes ou des finalités économiques. On est là pour la sécurité collective de la région et la nôtre. Il faut que ce cadre soit clair et assumé par tout le monde. Pour le moment, ça n’est pas suffisamment le cas. » N.R.

Burundi - Mauritanie - Sécurité

Au moins 58 migrants morts dans un naufrage au large de la Mauritanie

Nouakchott, le 5 décembre 2019 (Net Press) . Dans un communiqué rendu public ce jeudi par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 58 personnes sont mortes dans le naufrage jeudi d’un bateau au large de la Mauritanie, a annoncé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). L’OIM a ajouté dans un communiqué que 83 passagers avaient réussi à rejoindre la côte à la nage. Le bateau était parti de Gambie le 27 novembre. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.