Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité8 janvier 2020
|Toujours à la recherche des auteurs de l’assassinat d’un ex-Fab à Gitega

Burundi – Sécurité 7 janvier 2020
|Un responsable local du parti Cnl en province de Kirundo échappe de justesse à son assassinat

Burundi – Sécurité6 janvier 2020
|Un mort dans la zone urbaine de Gihosha

Burundi – Tanzanie - Sécurité4 janvier 2020
|Un cadre du Snr érige domicile devant un camp des réfugiés sur le sol tanzanien

Burundi - Sécurité 3 janvier 2020
|Une découverte d’un corps sans vie en commune Kanyosha

Burundi - Sécurité2 janvier 2020
|Un homme trouve la mort dans la nuit de la Saint Sylvestre

Burundi - Sécurité1er janvier 2020
|Une pluie torrentielle endommage champs et bétails au Sud-est

Burundi - Sécurité 31 décembre 2019
|Un militant du parti Cnl enlevé et porté disparu !

Burundi - Sécurité 30 décembre 2019
|Quand les rapatriés reprennent le chemin de l’exil !

Burundi - Sécurité28 décembre 2019
|Le ciel de Bujumbura de plus en plus incontrôlable et incontrôlé

Burundi – Sécurité27 décembre 2019
|Encore des victimes de la torture au Snr

Burundi - Politique26 décembre 2019
|Le président de la République anime une conférence publique

Burundi - Sécurité25 décembre 2019
|Le ciel continue à menacer les habitants de Bujumbura

Burundi - Sécurité Routière24 décembre 2019
|Les mesures de police pas du tout observées par les chauffeurs du secteur de transport

Burundi - Sécurité23 décembre 2019
|Une nouvelle catastrophe enregistrée dans le Nord de la capitale Bujumbura

Burundi - Sécurité21 décembre 2019
|Arrestation discutable d’une personne dans la localité de Magara

Burundi - Environnement - Sécurité20 décembre 2019
|La Brarudi victime du changement climatique

Burundi - Malawi - Sécurité19 décembre 2019
|Des boutiques des réfugiés burundais au Malawi détruites

Burundi - Sécurité18 décembre 2019
|Un jeune homme meurt noyé dans la province de Rumonge

Burundi - Politique - Sécurité17 décembre 2019
|La Ceni sollicite un renfort sécuritaire aux forces de défense et de sécurité

Burundi – Sécurité16 décembre 2019
|Trois corps sans vie sur les berges de la rivière Rusizi

Burundi – Sécurité14 décembre 2019
|Les membres du Cnl, des malvenus en province de Mwaro

Burundi - Sécurité13 décembre 2019
|Un échangeur de monnaie retrouvé mort dans la localité de Carama

Burundi - Sécurité12 décembre 2019
|Une quarantaine de personnes interpellées dans le Sud du pays

Burundi – Sécurité11 décembre 2019
|La capitale politique du Burundi préoccupée par la sécurité

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une quarantaine de personnes interpellées dans le Sud du pays

12 décembre 2019

Rumonge, le 12 décembre 2019 (Net Press) . Des informations en provenance de la commune Muhuta, dans la province de Rumonge, au Sud-ouest du pays, rapportent qu’au moins 40 personnes ont été appréhendées dans la matinée d’hier dans la localité de Gitaza, de cette commune. C’était lors d’une rafle de la police dans la région.

Selon les mêmes sources d’informations, des crépitements d’armes automatiques avaient été entendus dans la nuit de mardi à mercredi 11 décembres sur la colline de Mubone. Les 40 personnes arrêtées dans le cadre des enquêtes ont été conduites au cachot de police à Gitaza. Il semble que les habitants de la colline Musave, commune de Rumonge et proche de Muhuta, avaient également signalé la veille la présence d’un groupe de 5 hommes armés de fusils. N.R.

Burundi - Sécurité Routière

Les pluies diluviennes menacent les routes au Burundi et au Rwanda

Kayanza, le 12 décembre 2019 (Net Press) . Les pluies torrentielles qui se sont abattues ces derniers jours dans la province de Kayanza ont provoqué des éboulements des montagnes si bien que la praticabilité de la route n° 1 devient un problème sérieux, surtout pour les véhicules qui empruntent au quotidien cet endroit, notamment les véhicules de transport.

Les mêmes difficultés sont également signalées entre la région de Butare, au sud du Rwanda et la Kanyaru, à la frontière de ce pays avec le Burundi. Selon des informations en provenance de la région, le trafic est excessivement réduit et les véhicules lourds comme des camions remorques ne sont pas autorisés à y passer.

L’on apprend enfin que la route nationale n° VII, Bujumbura - Ijenda - Rutovu, risque elle aussi de connaître le même sort car depuis quelques jours, les pluies diluviennes y sont enregistrées. Les personnes d’Ijenda contactées par la rédaction affirment qu’en dehors des pluies qui peuvent détruire la route à tout moment, il fait actuellement très froid suite justement à ces pluies très abondantes.

Le même scénario reste également observable dans la province de Gitega, la capitale politique de ce pays. Selon des habitants de cette région, les populations craignent de mauvaises récoltes suite à ces pluies. Mais là au moins, l’on ne signale pas de pistes qui auraient été abîmées à cause de ces pluies. Les informations qui parviennent à la rédaction font état de fortes pluies un peu partout dans le pays. Comme évoqué dans les parutions antérieures, les populations agricoles craignent des disettes car, en plus d’une forte pluviosité, il y a également carence d’engrais chimiques. J.M.

Burundi – Politique

Des mises en garde du président de la République

Bubanza, le 12 décembre 2019 (Net Press) . Même le corps de police a cette fois-ci reçu des mises en garde insistantes du président Pierre Nkurunziza alors qu’il était habitué à être honoré pour des services loyaux accomplis durant les moments difficiles.

D’un ton pas du tout tendre, le président Nkurunziza s’est adressé aux policiers le 10 décembre 2019 lors de l’ouverture de l’année académique de l’institut supérieur de police de Mitakataka. A travers son discours, Nkurunziza considère que certains policiers rouleraient encore pour les colons.

Ainsi, il a prodigué des conseils à ces policiers et aux nouvelles recrues en les appelant à éviter les sollicitations multiples lors de leur carrière. Pour lui, les policiers ne devraient en aucune façon desservir notre pays car, nulle part ailleurs où un citoyen, moins encore l’agent de l’ordre, ne peut se sentir à l’aise si ce n’est que dans sa chère patrie.

Le président de la République s’est montré pourtant confiant aux aptitudes de ces jeunes officiers pour qui, il faut éviter certains vices comme la cupidité et l’avidité. Car, le pays a besoin d’officiers proches de la population qui seraient par conséquent outillés pour combattre toute forme de malfaisance.

Durant cette période, le pays est confronté aux ennemis qui ne lui donnent pas de répit, ce qui devrait normalement interpeller la conscience des policiers pour que chacun joue pleinement son rôle en vue d’un avenir meilleur, surtout au cours de ce processus électoral, a insisté le président Pierre Nkurunziza.

Signalons à toutes fins utiles qu’au cours de ces cérémonies, 62 officiers, dont 2 prêtres, ont prêté serment au moment où 114 candidats officiers ont été incorporés dans le corps de la police nationale. burundaise. D.N.

Burundi - Politique

Fin de l’exil du président du parti Cdp

Bujumbura, le 12 décembre 2019 (Net Press) . C’est hier vers 17 heures quand l’avion à bord duquel se trouvait le président du parti Cdp, Anicet Niyonkuru, s’est posé sur l’aéroport international Melchior Ndadaye. Il était en compagnie de 15 autres personnes qui sont supposées être des membres de sa formation politique.

Cette personne, qui était jusqu’à présent porte-parole du Cnared-Giriteka, une plateforme politique de l’opposition aujourd’hui diluée, surtout avec le départ des durs qui ont créé Cfor-Arusha, venait de passer tout un mois à Bujumbura dans le cadre de vérifier si sa sécurité est garantie dans ce pays. Il était reparti sans la moindre inquiétude.

Mais d’autres sources d’information indiquent qu’au total, 50 personnes avaient exprimé le désir de rentrer dans le pays, mais pour des raisons que l’on ne connaît pas encore, cela n’a pas eu lieu. Certaines informations avancent que le régime de Gitega serait à la base de ce refus au moment où d’autres pensent qu’il y a encore hésitation de certaines personnalités politiques de rentrer pour des raisons de leur sécurité.

Rappelons que cette rentrée se fait après la réunion du Cnared-Giriteka qui s’est tenue dans la capitale ougandaise au mois d’octobre dernier. Les membres de cette coalition politique avaient décidé, lors de ces assises, de participer aux élections de l’année prochaine, un changement de 360° de la part de cette plateforme qui avait toujours brandi le dialogue inclusif de tous les protagonistes burundais avant qu’il y ait organisation des élections.

Aux dernières nouvelles, la rédaction apprend que ces politiciens rentrent définitivement pour participer aux élections de 2020 et qu’Anicet Niyonkuru pourrait être le candidat du Cnared aux élections présidentielles de l’année prochaine. Cependant, le Cnared-Giriteka fait savoir de son côté qu’Anicet Niyonkuru rentre avec les membres de son parti et qu’il ne joue plus aucun rôle dans cette plateforme. Ch.N

Burundi – Rd Congo – Sécurité

Le Burundi envisage d’expulser plus de 6000 étudiants congolais

Bujumbura, le 12 décembre 2019 (Net Press) . Le Burundi avait déjà constaté que la plupart des étudiants congolais vivent irrégulièrement sur son sol et se sont concertés pour fixer un délai du 23 décembre 2019 pour que tout étudiant congolais ait régularisé sa situation.

Malheureusement, ces étudiants se sont heurtés au problème lié à l’octroi de documents migratoires tel qu’exigé par le gouvernement du Burundi. Les autorités burundaises en charge des migrations ont ordonné aux étrangers de disposer d’un passeport ou de tout autre document pouvant recevoir le visa burundais.

Vital Cirhuza, porte-parole des étudiants congolais au Burundi, a indiqué ce lundi que malgré des démarches entreprises par le comité des représentants des étudiants auprès des autorités congolaises, aucune promesse de la part de leur patrie alors que l’ultimatum du 23 approche à pas de géant.

Selon le porte-parole de ces étudiants congolais, sur un effectif de 6000, seuls 200 Congolais possèdent un passeport biométrique et sont donc en ordre avec le service burundais des migrations. Ce qui sous-entend que 5800 de leurs compatriotes seront obligatoirement expulsés d’ici le 23 décembre 2019.

Ces étudiants déplorent l’inaction de leur gouvernement face au problème qui hante ses citoyens. Pour eux, si les autorités congolaises n’entreprennent pas de démarches diplomatiques avec le gouvernement burundais, rien n’empêche qu’ils seront expulsés comme de vulgaires délinquants.

Ils ne cachent pas leur colère à l’endroit de l’ambassade du Congo au Burundi qui est déjà saisie de cette question mais qui ne manifeste aucune compassion à leur situation. Pour eux, l’expulsion équivaut directement à l’arrêt des études, ce qui compromet irrémédiablement leur avenir pourtant qui commençait à pointer à l’horizon. Car, pour beaucoup d’entre eux, il ne leur restait que des derniers examens pour terminer les études universitaires afin de retourner chez eux pour mettre à contribution les connaissances scientifiques acquises. D.N

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.