Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité8 janvier 2020
|Toujours à la recherche des auteurs de l’assassinat d’un ex-Fab à Gitega

Burundi – Sécurité 7 janvier 2020
|Un responsable local du parti Cnl en province de Kirundo échappe de justesse à son assassinat

Burundi – Sécurité6 janvier 2020
|Un mort dans la zone urbaine de Gihosha

Burundi – Tanzanie - Sécurité4 janvier 2020
|Un cadre du Snr érige domicile devant un camp des réfugiés sur le sol tanzanien

Burundi - Sécurité 3 janvier 2020
|Une découverte d’un corps sans vie en commune Kanyosha

Burundi - Sécurité2 janvier 2020
|Un homme trouve la mort dans la nuit de la Saint Sylvestre

Burundi - Sécurité1er janvier 2020
|Une pluie torrentielle endommage champs et bétails au Sud-est

Burundi - Sécurité 31 décembre 2019
|Un militant du parti Cnl enlevé et porté disparu !

Burundi - Sécurité 30 décembre 2019
|Quand les rapatriés reprennent le chemin de l’exil !

Burundi - Sécurité28 décembre 2019
|Le ciel de Bujumbura de plus en plus incontrôlable et incontrôlé

Burundi – Sécurité27 décembre 2019
|Encore des victimes de la torture au Snr

Burundi - Politique26 décembre 2019
|Le président de la République anime une conférence publique

Burundi - Sécurité25 décembre 2019
|Le ciel continue à menacer les habitants de Bujumbura

Burundi - Sécurité Routière24 décembre 2019
|Les mesures de police pas du tout observées par les chauffeurs du secteur de transport

Burundi - Sécurité23 décembre 2019
|Une nouvelle catastrophe enregistrée dans le Nord de la capitale Bujumbura

Burundi - Sécurité21 décembre 2019
|Arrestation discutable d’une personne dans la localité de Magara

Burundi - Environnement - Sécurité20 décembre 2019
|La Brarudi victime du changement climatique

Burundi - Malawi - Sécurité19 décembre 2019
|Des boutiques des réfugiés burundais au Malawi détruites

Burundi - Sécurité18 décembre 2019
|Un jeune homme meurt noyé dans la province de Rumonge

Burundi - Politique - Sécurité17 décembre 2019
|La Ceni sollicite un renfort sécuritaire aux forces de défense et de sécurité

Burundi – Sécurité16 décembre 2019
|Trois corps sans vie sur les berges de la rivière Rusizi

Burundi – Sécurité14 décembre 2019
|Les membres du Cnl, des malvenus en province de Mwaro

Burundi - Sécurité13 décembre 2019
|Un échangeur de monnaie retrouvé mort dans la localité de Carama

Burundi - Sécurité12 décembre 2019
|Une quarantaine de personnes interpellées dans le Sud du pays

Burundi – Sécurité11 décembre 2019
|La capitale politique du Burundi préoccupée par la sécurité

Archives

 

 

 



Burundi – Sécurité

Les membres du Cnl, des malvenus en province de Mwaro

14 décembre 2019

Mwaro, le 14 décembre 2019 (Net Press) . L’administrateur de la commune Rusaka, Bernardine Nduwimana, forge des astuces pour incarcérer les membres du parti d’Agathon Rwasa.

Selon les propos du secrétaire communal du Cnl à Rusaka, Daniel Nintije, l’administrateur de cette commune a concocté un plan pour arrêter les membres du Cnl. Ce qui est inacceptable, elle se substitue à la justice en arrêtant et en emprisonnant les fidèles d’Agathon Rwasa alors qu’aucune infraction ne pèse sur eux.

Tous sont généralement accusés de diffamations à l’endroit de l’administrateur de la commune de Rusaka. Ces personnes ont été interpellées séparément à des dates décalées depuis lundi jusqu’ à ce jeudi du 12 décembre 2019.

Parmi ces prévenus, se trouve un mandataire de ce parti du nom de Berchimans Nsabimana, arrêté lorsqu’il faisait l’opération d’enregistrement des électeurs à l’Ecofo Rusaka. Il est accusé d’outrage aux institutions, selon toujours le responsable local du Cnl.

Ces détenus sont Denis Ndikumana, Diomède Hatungimana, Berchimans Nsabimana, Anatolie Gakobwa et Richard Gahungu. Tous sont accusés d’une infraction similaire difficile à prouver mais aussi pas du tout facile à se décharger.

Ces cinq personnes interpellées par l’administration communale à Rusaka sont détenues aux cachots de la police de cette localité et sont des énièmes victimes de l’administrateur de Rusaka, Bernardine Nduwimana. Les responsables du parti Cnl parlent d’une persécution politique à l’endroit des partis de l’opposition avec des allures de harcèlement trop inquiétantes face aux membres du Cnl.

Pour être tout à fait complet sur la patronne de la commune Rusaka, dans la province de Mwaro, au Centre du pays, l’on apprend que Bernardine Nduwimana, "cnddfddiste" pur dur, est tellement zélée qu’elle prend des décisions allant jusqu’à contrarier celles du gouverneur de province, Jean Marie Nyakarerwa, lui même membre de la formation politique d’Agathon Rwasa.

L’on saura que de par le passé, elle a fait emprisonner des habitants de cette commune pour le simple fait qu’ils avaient vendu leur thé à la société Prothème de feu colonel Epitace Bayaganakandi alors que la brave dame voulait que toute la quantité soit vendue à l’office du thé du Burundi, Otb, une entreprise commerciale publique.

Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que la société privée est de loin plus intéressante en matière de prix que l’Otb. Elle l’avait fait contre l’avis des autorités judiciaires de cette province qui trouvaient en ce geste une injustice notoire, surtout que la libre concurrence est autorisée dans ce pays.

Signalons aussi qu’après l’interpellation de 40 personnes à Mubone, puis détenues à Gitaza, seules deux personnes croupissent encore en prison, à savoir le chef de la colline Mubone et une autre personne. Ce serait-ce un retournement de la situation contre les administratifs locaux surtout que même le ministre de l’intérieur n’a pas caché son amertume face à cette administration locale qui est soupçonnée de pactiser avec les fossoyeurs de l’ordre public en commune Mabayi ? Wait and see ! J.M.

Burundi - Géographie

La rivière Akanyaru s’invite dans les relations délétères entre le Rwanda et le Burundi

Ngozi, le 14 décembre 2019 (Net Press) . Il y a quelques années, une montagne dénommée Sabanerwa, située initialement dans la commune Mwumba, de la province de Ngozi, au Nord du pays, appartenait au Burundi et à un certain moment, la rivière Akanyaru, qui la longe, a changé de lit, mettant Sabanerwa du côté du Rwanda. Cela a créé des polémiques entre les deux pays car celui de Paul Kagame en a réclamé la possession.

Les tensions entre les deux pays ont été tellement vives que des forces de l’ordre des deux pays ont été dépêchées à cet endroit, prêtes à en venir aux mains en cas de besoin. Les deux gouvernements se sont résolus de s’asseoir sur la même table pour discuter de ce changement intervenu de façon soudaine.

L’on se souviendra que même des Burundais qui vivaient sur cette montagne ont été chassés par des militaires rwandais. Plus tard, d’autres tensions entre les deux pays, liées cette fois aux questions politiques, ont vu le jour si bien que jusqu’à présent, les deux pays entretiennent de mauvaises relations, s’accusant mutuellement de déstabilisation.

Par la nature des choses, la rivière Akanyaru vient de trouver une solution à ce malentendu sans devoir consulter Paul Kagame ni Pierre Nkurunziza, respectivement présidents du Rwanda et du Burundi. En effet, en date du 11 décembre dernier, elle a changé de nouveau le cours d’eau pour récupérer l’ancien lit, ce qui place cette montagne encore une fois au Burundi.

Les autorités des deux pays n’ont pas encore réagi face à ce changement spectaculaire, probablement suite aux relations délétères entre les deux voisins. Outre que le début des tensions se situe en 2015, il y a eu récemment une attaque dans la commune de Mabayi, dans la nuit du 16 au 17 novembre dernier, que le Burundi attribue au Rwanda. N.R.

Burundi - Administration

Le maire de la ville prend des mesures punitives à l’endroit d’une buvette

Bujumbura, le 14 décembre 2019 (Net Press) . Le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a constaté que certains bistrots n’ont pas respecté les mesures de réglementation qu’il a prises à l’endroit de ces buvettes. Pour rappel, ces dernières doivent ouvrir à 17h30 et fermer à 21 heures les jours de la semaine et de 13 heures à 21 heures les weekends et les jours féries.

L’on apprend donc qu’il vient de suspendre le fonctionnement d’un bistrot dénommé Campello situé dans la zone de Rohero, dans le quartier de Rohero II, pour une durée de deux semaines. Cette décision est entrée en vigueur depuis ce vendredi 13 décembre. Les informations en provenance de cet endroit indiquent que les tenanciers de cette buvette ne respectent pas les ordres reçus, arguant qu’ils sont proches du parti au pouvoir.

Cependant, malgré cette mesure, l’on apprend également que dans les autres zones, comme notamment à Nyakabiga, l’on ne respecte pas la mesure du maire de la ville de Bujumbura. Il semble que les cabaretiers se cherchent des éléments des forces de défense et de sécurité qui restent sur place jusqu’à l’aube, d’où les buvettes fonctionnent sans inquiétude.

Par ailleurs, le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, n’est pas satisfait du fait que les citadins n’utilisent pas le pont aérien pour traverser le boulevard de l’Uprona. En effet, ce pont est situé à la jonction entre le boulevard de l’Uprona et l’avenue de la mission et les gens continuent à traverser par la route.

Freddy Mbonimpa dit qu’il prendra quelques séances pour sensibiliser la population à utiliser cette passerelle dans le but d’éviter des accidents de la route. Des gens, surtout âgés ou alors malades, se plaignent qu’ils ne sont plus en mesure de monter et de descendre des escaliers aussi nombreux. Cette passerelle a été construite sur financement de la banque commerciale du Burundi, Bancobu.

Enfin, le boulevard de l’Uprona qui était fermé aux piétons et aux véhicules, surtout au niveau de la présidence de la République, devrait rouvrir car la plus haute institution du pays ne travaille plus à cet endroit. Sans toutefois donner de calendrier pour cette activité, le maire de la ville a affirmé sans hésitation qu’il y aura une discussion autour de cette question. D.N.

Burundi - Rwanda - Sécurité

Le régime de Kigali décide de renforcer sa sécurité

Kigali, le 14 décembre 2019 (Net Press) . Le président Paul Kagame, n’a-t-il pas dit un jour qu’il allait élever le prix pour la défense du pays ? Sans du tout pointer du doigt à qui que ce soit, c’est aujourd’hui chose faite car la Chine et la Russie sont en train d’armer le Rwanda sur financement du Qatar.

La sécurité du pays tient à cœur le président Paul Kagame qui vient d’acquérir six hélicoptères neufs, deux MI-28 et 4 MI-35. Les premiers sont connus pour leur spécialité anti char, d’où ils sont également appelés "Tueurs de chars". Les MI-35 constituent la dernière version moderne des hélicoptères de combats russes.

De son côté, la Chine vient d’octroyer au Rwanda un système de défense aérien anti-missiles HQ-9. Cette opération a été financée par le Qatar via sa participation au sein de la compagnie aérienne rwandaise et du futur aéroport international de Bugesera encore en construction, à concurrence de 180 millions de dollars américains. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.