Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Politique21 mars 2020
|Un militant du Cnl sous les verrous à Mutaho

Burundi - Sécurité20 mars 2020
|"Le bilan sécuritaire est largement positif dans le pays", dixit la police burundaise

Burundi - Droits de l’Homme19 mars 2020
|Les activistes des droits de l’homme accusent...

Burundi - Sécurité 18 mars 2020
|"Un militant de l’opposition battu car mal pensant", dixit un témoin !

Burundi - Sécurité - Opinion17 mars 2020
|Un week end trop dur pour les membres du Cnl

Burundi - Rca – Sécurité 16 mars 2020
|Un casque bleu burundais tué dans des opérations anti –Balaka

Burundi - Sécurité14 mars 2020
|Deux frères en détention à Bururi pour coups et blessures à un Imbonerakure

Burundi - Sécurité13 mars 2020
|Une personne tuée en province Cankuzo

Burundi - Sécurité 12 mars 2020
|Un bandit éclipsé par balle en zone Bwiza !

Burundi - Sécurité 11 mars 2020
|Peur-panique chez les militants de l’opposition en province de Makamba

Burundi - Sécurité10 mars 2020
|La police accusée de tuer une personne au Sud du pays

Burundi - Sécurité 9 mars 2020
|Un sexagénaire tué en province Makamba

Burundi -Sécurité7 mars 2020
|La foudre tue une sexagénaire dans la province de Mwaro

Burundi - Sécurité6 mars 2020
|Insécurité grandissante dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité - Environnement5 mars 2020
|De fortes pluies mêlées de grêles plongent la population dans la misère au Sud du pays

Burundi - Sécurité4 mars 2020
|Les autorités du Snr à Cibitoke démentent une information relative à la torture

Burundi - Sécurité3 mars 2020
|Le ciel se fâche dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité 2 mars 2020
|Un corps sans vie retrouvé en zone Musaga au Sud de la capitale économique

Burundi - Sécurité29 février 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" se rentrent dedans au Nord du pays

Burundi - Education - Justice28 février 2020
|La justice traque les enseignants qui engrossent les élèves-filles dans Kayanza

Burundi - Sécurité27 février 2020
|De fortes pluies causent des dégâts énormes au Nord de la capitale économique

Burundi - Sécurité25 février 2020
|Une vingtaine de criminels tués la semaine passée par la police

Burundi - Sécurité24 février 2020
|Un officier supérieur trouve la mort dans une opération de holdup

Burundi - Sécurité Routière22 février 2020
|Quatre élèves blessés dans un accident de roulage à Makamba

Burundi – Sécurité 21 février 2020
|Une dame tuée en zone Kanyosha

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Le ciel continue à menacer les habitants de Bujumbura

25 décembre 2019

Bujumbura, le 25 décembre 2019 (Net Press) . L’opinion était encore sous le choc des informations horribles des quartiers Nyabagere et Uwinterekwa au Nord de la capitale économique Bujumbura, que des populations de la zone Gatumba, dans Bujumbura dit rural, à l’Ouest du pays, commencent à lancer des messages d’alerte.

Selon des informations en provenance de cette contrée, la rivière Rusizi menace de déborder si rien n’est fait. Il semble que cette rivière, toujours à cause des fortes pluies de ces derniers jours, aurait déjà entamé le pont construit par des Chinois, qui serait sur le point de s’effondrer, avec toutes les conséquences que cela pourrait entraîner, notamment sur le trafic Bujumbura - Gatumba.

Tout comme chez leurs compatriotes de Nyabagere et Uwinterekwa, certains ménages auraient déjà enregistré des "visites" malvenues des eaux qui débordent dans la rivière Rusizi ainsi que du lac Tanganyika, d’où ils demandent une urgence dans le secours. N.R.

Burundi - Noël

La fête de Noël vue par les citadins

Bujumbura, le 25 décembre 2019 (Net Press) . Selon des populations des différentes communes rencontrées par la rédaction, la fête de Noël a été célébrée de façon mitigée dans plusieurs ménages. Outre que les débits de boissons devaient fermer à 21 heures, les citadins n’avaient pas non plus assez d’argent pour cette occasion.

Malheureux étaient les parents qui avaient l’habitude d’acheter de nouveaux articles de fête pour leurs enfants. Des discussions houleuses entre les couples ont été engagées, maman voulant que papa achète de nouvelles chaussures pour les enfants alors que ce dernier estimait qu’il avait juste le repas de Noël pour toute la famille, sans plus.

Malgré ces difficultés, toutes les personnes rencontrées par la rédaction ont confirmé que la sécurité était au bon fixe la nuit dernière, qu’il n’y a eu aucune inquiétude dans les quartiers où ils vivent. Cela est d’autant plus vrai que même la police avait pris la décision de renforcer la sécurité pendant ces jours de fêtes de fin d’année.

Ce matin, Bujumbura ressemblait à une ville morte. Le trafic n’était pas intense comme c’était la veille où l’embouteillage frappait de plein fouet les automobilistes, surtout au centre ville. Les débits de boisson du même centre ville étaient vides d’hommes, ce qui explique que "Bujumburais" sont restés dans leurs quartiers afin de fêter en familles pour ceux qui ont pu le faire.

Par moment, l’on voyait une dizaine de policiers alignés qui faisaient le tour du centre-ville. Le citadins sont convaincus qu’il s’agit d’une dissuasion policière contre ceux qui voudraient attenter à l’ordre public. Même les commerçants ambulants qui avaient l’habitude de fuir les policiers n’étaient pas présents dans les rues. Ch.N.

Burundi - Confessions Religieuses

Le Burundi se joint à la communauté internationale pour la fête de la Nativité

Bujumbura, le 25 décembre 2019 (Net Press) . Noël est la fête chrétienne qui célèbre la naissance de Jésus de Nazareth au moment du solstice d’hiver. Touchée par la déchristianisation moderne, elle s’est transformée en fête populaire déconnectée de son fondement religieux pour le plus grand nombre.

C’est dans ce contexte que l’église catholique burundaise s’est jointe au reste du monde pour célébrer cette fête des plus importantes de cette religion. La messe a été organisée dans tout le pays où les chrétiens affichaient une gaieté dans leurs visages. Généralement, ces messes sont célébrées par les premiers responsables de la paroisse, du diocèse et de l’archidiocèse.

Dans la paroisse Regina Pacis de Kinindo, la messe de 10h30 a été célébrée par le curé de cette paroisse, Agapit Nindorera, un prêtre connu pour ses homélies instructives et savamment préparées. Revenant sur la fête de Noël, l’officiant a expliqué l’amour de Dieu envers les hommes, la preuve étant le lieu de naissance de son fils unique, dans une étable de vaches, avec l’odeur qui s’y dégage.

Pour Agapit Nindorera, devant Dieu, il n’y a pas de blanc, de noir, de hutu, de tutsi, ou de quelque différence que ce soit, nous avons tous une image de Dieu. Il a poursuivi qu’un animal met bas un autre animal, qu’une graine de maïs donne du maïs, mais que les hommes sont des créatures de Dieu le Tout-Puissant.

Le jour où nous apprendrons à nous aimer comme des enfants de Dieu, a-t-il renchéri, c’est à ce moment que nous aurons eu la lumière de Dieu qui nous permet de fêter véritablement Noël. Dans ce contexte, il faut aider les pauvres, visiter les prisonniers, ceux qui sont hospitalisés, les hommes et femmes du troisième âge, etc.

Il a reconnu qu’il y a cependant encore des ténèbres dans ce bas monde, liées à la haine, à la corruption, aux malversations économiques des biens publics, ce qui engendre des guerres, des fuites vers l’étranger, séparant ainsi les familles. Il a prié pour que de telles personnes puissent avoir elles aussi la lumière de Dieu.

Il a souhaité en outre que cette lumière atteigne également ceux qui prient uniquement à Noël et à Pâques. Comme d’habitude, son homélie a été ovationnée par une foule nombreuse qui était présente. L’on signalera que l’église de Kinindo, des plus vastes de la capitale économique, était pleine à craquer, jusque dans les étages.

Il était aussi prévu une séance de baptême pour 35 enfants, ce qui s’est fait après la messe. Signalons enfin que la paroisse Regina Pacis de Kinindo fête ses 23 ans d’existence le dimanche 29 décembre 2019. Selon le curé Nindorera, en date du 29 décembre 1996, c’était également un dimanche. J.M. 

Burundi - Politique

Les "Cnlois" toujours sous les "bastonnades" des éléments du parti au pouvoir

Makamba, le 25 décembre 2019 (Net Press) . Nous sommes dans la commune de Kayogoro, de la province de Makamba, au Sud du pays. Un certain Ezéchiel Nizigiyimana, de la colline Gasenga, commune de Kayogoro, a été sérieusement battu par trois jeunes du parti de l’Aigle au pouvoir.

Selon des informations dignes de foi, cet homme membre du parti Cnl a été "cueilli" à son domicile et tabassé le 20 décembre vers 19 heures. L’on apprend que les auteurs de ces coups ont été identifiés, c’étaient des voisins de la victime qui n’ont pas été inquiétés. Il a été secouru par un autre Imbonerakure avant d’être évacué à l’hôpital pour des soins de santé.

Les mêmes informations précisent que le chef de zone Bigina était au courant de ce passage à tabac, mais qu’il n’a pas agi, d’où des critiques de la population. Curieusement, il a accusé la victime d’avoir provoqué les trois "Cnddfddistes", ce qui pousse les habitants de cette localité à conclure qu’il soutenait ces violences.

De telles violences deviennent monnaie courante dans la zone de Bigina car, il y a deux semaines, une situation identique s’était produite dans la même localité et les autorités zonales n’avaient engagé ni poursuites, ni enquêtes. D.N.

Burundi - Commerce

Un homme d’affaires bénéficie des avantages de la mairie

Bujumbura, le 25 décembre 2019 (Net Press) . Un tenancier des bistrots dits "Chez Gérard" a écrit au maire de la ville ce 24 décembre 2019 pour lui demander une autorisation d’organiser des veillées avec ses clients durant cette période de fin d’année en dates du 24, 25, 31 décembre et 1er janvier 2020 dans les enceintes de ses bars situés dans les communes urbaines de Muha, de Ntahangwa et de Muakza.

Ce jour même, la mairie n’a pas tardé à accorder cette autorisation. En effet, par ordre, le conseiller chargé de la sécurité à la mairie a répondu positivement, avec copies aux administrateurs des trois communes. Cependant, selon toujours cette correspondance, l’autorisation n’exclut pas le respect des mesures sécuritaires mises en place par les responsables de la sécurité de la mairie de Bujumbura.

Par ailleurs, termine la lettre de la mairie, le commissaire municipal de la police et les administrateurs en mairie de Bujumbura sont priés de suivre et de faciliter lesdites activités. D’aucuns estiment que c’est un coup de maître de la part de Gérard Manimpaye, le propriétaire de ces débits de boisson. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.