Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité Routière14 février 2020
|Un véhicule à grande vitesse percute des passants à Muzinda

Burundi - Confessions Religieuses - Justice13 février 2020
|Le pasteur rwandais libre après deux semaines de détention

Burundi - Sécurité12 février 2020
|Un homme se fait décapiter dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité 11 février 2020
|Une maison d’une journaliste en retraite calcinée

Burundi - Sécurité10 février 2020
|Un weekend pas tendre ici et là dans le pays

Burundi - Politique8 février 2020
|Le parti pour le redressement national s’exprime...

Burundi - Sécurité7 février 2020
|Un leader des Imbonerakure poignardé dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité 6 février 2020
|Une mère et son nourrisson tués lors d’un glissement de bétons abritant la fosse septique en province de Cibitoke

Burundi - Rdc - Sécurité5 février 2020
|Un militaire congolais tué dans des circonstances non encore élucidées

Burundi - Sécurité 4 février 2020
|La pluie ne donne plus de cadeaux dans ce pays

Burundi - Sécurité3 février 2020
|Deux personnes tuées au cours du dernier weekend dans la capitale économique

Burundi - Sécurité1er février 2020
|Des Imbonerakure battus pour vol dans la commune de Rugombo

Burundi - Sécurité 31 janvier 2020
|La station d’essence Kobil en zone Kamenge part en fumée

Burundi –Justice - Médias 30 janvier 2020
|Les journalistes du groupe de presse Iwacu condamnés à de 2 ans et 6 mois de prison

Burundi - Environnement - Sécurité29 janvier 2020
|Dégâts énormes suite aux pluies torrentielles de ce 28 janvier

Burundi – Sécurité28 janvier 2020
|Fouille-perquisition du quartier VII Ngagara

Burundi - Sécurité27 janvier 2020
|Le cérémonies de mariage perturbées en commune Mutimbuzi

Burundi - Sécurité25 janvier 2020
|La permanence du parti Cnl dans Kayanza incendiée

Burundi - Sécurité24 janvier 2020
|Une grenade lancée dans le bistrot en province de Cibitoke sans faire de dégâts !

Burundi - Sécurité23 janvier 2020
|Plusieurs personnes kidnappées en un laps de temps dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité22 janvier 2020
|Quatre frères tuent leur père dans la province de Bubanza

Burundi – Sécurité21 janvier 2020
|Interpellation d’une cinquantaine de personnes au quartier de Bwiza

Burundi - Sécurité20 janvier 2020
|Quand les changeurs de monnaies deviennent les cibles de assassinats

Burundi - Sécurité18 janvier 2020
|Une personne trouve la mort dans le lac Dogodogo

Burundi - Sécurité17 janvier 2020
|Un corps sans vie retrouvé dans la rivière Ntahangwa !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La permanence du parti Cnl dans Kayanza incendiée

25 janvier 2020

Kayanza, le25 janvier 2020 (Net Press) . Selon des informations en provenance de la province de Kayanza, commune Muruta, colline Myugariro, au Nord du pays, la permanence du parti d’opposition Cnl a été incendiée dans la nuit de vendredi vers 21 heures. Les voisins de cette permanence ont vu la flamme s’allumer sur cette maison.

Comme elle était couverte de paille, les habitants de ce coin, soucieux de ne pas voir leurs maisons attaquées par l’incendie, ont eu le réflexe de l’éteindre, mais en vain. Malgré cela, les dégâts ont été minimes. Selon toujours ces informations, les auteurs de cet incendie restent inconnus mais les "Cnlois" soupçonnent les Imbonerakure qui font tout pour les provoquer.

La police dit vouloir entamer des enquêtes pour mettre au clair cette situation. Elle dit que ces investigations doivent commencer par les proches du propriétaire de la maison louée par le Cnl d’autant plus qu’elle fait objet de litiges. Cette approche n’est pas cependant la bienvenue dans les milieux du Cnl. J.M.

Burundi - Justice

La prison à vie pour un assassin d’un mineur

Ngozi, le 25 janvier 2020 (Net Press) . Un ancien élément de la police burundaise chassé pour indiscipline, Issa Bigirimana, a tué, en date du 19 janvier dernier, un jeune garçon de 12 ans dans la localité de Rukeco, de la commune Busiga, dans la province de Ngozi située au Nord du Burundi. Il avait été appréhendé par la police et transféré à la prison de cette entité administrative.

Dans la journée de ce 24 janvier, le criminel a comparu dans un procès en flagrance et il a été reconnu coupable d’assassinat de mineur. Pour cela, le ministère public a requis contre lui une peine de prison à vie et à payer une amende de dédommagement à la famille du disparu de 100 millions de nos francs.

En cas de non paiement de cette amende, Issa Bigirimana sera condamné à 500 ans de prison de contrainte par corps. Une autre requête du ministère public est la perte de la nationalité de cet ancien policier. Le tribunal doit se prononcer dans un délai ne dépassant pas un mois.

Toujours dans le cadre de la justice, deux militants du parti Cnl dans la commune de Mutaho, province de Gitega, au Centre du pays, ont été interpellés par des Imbonerakure pour des raisons de bagarres entre les jeunes "Cnddfddistes" et les "Cnlois" sur la colline Nyangungu, dans la même commune. Ils sont détenus dans les cachots de la commune

Selon des informations en provenance de cette localité, Ferdinand Niyonkuru, l’un des éléments détenus, devait répondre à une convocation de l’Opj mardi le 28 janvier. L’autre, Daniel Havyarimana, a été arrêté le même jour et les deux sont poursuivis dans un même dossier. N.R.

Burundi – Politique

Moins de souci à gouverner pour le successeur de Nkurunziza

Gitega, le 25 janvier 2020 (Net Press). Le président Pierre Nkurunziza l’a déclaré au cours de la croisade du parti Cndd-Fdd organisée à Gitega depuis ce jeudi le 23 janvier de cette année. Cette prière va se clôturer ce soir et le lendemain, ce sera le tour d’un congrès de ce parti qui va déterminer l’heureux candidat du Cndd-Fdd aux présidentielles du mois de mai prochain.

Pierre Nkurunziza a épinglé une série de crimes connus sous les régimes des partis Uprona et Frodebu depuis la victoire du parti de l’indépendance aux législatives de 1961. Certes, le parti Cndd-Fdd reste l’unique association politique qui règne pendant plus d’une quinzaine d’années en organisant des élections libres et transparentes. Mais reste le seul parti hutu dont le président et son gouvernement ont duré longtemps. Il a donc réussi là où les autres Hutu avaient échoué.

Même si quelques embuches subsistent, il reconnait que son successeur aura moins de difficultés à diriger ce pays car, tous les problèmes ont été résolus sous le régime de Pierre Nkurunziza.

L’actuel président reconnait qu’il existe des défis notamment les promesses faites aux Bagumyabanga non encore réalisées et le faible taux de participation à la croisade de prière. Tels sont les principales difficultés auxquelles son successeur va apporter de solutions.

Par contre, Mgr Simon Ntamwana, archevêque de Gitega, à travers son homélie, affirme sans ambages que le chemin à parcourir reste long et jonché d’embuches. Il a pris pour exemples la misère et la disette qui font chaque jour des victimes sans oublier les conditions déplorables qui minent la vie des réfugiés aux Rwanda, au Kenya, en Tanzanie et en Rd Congo ainsi que dans les sites des déplacés intérieurs.

L’archevêque de Gitega n’a pas oublié de prodiguer des conseils à celui qui sera élu en 2020. Il l’a interpellé pour s’atteler aux projets de développement, de la paix durable afin de faire face aux désespoirs des citoyens par la promotion des droits de l’homme, une justice équitable et une cohabitation pacifique. C’est pourquoi l’amour, le pardon et la réconciliation devraient être le cheval de bataille du successeur de Pierre Nkurunziza.

À l’approche des élections de cette année, l’archevêque de Gitega a demandé aux politiciens qui seront élus d’affronter les défis qui minent le pays, de promouvoir le respect des droits de l’homme, une justice équitable et d’asseoir le développement et la paix durable pour faire face au désespoir des citoyens burundais. Il a aussi prêché l’amour, le pardon et la réconciliation qui, selon lui, doivent caractériser les Burundais.

Le secrétaire général du Cndd-Fdd a quant à lui énuméré les différentes péripéties qui ont émaillé la période des indépendances jusqu’à l’intégration du mouvement rebelle, le Cndd-Fdd, dans les corps de défense et de sécurité avant de s’en réjouir du pas déjà franchi. D.N.

Burundi - Malversations

Une partie de la parcelle de la permanence de l’Uprona "mangée"...

Bujumbura, le 25 janvier 2020 (Net Press) . Selon des informations concordantes, une partie de la parcelle de la permanence du parti Uprona, Kumugumya, vient d’être vendue à un prix variant entre 200 et 400 millions de nos francs. Les mêmes sources d’informations indiquent que les Badasigana pointent du doigt le président actuel de cette formation politique, Abel Gashatsi.

Il semblerait que les mêmes militants de l’Uprona sont en colère contre cette vente au moins pour trois raisons. D’une part, ils n’ont pas été consultés avant la décision de vendre ce lopin de terre. En outre, pour eux, c’était impensable que ce bien de l’Uprona soit vendu et en troisième lieu, ils ne connaissent pas l’affectation de l’argent issu de la vente de cette partie.

Ce n’est pas la première fois que le président Abel Gashatsi soit indexé dans les malversations des biens de cette formation politique proche du parti de l’Aigle. Il y a quelques temps, un groupe d’Upronistes, dont des sénateurs et d’autres figures influentes de ce parti, ont établi une liste de 28 infractions commises par ce président sur une période de 28 mois à la tête de ce parti, soit en moyenne un délit par mois. Ch.N

Revue annuelle de la presse. Septembre 2019 (suite)

Burundi - Usa - Politique

Les Etats-Unis prêts à aider le Burundi lors des élections si celui-ci le désire

Bujumbura, le 11 septembre 2019 (Net Press) . C’est ce que vient de révéler l’envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des grands lacs, Dr. J. Peter Pham, qui vient d’achever une visite de trois jours dans notre pays. A propos des élections de l’année prochaine, il a fait savoir que si le gouvernement de Gitega le désire, les Etats-Unis sont prêts à aider le Burundi. Il trouve que les élections sont transparentes et crédibles quand elles sont supervisées par des observateurs burundais, de la région des grands lacs ou alors de la communauté internationale.

A propos de la décision des gouvernements de Gitega et de Dar es Salam de rapatrier les réfugiés burundais de gré ou de force, l’envoyé spécial Pham a indiqué que les réfugiés se sentiraient à l’aise s’ils rentraient de leur propre gré. Pour ce diplomate, les Etats-Unis étaient prêts à aider pour un dialogue inclusif des Burundais afin que des réfugiés puissent rentrer de leur propre volonté. Ch.N.

Burundi - Médias

Du nouveau visage dans le monde médiatique !

Kayanza, le 12 septembre 2019 (Net Press) . Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a officiellement inauguré ce mercredi le 11 septembre /2019 la Radio " Ubuzima Fm" au centre-ville de Kayanza qui émet sur 90.5 Mhz, une radio communautaire qui a pour ligne éditoriale : "promouvoir une santé reproductive responsable pour un développement durable". Cette radio a été mise en place par l’association des natifs de Kayanza.

Dans une émission sur les antennes de cette station radiodiffuseur, le président Pierre Nkurunziza a appelé la population à planifier les naissances pour améliorer la vie quotidienne, faisant savoir qu’en cas de besoin, une mesure sera prise à l’encontre des contrevenants.

Nombreux témoins de cette entité administrative ont trouvé que le chef de l’Etat a du pain sur la planche d’autant plus que la province de Kayanza connait une surpopulation qui pousse la population de cette province à fuir l’extrême précarité dans les provinces de Ngozi, de Kirundo, de Muyinga en commune Giteranyi et en mairie de Bujumbura où le gros des habitants qui exercent de petits métiers comme les travailleurs domestiques, les taxi-vélos et les motards sont originaires de la province de Kayanza. N.R.

Burundi - Politique

Que devient l’ancien président du Cndd-Fdd ?

Dar es Salaam, le 13 septembre 2019 (Net Press) . Selon des sources indépendantes, l’ancien président du Cndd-Fdd, Hussein Radjabu, que d’aucuns croient qu’il aurait trouvé la mort dans l’un des pays limitrophes, se trouverait en résidence surveillée dans le pays de John Pombe Magufuli.

Selon les mêmes informations, cette révélation a été faite par un de plus fidèles d’Hussein Radjabu qui se trouve lui aussi en exil. L’on ne sait pas pour le moment si les gouvernements de Gitega et de Dar es Salaam ne seraient pas en concertation pour étudier la gestion de cet homme gênant pour le pouvoir de Gitega.

Cependant, cette information est à prendre avec des pincettes car d’autres nouvelles font état de sa détermination à revenir aux affaires quoi qu’il arrive. Elles indiquent par ailleurs que cet homme aurait l’intention de saborder les élections de 2020 sans beaucoup de détails sur la façon dont il va le faire.

Arrêté en avril 2007, Hussein Radjabu a été condamné en avril 2008 à 13 ans de prison au Burundi et que cette peine devrait être purgée en 2020. En date du 1er mars 2015, à quelques mois des élections, Hussein Radjabu s’est évadé de la prison centrale de Mpimba où il était écroué depuis 8 ans. N.R.

Burundi - Justice

Une sanction très dure à l’endroit des membres du comité de sécurité du lac Rweru

Muyinga, le 14 septembre 2019 (Net Press). Le tribunal de grande instance de Muyinga vient de condamner à perpétuité 9 personnes qui étaient membres du comité de sécurité du lac Rweru, dans la province de Muyinga. Ils ont été reconnus coupables de l’assassinat de deux pêcheurs de la commune de Busoni, dans la province de Kirundo, dans la nuit du 7 au 8 septembre de cette année.

Les neufs condamnés sont tous originaires de la commune de Giteranyi, dans la province de Muyinga. Les témoins à charge, lors de l’audience, ont révélé les atrocités commises par ce comité, déplorant ainsi que les vies des gens commencent à être éliminées. En plus de cette peine, les condamnés devraient payer 50 millions de nos francs pour dédommager les familles victimes. J.M.

Burundi - Politique

Des cas d’intolérance politique toujours perceptibles sur terrain

Karuzi, le 16 septembre 2019 (Net Press) . L’on apprend qu’un leader du parti Cnl accusé de commettre des actes de terrorisme à l’endroit des membres du Cndd-Fdd se trouve dans le cachot de la commune Nyabikere, dans la province de Karuzi, au Centre-Est du pays. Selon des informations dignes de foi, il a été arrêté le 5 septembre dernier au chef-lieu de la zone Rugwiza.

Les membres du Cnl de cette entité dénoncent une intolérance politique du fait que ce leader est tout simplement incarcéré pour son appartenance politique. Ils demandent que le leur soit libéré dans l’immédiat et ce, sans conditions. Ce phénomène se poursuit au moment des leaders des partis politiques avaient mobilisé leurs militants pour une certaine tolérance politique, mais dans les faits, c’est le statu quo. Ch.N.

Burundi - Economie

Le président de la République inaugure une entreprise de fabrication d’engrais

Bujumbura, le 17 septembre 2019 (Net Press) . C’est dans l’avant-midi que le président de la République, Pierre Nkurunziza, a fait un déplacement vers l’aéroport international de Bujumbura. Un peu avant, l’accès au boulevard de l’Uprona ainsi qu’à une partie du boulevard du peuple Murundi était interdit.

L’on a appris plus tard que Pierre Nkurunziza allait inaugurer une entreprise burundaise de fabrication des engrais chimiques, dénommée Fomi. L’activité a pris fin en début d’après-midi quand le cortège présidentiel a fait demi-tour. D’après le ministre ayant en charge l’agriculture, les Burundais ne devraient plus importer des engrais chimiques car ces derniers seront disponibles sur place, ce qui devait les rendre nettement moins chers. D.N.

Burundi - Economie

Nouvelle réglementation de la banque centrale en matière d’échanges des monnaies

Bujumbura, le 18 septembre 2019 (Net Press) . C’est une nouvelle réglementation en matière d’échanges des monnaies étrangères dans notre pays, tel que c’était prévu depuis 2010. Les mesures ont été lues par le gouverneur de la banque centrale, Jean Ciza, dans l’après-midi de ce 17 septembre. Les bureaux de change doivent être agréés par cette institution et doivent afficher au quotidien le taux de la banque centrale. Celui qui sera attrapé en train d’opérer des transactions de change sans autorisation sera puni et son montant en devises sera saisi.

Il y a eu également des réglementations en matière de capital pour les bureaux de change, le montant que les étrangers qui viennent au Burundi doivent disposer, ils doivent aussi déclarer leurs montants, etc. Il faut signaler que les bureaux de change doivent obligatoirement ouvrir leurs comptes à la banque centrale. Autant de mesures qui ont été prises mais la rédaction n’a pas encore réussi à entrer en contact avec les spécialistes en économie pour qu’ils s’expriment sur l’impact de ces mesures. D.N.

Burundi-Politique

Paradoxe autour de l’arrivée du flambeau de la paix à Bujumbura !

Bujumbura, le 19 septembre 2019 (Net Press) . En uniformes, tous les élèves de la ville de Bujumbura ont été mobilisés pour venir accueillir le flambeau de la paix qui va atterrir sur Bujumbura. Les élèves contactés par la rédaction trouvent paradoxale cette initiative des écoles consécutive à l’arrivée du flambeau de la paix.

Ces élèves trouvent anormal que l’administration de la ville de Bujumbura puisse mobiliser tous les élèves de la capitale économique dont la mission première est d’étudier. Selon eux, les établissements scolaires restent une circonscription strictement apolitique et ajoutent cet évènement d’ampleur national devrait mobiliser les proches du pouvoir habitant la ville de Bujumbura et non les élèves qui se voient souvent contraints d’abandonner leurs études pour participer dans des activités politiques.

Des élèves qui ont requis l’anonymat indiquent qu’ils ont attendu ce flambeau de la paix sous un soleil de plomb, sans connaitre la signification de ce passage du flambeau de la paix. Sans encadrement, certains ont profité de cette situation pour faire des escapades dans des endroits de moralité douteuse pour consommer des boissons prohibées et prendre des drogues. Ch.N.

Burundi - Politique

L’organisation des élections se poursuit malgré tout dans notre pays

Bujumbura, le 20 septembre 2019 (Net Press) . La commission électorale nationale indépendante a affiché ce matin dans plusieurs régions du pays les membres provisoires des commissions électorales provinciales indépendantes. La rédaction a pu se procurer des propositions de ces membres dans la mairie de Bujumbura et dans Bujumbura dit rural.

En mairie, 5 membres ont été retenus issus des partis politiques Cndd-Fdd, de l’Uprona et du Cnl. Les deux autres sont composés d’un indépendant ainsi qu’un représentant de l’administration. Dans Bujumbura rural, les membres de la Cepi proviennent des partis politiques, à savoir le Cndd-Fdd, le Cnl, l’Uprona, le Msp Inkinzo et Adr avec un représentant des organisations ainsi que ceux de l’administration.

Selon les mêmes informations, les délais de recours sont prévus du 23 au 25 septembre et la mise en place définitive des membres des Cepi dans ces deux régions est programmé pour les 30 de ce mois. En date du 1er octobre, les membres retenus de ces commissions devraient prêter serment. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.