Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Burundi –Sécurité 18 avril 2020
|Quand les citoyens s’invitent à se faire justice !

Burundi – Sécurité17 avril 2020
|Kamenge dans l’œil du cyclone en matière de sécurité

Burundi - Sécurité16 avril 2020
|La police tue trois personnes dans la commune de Matana

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La police tue trois personnes dans la commune de Matana

16 avril 2020

Bururi, le 16 avril 2020 (Net Press). La police a encerclé hier très tôt le matin le domicile de Pascal Ninganza, connu sous le sobriquet de Kaburimbo, un retraité de l’ancienne armée dite mono ethnique tutsi. La police parle de criminels qui étaient dans la localité de Rubanga, commune de Matana, province de Bururi, au Sud du pays et sous la direction de Kaburimbo.

Les autres informations indiquent que les policiers ont appris que Pascal Ningaza avait passé la nuit à son domicile, raison pour laquelle ils ont encerclé son domicile très tôt le matin. Après avoir appris qu’il n’y était pas, les mêmes forces de l’ordre ont tiré sur des personnes qui étaient à l’intérieur de la maison, faisant justement trois morts sur le champ.

Les mêmes informations poursuivent que les policiers ont embarqué les cadavres qu’ils ont fait enterrer dans un cimetière local. Nous apprenons également que deux autres personnes, voisines de l’ancien militaire activement recherché, ont été interpellées et détenues pour le moment au commissariat communal de police.

L’on saura qu’en 2019, le président du sénat, Révérien Ndikuriyo, avait promis 5 millions de nos francs à toute personne qui lui ramènerait Kaburimbo, vivant ou pas. Rappelons que cet ancien militaire est accusé par le régime de Gitega de loger des rebelles et d’entraîner militairement les insurgés de la région.

Dans l’entendement de Révérien Ndikuriyo, l’assassinat de Kaburimbo n’aurait rien de péché à l’endroit du Bon Dieu car cela relèverait tout simplement de la suppression d’une personne qui sème le désordre dans le pays. En d’autres termes, éliminer physiquement Kaburimbo équivaut à protéger les populations. D.N.

Burundi - Politique

Les membres du Cnl toujours dans le collimateur du pouvoir sortant

Makamba, le 16 avril 2020 (Net Press) . Cinq membres du parti principal de l’opposition Cnl sont détenus depuis près d’une semaine dans la commune de Kayogoro, province de Makamba, au Sud du pays. Ils ont été arrêtés par la police en collaboration avec les jeunes Imbonerakure et des administratifs de cette commune.

Des informations concordantes indiquent qu’ils ont été interpellés sur ordre du chef de zone Bigina et ils sont accusés de collecter des contributions pour cette formation politique sans permission de l’autorité. Ils ont rejoint un autre membre de cette formation politique qui avait été arrêté quelques jours plus tôt.

Les responsables locaux du parti d’Agathon Rwasa évoquent l’intolérance politique à leur endroit et exigent la libération sans condition de leurs membres. Il semble que les adhérents du parti au pouvoir n’entendent pas reculer devant quoi que ce soit, d’où les risques de confrontations entre les deux parties sont réels à la veille des élections. J.M. 

Burundi - Elections

"Et la crédibilité des élections de mai 2020 ?", S’interrogent des analystes

Bujumbura, le 16 avril 2020 (Net Press) . C’est la question que des analystes politiques de ce pays se posent après avoir vu la correspondances du ministère des affaires étrangères datée de ce 15 avril aux ambassadeurs, aux consuls et aux chargés d’affaires du Burundi à l’étranger où il leur apprend l’impossibilité d’organiser des élections au sein des missions du Burundi à l’étranger.

Dans cette correspondance signée par Bernard Ntahiraja, assistant du ministre, l’on voir que la Ceni est actuellement dans l’incapacité d’organiser des élections du 20 mai 2020 pour les Burundais à l’étranger. Le motif avancé est que la situation sanitaire actuelle marquée par des mesures de lutte contre la pandémie du coronavirus dans différents pays ne facilite pas le mouvement et par conséquent, l’accès aux chancelleries.

La Ceni regrette donc de ne pas pouvoir organiser ces élections eu égard de ce cas de force majeure. Les mêmes analystes se demandent pourquoi la même Ceni ne pourrait pas surseoir aux élections dans notre pays car, si l’inquiétude vient des mesures prises pour lutter contre la pandémie, le gouvernement devrait emboîter le pas aux autres pays pour garantir, d’abord et avant tout, la santé de la population, qui est de loin la plus primordiale par rapport aux élections. Ch.N.

Burundi - Eac – Santé

Tous sauf un dans le combat contre le Covid 19

Kigali, le 16 avril 2020 (Net Press). Depuis que la pandémie du coronavirus s’est déclarée dans les pays de la sous-région, les dirigeants de la communauté est-africaine s’inquiètent pour leur population en prenant des mesures de sa protection.

Ainsi, les ministres en charge de la santé ont rivalisé d’ardeur en instaurant des mesures pour limiter la propagation de ce virus qui fait des ravages dans les pays les plus développés d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Parmi lesquelles figure le confinement de la population au Rwanda, en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie, en Ethiopie pour ne citer que ceux-là.

Ce mercredi 15 avril 2020, le président en exercice de cette communauté, Paul Kagame, avait invité tous ses homologues de la sous- région à participer au sommet avec un seul point à l’agenda à savoir la lutte contre la propagation du coronavirus. C’est un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la communauté est – africaine prévu à 11 heures à Kigali, heure du Rwanda et du Burundi, et 12 heures pour les autres pays membres..

L’objectif de cette rencontre est de mettre en application toutes les conclusions de la conférence des ministres de la santé, de l’intégration et du commerce des pays de la communauté. Parmi ces décisions, figuraient la libre circulation des marchandises et des médicaments pendant cette période de confinement et de fermeture des frontières dans les pays de la communauté. Cependant, ladite mesure n’a pas été respectée par certains pays de la sous-région. Comme le Burundi avait décidé un blocus de la circulation routière en empêchant l’accès sur son territoire aux camions chargés de marchandises ayant transités au Rwanda, ce dernier lui retournant la monnaie de sa pièce. Ainsi, fut violées les mesures prises lors de la conférence des ministres de la santé, de l’intégration et ceux du commerce.

D’après une source proche du secrétariat de la communauté, c’est cette situation inédite qui a poussé les chefs d’Etat de la sous-région à se réunir dans un sommet extraordinaire ce 15 avril courant. Selon toujours notre source, il semblerait qu’il y ait un pays de cette communauté, sans l’avoir implicitement nommé, qui prend à la légère la pandémie du covid 19, pour d’autres fins.

L’inquiétude des pays de cette communauté est que cette attitude peut rendre nuls tous les efforts consentis par d’autres pays et mettre en danger les populations de toute la sous-région. La même source affirme que tous les pays de la communauté sont affectés par le coronavirus avec plus de 440 cas confirmés.

Nous apprenons que sur demande du Sud Soudan, le sommet a été reporté à une date qui n’a pas été portée à la connaissance des pays. Malgré cela, l’Eac déploie des laboratoires mobiles dans tous les Etats membres. Signalons en passant que les frontières entre le Rwanda et la Rd Congo ont été rouvertes hier même..

Au total, 9 laboratoires mobiles sont disponibles. Le Burundi, le Rwanda et le Sud Soudan auront chacun un laboratoire mobile tandis que le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie recevront chacun deux laboratoires. Deux experts utilisateurs certifiés sur le fonctionnement de ces laboratoires mobiles viennent d’être dépêchés dans chacun des six pays membres. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.