Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Burundi –Sécurité 18 avril 2020
|Quand les citoyens s’invitent à se faire justice !

Burundi – Sécurité17 avril 2020
|Kamenge dans l’œil du cyclone en matière de sécurité

Archives

 

 

 



Burundi - Justice

L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

25 avril 2020

Bujumbura, le 25 avril 2020 (Net Press) . Germain Rukuki, ancien agent de l’association action chrétienne pour l’abolition de la torture, Acat, a comparu ce 24 avril à la cour suprême. Pour rappel, cet homme a été arrêté le 13 juillet 2017 chez lui à Ngagara, commune urbaine de Ntahangwa, en mairie de Bujumbura.

Il est poursuivi pour “participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à la sûreté intérieure de l’État, attentat contre l’autorité de l’État et rébellion” et condamné à 32 ans de prison. En juillet 2019, la cour d’appel de Ntahangwa avait confirmé cette condamnation prononcé par le tribunal de grande instance.

Comme il est détenu à la prison centrale de Ngozi, il n’a pas fait le déplacement de la ville de Bujumbura et a dû être représenté par sa défense. Celle-ci a présenté un dossier de décharge pour que la chambre de cassation de la cour suprême ordonne la révision de toute l’affaire. Elle estime que l’affaire a été émaillée de plusieurs irrégularités qui consacrent un déni de justice

La défense estime que depuis son arrestation, la justice lui a été refusée. Pendant l’interrogatoire au service national des renseignements, il n’était pas avec un avocat, ce qui n’exclut pas qu’il ait été forcé de dire ou signer des PV qui pour le moment servent de preuves au procureur. Ce dernier d’ailleurs confond la personnalité physique de l’Acat-Burundi et de Germain Rukuki en ce qui est de la participation dans ce qu’il qualifie de mouvement insurrectionnel en l’absence de toutes preuves matérielles, sans parler de changement continu des chefs d’accusation

Le siège a déclaré qu’il tiendra compte des éléments de décharge déjà présentés par écrit et comme complément de plaidoirie, la défense a demandé la libération provisoire ou conditionnelle de Germain Rukuki. L’affaire a été mise en délibéré et le siège devrait se prononcer un délai de deux mois. D.N.

Burundi – Politique

Le Cndd-Fdd déjà en pleine campagne électorale

Bujumbura, le 25 avril 2020 (Net Press) . Dans la matinée de ce jeudi le 23 avril courant, les habitants de la zone Nyakabiga ont été réveillés par un mouvement inhabituel de gens. C’étaient de jeunes Imbonerakure qui passaient de maison à maison pour inviter les populations de cette zone à voter aux présidentielles pour le candidat du Cndd-Fdd, le général Evariste Ndayishimiye.

D’après nos sources, certaines personnes de cette localité ont eu peur car, la crise de 2015 reste indélébile dans leur mémoire. Des jeunes filles ont foui leurs ménages de peur de subir les mêmes atrocités qu’en 2015. Pour bien mener cette tâche, ces Imbonerakure qui roulent à la solde du candidat du Cndd-Fdd se sont scindés en trois groupes qui ont sillonné tous les trois quartiers de la zone Nyakabiga.

De subterfuge en subterfuge, ils avaient su scruter des slogans pour bien mener campagne. Ils disaient aux gens qu’ils sont envoyés par leur parti, le Cndd-Fdd et déclinaient ensuite leur identité politique avant de demander aux habitants de cette zone de voter pour Neva.

D’après nos sources, ces Imbonerakure avaient commencé cette campagne ce mardi le 21 avril mais ils n’avaient pas poussé l’audace de pénétrer jusque dans les parcelles des gens. Ils restaient dans les rues et attendaient les populations qui sortaient de leurs maisons pour les inviter à voter pour le candidat du Cndd-Fdd, uniquement aux présidentielles du 20 mai 2020.

Très désintéressée fut la population de Nyakabiga qui garde toujours dans sa mémoire des séquelles de la crise de 2015. Des gens répondaient à ces Imbonerakure qu’ils ne sont pas intéressés par la politique.

Mais là où le bât blesse, c’est que malgré l’opposition des habitants de Nyakabiga d’épouser les idées du parti au pouvoir en se montraient plus retissants, les Imbonerakure semblaient les forcer à adhérer à l’idéologie du Cndd-Fdd. N.R.

Burundi - Politique

Des partis politiques indiquent les lieux de début de campagne

Gitega, le 25 avril 2020 (Net Press) . Les plus gros poissons sur l’échiquier politique burundais dévoilent leurs lieux de début de campagne. Le parti Cndd-Fdd au pouvoir lancera sa campagne dans la capitale politique Gitega. Le "poulain" de Pierre Nkurunziza est attendu au tournant car avant qu’il ne présente son programme, il y aura d’abord l’intervention du président de la République sortant et président du conseil des sages.

Pour les analystes politiques, ce scénario est une arme à double tranchant. En effet, le discours du président est un soutien de taille au candidat, ce qui va certainement attirer une grande attention de tous ceux qui seront présents au lieu de campagne. L’on sait qu’il est spécialiste de bons discours pour obtenir des foules tout ce qu’il désire.

Mais au cas où le candidat Evariste Ndayishimiye ne prépare pas correctement le sien, Pierre Nkurunziza pourrait lui porter ombrage avec cette conséquence que la population se désintéresse du candidat et développe la curiosité d’écouter des discours différents des opposants au parti au pouvoir. Il revient donc à Evariste Ndayishimiye de jouer au round.

Une autre grande formation politique, de l’opposition celle-ci, qui s’est déjà prononcée est le congrès national pour la libération, Cnl. Cette dernière choisit de commencer sa campagne dans la province de Ngozi, au Nord du pays, ce qui est symbolique car il débute sa course électorale dans le camp même du président de la République. N’oublions pas que même le patron du Cnl est ressortissant de cette province, d’où l’enjeu est de taille.

Les deux provinces sont intéressantes pour la campagne dans la mesure où elles sont les plus peuplées de notre pays. Ce sont des provinces qu’il faut absolument conquérir car aucun des deux partis politiques, Cndd-Fdd et Cnl, n’est rassuré d’avance de l’intention de vote des populations de ces localités.

Cela est d’autant plus vrai que mêmes les autres formations politiques, coalitions politiques ou les indépendants, pourraient renverser la tendance des votes en faveur ou en défaveur de l’un ou de l’autre de ces deux candidats. C’est pour cela que le combat s’annonce très rude entre les deux formations politiques et il est pour le moment difficile de dire celui qui devrait gagner haut la main les élections au cas où la Ceni conduirait l’affaire en toute neutralité. J.M.

Burundi –Environnement

Un bassin de recueillement qui menace le quartier Carama II

Bujumbura, le 25 avril 2020 (Net Press) . Depuis que la rivière Gasenyi a quitté son lit pour se frayer un autre passage à l’intérieur des parcelles déjà construites, des inondations causent des dégâts matériels et humains. Cette situation a alerté les autorités administratives et politiques qui ont vite cherché des moyens financiers pour aménager ce cours d’eau. Ainsi, l’Abutip a entrepris une étude pour aménager les rives et le lit de cette rivière d’amont en aval où est construit un bassin de recueillement des eaux de ce cours pour freiner la vitesse d’écoulement trop grande surtout que les eaux s’épanchent sur un piémont à pente considérable.

Cependant, aussitôt terminés les travaux de construction de ce bassin, des fissures ouvertes apparaissent et s’agrandissent du jour au lendemain. N’eut été l’entassement des débris constitués de moellons, d’argile, du sable et du gravier qui se sont déposés de fond en comble jusqu’aux bords des talus pour obstruer les eaux afin qu’elles envahissent la terre ferme, les murs de ce bassin auraient cédé à la force de ce cours d’eau.

Les spécialistes en environnement évoquent d’abord le mauvais choix du site d’aménagement de ce bassin situé en aval au lieu de le prévoir en hauteur. Des courbes de niveau seraient prévues pour réduire les effets de cet écoulement et ainsi arriver au niveau du bassin sans matières solides. Ensuite, le cours d’eau aurait changé de trajectoire pour être dévié vers la rivière Gikoma beaucoup plus large que Gasenyi.

Pour le moment, la situation est alarmante car, les habitants du quartier Carama II vivent sous la hantise d’un probable effondrement des murs de ce bassin, ce qui n’épargnerait pas la vie aux habitants de ce quartier qui risquent de se réveiller un jour, leurs corps sans vie flottant sur les eaux du lac Tanganyika, charriés jusque-là par un courant d’eau d’un bassin après avoir obligé ses murs à céder. Ch.N

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.