Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Burundi –Sécurité 18 avril 2020
|Quand les citoyens s’invitent à se faire justice !

Burundi – Sécurité17 avril 2020
|Kamenge dans l’œil du cyclone en matière de sécurité

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

27 avril 2020

Ngozi, le 27 avril 2020 (Net Press) . Selon des informations en provenance de cette entité administrative, un véhicule transportant le système de sonorisation du parti au pouvoir et qui se rendait à Gitega a eu un accident sur la rivière Ruvyironza. Selon les mêmes informations, ce véhicule avait également à son bord des passagers qui ont été renversés lors de l’accident. L’on déplore un mort et plusieurs blessés.

Dans la province de Gitega, la capitale politique, nous apprenons qu’un homme qui était à bord d’un véhicule et qui se rendait au lieu de campagne a été projeté dans un virage au centre-ville. Des informations concordantes indiquent que le pauvre homme aurait également trouvé la mort sur le champ.

Dans la capitale économique Bujumbura, nous apprenons que deux policiers ont échangé des coups de feu dans les enceintes de la maison d’assurance Bicor en fin de matinée. L’un d’entre eux était de garde la nuit dernière et sans que l’on sache un peu trop l’origine de leur mésentente, ils ont sorti des balles et leurs impacts ont frappé des véhicules, dont celui de l’administrateur directeur général. L’on apprend que l’un des policiers auraient voulu tirer sur ses supérieurs hiérarchiques.

De leur côté, les activistes des droits de l’homme indiquent qu’au moins 8 personnes ont échappé de justesse à une embuscade de gens armés de machettes et de gourdins. Selon leurs informations, ce serait un groupe de jeunes Imbonerakure qui serait derrière cette tentative dans la commune de Vumbi, province de Kirundo, au Nord du pays.

Selon les mêmes activistes des droits de l’homme, les personnes qui étaient la cible de l’attaque étaient des membres de la formation politique d’Agathon Rwasa. Ils évoquent enfin, au cours de la semaine qui vient de s’écouler, le cas de 8 arrestations illégales et arbitraires, des fois sur interpellation de jeunes Imbonerakure. N.R.

Burundi - Rdc - Sécurité

La situation sécuritaire très préoccupante à l’Est de la Rd Congo

Bukavu, le 27 avril 2020 (Net Press) . Des défenseurs des droits de l’homme basés à Bukavu, au Sud-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo, affirment que des combats opposent l’armée burundaise au mouvement Red-Tabara depuis ce matin, à 8 heures, dans la localité de Masango située dans la forêt de Itombwe.

Il semble que l’armée burundaise est appuyée par de jeunes Imbonerakure, des Fdlr et d’autres mouvements rebelles rwandais et congolais. D’autres informations font savoir que des rebelles de Gumino, pour la plupart des Banyamulenge, ont brûlé des maisons des Bafulero lorsque leurs alliés - l’armée burundaise - ont attaqué les positions du mouvement Red-Tabara.

Depuis ce matin donc, des citoyens congolais ont pris fuite suite à cette insécurité qui devient de plus en plus inquiétante. Cependant, la situation de la République démocratique du Congo est très complexe d’autant plus qu’il y a des rebelles de Gumino qui roulent pour l’armée burundaise et les Mai Mai. J.M.

Burundi - Politique

Des Upronistes font la campagne du Cndd-Fdd à Gitega

Gitega, le 27 avril 2020 (Net Press) . Dans ses éditions antérieures, la rédaction avait indiqué que le Cndd-Fdd débutera sa campagne électorale dans la capitale politique Gitega ce 27 avril 2020. Elle a eu lieu dans la commune de Bugendana, un lieu symbolique au moins pour deux raisons.

D’une part, les Tutsi se disent victimes des massacres à l’allure génocidaire dans cette commune après l’assassinat du président au mois de juillet 1996. D’autre part, le président de la République sortant, Pierre Nkurunziza, avait promis d’y construire un aéroport international, un projet qui sera certainement réalisé par son successeur.

Mais le plus surprenant est que des membres du parti Uprona, dirigés par Isidore Mbayahaga, qui se dit tantôt pasteur, tantôt ambassadeur, pour constituer une aile de plus, se sont rendus à Gitega pour soutenir la campagne du candidat du Cndd-Fdd, Evariste Ndayishimiye.

Ce qui a étonné plus d’un, ce que les militants de cet Uprona plus que proche du Cndd-Fdd portaient l’uniforme de ce parti. L’on peut également dire que parmi ceux qui étaient présents, il y en a qui l’ont fait contre leur gré car ils cachaient leurs visages avec des foulards de cette formation politique.

Du côté du candidat de l’Uprona, toutes les informations indiquent qu’il a fait fabriquer des T-shirts qui portent son effigie en lieu et place de celle de Rwagasore. Pour les uns, il prétend être le successeur du père de l’indépendance comme cela était perçu lors des trois régimes à parti unique.

Signalons que Gaston Sindimwo a commencé sa campagne dans la province de Mwaro au moment où la mairie de Bujumbura a vu les candidats du Frodebu, Léonce Ngendakumana, dans la zone de Kinama, l’indépendant Dieudonné Nahimana et le parti Cdp, d’Anicet Niyonkuru au moment où celui de la coalition Kira Burundi a envoyé son candidat dans la province de Muramvya. L’autre indépendant Francis Rohero débute sa campagne ce 28 avril comme il l’a fait savoir.

L’on saura également que le parti Cdp ne brigue pas le fauteuil présidentiel comme il l’a fait savoir dernièrement. Il y a enfin lieu de signaler que partout où les candidats se sont présentés, la pandémie du coronavirus attirait l’attention de tout le monde si bien que l’on prévoyait de l’eau pour laver les mains avant d’entrer dans les lieux de campagne. D.N.

Burundi – Politique

Ambiance morose au début de la campagne électorale

Bujumbura, le 27 avril 2020 (Net Press) . C’est ce matin, le jour désigné par la commission électorale nationale indépendante (Ceni) comme date du lancement de la campagne électorale pour le rendez-vous du 20 mai courant.

Dans les ruelles qui traversent les différents quartiers de la capitale économique, l’enthousiasme n’était pas trop visible car, les gens se rendaient au travail comme si de rien n’était. Très peu de bus loués par les différents partis étaient visibles.

Les membres du parti Cndd-Fdd, se rendaient timidement aux arrêts-bus vêtus des couleurs de cette formation politique. Aussi, l’on a remarqué que seuls deux partis sont visiblement implantés sur tout le territoire national. Effet, le Cnl reste le challenger du Cndd-Fdd et fait beaucoup peur à ce dernier. Ses véhicules passaient de quartier en quartier pour ramasser les membres qui voulaient se rendre à Ngozi, lieu choisi pour le lancement de la campagne électorale de ce parti.

Pendant ce temps, les membres du Cndd-Fdd se regroupaient devant leur permanence située dans la zone de Ngagara. Là aussi, ils n’étaient pas trop nombreux comme d’habitude. Ils y attendaient des véhicules qui devraient les transporter vers la province de Gitega choisie comme lieu de lancement de la campagne électorale de ce parti. Comme le Cnl, le parti au pouvoir avait choisi Gitega parce que c’est elle qui a engendré le candidat de ce parti, le général Evariste Ndayishimiye, alias Neva.

Il faut cependant noter que Ngozi est la terre natale d’Agathon Rwasa dans la commune de Kiremba qui a enfanté l’actuel et probable successeur de Pierre Nkurunziza. Si tel est le cas, Ngozi risque d’être l’heureuse province qui donne naissance aux présidents de la République comme celle de Bururi le fut du temps des régimes putschistes avec une légère différence que les présidents de Bururi provenaient d’une seule commune de Rutovu.

Mais le manque d’engouement manifesté par la population, surtout de Bujumbura, peut être un indicateur d’une faible participation aux élections, ce qui va influencer les résultats. L’opinion pense que cette attitude des gens de la capitale économique est due à deux facteurs essentiellement.

D’une part, les populations citadines ne sont pas intéressées, ni par le Cndd-Fdd ni par le Cnl. d’autre part, la préoccupation de la population est la survie au quotidien car la pauvreté devient plus qu’intense et la vie dans la capitale économique est plus que chère. Ch.N.

Burundi – Environnement

Une montagne scindée en deux parties à Mugoboka

Bujumbura, le 27 avril 2020 (Net Press) . Hier dans l’après midi, la population environnante de Mugoboka a assisté à une scène macabre d’un éclatement d’une montagne. Ce phénomène géographique est rarement observable dans les zones à faible pente. Or, le cas s’est produit dans les hauteurs qui surplombent la ville de Bujumbura qui est une région d’intenses mouvements sismiques et érosifs.

Comme l’origine de la formation de cette zone ait causé des fissurations, ce qui a fait que la région soit peu cohésive dans sa constitution du sol, l’eau de ruissellement s’infiltre en profondeur à l’intérieur des blocs montagneux.

Au bout du temps, l’eau d’infiltration gonfle le volume de la roche et participe de ce fait à la distanciation des molécules, ce qui va provoquer un glissement des mottes de terre et plus tard, un décollement d’un bloc de terre compact qui va glisser d’amont en aval et causer des destructions de maisons, des infrastructures et de cultures.

A Mugoboka, le phénomène est à sa phase d’agrandissement de fissures dans un bloc de terre pour former une diaclase ouverte qui va évoluer vers un grand éclatement entre deux grands blocs laissant entre eux un fossé énorme perché en altitude.

Si le mouvement de fissuration devient intense à Mugoboka, les services d’aménagement du territoire devraient dans l’urgence prévoir un site d’accueil des gens qui ont érigé domiciles dans les hauteurs de cette région tout en cherchant aussi à protéger les quartiers en bas qui sont plus vulnérables aux effets d’érosion due à la pente raide.

D’après les chercheurs en aménagement, les montagnes qui surplombent la ville de Bujumbura sont dénudées, ce qui augmente la vitesse d’écoulement des eaux. Cette force de l’eau emporte les multiples fragments solides qu’elle rencontre sur son passage. Ce sont ces matières solides qui fragmentent tout ce qui leur barre la route et creusent des caniveaux et alvéoles au passage dans des zones non cohérentes.

C’est ce phénomène qui menace les quartiers en piémont comme Mugoboka, Uw’Interekwa, Gasekebuye, Kanyosha, Gatunguru et Gahahe. Face à cette situation, le gouvernement devrait mener une étude de stabilisation de la région, de réaménagement et de canalisation des eaux d’écoulement afin de limiter les dégâts. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.