Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité15 mai 2020
|Un Congolais tabassé par des policiers pour le simple fait qu’il est Congolais

Burundi – Sécurité14 mai 2020
|Enlèvement suivi de l’assassinat d’un homme d’affaires burundais.

Burundi - Sécurité13 mai 2020
|Quand un policier est tabassé et hué par des conducteurs de taxis-vélos

Burundi - Sécurité12 mai 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Bwiza ce matin

Burundi-Sécurité 11 mai 2020
|Deux personnes tuées et d’autres blessées lors d’une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 mai 2020
|Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

Burundi - Sécurité8 mai 2020
|La population de Ngozi découvre quatre corps sans vie dans une rivière

Burundi – Sécurité7 mai 2020
|Détention abusive des membres du Cnl à Gitega

Burundi - Sécurité 6 mai 2020
|Une personne tuée en zone Kinindo

Burundi - Sécurité - Politique5 mai 2020
|Les "Cnlois" et les "Cnddfddistes" en viennent aux mains ici et là dans le pays

Burundi - Droits de l’Homme4 mai 2020
|Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

Burundi - Rd Congo - Sécurité2 mai 2020
|Les militaires burundais ont 48 heures pour quitter la Rdc

Burundi - Sécurité1er mai 2020
|Une mort mystérieuse de trois personnes d’une même famille au Nord du pays

Burundi - Sécurité30 avril 2020
|Dix Congolaises arrêtées lors d’une fouille-perquisition en zone Ngagara

Burundi - Sécurité 29 avril 2020
|Le parti Cnl dans le collimateur de la police nationale

Burundi - Politique - Sécurité28 avril 2020
|La Ceni rencontre les forces de défense et de sécurité

Burundi - Sécurité Routière27 avril 2020
|Un véhicule renverse des passagers dans la province de Ngozi

Burundi - Justice25 avril 2020
|L’activiste Germain Rukuki devant la cour suprême

Burundi –Sécurité 24 avril 2020
|Quand les zones Kamenge et Kinama deviennent le théâtre du banditisme

Burundi - Sécurité23 avril 2020
|Fouille-perquisition dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Rdc - Sécurité22 avril 2020
|Des forces de sécurité burundaise et rwandaise signalées à l’Est du Congo

Burundi - Sécurité21 avril 2020
|Des "Cnddfddistes" arrêtés dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité20 avril 2020
|L’éboulement d’une montagne emporte des vies humaines dans Bubanza

Burundi –Sécurité 18 avril 2020
|Quand les citoyens s’invitent à se faire justice !

Burundi – Sécurité17 avril 2020
|Kamenge dans l’œil du cyclone en matière de sécurité

Archives

 

 

 



Burundi - Droits de l’Homme

Les activistes des droits de l’homme s’expriment...

4 mai 2020

Bujumbura, le 4 mai 2020 (Net Press) . Les activistes des droits de l’homme indiquent qu’au cours de la semaine dernière, au moins trois personnes sont introuvables depuis leur enlèvement dans la commune de Kigamba, de la province de Cankuzo, à l’Est du pays. L’une d’elles est un leader syndical. Il y a eu également des cas d’arrestations arbitraires dans différentes localités et que les plus visées sont des membres du parti d’opposition Cnl.

D’autres défenseurs des droits de l’homme viennent de confectionner un rapport de 42 pages relatifs aux conséquences du troisième mandat controversé du président Pierre Nkurunziza sur la vie du pays, du 25 avril 2015 au 25 avril 2020. Ils se sont également exprimés sur l’opposition de l’Etat burundais à l’évacuation des bi-nationaux, essentiellement belgo-burundais. Ch.N.

Burundi - Commerce

Le sucre devient de nouveau un casse-tête dans notre pays

Bujumbura, le 4 mai 2020 ((Net Press) . Selon des sources concordantes, le sucre devient un produit très rare un peu partout dans le pays. Dans certaines provinces comme Bujumbura Mairie, Gitega, voire Muyinga, son prix au kilo varie entre 3.000 et 3.500 Fbu si jamais on parvient à l’avoir.

Certaines autorités pensent que des commerçants s’adonnent à des spéculations dans la commercialisation de ce sucre, surtout que la Sosumo, l’entreprise qui le fabrique, clame haut et fort que la quantité produite est suffisante pour nourrir la population burundaise. Il y a même d’autres produits importés des pays voisins si bien que la pénurie est tout simplement inimaginable.

De leur côté, les commerçants se disent victimes des déclarations des autorités qui les dressent contre les populations. La situation se présente de cette manière au moment où les consommateurs restent sur leur soif de savoir où va le sucre et qui l’achemine, une équation qui n’est pas du tout facile à résoudre. D.N.

Burundi - Politique

Une véritable démonstration de force du Cnl en mairie de Bujumbura

Bujumbura, le 4 mai 2020 (Net Press) . Des membres du parti Cnl d’Agathon Rwsa ont investi ce matin les rues de Bujumbura pour se rendre au lieu de leur meeting. Que ce soit à l’avenue de l’université, à la haussée du prince Louis Rwagasore, ces "Cnlois" s’imposaient par leur effectif plus qu’élevé.

Ils chantaient, leurs drapeaux dans les mains et le mouvement ne laissait personne indifférent. Les usagers de la route ont été obligés d’arrêter leurs engins pendant une vingtaine de minutes, juste pour attendre que le mouvement s’arrête. Ils ont dû quitter leurs véhicules pour assister à la scène.

Nous apprenons qu’ils se rendaient au terrain de football "La Tempête" où ils devaient rencontrer leurs collègues. Ceux qui assistaient à ce qui se passait se demandaient si le terrain va contenir tout ce monde. D’autant plus que la foule nombreuses que l’on a vue concernait uniquement la commune de Mukaza.

De leur côté, les membres du Cndd-Fdd ont jugé bon de se rassembler au terrain de basketball de Kinindo. Vers 9h30, les premiers éléments de cette formation politique commençaient à arriver sur place. J.M.

Burundi - Politique

L’intolérance politique se poursuit en pleine campagne électorale

Kirundo, le 4 mai 2020 (Net Press) . Dans certaines localités, notamment dans les provinces de Kirundo (Nord) et de Mwaro (Centre), la poursuite de la campagne électorale va de pair avec l’intolérance politique entre les sympathisants du parti au pouvoir Cndd-Fdd et les membres du parti d’opposition Cnl.

Dans la province de Kirundo, il semblerait que les membres du parti au pouvoir, les Imbonerakure ainsi que des élus locaux s’adonnent à la perturbation des meetings du parti Cnl. Ils ont empêché la tenue des meetings dans les communes de Busoni et de Bwambarangwe.

Selon des proches du Cnl, les Imbonerakure occupent les places qui devraient servir de lieux de rassemblements des "Cnlois". Les incidents se multiplient car à un certain moment, les jeunes des deux formations politiques rivales en sont venues aux mains car les "Cnddfddistes" venaient de hisser leur drapeau sur un terrain destiné au meeting du Cnl.

Le Cnl dans cette contrée soupçonne la Ceni d’être complice d’autant plus qu’elle est toujours informée des dates et des lieux d’organisation des meetings et qu’elle ne fait rien pour empêcher de telles altercations. Quand on pose la question aux responsables de la commission dans cette localité, ils se réfugient dans le silence.

Dans la province de Mwaro, ce n’est pas mieux. Un militant du Cnl a été arrêté au cours de ce weekend et deux autres battus. Nous sommes sur la colline Kibungere où de jeunes du parti de l’Aigle ont violenté deux membres du Cnl qui rentraient d’un meeting. Apollinaire Niyonzima et Alain Nzisabira étaient partis pour la campagne électorale à cet endroit et c’est à leur retour qu’ils ont été agressés, verbalement d’abord, physiquement ensuite.

Un troisième militant est détenu dans un cachot de police. L’accusation a fait rire ceux qui ont appris la nouvelle car il était reproché de se munir d’un bâton pour mener la campagne. Les autorités, malgré tous ces incidents, parlent de cohabitation pacifique entre les deux militants rivaux. N.R.

Burundi - Communication

Le secrétaire général de l’Onu s’exprime à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

New York, le 4 mai 2020 (Net Press) . Le 3 mai de chaque année, le monde célèbre la journée internationale de la liberté de la presse. Dans notre pays, cette journée a été célébrée aujourd’hui à la Maison de la Presse, en présence du ministre de la communication et du patron du conseil national de la communication.

Le ministre de la communication a de nouveau reconnu que la liberté de la presse dans notre pays est une réalité au regard des effectifs de stations qui sont agréées par le conseil national de la communication. Même l’Onu sait que la journée est importante, raison pour laquelle son secrétaire général a fait une déclaration y relative. La rédaction livre l’entièreté du message dénommé "Le journalisme, sans peur, ni faveurs".

" Les journalistes et autres professionnels des médias sont indispensables : leurs informations nous aident à prendre des décisions informées. À l’heure où le monde est aux prises avec la pandémie du Covid-19, ce sont parfois des vies qui sont en jeu.

" En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, nous appelons les gouvernements et autres acteurs à faire en sorte que les journalistes puissent faire leur travail, pendant la pandémie et au-delà.

" La propagation de la pandémie du Covid-19 en a fait naître une nouvelle, celle de la désinformation, où de dangereux conseils de santé côtoient les théories conspirationnistes les plus folles.

" Le remède, c’est la presse : des informations et des analyses vérifiées, scientifiques et fondées sur des faits.

" Pourtant, depuis le début de la pandémie, restrictions et sanctions s’accumulent contre de nombreux journalistes qui ne font que leur travail.

" Il est inévitable de restreindre temporairement la liberté de circulation pour venir à bout du Covid-19. Cela ne doit pas être un prétexte pour empêcher les journalistes de travailler.

" Nous remercions aujourd’hui les médias, qui nous apportent faits et éclairages, qui tiennent les dirigeants, tous secteurs confondus, comptables de leurs actes, et qui savent exprimer les vérités qui dérangent.

" Nous saluons tout particulièrement celles et ceux qui sauvent des vies en informant sur la santé publique.

" Et nous appelons les gouvernements à protéger les professionnels des médias et à renforcer et protéger cette liberté de la presse indispensable pour un avenir de paix, de justice et de respect universel des droits humains." D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.