Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un militaire burundais trouve la mort dans le lac Rweru

9 mai 2020

Kirundo, le 9 mai 2020 (Net Press) . Des sources dignes de foi indiquent qu’un sous-officier de l’armée burundaise a été tué dans l’après-midi de ce vendredi 8 mai dans la rivière Rweru, dans la commune de Busoni, province de Kirundo, au Nord du pays. Il semblerait qu’il y aurait eu des disputes liées au fait que les militaires burundais ont tenté de récupérer 4 pêcheurs qui avaient été pris de force par des militaires rwandais.

Par après, les deux camps ont échangé des tirs qui ont touché un militaire burundais et qui est aussitôt passé de vie à trépas. Il semblerait également que nos militaires ont pénétré larivière jusque dans la partie rwandaise, d’où une telle réaction. Les mêmes informations font également savoir qu’au moins 4 militaires rwandais ont été blessés dans ces hostilités. Des habitants de cette localité ont été pris de panique et ont fui leurs ménages.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de commentaire ni au Burundi no au Rwanda, du moins dans les services militaires. L’on saura toutefois que les relations entre les deux pays sont délétères depuis la crise politico-militaire qui frappe le Burundi à partir de l’année 2015. Les deux capitales s’accusent mutuellement d’être à l’origine de déstabilisation de son voisin, ce que les deux gouvernements démentent. D.N.

Burundi - Justice

Des "Cnlois" condamnés en province de Makamba

Makamba, le 9 mai 2020 (Net Press). Quatre personnes, toutes membres du parti Cnl ont été condamnés ce vendredi 8 mai à 2 ans de prison ferme, à payer une amende de 200.000 Fbu chacun ainsi que 600.000 Fbu de dommages et intérêts. Ils ont été reconnus coupables d’avoir battu le chef de zone Gita, commune et province de Makamba, au Sud du pays.

Trois autres hommes ont été acquittés. Les responsables du Cnl dans cette entité administrative parlent d’un montage grossier de la part du tribunal qu’ils accusent d’être proche du Cndd-Fdd. Ils n’ont pas été du tout satisfaits du jugement rendu et ils entendent interjeter appel. Ch.N.

Burundi - Politique

Le Cnl accuse...

Bujumbura, le 9 mai 2020 (Net Press) . Le porte-parole du principal parti de l’opposition Cnl, Térence Manirambona, au cours d’une conférence de presse dans l’après-midi de ce 8 mai, a accusé la police d’être partisane et de travailler pour le compte du parti au pouvoir au lieu d’être neutre comme l’exige la constitution. Il a indiqué que la police a donné une version incorrecte sur ce qui s’est passé dans la province de Kirundo.

En effet, a poursuivi Manirambona, la personne que la police a donné pour mort est encore en vie et soigné dans l’une des structures sanitaires de Kirundo. Par ailleurs, a-t-il accusé, la police avait fait savoir qu’il a été tué par des membres du Cnl alors qu’il a été blessé à la machette par des Imbonerakure.

Quant aux menaces, le porte-parole a indiqué qu’au moins trois militants de cette formation politique ont été tués dès le début de la campagne alors que plus de 200 personnes autres ont été arrêtées dans la même période. Il reproche aux autorités de l’administration et de la police d’assister impuissantes aux menaces contre les membres du principal parti d’opposition.

L’on signalera ici, selon toujours Térence Manirambona, que l’essentiel des militants interpellés et arrêtés sont des candidats aux élections législatives, sénatoriales, communale et collinaires. L’on saura que ces derniers jours, le ministre de l’intérieure, le porte-parole de la police ainsi que le procureur général de la République ont fait des interventions médiatiques dans le but de condamner le comportement du Cnl.

Térence Manorambona s’est inscrit en faux contre ce qu’il a appelé "traitement illégal des compétiteurs dans cette course illégale". Il a livré plusieurs cas où son parti se vois refuser à la dernière minute de mener sa campagne dans certaines communes du pays. Pour lui, les administratifs, même s’ils sont membres du parti au pouvoir, devraient traiter tous les candidats de la même manière, a-t-il conclu. N.R.

Burundi - Nécrologie

Départ pour l’Eternité de deux hommes aux parcours forts différents

Bujumbura, le 9 mai 2020 (Net Press) . Le premier est Térence Sinunguruza, cet homme qui a occupé pratiquement tous les postes juteux de ce pays, à l’exception du premier d’entre eux, la présidence de la République. En 1993, lors des premières élections pluralistes, il était président de la commission électorale nationale indépendante où le Frodebu a remporté les élections.

Melchior Ndadaye devenu président, lui confia les fonctions d’ambassadeur du Burundi auprès des Nations unies. Il n’y tardera pas ca juste après le décès du président élu, il a regagné le pays où il a été désigné comme ministre des réformes institutionnelles et des relations avec l’assemblée nationale, sous la présidence de Sylvestre Ntibantunganya.

Térence Sinunguruza a également occupé le poste de ministre de la justice et garde des sceaux sous le président Pierre Buyoya. Fidèle du dernier carré de l’ancien président, il préféra se joindre à l’aile de l’Uprona pilotée par Buyoya au détriment de Charles Mukasi qui n’avait rien à offrir.

Térence Sinunguruza a également occupé le poste d premier vice-président de la République lors de la deuxième législature du Cndd-Fdd en 2010 mais sera obligé de rendre le tablier 3 ans plus tard car il était à couteau tiré avec sa formation politique Uprona, qui l’y avait mandaté.

Après la sortie par la petite porte du monde politique, il se réfugia dans la religion où il créa une église à Maramvya dans Bujumbura dit rural. Il vient de trouver la mort à la veille de ses 61 ans d’existence et laisse derrière lui une femme et 4 enfants.

La deuxième personne qui vient de passer de vie à trépas est un confrère de la radio et télévision nationale, un caméraman du nom de Gratien Bukwaya, né à Rutana. Il était un homme très apprécié de ses confrères car à un certain moment, il a fait partie du syndicat de la radiotélévision nationale qui semait de la panique chez les autorités de cette station publique.

Pour exemple, il a fait partie du comité indépendant d’initiative de lutte contre les malversations à la Rtnb. Dans une lettre que ledit comité composé de 46 personnes, dont Gratien Bukwaya, a adressée au directeur général de la Rtnb le 3 avril 2001, avec copie au ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, l’on attirait l’attention du directeur général sur les malversations à la Rtnb. Un plaidoyer pour la lutte contre les malversations fut également transmis par cette équipe.

Les deux hommes que tout opposait sur terre, ont eu cependant quelques dénominateurs communs, celui de trouver la mort la même date le 8 mai de cette année et à domicile. Tous les deux ont été également emportés par une courte maladie que les proches n’ont pas jugé bon de préciser. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.