Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Justice17 juin 2020
|Audition des 5 enseignants incarcérés dans la province de Bubanza

Burundi - Onu - Droits de l’Homme 16 juin 2020
|La commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi sur sa soif d’enquêter sur les violations des droits des personnes humaines au Burundi

Burundi - Sécurité15 juin 2020
|Un policier en état d’ébriété tue une personne dans la commune de Mpanda

Burundi - Politique13 juin 2020
|Réapparition du président élu sur la scène publique

Burundi - Politique12 juin 2020
|La cour constitutionnelle saisie par le gouvernement

Burundi - Sécurité Routière 11 juin 2020
|Un mort et des blessés lors d’un accident de roulages en zone Kamenge

Burundi - Nécrologie - Politique10 juin 2020
|Départ pour l’Eternité du président de la République

Burundi - Sécurité9 juin 2020
|Un étudiant enlevé et introuvable depuis hier soir

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi9 juin 2020
|Vacancy Announcement

Burundi - Sécurité 8 juin 2020
|Une personne tuée en province de Kirundo

Burundi - Justice6 juin 2020
|Tous les coups sont permis à la prison de Rutana....pour la bière !

Burundi –Sécurité 5 juin 2020
|Un phénomène de banditisme qui prend une allure inquiétante dans la Zone Ngagara

Burundi - Politique 4 juin 2020
|Et des révélations autour de la découverte d’une fosse commune au Nord du pays

Burundi - Droits de l’Homme3 juin 2020
|Deux groupes de défenseurs des droits de l’homme évoquent la situation du mois de mai

Burundi - Sécurité2 juin 2020
|La province de Muyinga découvre trois corps démembrés

Burundi - Sécurité 1er juin 2020
|Deux éducateurs inquiétés par la police pour violence sexuelles

Burundi - Santé 30 mai 2020
|Des activistes de droits de l’homme alertent ...

Burundi - Politique - Sécurité29 mai 2020
|Le candidat Agathon Rwasa arrête une altercation

Burundi - Sécurité 28 mai 2020
|Une nuit peu tendre au nord de la capitale économique !

Burundi - Sécurité 27 mai 2020
|Un ancien technicien de la radio Bonesha toujours introuvable !

Burundi-Sécurité 26 mai 2020
|Des coups de feu entendus ce matin en zone de Cibitoke

Burundi - Sécurité25 mai 2020
|Les violences se poursuivent dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité23 mai 2020
|Un homme retrouvé mort dans la province de Cibitoke

Burundi - Politique - Opinion22 mai 2020
|Vers une victoire écrasante du Cndd-Fdd ?

Burundi - Politique21 mai 2020
|Après les élections, l’heure est aux rumeurs ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme retrouvé mort dans la province de Cibitoke

23 mai 2020

Cibitoke, le 23 mai 2020 (Net Press). Un homme du nom de Paul Nsengiyumva a été retrouvé hier matin sans vie dans une bananeraie sur la colline Mugendo, province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays. Selon des informations sur place, le soir de la veille, il avait partagé la bière avec des amis dans un bistrot situé au centre Nyabiho.

Sa famille demande que des enquêtes soient menées pour que soient connus les auteurs de ce meurtre ainsi que les mobiles de cet assassinat. Les sources policières indiquent cependant que le cadavre ne présentait aucun signe de lésion corporelle.

A l’Ouest du pays, dans la province dite Bujumbura rural, sur la colline Gatunguru, zone de Rubirizi, dans la commune de Mutimbuzi, une grenade a été larguée dans un ménage d’un pasteur de l’église pentecôte de Ntahangwa, en mairie de Bujumbura. L’explosion de l’engin n’a pas fait de victimes humaines, mais a abîmé un véhicule qui était garé dans sa parcelle.

Selon des informations dignes de foi, ce pasteur était président du conseil d’administration d’un centre de l’église pentecôte du Burundi, Cepebu. Il aurait été victime d’un règlement de comptes suite aux chicaneries qui sont au sein de cette religion. Les pasteurs contactés par la rédaction se sont refusé tout commentaire sur cet incident. D.N.

Burundi - Agriculture - Administration

Le gouverneur de Bururi sur le point de redistribuer les marais en jachère

Bururi, le 23 mai 2020 (Net Press). D’après une correspondance du 6 mai dernier adressée à tous les administrateurs de la province australe de Bururi, le gouverneur de cette entité administrative, Frédéric Niyonzima, fait savoir que dans le cadre de lutte contre la famine et la malnutrition dans sa province, il s’adresse à ses subalternes de veiller à ce que tous les marais que compte cette région sont en train d’être exploités d’une manière rationnelle et responsable par leurs propriétaires.

En effet, le gouverneur Niyonzima croit savoir que certains marais ne sont pas exploités de janvier à juin de chaque année, ce qui entraîne une perte très énorme n matière de productivité alimentaire. En vue de faire face à ce défi, il entend prendre des mesures contraignantes aux propriétaires de ces marais, notamment la redistribution de ces marais inexploités à d’autres personnes qui en sont capables.

Il demande donc aux administrateurs de son ressort de sensibiliser les populations à exploiter ces marais à chaque saison culturale, tout en redistribuant les marais en jachère à d’autres personnes se trouvant effectivement dans la nécessité. Les populations de cette province se posent la question de savoir si cela fait partie de sa compétence. N.R.

Burundi - Communication - Justice

Septième mois de captivité des journalistes du groupe de presse Iwacu

Bubanza, le 23 mai 2020 (Net Press) . C’est hier que les 4 journalistes du groupe de presse Iwacu ont passé leur 7ème mois, jour pour jour, sous la muselière. Ces consœurs et confrères, Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Térence Mpozenzi et Egide Harerimana et leur chauffeur Adolphe Masabarakiza, s’étaient rendus dans la province de Bubanza, à l’Ouest du pays, pour un reportage sur des affrontements armés qui s’y déroulaient entre un groupe rebelle et les forces de l’ordre.

Dans un premier temps, ils étaient accusés de complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et lors de la comparution de 30 décembre 2019, juste après 69 jours de détention, le ministère public a brandi un message livré sur les réseaux sociaux d’un des journalistes qui partaient pour le reportage. Le message disait : "Nous allons aider les rebelles". Après la séance, le réquisitoire faisait peur : une peine de 15 ans de prison ferme avec 5 ans sans droit de voter pour les cinq prévenus. En plus, le véhicule et tout le matériel saisi dont un appareil photo, quatre téléphones, etc. deviennent le patrimoine de l’État. Le chauffeur a été relâché entre temps.

Les réactions ont alors fusé de partout et le jugement a été, après le délibéré, très sévère envers nos confrères et consœurs. Deux ans et 6 mois de prison ferme et une amende de 1.000.000 pour chacun des journalistes. Ils ont interjeté appel et ils ont été entendu à la cour d’appel de Ntahangwa en date du 6 mai dernier. Le procès a été de nouveau mis en délibéré pour une période de 30 jours. Une certaine opinion pense qu’ils seront relâchés car le triple scrutin qui retenait l’attention de tout le monde a pris fin le 20 mai. J.M.

Burundi - Rdc - Pays Bas - Justice

"La CPI déboute Jean-Pierre Bemba de sa demande de compensation financière", dixit Rfi

La Haye, le 23 mai 2020 (Net Press) . Jean-Pierre Bemba a été débouté par la Cour pénale internationale (CPI), à laquelle il réclamait près de 70 millions d’euros de dommages et intérêts. Poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en Centrafrique en 2002 et 2003, l’ex-vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) avait finalement été acquitté en juin 2018.

Jean-Pierre Bemba n’a pas été victime d’une erreur judiciaire « grave et manifeste », ont affirmé les juges de la Cour pénale internationale (CPI), dans une décision rendue le 18 mai. L’ex-vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) ne pourra donc pas percevoir les 26,2 millions d’euros qu’il réclamait à la Cour pour ses années passées à l’ombre des murs de la prison de Scheveningen.

Arrêté dans une banlieue huppée de Bruxelles en mai 2008, Jean-Pierre Bemba avait passé dix années en prison, auxquelles il faut néanmoins retrancher une année, purgée pour sa condamnation pour intimidation de témoins, prononcée en marge de son procès pour crimes de guerre.

Dans une décision rendue le 18 mai, les magistrats reconnaissent que « 10 ans représentent un temps de détention considérable susceptible d’entraîner des souffrances personnelles ». Mais ils assurent néanmoins que le patron du Mouvement pour la Libération du Congo (MLC) a eu un procès régulier et que dès lors, il ne peut pas obtenir de compensations. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.