Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 9 décembre 2020
|Une jeune fille à la fleur de l’âge portée disparue en province de Ngozi !

Burundi - Environnement8 décembre 2020
|La pluie torrentielle mélangée du vent provoque la déviation de la rivière Nyambwa à Rumonge

Burundi – Sécurité - Politique 7 décembre 2020
|Un militant du Cnl intercepté en zone Maramvya dans la province de Bujumbura

Burundi - Onu - Coopération5 décembre 2020
|Le Burundi retiré de l’agenda du conseil de sécurité des Nations unies

Burundi - Sécurité4 décembre 2020
|Arrêtée pour avoir volé un nourrisson

Burundi - Sécurité3 décembre 2020
|Une personne tuée par les voisins dans la province de Cibitoke

Burundi - Droits de l’Enfant2 décembre 2020
|Arrêté pour avoir maltraité son enfant

Burundi - Sécurité1er décembre 2020
|Serait-il de l’anathème au Burundi ?

Burundi - Sécurité30 novembre 2020
|Les habitants de Cibitoke exterminés par les leurs

Burundi - Sécurité 28 novembre 2020
|Deux interpellations autours de l’affaire de l’école étoile de Maramvya !

Burundi - Sécurité 27 novembre 2020
|Ecole Etoile de Maramvya, établissement scolaire ou camp policier ?

Burundi - Justice26 novembre 2020
|Un responsable des Imbonerakure détenu pour viol d’une mineure

Burundi - Sécurité25 novembre 2020
|La mort d’un jeune Thierry Kubwimana tué par deux criminels armés

Burundi - Sécurité24 novembre 2020
|Un corps sans vie au chef-lieu de la province Ruyigi

Burundi - Politique 23 novembre 2020
|Autour des cérémonies, le chef de l’Etat met en garde !

Burundi - Sécurité21 novembre 2020
|Des découvertes de cadavres deviennent de plus en plus inquiétantes

Burundi - Russie - Sécurité20 novembre 2020
|Un deuxième étudiant trouve la mort en Russie

Burundi - Sécurité19 novembre 2020
|Un homme se donne la mort après avoir tué son épouse enceinte

Burundi - Sécurité Routière18 novembre 2020
|La route Bugarama - Gitega impraticable depuis ce matin

Burundi – Sécurité 17 novembre 2020
|L’auteur du vol à l’usine de huilerie de Rumonge interpellé !

Burundi - Sécurité 16 novembre 2020
|Une personne morte foudroyée et onze autres grièvement blessées en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité14 novembre 2020
|La province de Cibitoke n’en finit pas de découvrir des corps sans vie

Burundi - Environnement - Sécurité13 novembre 2020
|Les intempéries ne cessent de créer des victimes dans le pays

Burundi - Justice12 novembre 2020
|Emprisonné depuis 2 jours pour " trahison et violation du secret professionnel "

Burundi - Sécurité 11 novembre 2020
|Un couple échappe de justesse à son assassinat !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La police chargée de la sécurité lacustre saisit une fraude

13 juillet 2020

Bujumbura, le 13 juillet 2020 (Net Press) . Selon des informations en provenance de la police, des éléments de ce corps chargés de la sécurité lacustre ont saisi, dans la nuit de samedi à dimanche 12 juillet, plus ou moins 1160 pagnes et 17 sachets qui entraient par fraude dans notre pays en provenance de la Rd Congo.

Les mêmes nouvelles nous apprennent que les produits saisis ont été remis à l’office burundais des recettes qui saura quoi en faire. L’on saura par ailleurs que ces pagnes et sachets ont été saisis à Nyabugete, au terrain dit Olympique. Les auteurs de cette fraude sont toujours entre les mains des forces de l’ordre, au camp dit Chinois.

Dans d’autres circonstances, même si l’on ne peut pas parler de fraudes, mais l’on assiste à beaucoup de spéculations dans le commerce de certains produits pourtant disponibles sur le marché local. C’est notamment la commercialisation du sucre ainsi que la vente du savon "Bururu", dont le prix a été fixé à 150 Fbu par le gouvernement pour lutter contre le covid-19 mais qui est trouvé à 200 Fbu et parfois à 300 Fbu. Ch.N.

Burundi - Politique

Toujours de l’intolérance politique entre deux formations politiques rivales

Cibitoke, le 13 juillet 2020 (Net Press) . Nous apprenons que dans la commune de Mugina, dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, une militante du parti Cnl est détenue au moment où deux autres se trouvent en cavale pour éviter l’internement. La victime s’appelle Marie Nzinahora et a été arrêtée devant le bureau communal le 9 juillet dernier.

L’on apprend que cette femme est soupçonnée de perturbation de l’ordre public, une accusation qu’elle rejette énergiquement, préférant parler de montage grossier pour des raisons politiques. Dans cette localité, l’on en veut pour preuve que cette dame a été arrêtée alors qu’elle comparaissait dans une autre affaire qui l’opposait à un responsable des jeunes Imbonerakure de la place.

Selon des témoins dans ce dossier, Marie Nzinahora a été arrêtée alors que c’est elle qui était lésée et qu’elle allait porter plainte. Elle a été entendue le lendemain et elle fut priée de reconnaître qu’elle veut perturber l’ordre public en complicité avec d’autre membres de cette formation politique.

Pour le moment, cette mère de 4 enfants est détenue pour des raisons d’enquêtes, selon des sources administratives. D’autres "Cnlois" de la localité ont été obligés d’entrer en clandestinité pour éviter des surprises désagréables car ils sont convaincus qu’ils sont recherchés pour les mêmes motifs. D.N.

Burundi - Justice

Le secrétaire de l’Ac-génocide toujours aux mains de la police

Bujumbura, le 13 juillet 2020 (Net Press) . Térence Mushano, secrétaire de l’association Ac-génocide Cirimoso, en même temps membre du syndicat des travailleurs de la Sobugea, se trouve entre les mains de la police depuis ce 9 juillet dernier. Il est accusé d’atteinte à la sécurité publique.

Auparavant, il avait été accusé d’induire en erreur les journalistes du groupe de presse Iwacu, puis cette charge a été abandonnée. Les confrères ont été arrêtés pendant plus de trois heures avant d’être relâchés. Ils voulaient l’interviewer sur la commémoration des massacres des étudiants hutu, le 11 juin 1995.

Térence Mushano a été interrogé vendredi 10 juillet par un officier de police judiciaire, en présence de son avocat. Selon des informations disponibles à la rédaction, ce militant des droits de l’homme devait encore une fois être entendu par un officier de police judiciaire ce dimanche 13 juillet vers 16 heures.

Son association demande qu’il soit relâché sans condition car aucun motif valable n’a été pris en compte pour l’arrêter. Sa famille biologique s’inquiète de sa santé fragile qui peut se détériorer à tout moment. J.M.

Burundi - Rwanda - Diplomatie

Le Rwanda tend la main aux nouvelles autorités burundaises

Kigali, le 13 juillet 2020 (Net Press) . Lors d’une communication sur les réseaux sociaux, le président rwandais, Paul Kagame, a fait savoir que son pays voudrait re-normaliser les relations diplomatiques avec son voisin du Sud. Pour le président rwandais, les deux pays doivent tourner la page de l’histoire pour le bénéfice des deux pays.

Pour lui, si le président Ndayishimiye et ses collaborateurs optent pour cette bonne voie, ils trouveront leurs collègues du Rwanda au milieu du boulevard pour partir ensemble et consolider les relations diplomatiques et le Rwanda assure qu’il ne constituera point d’obstacle. Le Burundi n’a pas encore réagi face à cette nouvelle donne du Rwanda. J.M.

Burundi - Politique

Des nominations continuent de tomber dans la nouvelle législature

Gitega, le 13 juillet 2020 (Net Press) . En date du 10 juillet, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a procédé à plusieurs nominations de son administration. Ainsi, par le décret 100/022, le chef de l’Etat a nommé Albert Nasasagare comme chargé de missions à la présidence de la République.

Par le décret 100/024 de la même date, le président Ndayishimiye a nommé certains cadres de la primature. C’est le cas du chef de cabinet du premier ministre, Ir. Déo-Bède Mpfubusa, chef du protocole Syldie Manirerekana, le chef de cellule intendance à la primature est Opc1 Benoît Baragwandika ainsi que Ir. Shadrack Niyonkuru comme chef de cabinet adjoint.

Ils sont également nommés chef du protocole adjoint Opc1 Bruno Niyonzima, chef adjoint à la cellule intendance, Olivier Mugisha et que le premier ministre est chargé de l’exécution de ce décret qui entre en vigueur le jour de sa signature. D.N.

Burundi – Tanzanie – Politique

Le président John Magufuli candidat à sa propre succession aux élections d’octobre

Dar es Salam, le 13 juillet 2020 (Net Press). Les membres du parti au pouvoir en Tanzanie, le Chama Cha Mapinduzi (CCM ou parti du changement en français), ont désigné samedi 11 juillet à l’unanimité le président John Pombe Magufuli, candidat à sa réélection lors des élections générales prévues en octobre.

Tous les membres du CCM présents à un congrès national diffusé en direct depuis la capitale Dodoma, ont voté pour M. Magufuli, seul candidat à l’investiture de son parti pour la présidentielle dont la date exacte n’a pas encore été fixée.

Le président tanzanien John Pombe Magufuli dit qu’il a été élu par tous les membres de cette assemblée et s’attend à gagner les élections générales à 100 %. Et il remercie tous pour le soutien du Ccm et invite les membres du parti au pouvoir de travailler dur pour la réussite des rendez présidentiels de 2020

Restriction des libertés publiques

M. Magufuli, élu en octobre 2015, a été accusé d’avoir favorisé au cours de son premier mandat la restriction des libertés publiques, renforcé son autoritarisme et minimisé la dangerosité du nouveau coronavirus dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Depuis sa prise de fonctions, le président s’est attaqué à la corruption, mais au prix d’une gouvernance autoritaire, lui valant d’être fortement critiqué pour violations des droits humains.

Les partis d’opposition ont appelé à la formation d’une commission nationale électorale indépendante tout en indiquant qu’ils n’appelleraient pas à boycotter le scrutin, comme ils l’avaient fait en 2019 lors des élections locales.

De son côté, Seif Sharif, président de l’Alliance pour le changement et la transparence (ACT), dit que la commission électorale n’est pas indépendantes et demande des réformes, avant d’ ajouter cette formation politique de l’opposition parti a décidé de ne pas boycotter les élections cette fois.

Lors des cinq prochaines années, le CCM affirme vouloir se concentrer sur la création d’emplois, la bonne gouvernance, la justice et l’agriculture. Le parti a également choisi Hussein Mwinyi, fils de l’ancien président Ali Hassan Mwinyi, comme candidat à la présidence de l’île semi-autonome Zanzibar. Ch.N.

Burundi - Afrique du Sud – Nécrologie

La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans Mandela

Johannesburg, le 13 juillet 2020 (Net Press) . Zindzi Mandela, la plus jeune fille du premier président noir d’Afrique du Sud, Nelson Mandela et de la militante anti-apartheid Winnie Madikizela-Mandela, est décédée à l’âge de 59 ans.

Zindzi Mandela est décédée dans un hôpital de Johannesburg aux premières heures du lundi matin, a déclaré la chaîne publique SABC. Elle était ambassadrice d’Afrique du Sud au Danemark au moment de sa mort. La cause de son décès n’a pas été immédiatement révélée.

Zindzi Mandela était le sixième enfant de Nelson Mandela avec Winnie Madikizela-Mandela, sa seconde épouse. "C’est inopportun. Elle avait encore un rôle à jouer dans la transformation de notre propre société et un rôle plus important à jouer même au sein du Congrès national africain (ANC)", a déclaré le porte-parole de l’ANC, Pule Mabe.

Le ministre des Relations internationales et de la Coopération, Naledi Pandor, a déclaré : "On se souviendra de Zindzi non seulement comme la fille de nos héros de lutte, mais aussi comme une héroïne de la lutte à part entière".

Mme Mandela a grandi au plus fort de la lutte contre l’apartheid. Avec son père emprisonné à Robben Island, elle a enduré des années de harcèlement et d’intimidation par le régime de l’apartheid, avec sa sœur Zenani et sa mère Winnie, explique Vumani Mkhize, de la BBC.

Zindzi Mandela est le membre de la famille qui a lu le rejet par Nelson Mandela de l’offre de libération conditionnelle de Pieter Botha, alors président, lors d’un rassemblement en février 1985. Plus récemment, elle était connue pour son soutien à une réforme agraire radicale en Afrique du Sud, explique une source indépendante.

Seuls deux des six enfants de Nelson Mandela sont encore en vie : Zenani Dlamini, la sœur de Zindzi, et Pumla Makaziwe Mandela, une fille issue de son premier mariage avec Evelyn Mase

Elle trouve la mort à quelques jours seulement de la célébration du 102ème anniversaire de la naissance de son père, Nelson Mandela, dit Madiba, le 18 juillet 1918. C’est également l’une des rares personnes qui a été proclamée monument de l’humanité de son vivant, d’où le 18 juillet de chaque année est célébré le "Mandela’s day". J.M.

Rectificatif

Dans son édition de ce 11 juillet, la rédaction évoquait la mise en place des gouverneurs des 18 provinces qui composent le pays. La rédaction avait indiqué qu’il s’agit de trois femmes, de trois Tutsi, de trois militaires et de deux policiers. Il s’agit plutôt de trois policiers car le gouverneur de Rutana a dirigé à plusieurs reprises le service national des renseignements à Muramvya, tout comme à Kirundo. Il est donc associé aux policiers, raison pour laquelle la rédaction a pensé à rédiger ce rectificatif . J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi