Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Droits de l’Homme

Les activistes des droits de la personne s’expriment...

21 juillet 2020

Bujumbura, le 21 juillet 2020 (Net Press). Ils évoquent des allégations de violations, des atteintes et des violations des droits humains dans plusieurs localités au cours de la semaine dernière. Au moins 6 personnes ont été tuées au cours de cette période au moment où une autre a été enlevée. Trois autres ont été victimes de violences sexuelles basées sur le genre et une dizaine d’autres ont été arrêtées de façon arbitraire. Parmi les victimes, l’on dénombre une femme et deux mineurs tués.

Les mêmes activistes des droits de l’homme soupçonnent les jeunes du parti au pouvoir, des agents du service secret et des administratifs d’être à la base de la plupart de ces violations des droits humains. Au cours de cette semaine, ils relèvent enfin des tueries, d’enlèvements et des arrestations arbitraires un peu partout dans le pays. D.N.

Burundi - Politique

Vers le statut de "cadavre politique" de Pascal Nyabenda

Bubanza, le 21 juillet 2020 (Net Press) . Les membres du Cndd-Fdd dans la province de Bubanza viennent de placer Pascal Nyabenda, au pied du mur. En effet, il était en train de briguer le fauteuil de sénateur hutu dans cette province dont il est ressortissant, mais les voix des électeurs "cnddfddistes" se sont dirigés vers un "Cnloi" hutu, ce qui sous d’autres cieux apparaît comme anormal.

Selon des informations recueillies sur place par la rédaction, cette réaction des membres de sa formation politique est un vote-sanction à son encontre, cet homme qui ne savait pas jusqu’à présent à quel point la population de sa province le vomit. Le choix des électeurs est tellement un vote-sanction que l’heureux élu est un ancien planton du bureau de Poste à Bubanza, une humiliation en somme à l’endroit de Pascal Nyabenda.

Selon toujours nos sources, chez cet homme, pas d’intérêt, pas d’actions. Il aurait refusé des services à des ressortissants de cette entité administrative qui ne lui ont pas donné de pot-de-vin. La vie est compliquée, dit-on. Cet homme a tout été ou presque sous les couleurs du Cndd-Fdd. Il a été président de cette formation politique, puis de l’assemblée nationale et il était moins une pour qu’il soit président intérimaire de ce pays à la suite du décès inopiné de feu Pierre Nkurunziza.

Mais voilà, tout s’en va ! Il est désormais un "cadavre politique" dans le jargon des politiciens. Il va se retrouver dans les oubliettes pendant au moins 7 ans de la législature du président Ndayishimiye, à moins qu’il ne soit repêché par un miracle qui, dans l’immédiat, semble ne pas poindre à l’horizon. J.M.

Burundi - Politique

A quoi servent les propos d’autoglorification de nos dignitaires ?

Makamba, le 21 juillet 2020 (Net Press) . C’est une question que se posent des ressortissants de Makamba, au Sud du pays, qui s’étonnent que l’ancien gouverneur de cette province, Gad Niyukuri, ne cesse de dire à celui qui veut l’écouter qu’il a développé sa province. Pour ces ressortissants, pour la plupart des membres des partis de l’opposition, les commerçants se plaignent du fait que l’administration provinciale de Makamba leur doit une dette assez consistante.

Lors de la construction des immeubles administratifs dans cette région, certains commerçants ont fourni des matériaux de construction d’un étage à six nouveaux, dont des perches, du ciment, etc, à concurrence de plusieurs dizaines de millions de francs burundais. L’ancien gouverneur de Makamba, a refusé de payer ces dettes, mais le pire, ne veut même pas donner les raisons de ce refus.

Les mêmes sources d’information indiquent que les fonctionnaires et les citoyens ordinaires ont toujours contribué pour la construction de cet immeuble, une pratique qui se faisait un peu partout d’ailleurs dans le pays, raison pour laquelle ces commerçants ne comprennent pas la réaction du gouverneur car, ce ne sont pas les moyens qui lui ont manqué, concluent-ils.

D’autres commerçants sont traités d’escrocs par les fournisseurs qui se disent convaincus que ces commerçants ont détourné leur argent. Il semble qu’il y en a qui ont fui le pays, ne sachant pas comment payer leurs dettes. Une opinion de Makamba trouve d’ailleurs qu’il ne faut plus écouter des messages d’autoglorification car la plupart des hommes politiques disent l’inverse de ce qu’ils ont réalisé. Ch.N.

Burundi - Environnement

Une exploitation anarchique de la rivière Nyabagere qui inquiète !

Bujumbura, le 21 juillet 2020 (Net Press) . Nous sommes au quartier Muyaga, zone Gihosha, commune Ntahangwa, dans un endroit appelé communément " Kumatafari ". Les riverains de la rivière Nyabagere s’inscrivent contre une exploitation anarchiques de moellon et sable, une pratique dangereuse qui peut leur coûter cher.

Eric Manirakiza, cet habitant du quartier Muyaga, zone Gihosha, dit qu’il s’observe une exploitation anarchique des moellons, des graviers et du sable. Selon lui, au fur et à mesure que la rivière est dérangée, des fossés creusés en hauteur du ravin de la rivière Nyabagere se dégagent et le lit de cette rivière continue de s’épaissir. Cette situation inquiète les riverains. Eric Manirakiza craint des éboulements qui pourront se produire pendant la saison pluvieuse, ce qui peut causer le glissement de terrain avec ces conséquences que des parcelles et des maisons construites tout près de cette rivière pourraient partir en fumée.

Eric Manirakiza déplore la fabrication des briques dans le parage de la rivière Nyabagere, ce qui pourrait générer une situation catastrophique pour l’avenir de cette rivière d’autant plus que même l’administration locale ne décourage pas ce comportement et demande au gouvernement burundais de réhabiliter les cotes de cette rivière pour épargner des éventuels dégâts humains et ou matériels.

Sifa Congera, la cheffe de colline Muyaga dit que tout a commencé au mois d’avril dernier lorsque des briques ont été fabriquées dans le parage de la rivière Nyabagere, activité suivie de l’exploitation anarchique des moellons, du sable et du gravier et demande à l’administration et à l’office burundais de protection de l’environnement de décourager ce comportement pour épargner la vie de la population riveraine.

Pamphile Ndaboroheye, de l’office burundais pour la protection de l’environnement en mairie de Bujumbura (Obpe), dit qu’il est au courant des menaces qui pèsent sur les rivières qui traversent la mairie de Bujumbura suite à une forte précipitation et selon ce cadre, la population de cette entité administrative a bravé l’interdiction de l’administrateur de la zone Gihosha, celle d’exploiter anarchiquement les moellons, le sable, ce qui risque d’évoluer vers le pire d’autant plus que ce service du ministère de l’agriculture, l’élevage et de l’environnement manque du personnel suffisant et de moyens logistiques pour surveiller ces manquements. N.R.

Burundi - Santé

Le ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida dresse le bilan de la situation de la pandémie Covid19.

Bujumbura, le 21 juillet 2020 (Net Press) . Dans une conférence de presse tenue ce lundi 20 juillet, le ministre de la santé et de la lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana, dit que depuis le mois de mars dernier, le ministère enregistre 9708 testés de covid-19, 348 ont été testés positifs, 234 sont guéris, 1 décès et 90 sont sous suivi médical.

Selon le ministre Thaddée Ndikumana, dans l’optique de la décentralisation sur le dépistage de covid 19, neuf provinces sanitaires, en l’occurrence la mairie de Bujumbura, Cibitoke, Gitega, Kayanza, Ngozi, Makamba, Rumonge, Ruyigi ont déjà été dépistés. Il ajoute que le ministère a procédé au test rapide pour les rapatriés rentrés au pays, deux cent cinquante élèves rentrés de l’Ouganda ont été testés covi19. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.