Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme du troisième âge brûlé vif au Nord du pays

8 août 2020

Ngozi, le 8 août 2020 (Net Press) . Il s’appelle Côme Macumi, il est âgé de 68 ans, il a été tué ce matin en compagnie de son fils Zabulon et d’une chèvre dans la commune de Kiremba, de la province de Ngozi, au Nord du pays. Il semble qu’il a été tué parce que soupçonné de recourir à la sorcellerie.

Quatre personnes ont été arrêtées pour des raisons d’enquêtes. Les victimes ont été brûlés vifs. L’on signalera ici que ce vieil homme vivait seul dans la commune de Kiremba pendant plus de 7 ans et le reste de sa famille était restée dans la commune Tangara, de la même province septentrionale du pays.

Au Nord-ouest, dans la province de Cibitoke, douze corps sans vie ont été découverts dans la Kibira. Selon des informations sur place, ils étaient couverts de bâches et certains d’entre eux étaient ligotés. Les habitants de cette localité ont découvert ces corps le 5 août dans l’après-midi dans la zone de Butahana, de la commune de Mabayi.

Selon toujours ces informations, certains des corps retrouvés étaient en tenue civile au moment où d’autres étaient tenue qui ressemble à celle de l’armée burundaise. Les autorités tant policières qu’administratives ont opté pour des enquêtes avant qu’elles ne procèdent à l’enterrement des victimes. Ch.N.

Burundi - Communication

Le conseil national de la communication retire provisoirement le permis d’exploitation au journal en ligne Itara

Bujumbura, le 8 août 2020 (Net Press) . Dans un communiqué rendu public ce vendredi 7 août, le président du conseil national de la communication, Nestor Bankumukunzi, a retiré provisoirement le permis d’exploitation au journal en ligne Itara pour avoir diffusé ces derniers jours des informations erronées et non vérifiées.

Selon toujours ce communiqué, le conseil national de la communication avait mis en garde ce médium à maintes reprises mais en vain. Une certaine opinion croyait que le journal "Itara" est un médium du service national des renseignements qui avait remplacé un autre dénommé "Ikiriho", suspendu également le 12 octobre 2018 par le procureur général de la République pour ses informations sur la banque Kcb.

Pour rappel, cet organe de presse avait diffusé une information qui a vite circulé sur les réseaux sociaux comme quoi l’ancienne ministre de l’éducation nationale, Janviere Ndirahisha, nouvellement élue députée dans la circonscription de Makamba, a été élevée au poste de présidente de l’assemblée nationale le jour de l’ouverture de la session parlementaire en cours. Cette information avait été vite démentie par cet organe de presse à travers son compte tweeter. N.R.

Burundi – Société

A travers un atelier d’encadrement des jeunes en vacances, la première dame du pays donne des conseils !

Gitega, le 8 août 2020 (Net Press). Le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida, de concert avec la première dame du pays, Angélique Ndayishimiye, a organisé ce vendredi 7 août un atelier d’encadrement des jeunes en vacances centré sur la santé reproductive et sur la lutte contre le covid-19. La première dame du pays a profité de cette occasion pour prodiguer divers conseils à la jeunesse présente à cet atelier.

Angélique Ndayishimiye a demandé aux jeunes présents de se désolidariser avec la prise des stupéfiants et des boissons alcoolisées, d’éviter le vagabondage sexuel, source des grossesses non désirées qui hypothèquent l’avenir de la jeunesse. Elle a invité les participants à consacrer leur temps aux études, source de leur bon avenir.

L’oratrice du jour a invité la jeunesse à observer les mesures d’hygiène imposées par le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida pour la prévention du covid 19. Elle cité nommément le fait de s’embrasser ou de se donner des baisers. D.N.

Burundi - Santé

6 juillet - 6 août : bilan du dépistage de masse au Burundi

Bujumbura, le 8 août 2020 (Net Press) . Le ministère chargé de la santé publique et de lutte contre le sida est plus que satisfait. En effet, dans la seule période précitée, le dépistage a porté sur 13.000 personnes alors qu’initialement, il était prévu 15.000 personnes pour une période de trois mois.

L’on saura que d’après l’information officielle, les résultats du test ont révélé 204 cas positifs, dont 114 sont déjà guéris et sans décès pendant cette période. Le seul cas de décès évoqué date d’avant cette période d’un mois. La campagne avait débuté à Bujumbura qui est le principal foyer de la pandémie avant de s’étendre sur l’intérieur du pays.

En date du 5 août dernier, le ministre de la santé et de lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana, avait fait le déplacement de Kobero, sur la frontière entre le Burundi et la Tanzanie. C’est une localité qui accueille beaucoup de gens, dont des réfugiés burundais qui rentrent de ce pays.

L’on saura que la Tanzanie est citée parmi les pays les plus affectés de la communauté de l’Afrique de l’Est, d’où il a été décidé que les rapatriés soient soumis à des tests de dépistage rapides pour éviter une mise en quarantaine prolongée, avait déclaré le ministre de la santé aux médias locaux.

La veille, il avait réceptionné un don de 601.000 dollars américains composé de kits de traumatologie, de concentrateurs d’oxygène et de matériel de protection individuelle de la part de l’Oms. Ce dernier est destiné aux hôpitaux des districts sanitaires de l’intérieur du pays les moins équipés. J.M.

Burundi - Rdc - Justice

"Le militaire fugitif, responsable de la tuerie de Sange, appréhendé", dixit Rfi

Uvira, le 8 août 2020 (Net Press) . Le militaire des Forces Armées de la RDC, auteur de l’assassinat de quatorze personnes dans la cité de Sange dans la soirée de jeudi 30 juillet 2020, est aux arrêts depuis vendredi. La cavale de ce militaire du 2ème bataillon de la 12ème brigade d’intervention rapide aura duré une semaine, depuis son forfait dans le territoire d’Uvira.

Le militaire ivre avait ouvert le feu sur les civils venus à la rescousse de deux personnes que le tireur avait tenté de racketter. 14 personnes étaient mortes et 8 autres blessées. Il a finalement été attrapé à Nyangezi dans le territoire de Walungu. C’est un homme d’une trentaine d’années, un peu affaibli, qui a été appréhendé par des jeunes patrouilleurs d’autodéfense locale dans la nuit de mercredi à jeudi dernier à l’endroit communément appelée « chez Faké », non loin du centre commercial de Munya.

Transféré à Bukavu

Habillé en civil et babouches aux pieds, les patrouilleurs l’ont confondu avec un bandit quand ils l’ont arrêté. « D’abord, on ne savait pas que c’était lui. C’est après l’avoir comparé à la photo qui a circulé sur les réseaux sociaux que nous avons constaté que c’était bel et bien le fugitif », indique Firmin Bisimwa, Président de la société civile de Nyangezi. Il précise que le militaire a avoué son forfait et dit qu’il a caché sa tenue et son arme quelque part dans la brousse. Aussitôt arrêté, l’homme a été remis aux FARDC à Nyangezi, avant d’être transféré à Bukavu, vendredi dans la soirée.

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje, confirme cette nouvelle dans un tweet et promet que justice sera rendue. De son côté, le porte-parole du secteur opérationnel Sukola 2, dans le sud du Sud-Kivu, le capitaine Dieudonné Kasereka, loue la collaboration entre l’armée et les jeunes de Nyangezi. La semaine dernière, les différentes autorités qui se sont rendues sur les lieux du drame ont promis qu’une fois retrouvé, l’auteur de la tuerie serait jugé en flagrance sur place, à Sange. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.