Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi – Rdc –Sécurité

Quand les Burundais deviennent de plus en plus inquiétés en Rdc

11 août 2020

Uvira, le 11 août 2020 (Net Press) . Trente Burundais soupçonnés de collaborer avec des mouvements rebelles burundais, en l’occurrence Red Tabara et Fnl, ont été traqués par les forces de sécurité congolaises dans la province du Sud Kivu (est de la RDC), et sont détenus dans des différents établissements pénitentiaires de la Ville d’Uvira, toujours à l’Est de la République démocratique du Congo.

Selon des sources sur place, ces ressortissants burundais accusés de collaborer avec les groupes rebelles burundais, étrangers et locaux ont été arrêtés dans le territoire de Fizi et dans la plaine de la Rusizi, non loin de la frontière avec le Burundi. Ces détenus rejettent en bloc toutes ces accusations qu’ils jugent non fondées et demandent d’être extradés vers le Burundi pour y être jugés.

Des sources concordantes stipulent que les autorités judiciaires auraient exigé une somme de cent mille francs congolais à chaque détenu constitué principalement des ouvriers saisonniers qui vont travailler dans les champs des Congolais et des pêcheurs. Les forces de sécurité congolaises n’ont pas encore réagi à ces informations. N.R.

Burundi - Rwanda – Sécurité

La fondatrice de la Maison Shalom s’exprime sur les accusations de Gitega

Kigali, le 11 août 2020 (Net Press) . Margueritte Barankitse, directrice de la fondation Maison Shalom, en exil au Rwanda, a été jointe par la radio Voix d’Amérique au sujet des accusations de ceux qui vivent dans le camp de réfugiés de Mahama et qui demandent la protection civile. Elle s’est inscrite en faux contre les accusations de Gitega qui avancent qu’elle menace ceux qui ont saisi le chef de l’Etat pour rentrer au pays.

La patronne de la Maison Shalom estime que le retour au bercail pour les réfugiés burundais éparpillés dans d’autres pays est un droit inaliénable et une décision personnelle. Elle trouve qu’il n’est pas encore temps qu’elle puisse organiser son retour sur le Burundi d’autant plus que 9000 citoyens sont détenus « injustement ». Dans les différents établissements pénitentiaires, certains détenus taxés d’être derrière certains crimes ne se sont pas inquiétés et n’entend pas rentrer aussi longtemps que le pays n’a pas encore recouvré la paix et la tranquillité.

De son côté, l’office du haut-commissariat pour les réfugiés au Rwanda, à travers son porte-parole, a fait savoir que cet organisme onusien est prêt à faciliter le retour des réfugiés burundais dans leur pays après une réunion tripartite entre le Burundi, le Rwanda et le Hcr Rwanda qui serait centrée sur le consensus concernant le retour volontaire des réfugiés burundais vivant sur le sol rwandais. Ch.N.

Burundi - Droits de l’Homme

Les activistes des droits de l’homme proposent des stratégies pour améliorer la situation des droits de l’homme au Burundi

Bujumbura, le 11 août 2020 (Net Press) . Ces propositions sont au nombre de dix et ils recommandent que le gouvernement mette fin à l’impunité pour les personnes responsables de violations des droits humains. Ils demandent également que les Imbonerakue soient démobilisés et de révéler le sort des victimes de disparition forcée.

Pour eux, le gouvernement de Gitega devrait faire de la progression des droits des femmes une priorité et de créer un environnement sûr pour le retour des personnes réfugiées. Le même gouvernement devrait en outre promouvoir un dialogue efficace, œuvrer en faveur de la vérité et de la justice, garantir le droit à la santé et de renouer les relations internationales. D.N.

Burundi – Santé

Le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida confirme 408 cas positifs de covid 19

Bujumbura, le 11 août 2020 (Net Press) . Selon le porte-parole du ministère en charge de la santé et de la lutte contre le Sida , Dr. Jean Bosco Girukwishaka, 408 individus ont été jusqu’ici atteints par la maladie à Covid-19. depuis mars dernier, période pendant laquelle le premier cas a été identifié au Burundi.

Jean Bosco Girukwishaka fait savoir que le ministère annonce avoir effectué 17.306 prélèvements dont les résultats se sont révélés positifs au Coronavirus pour 408 personnes. Selon ce communicateur de ce ministère, les résultats sont répartis en deux périodes : celle d’avant la campagne de dépistage de masse qui a commencé le 6 juillet dernier et la campagne elle-même qui est toujours en cours.

Lors de cette dernière, 217 individus ont été testés positifs au Coronavirus. D’après le porte-parole du ministère en charge de la santé, 315 patients ont été guéris, 92 sont encore alités et 1 est décédé.

Malgré les mesures prises par le ministère de tutelle, les populations, surtout celles de la capitale économique, affichent un relâchement dans l’observation de ces dispositions. Par endroits, il n’y a plus d’eau et de savon sur les places publiques et dans les messes dominicales, les mesures de distanciation sociale ne sont pas respectées dans la plupart des églises.

Des personnes contactées par la rédaction, la pandémie de covid-19 devrait être traitée comme la maladie du vih/sida, car nul ne sait quand cela va prendre fin alors que l’économie mondiale est à plat. Les frontières devraient êtres rouvertes, les avions reprendre leurs vols même si les personnes contactées sont d’avis que la distanciation sociale est pratiquement impossible dans l’avion. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.