Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

La population de Ngozi très exposée aux accidents de roulage

14 août 2020

Ngozi, le 14 août 2020 (Net Press) . Les chiffres sont effrayants car dans le seul mois de juillet de cette année, 15 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de roulage dans la province de Ngozi, au Nord du pays. Selon des informations dignes de foi, 6 personnes des 15 tuées étaient sur motos et les autres ont été fauchés par des véhicules.

Les causes de ces accidents sont essentiellement l’excès de vitesse, le manque de poteaux de signalisation ainsi que les manques de dos d’âne. Le constat amer a été fait par le représentant de Rotary Club qui entend retaper les routes menant vers cette ville, rajouter des dos d’âne dans des endroits à fortes concentrations des populations et tracer des pistes pour piétons. D.N.

Burundi - Sécurité

Un scénario copié collé à l’assassinat de George Floyd viré vers la colère au centre-ville de Bujumbura !

Bujumbura, le 14 août 2020 (Net Press) . Une femme qui pratique le commerce ambulant des arachides a failli être lynchée avec son nourrisson ce jeudi 13 août vers 17 hoo au centre-ville de Bujumbura par quelques éléments de la police. Selon des témoins, elle a été malmenée et dépouillée de son enfant avant que la victime ne soit arrêtée et emmenée vers une destination inconnue.

Un mouvement de protestation de cet acte a été réprimé par la police anti-émeute, ce qui a fait dire à ceux qui assistaient à la scène que cela rappelle une autre triste réalité, celle de l’assassinat de George Floyd, résultat d’une affaire de violences policières aux Etats-Unis, d’un décès d’un Afro-américain alors qu’il ne cessait d’interpeller le policier blanc Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis dans le Minnesota.

Selon nos sources, la victime avec son nourrisson et comme vendait des arachides aux passagers des bus de transport en commun qui empruntent l’axe nord de Bujumbura, la capitale économique. Quatre éléments en tenue policière et un en civil ont cherché à lui arracher les arachides de force.

La pauvre femme est tombée par terre avec son bébé en signe de contestation, suivi des pleurs de la femme et de son bébé, criant à haute voix que la mort toque à la porte de sa famille, car selon cette femme, « la vente de ces arachides assurait la subsistance de sa famille « 

Malgré les pleurs et l’intervention de ceux qui étaient sur place, la femme maltraitée et immobilisée au sol ne cessait de crier " ne tuez pas mon enfant, n’emportez pas mes arachides, vous les policiers vous tuez toute la famille ». Une centaine d’habitants ont manifesté un sentiment de protestation mais dans le même temps, la police anti émeutes a sommé les manifestants à vider les lieux.

Ces éléments de la police ont dépouillé la victime de son nourrisson et ses arachides qu’elle s’apprêtait à vendre a tout passant a été transportée vers une destination inconnue. Ceux qui ont assisté à la scène macabre ont parlé d’une violence policière qui dépasse l’entendement et ce, à l’américaine, allusion faite à George Floyd, une image qui a choqué l’opinion américaine mais également dans le monde entier.

Des sujets se sont de posés la question de savoir comment l’Etat parent mis en place par le nouvel homme fort de Gitega, le général Evariste Ndayishimiye, et qui prône pour le bien-être de la population, puisse exister une violence d’une rareté excessive à l’endroit d’une femme et de son enfant qui ne quêtent que la survie de la famille. Ce n’est pas ce que le nouveau président a promis aux populations et les policiers doivent l’entendre de cette oreille. N.R

Burundi - Justice

La cour d’appel de Makamba se prononce...

Rumonge, le 14 août 2020 (Net Press) . Dans ses dépêches de ce 12 août, la rédaction évoquait la comparution de 16 détenus de la prison de Rumonge devant la cour d’appel de Makamba qui s’était déplacée pour cette cause. Elle avait également annoncé que la cour de céans allait se prononcer dans 48 heures, soit ce vendredi 14 août.

Nous venons d’apprendre que la cour d’appel de Makamba a condamné 13 personnes des 16 détenus à une peine variant entre 5 et 10 ans et à une amende de 1,4 millions chacun. Nous apprenons que trois autres qui étaient cités dans le dossier ont été acquittés par la même cour pour manque d’éléments à charge.

Rappelons que ces personnes étaient poursuivies pour racket, tueries et mauvais traitements des Burundais qui rentraient de la Tanzanie, via la commune de Kayogoro de la province de Makamba au Sud du pays. Rappelons aussi que 8 autres personnes poursuivies dans le même dossier sont emprisonnées dans la même province de Makamba.

Dans la province de Bururi voisine, deux personnes ont été condamnées par le tribunal de grande instance et à des amendes. Le premier, Donatien Simbaruhije, est accusé de vente d’une boisson prohibée dénommée communément et localement "Igiti". Le second, Pontien Nicayenzi, est aussi poursuivi pour la consommation de cette boisson.

Donatien Simbaruhije a été condamné à une peine d’’une année et à 250.000 Fbu d’amende au moment où l’autre, Pontien Nicayenzi, doit rester en prison pour une période de trois mois et à verser une amende de 10.000 Fbu seulement. L’on signalera que les deux hommes sont des ressortissants de la commune Nyarusange, dans la province de Gitega, au Centre eu pays. J.M.

Burundi - Rwanda - Réfugiés

Vers le rapatriement volontaire de réfugiés Burundais éparpillé au Rwanda

Kigali, le 14 août 2020 (Net Press) . A travers une vidéo téléconférence, il s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 13 août une réunion tripartite des délégations burundaise et rwandaise et du Hcr avec à l’agenda le rapatriement volontaire des réfugiés burundais éparpillés sur le territoire rwandais. Ils se sont convenus que le premier rapatriement volontaire va commencer en date du 27 août 2020, comme l’a annoncé la porte-parole du Hcr Rwanda, Elise Villechalane.

Elle a fait savoir que ce rapatriement concerne les réfugiés burundais qui le demandent et à titre personnel et conditionné par une correspondance écrite adressée à l’office du haut-commissariat pour les réfugiés, branche du Rwanda, d’autant plus que selon cette source, même avant la propagation de la pandémie du covid-19, deux cent refugiés rentraient quotidiennement sur le Burundi. Elise Villechalane a fait savoir que plus de 600 réfugiés burundais ont demandé le retour volontaire au pays natal.

Et un climat suffocant autour de ce rapatriement volontaire !

Selon des sources sur place, le nombre des refugiés qui désirent rentrer continue d’augmenter, où six cent réfugiés burundais du camp de Mahama ont demandé leur retour volontaire au Burundi. Ceux qui se sont fait enregistrer volontairement disent pourtant que leur sécurité serait en danger d’autant plus que le reste de réfugiés les traitent comme des traitres au moment où d’autres trouvent qu’il y a ceux qui se sont vu sur la liste sans leur consentement du retour, évoquant justement le manque de sécurité dans ce pays..

D’autres réfugiés ont été mis sur la liste alors qu’ils sont morts, ce qui explique, à leurs yeux, que cela émane d’une manœuvre pour gonfler le bilan de ceux qui rentrent volontairement afin d’inviter le reste des refugiés de rentrer .

De son côté, le représentant des réfugiés de Mahama affirme qu’il y a un climat malsain entre les réfugiés qui veulent rentrer ou rester et conseille aux refugiés qui sont dans la psychose de peur de porter plainte à l’office du haut-commissariat pour les réfugiés Rwanda et au représentant du ministère rwandais ayant en charge des réfugiés dans ses attributions pour leur protection .

Et dans la même foulée en Tanzanie, des réfugiés burundais vivant au pays de John Pombe Magufuli clament haut et fort qu’ils sont contraints de rentrer par force au Burundi. La représentation de la jeunesse des refugiés éparpillés au Rwanda, en Tanzanie et en Ouganda ont adressé une correspondance au président ougandais et président de l’initiative de paix au Burundi pour lui demander d’aider à arrêter ce rapatriement forcé sur le Burundi .

Contacté par la Radio Voix d’Amérique, le porte-parole du Hcr Tanzanie a rejeté en bloc toutes ces allégations et a affirmé que le Hcr Tanzanie fait rentrer les réfugiés burundais qui le désirent. Ch.N.

Burundi - Politique

Dans son périple le président Burundais donne un message !

Cankuzo, le 14 août 2020 (Net Press) . Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, dans son périple à travers le pays, était à l’Est du pays. Lors de ses échanges avec les administratifs, il leur a fait part de leur rôle dans le développement du pays .

Le chef de l’Etat a tenu une réunion à l’intention des administratifs des provinces de Cankuzo et de Ruyigi, mercredi 12 août 2020, au chef-lieu de chaque province. Il a insisté que les présents-absents n’ont pas de place dans le nouveau régime au Burundi.

Le président de la République a consacré assez de temps pour enseigner aux cadres provinciaux de Cankuzo et de Ruyigi les notions de l’Etat, de gouvernement, de patriotisme et de redevabilité, selon le porte-parole du président de la République, Jean Claude Karerwa Ndenzako.

Pour le chef de l’Etat, son gouvernement doit être rassembleur et les cadres doivent se comporter comme de véritables leaders qui ont la mission de conduire la population à une nouvelle étape de développement et qui doivent s’assurer que la population est protégée et les criminels poursuivis.

Burundi - Environnement

Quand les feux de brousses mobilisent les gouverneurs !

Makamba, le 14 août 2020 (Net Press) . Nous apprenons que 49 hectares sont partis en fumées dans la foret naturelle d’Inanzerwe, une montagne à cheval entre les provinces de Makamba e de Bururi, toutes les deux situées au Sud du Burundi. Cette dernière à elle seule a vu 45 hectares brûler au moment où Rukonwe, une autre montagne de Makamba a enregistré 4 hectares brûlés.

Les deux gouverneurs de province ont été obligés d’y organiser une descente et ont constaté qu’il y a des éleveurs qui vivent dans cette réserve naturelle protégée d’Inanzerwe Ils leur ont demandé de quitter cet endroit, mais également d’éviter des feux de brousse afin de protéger l’environnement. En outre, les éleveurs doivent cesser d’abandonner les bêtes dans la foret, mais de les élever dans les étables.

Les provinces de Makamba, au Sud du pays et de Ruyigi, à l’Est, battent le record dans les feux de brousse au cours de la saison sèche. Cette situation engendre un conflit permanent entre les éleveurs et les gouvernements qui se sont succédé, les premiers étant convaincus que les feux de brousse sont une meilleure occasion pour avoir une bonne végétation pour vaches, contrairement aux gouvernements et aux environnementalistes. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.