Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des réactions fusent de partout après l’explosion de grenade à Gahahe

15 août 2020

Bujumbura, le 15 août 2020 (Net Press) . Des réactions se multiplient un peu partout au monde où des opinions des Burundais tant de l’intérieur que de la diaspora demandent au gouvernement de Gitega de désarmer les populations qui possèdent illégalement des armes à feu dans le pays.

Ces diverses opinions indiquent que le gouvernement sait où se trouvent ces armes d’autant plus que c’est lui qui les a distribuées aux jeunes partis membres du parti de l’Aigle au pouvoir depuis 2005. Ces opinions se disent très choquées de voir que des malfaiteurs ciblent actuellement des enfants en bas âge alors que la logique commende qu’ils soient protégés.

Pour cela, il est recommandé au gouvernement de faire en sorte que la paix et la sécurité soient recouvrées dans le pays, condition sine qua none pour que les réfugiés rentrent au pays afin de participer au développement de leur nation aux côtés d’autres Burundais qui sont restés ici.

Officiellement, les autorités ne sont pas d’accord avec cette situation car elles affirment sans tergiverser que la situation de paix et de sécurité est une réalité dans notre pays. Cela transparaît dans des discours d’accueil du chef de l’Etat dans des périples qu’il est en train de faire dans toutes les provinces du pays. N.R.

Burundi - Tanzanie - Sécurité

La Tanzanie exerce d’énormes pressions sur les réfugiés burundais

Kigoma, le 15 août 2020 (Net Press) . Les réfugiés burundais vivant dans plusieurs camps de déplacés en Tanzanie sont de plus en plus sommés de rentrer au pays, de gré ou de force. Ceux qui rentrent de Nyarugusu voient leurs maisons se détruire par les autorités tanzaniennes alors que ces maisons ont été construites par le Hcr.

De leur côté, ceux de Nduta connaissent une situation des pires. Ceux qui mettent au monde des enfants ne sont pas enregistrés depuis plus de 5 mois au niveau de l’état-civil. Selon des informations en provenance de ce camp de déplacés, ils ont eu comme conditions d’accepter de rentrer pour que les enfants soient inscrits, ce qu’ils ont refusé.

Ils ne cessent de demander au gouvernement de Gitega d’intervenir pour qu’ils soient traités comme d’autres réfugiés, mais en vain. Pourtant, les réfugiés d’autres nationalités comme les Congolais ne sont pas inquiétés alors qu’ils vivent aux côtés de Burundais. Le porte-parole du Hcr dans ce pays nie toutes ces informations et affirme que rentrent uniquement ceux qui le veulent. D.N.

Burundi - Droits de l’Homme

Lez activistes des droits de l’homme donnent la situation du mois de juillet dernier

Bujumbura, le 15 août 2020 (Net Press) . Ils disent avoir documenté des violations des droits humains commises sur des personnes privées de liberté en général et celles poursuivies pour des crimes à caractère politique en particulier. Ces défenseurs des droits de l’homme ont étendu leur champ d’action car, en plus de 4 prisons sur lesquelles ils travaillaient habituellement, se sont ajoutées celles de Rutana, de Ruyigi, de Bururi, de Muyinga et de Bubanza.

Ils se sont focalisés sur les traitements inhumains et dégradants constitutifs d’actes de torture appliqués aux prisonniers en général et à ceux qualifiés de prisonniers politiques en particulier se trouvant dans les prisons ci-haut citées en plus des quatre qui sont Gitega, Muramvya, Bujumbura et Rumonge.

Ils disent avoir enregistré d’autres phénomènes de violations à la privation des soins de santé ainsi que la problématique concernant la surpopulation carcérale. Les violations constatées sont résumées en trois points à savoir les traitements inhumains et dégradants pouvant être qualifiés de tortures, la problématique liée aux soins de santé ainsi que la surpopulation carcérale et ses conséquences. Ch.N.

Burundi - Justice

Le tribunal de grande instance de Mwaro punit sérieusement deux Imbonerakure

Mwaro, le 15 août 2020 (Net Press) . Le tribunal de grande instance de Mwaro, au centre du pays, a condamné hier à une peine de 15 ans de prison et à une amende de 10 millions de nos francs deux Imbonerakure qui ont été reconnus coupables dans l’assassinat d’un membre du parti de l’opposition Cnl. La rédaction reviendra sur cette informations dans les prochaines livraisons. J.M.

Burundi - Fraude

La police burundaise contre la fraude pratiquée par des Congolais

Bujumbura, le 15 août 2020 (Net Press). Des informations dignes de foi indiquent que la police a saisi hier 373 pagnes, 10 cartons de différents vins et 8 emballages à drogues dans la zone de Kamenge, quartier Heha, commune Ntahangwa, au Nord de la mairie de Bujumbura, la capitale économique du pays.

Selon toujours ces informations, ces produits saisis seront remis à l’office burundais des recettes qui saura quoi en faire. Les mêmes sources indiquent que toutes les personnes accusées de pratique de cette fraude sont d’origine congolaise vivant dans cette partie de la mairie.

Ce n’est pas seulement en mairie de Bujumbura que de telles pratiques existent. L’on se souviendra qu’au début de la semaine en cours, deux hommes, un certain Ntezahoriba et Abdul surnommé Muhinde ont été arrêtés le 10 août par des agents du service secret à la frontière entre la Tanzanie et le Burundi, dans la commune de Giteranyi de la province de Muyinga, au Nord-est du pays.

La vente illégale des produits à l’étranger est à l’origine de leur arrestation. Ils sont détenus pour le moment dans des cachots de police. Il semble que d’autres arrestations sont envisagées, dans cette même province, y compris dans les milieux des fonctionnaires, toujours dans le cadre de lutter contre la fraude. D.N.

Burundi - Confessions Religieuses

L’église catholique du Burundi se joint au monde entier pour célébrer l’Assomption

Gitega, le 15 août 2020 (Net Press) . Le 15 août de chaque année, l’église catholique romaine fête l’Assomption de Marie et c’est un jour férié dans plusieurs pays. Dans notre pays, le président de la République et tout son gouvernement se sont déplacés vers le site de Mugera, dans la province de Gitega, qui est dédié à la Vierge marie.

Selon des proches du pouvoir, le président Ndayishimiye a voulu imiter le prince Louis Rwagasore qui, lui aussi, avait fait la même chose pour mettre le Burundi entre les mains de Dieu le Tout-Puissant. Rappelons que le prince Louis Rwagasore est le père de l’indépendance de notre pays, un héros consensuel selon les recherches de la Française Christine Deslaurier, docteur en Histoire et spécialiste du Burundi. Elle a produit beaucoup d’ouvrages sur le prince Rwagasore.

Dans la paroisse Regina Pacis de Kinindo, la messe de 9 heures était particulièrement animée, avec une mention spéciale à la chorale des jeunes qui ont des voix très claires et très audibles dont on sent qu’elles sont dépourvues de bière, de vins ou de whisky, ce qui est contraire à leurs aînés de la messe de 10h45’.

Cette fête arrive au moment où les "Bujumburais" sont frappés par une pauvreté extrême, ce qui a fait que les festivités n’étaient pas grandioses dans la plupart des familles. Il y en a même qui ont suivi la messe à travers la presse pour n’avoir pas trouvé de ticket du bus de transport en commun, une situation alarmante en somme dans ce pays. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.