Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une interpellation après le passage d’un haut gradé de la République !

19 août 2020

Bujumbura, le 19 août 2020 (Net Press) . Il était vers 11h25 minutes de ce mercredi 19 août quand la garde d’un haut gradé de la République que le reporter de Net Press n’a pas pu identifier, a empêché toute circulation sur le boulevard de l’Uprona pour dégager son passage. Une personnalité à bord d’une jeep Toyota flambant neuve immatriculée B 7528 A, qui n’a pas été avisée d’un passage de cette autorité, a été prise comme un trouble-fêtesur le boulevard et a été arrêté par un policier et un militaire, avant d’être conduit vers une destination inconnue .

La victime s’apprêtait a quitter le parking de la société de téléphonie Mobile Econet Leo et par mégarde, selon lui, il n’a pas pu être au courant que la personnalité en question allait emprunter cet axe. Il a été accusé de tentative d’assassinat d’un haut dignitaire et conduit manu militari vers une destination inconnue.

Selon plusieurs témoignages sur place, une autre voiture de type Corolla, J 0535A, mal garée dans la circonscription de la société Econet Leo a été hautement surveillée à telle enseigne que son propriétaire va certainement être arrêté une fois qu’il se présente sur les lieux.

Une certaine opinion des deux capitales du pays, politique et économique, trouve que depuis que l’Etat-parent est là, la paix et la sécurité reviennent petit-à-petit, d’où elle se pose la question de savoir pourquoi le passage des dignitaires laissent encore des casses comme lors des législatures précédentes. N.R.

Burundi - Tanzanie - Sécurité

La police tanzanienne torture des Burundais vivant dans ce pays

Makamba, le 19 août 2020 (Net Press) . De jeunes Burundais vivant en Tanzanie ont été accueillis dimanche dans la commune de Kayogoro, de la province de Makamba, au Sud du pays. Sur les trois qui sont parvenus dans cette province, deux parmi eux étaient dans un état critique quand ils ont été évacués au centre de santé de Mayange, si bien que l’un d’entre eux, Clovis Niyongabo, âgé de 20 ans, a succombé à ses blessures dans la matinée de ce 18 août.

Des informations concordantes indiquent qu’ils ont été frappés par des éléments de la police tanzanienne, tout près de la frontière entre les deux pays, dans la localité de Cekenya, non loin de la frontière burundaise, en date du 16 août dernier. Cette mauvaise habitude a gagné aussi les forces de l’ordre de la Tanzanie voisine.

L’on signalera que deux des trois jeunes battus sont originaires de la province de Karusi, au Centre-est du pays au moment où l’identité du troisième n’a pas été révélé. Des informations dignes de foi indiquent qu’ils avaient pris l’option de rentrer pour éviter des harcèlements de notre voisin de l’Est. D.N.

Burundi - Justice

Un policier condamné à perpétuité à Kayanza

Kayanza, le 19 août 2020 (Net Press) . Ce policier s’appelle Nestor Sindayihebura, connu sous le sobriquet de Tindo. Jugé dans un procès de flagrance ce mardi 18 août, il a été reconnu coupable du meurtre de son compagnon d’arme et d’un conducteur de taxi vélo. Le premier a trouvé la mort sur place et le deuxième est décédé à l’hôpital.

En date du 17 août dernier, ce policier avait tiré à bout portant sur son collègue, blessant grièvement un conducteur de taxi. Des rumeurs avaient vite circulé, indiquant que le policier assassiné à reçu un billet de 5.000 Fbu et qu’il aurait refusé de partager le "butin" avec son collègue.

Mais d’autres informations ont fait savoir que les mobiles de cet assassinat ne sont pas encore connus et que les enquêtes sont toujours en cours. Lors du procès, le policier a avoué avoir tiré sur son collègue par inattention car il cherchait à se défendre d’un groupe de criminels qui tentaient de les attaquer. L’on apprend que le siège n’a pas été convaincu et que la peine à perpétuité a été maintenue. Le policier a le droit d’interjeter appel. Ch.N.

Burundi - Politique

Vers la tenue d’une première session du sénat burundais

Gitega, le 19 août 2020 (Net Press) . Le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a appelé hier à la tenue de la première session du sénat burundais nouvellement élu, qui s’étendra du 20 au 26 août de cette année dans la capitale politique Gitega. Comme pour l’assemblée nationale, les points qui seront à l’ordre du jour sont notamment la mise en place du règlement d’ordre intérieur et du bureau.

Certains membres du parti au pouvoir contactés par la rédaction ont indiqué qu’il y a une éventualité que l’ancien président du sénat, Révérien Ndikuriyo, soit reconduit dans ses fonctions car il est l’un des rares sénateurs qui n’ont pas démérité au cours de la dernière législature.

Même les amoureux du ballon rond souhaitent qu’il soit reconduit car, malgré ses multiples tâches, il a rehaussé le niveau du football dans notre pays. Mais ceux qui vivent en exil ont une autre conception de la chose car ils veulent que tous les proches de l’ancien président Pierre Nkurunziza quittent la scène politique à l’image de Pascal Nyabenda, au profit du sang nouveau.

L’on saura que de telles sessions de prise de contact sont généralement dirigées par l’élu le plus âgé, selon les usages. Ce n’est qu’au terme de la mise en place du bureau que le sénateur regagne la salle pour siéger dans les conditions normales. J.M.

Burundi - Trafic Aérien

L’aéroport international Melchior Ndadaye modifie les tarifs du système de péage

Bujumbura, le 19 août 2020 (Net Press). Par un communiqué de ce 18 août 2020, la direction générale de l’autorité de l’aviation civile du Burundi fait savoir qu’elle vient de se doter d’un nouveau système de barrière automatique dans le cadre de la mise en œuvre des normes internationales en matière de renforcement de la sûreté de l’aviation civile.

Selon ce communiqué, ce système de franchir la barrière d’une part après avoir retiré la carte électronique à l’entrée et d’autre part, en insérant la carte dans le même système après avoir payé la somme correspondant au temps passé dans les enceintes de l’aéroport et une nouvelle introduction dans le système dé sécurisation de l’aéroport. Quant aux abonnés, poursuit le communiqué signé par le directeur général Emmanuel Habimana, l’ouverture de la barrière se fait par la reconnaissance du véhicule via le système de Bluetooth installé dans ce dernier.

Le communiqué fait savoir qu’à dater du 1er septembre 2020, les tarifs pour chaque mode de transport motorisé seront appliqués à 2500 Fbu pour la première heure et à 1000 Fbu pour chaque heure additionnelle. Pour les abonnés, le détail de leurs barèmes est annexé à ce communiqué. D.N.

Burundi - Mali - Politique

De la grogne à la mutinerie, un coup de force prévisible ?

Bamako, le 19 août 2020 (Net Press) . Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a démissionné mardi dans la nuit suite à un coup de force militaire. Il a été arrêté sans résistance, les mutins étant même encouragés par la foule. Le chef de l’État est contesté par une partie de l’opinion malienne depuis plusieurs mois. Alors, ce coup de force était-il prévisible ?

Jusque lundi dans la nuit, il était difficile d’imaginer un tel scénario. Les militaires étaient jusqu’à présent restés en dehors du mouvement de contestation qui agite le Mali depuis les élections législatives d’avril, rappelle notre correspondante à Bamako,

Le M5, une coalition d’opposants composée d’hommes politiques, de représentants de la société civile et de religieux, dénoncent la gabegie dans le pays. Dans les rues, ils réclament depuis plusieurs mois la démission du président. Les mêmes partisans du M5 qui, ce mardi 18 août, sont descendus place de l’Indépendance pour soutenir le mouvement des militaires.

Mais au sein de l’armée, la grogne n’est pas nouvelle. L’année dernière, en novembre, les femmes de militaires avaient manifesté à Sévaré, dans le centre du Mali et dans la capitale Bamako. Une émotion déclenchée après la double attaque jihadiste à Mondoro et à Boulkessi où une cinquantaine de soldats avaient perdu la vie. À ce moment, le silence des autorités et du président avait été perçu comme de l’indifférence par certains militaires et des rumeurs de coup d’État avaient circulé. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.