Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité 18 septembre 2020
|Deux militants du Cnl arrêtés !

Burundi - Sécurité17 septembre 2020
|L’heure est au bilan dans plusieurs provinces

Burundi - Sécurité16 septembre 2020
|La province de Kayanza de plus en plus secouée par l’insécurité

Burundi - Sécurité15 septembre 2020
|Une personne échappe de justesse à une mort à la grenade

Burundi - Sécurité14 septembre 2020
|Insécurité et arrestations se succèdent de façon accélérée depuis la semaine dernière

Burundi - Sécurité12 septembre 2020
|Trois personnes blessées par une grenade dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 11 septembre 2020
|Des personnes tuées, blessées et disparues dans une attaque armée à Kayanza

Burundi - Sécurité10 septembre 2020
|Une double explosion de grenade fait des victimes dans la zone de Buyenzi

Burundi - Politique9 septembre 2020
|Poursuite des arrestations du Cnl dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité 8 septembre 2020
|Après l’attaque de Burambi, cinq interpellations !

Burundi - Sécurité7 septembre 2020
|Deux personnes tuées en province de Rumonge !

Burundi - Sécurité5 septembre 2020
|Des éléments de la police toujours pointés du doigt dans des rançonnements

Burundi - Sécurité4 septembre 2020
|Un agent de la Regideso se fait violenter à Kinama

Burundi - Sécurité3 septembre 2020
|Des suspects arrêtés dans la commune de Nyanza-lac

Burundi - Sécurité2 septembre 2020
|Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

Burundi - Sécurité 1er septembre 2020
|Le fils du nouvel administrateur de Mugamba interpellé !

Burundi - Education31 août 2020
|Spéciale distribution du matériel scolaire dans la zone de Mugano

Burundi - Sécurité29 août 2020
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Bujumbura

Burundi –Sécurité 28 août 2020
|Trois morts et un Indien blessé lors de l’incendie de l’entreprise Savonor

Burundi - Sécurité27 août 2020
|La police met la main sur un criminel

Burundi - Sécurité26 août 2020
|Les autorités de la province de Rumonge confirment une attaque d’hommes armés

Burundi - Sécurité - Environnement25 août 2020
|Des oubliés de l’inondation de Gatumba !

Burundi - Sécurité24 août 2020
|Une attaque rebelle fait 12 personnes tuées dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité22 août 2020
|Quand la population et la police en viennent aux mains

Burundi - Sécurité 21 août 2020
|Les quartiers nord de la ville de Bujumbura exposés à tous les maux ...

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Les habitants de la commune Bukeye dans une peur-panique

2 septembre 2020

Muramvya, le 2 septembre 2020 (Net Press) . Des sources dignes de foi indiquent que les populations de la commune de Bukeye, province de Muramvya, au Centre du pays, surtout celles qui sont riveraines de la forêt naturelle Kibira, vivent dans une peur-panique car elles aperçoivent des gens qui sortent de cette forêt et qui ne sont pas de la région.

Des informations en provenance de cette commune rapportent que des populations entières fuient leurs ménages de peur d’être attaquées par ces inconnus. Ils fondent leur peur sur ce qu’ils entendent ici et là dans les provinces de Rumonge, de Bururi, dans la commune de Mugmba, dans Bujumbura à Mukike et dans la localité de Bugarama, commune et province de Muramvya. Ch.N.

Burundi - Ouganda – Sécurité

Du rififi autour du retour au bercail

Kampala, le 2 septembre 2020 (Net Press) . Un climat de méfiance s’observe dans le camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda depuis jeudi dernier 27 août, jour où le premier groupe de réfugiés burundais du camp de Mahama a été rapatrié. Des réfugiés qui veulent rentrer qualifient ceux qui s’y opposent de « radicaux » au moment où ces derniers voient les premiers comme des « traîtres »

Des sources sur place indiquent qu’au camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda, il se dégage trois catégories de réfugiés : ceux qui ont fui la famine, pour la plupart originaires des provinces du nord et nord-est du Burundi, des réfugiés qui se réclament d’opposants radicaux et ceux qui sont considérés comme des espions du gouvernement burundais, et les réfugiés ne sont pas soudés autour de ce rapatriement à telle enseigne qu’ il y a aussi des sensibilisations clandestines au retour volontaire.

Des sources fiables rapportent que des listes de ceux qui veulent rentrer sont en train d’être confectionnées, selon des réfugiés contactés. De leur côté, ceux qui ne veulent pas rentrer demandent leur protection. Selon des témoins sur place, certains réfugiés ont juré sur tous les toits qu’ils ne retourneront jamais au Burundi aussi longtemps que le Cndd-Fdd est au pouvoir, arguant qu’ils ont fui après avoir été maltraités, torturés et persécutés. Ils demandent .le rétablissement de l’accord d’Arusha ou alors l’assainissement du climat politique qui rassure pour rentrer.

La semaine dernière, près de 500 réfugiés burundais constituant le tout premier groupe de réfugiés burundais rapatriés du Rwanda officiellement sont retournés au Burundi. Le camp de Nakivale abrite plus de 35.000 réfugiés burundais. N.R.

Burundi - Santé - Politique

L’administration prend des mesures contre le covid-19

Bujumbura, le 2 septembre 2020 (Net Press) . Le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique vient d’écrire à tous les gouverneurs et maire de la ville de Bujumbura pour dire qu’en matière de lutte contre le coronavirus, il a été constaté un relâchement dans le respect des mesures barrières, notamment les mesures d’hygiène et de distanciation, c’est-à-dire la distance sociale et la salutation à la main.

Selon toujours cette note ministérielle, ce relâchement s’observe lors de grands rassemblements comme les fêtes familiales, les cultes religieux, dans les bars et restaurants, dans les marchés et gares routières, etc. Pire, dans certains milieux ruraux, la population semble banaliser, selon toujours la correspondance, cette pandémie à tel point que le partage de chalumeau et des gobelets de bière locale continue à se pratiquer.

Le ministère demande, en plus de la permanente sensibilisation de la population, de prendre des mesures administratives dissuasives visant à interdire la population à violer les mesures prises par le gouvernement pour éviter la contamination à grande échelle de cette pandémie. Et de reprendre des mesures, 8 au total, que les administratifs doivent surveiller à tout prix. J.M.

Burundi - Rwanda - Tanzanie – Justice

Félicien Kabuga fixé sur sa remise à la justice internationale le 30 septembre

Paris, le 2 septembre 2020 (Net Press). La Cour de cassation française doit se prononcer le 30 septembre sur le sort de Félicien Kabuga, qui pourrait être transféré en Tanzanie pour y être jugé. Le « financier » du génocide avait été arrêté en mai près de Paris, après 25 ans de cavale.

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a été saisie par le Rwandais après le feu vert donné le 3 juin par la cour d’appel de Paris à sa remise au Mécanisme pour les tribunaux internationaux (MTPI), la structure chargée d’achever les travaux du Tribunal international pour le Rwanda (TPIR).

Interpellé le 16 mai dernier en banlieue parisienne, le vieil homme, 87 ans selon ses dires, est notamment accusé d’avoir créé, avec d’autres individus, les milices hutu Interahamwe, principaux bras armés du génocide contre les Tutsis de 1994. Et d’avoir mis sa fortune à contribution pour acheminer des milliers de machettes aux miliciens.

L’ancien président de la tristement célèbre Radio télévision libre des Mille collines (RTLM), qui diffusa des appels aux meurtres des Tutsi, conteste l’intégralité des sept chefs d’inculpations qui le visent.

Pathologie incurable

Mercredi, lors d’une audience publique, Me Louis Boré, avocat au conseil de Félicien Kabuga, a notamment invoqué l’état de santé de son client. Il a indiqué que ce dernier, qui souffre de diabète et d’hypertension, était aussi atteint de « leucoaraïose », une pathologie incurable lui faisant perdre progressivement ses fonctions motrices et cognitives et a estimé que cela ne permettait « pas de le transférer dans des conditions sanitaires satisfaisantes à 7.000 kilomètres de Paris », à Arusha en Tanzanie où il doit comparaître. D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.