Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Burundi - Sécurité12 août 2021
|Un veilleur de nuit tué dans la province de Bururi

Burundi - Russie - Sécurité11 août 2021
|La Russie déplore la mort d’un étudiant burundais

Burundi - Sécurité10 août 2021
|Un policier tue son frère pour des conflits fonciers

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Deux militants du Cnl arrêtés !

18 septembre 2020

Bujumbura, le 18 septembre 2020 (Net Press) . Ils s’appellent Cyprien Kagabo et Meshack Butoyi, tous militants du parti Conseil national pour la liberté, Cnl et anciens membres de l’ex force armée burundaise. Ils ont été interpellés dans la nuit de ce mardi 15 septembre par des agents du service national des renseignements et des éléments de la police burundaise sur la colline de Raro, en zone et commune de Nyabiraba (province de Bujumbura, ouest du Burundi).

Tous sont accusés de participation à de bandes armées, ils ont d’abord été sérieusement tabassés avant d’être embarqués dans un véhicule vers une destination inconnue. Leurs familles craignent pour leur sécurité. Selon nos sources, quelques éléments du service secret burundais, de concert avec des policiers de l’API (Appui à la Protection des Institutions) pour arrêter les deux hommes.

Selon les témoins sur place, ils ont été alertés par des cris de détresse. Butoyi et Kagabo étaient en train d’être tabassés sérieusement par ces policiers et agents de renseignements, leurs visages étaient défigurés et couverts de sang et ils ont été embarqués manu militari vers une destination inconnue.

Ces éléments de la police disent qu’ en tabassant ces militants du parti Cnl, ils voulaient décourager d’autres malfaiteurs qui comptent rejoindre les groupes armés, ce qui a irrité nombreux témoins de cette scène qu’ils qualifient de « macabre »
.
Sa famille politique et biologique disent que cette arrestation de ce deux militants du parti Cnl vise à les associer à des mouvements armés, mais, ils sont victimes de leur appartenance politique », disent des voisins. L’administrateur communal de Nyabiraba a indiqué ne pas être au courant de cette affaire. N.R.

Burundi - Sécurité

Les bistrots et bars à karaoké sous embargo

Bujumbura, le 18 septembre 2020 (Net Press) . Les bistrots et bars à karaoké ont été officiellement fermés ce mercredi 16 septembre par le ministre ayant la sécurité et l’intérieur dans ses attributions. Ceux qui ne sont pas sous ce régime sont obligés de fermer à 22 heures, selon toujours la décision ministérielle.

Cette décision a été motivée par le fait que ces bistrots et bars, tout comme les religions qui chantent la nuit, empêchent aux citoyens de dormir. Les citadins ont mal accueilli cette mesure d’autant plus que le Burundi s’intègre de plus en plus dans des organisations sous-régionales, d’où le gros de ces populations travaillent 24 heures sur 24.

Selon des habitants contactés ici et là par la rédaction, plusieurs zones, comme Bwiza notamment, avaient comme karaoké le seul gagne-pain. Ils auraient aimé que le ministère de tutelle les réunisse pour que toutes les parties tirent profit de cette décision. Ch.N.

Burundi - Onu - Droits de l’Homme

La commission Doudou Diène persiste et signe : peu d’amélioration malgré le nouveau régime

Genève, le 18 septembre 2020 (Net Press) . La commission d’enquêtes des Nations unies sur les droits de l’homme au Burundi fait fi des déclarations mielleuses des diplomates des Nations Unies à l’endroit du Burundi. Selon cette commission, l’on note peu d’amélioration sur les droits de l’homme au Burundi.

Malgré la présence d’un nouveau régime dirigé par Evariste Ndayishimiye, elle déplore l’absence de volonté de la part des autorités burundaises de protéger les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes, les opposants et membres de la société civile.

Dans ce 4ème rapport présenté hier, la commission Doudou Diène affirme n’avoir pas relevé des signes d’amélioration tangibles malgré les déclarations du nouveau chef de l’Etat, a insisté le président de cette commission, le Sénégalais Doudou Diène. Il affirme que comme toujours, cette commission n’a pas eu l’autorisation de se rendre sur le terrain pour y mener des investigations, mais que cela n’enlève en rien à la qualité du rapport.

Lors de cette session, la commission a indiqué que les détails contenus dans ses rapports sont utiles à la cour pénale internationale. Elle estime qu’il est nécessaire de poursuivre en justice, de manière exemplaire, les personnes impliquées dans des violations de droits de l’homme et dissoudre les Imbonerakure.

Comme il est d’usage, l’ambassadeur du Burundi auprès de Genève, Rénovat Tabu, rejette en bloc le contenu de ce rapport qu’il a toujours qualifié de dénué de tout fondement. D.N.

Burundi - Politique - Anniversaire

L’Uprona souffle 59 bougies de sa victoire

Bujumbura, le 18 septembre 2020 (Net Press). L’Uprona, formation politique fondée par le prince Rwagasore, est le parti de l’indépendance de ce pays. Alors qu’il militait pour l’autonomie aux côtés d’autres pays africains, les autorités tutélaires belges n’offraient pas de cadeau à de tels partis qui voulaient une indépendance immédiate.

Ainsi, pendant toute la période des élections communales, du 27 octobre au 9 décembre 1960, le prince Louis Rwagasore, de retour du Tanganyika Territory (actuelle Tanzanie), fut placé en résidence surveillée dans la prison de Bururi. Cette décision donna cependant à Rwagasore l’auréole de martyr et le parti en tirera profit en 1961 lors des élections législatives. Le 18 septembre 1961, lors de ces élections, l’Uprona sortit vainqueur avec 58 sièges sur 64.

Aujourd’hui, il y a des Upronistes qui ne se rappellent même plus de cette victoire car cette formation politique a été tellement divisée, surtout après la victoire du Frodebu. Lors des dernières élections du mois de mai, l’on s’en souvient, l’on a assisté à une tendance de ce parti, dirigée par Isidore Mbayahaga, qui faisait campagne pour le candidat Evariste Ndayishimiye du Cndd-Fdd.

Selon des politologues contactés, le parcours de l’Uprona est interprété différemment au regard de ceux qui se sont succédé à la tête de cette formation politique depuis 1958, 18 au total. Certains y trouvent une stabilité de cette formation politique au moment où d’autres y voient des signaux de défaillance.

Il s’agit d’André Nugu (1958 - 1960), de Rufuruguta (1960 - 1961), d’André Nugu (1961 - 1962), de Joseph Bamina (1962 - 1965), d’Albin Nyamoya (1965 - 1966), de Michel Micombero (1966 - 1976), de Jean-Baptiste Bagaza (1976 - 1987), de Pierre Buyoya (1987 - 1991), de Nicolas Mayugi (1991 - 1994), de Charles Mukasi, (1994 - 1998), de Luc Rukingama (1998 - 2002), d’Alphonse Marie Kadege (2002 - 2003), de Jean-Baptiste Manwangari (2003 2006), d’Aloys Rubuka (2006 - 2009), de Bonaventure Niyoyankana (2009 - 2012), de Charles Nditije (2012 - 2014), de Concilie Nibigira (2014 - 2016) et d’Abel Gashatsi (depuis 2016). D.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION