Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité Maritime7 septembre 2021
|Quatre présumés bandits déboutés par les militaires de la marine

Burundi - Sécurité 6 septembre 2021
|Burundi mairie : Trois personnes tuées en zone Kinindo !

Burundi – Sécurité Routière4 septembre 2021
|Accident de roulage à Ngozi

Burundi - Sécurité 3 septembre 2021
|De l’exode rural qui a tourné mal !

Burundi - Sécurité 2 septembre 2021
|Une prière nocturne qui fait grincer les dents !

Burundi - Sécurité1er septembre 2021
|Une personne tuée en province Kayanza

Burundi - Politique31 août 2021
|Le président Ndayishimiye s’entretient avec la jeunesse de la mairie de Bujumbura

Burundi – Politique30 août 2021
|Une personne tuée en province de Rutana

Burundi - Sécurité28 août 2021
|Un corps d’une septuagénaire retrouvé sans vie à Bubanza

Burundi – Sécurité27 août 2021
|Un policier détenu au cachot du commissariat de Vyanda

Burundi - Sécurité 26 août 2021
|Une personne tuée en province de Muramvya !

Bururi - Sécurité25 août 2021
|Une personne enlevée retrouvée agonisant à Gitega

Burundi – Sécurité24 août 2021
|Une jeune fillette trouve la mort dans un incendie en province de Bururi

Burundi - Sécurité23 août 2021
|Un sexagénaire tué en zone Rugazi

Burundi – Sécurité21 août 2021
|La capitale politique sous le choc des incendies

Burundi – Sécurité20 août 2021
|La population de Kayanza terrorisée par des chiens errants

Burundi - Sécurité 19 août 2021
|Une tentative avortée d’arrestation d’un militaire !

Burundi - Sécurité 18 août 2021
|Une personne tuée en commune Giheta

Burundi - Sécurité 17 août 2021
|Un corps sans vie découvert en province de Gitega !

Burundi – Sécurité 16 août 2021
|Bujumbura Mairie : Un officier de l’armée burundaise se serait suicidé en zone Kinama

Burundi - Sécurité 14 août 2021
|Une personne tuée en province de Ngozi !

Burundi - Sécurité13 août 2021
|Cibitoke : Deux présumés rebelles arrêtés en commune Buganda !

Burundi - Sécurité12 août 2021
|Un veilleur de nuit tué dans la province de Bururi

Burundi - Russie - Sécurité11 août 2021
|La Russie déplore la mort d’un étudiant burundais

Burundi - Sécurité10 août 2021
|Un policier tue son frère pour des conflits fonciers

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Presque la moitié du marché central de Kamenge a pris feu !

3 octobre 2020

Bujumbura, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Il était vers 4 heures 30 minutes dans la matinée de ce samedi 3 octobre quand l’incendie a été déclaré, emportant presque la moitié du marché central de Kamenge, dans les circonscriptions où l’on vend des produits vivriers et les habits. Des cambrioleurs étaient au rendez-vous et rodaient dans les alentours pour pouvoir piller mais ils ont été empêchés la police qui a dû tirer en l’air pour les en dissuader.

Et dans la même foulée, la police de protection civile a été bloquée par des constructions anarchiques érigées au sein de ce marché, ce que déplore le président de l’assemblée nationale, Daniel Gélase Ndabirabe, présent sur le lieu du drame. De son côté, le premier ministre Alain Guillaume Bunyoni, dans son discours de circonstance, a dit qu"une commission interministérielle va statuer sur la façon de donner un coup de main aux commerçants victimes de cette incendie. Il en a profité pour demander aux établissements de micro finances et bancaires d’être cléments sur le recouvrement des crédits contractés par les victimes de cette incendie. N.R.

Burundi - Sécurité

Un commerçant tué dans la province de Muyinga

Muyinga, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Un commerçant a été tué dans la soirée d’hier dans la commune et province de Muyinga, au Nord-est du pays. Des informations en provenance de cette localité indiquent que les auteurs de ce crime n’ont pas été identifiés car ils se sont sauvés juste après le crime.

Ces criminels se sont introduits chez lui et l’ont étranglé et ils seraient partis avec un montant de 500.000 francs burundais volés à cette victime. L’administration confirme l’information et indique qu’une équipe de policiers s’est rendu sur place pour des raisons d’enquêtes. D.N.

Burundi - Rwanda - Sécurité

Le gouvernement de Gitega demande au Rwanda de lui remettre des criminels qu’il a appréhendés

Gitega, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique demande au Rwanda de lui remettre des criminels qu’il a appréhendés alors qu’ils venaient d’attaquer 2 ménages, d’assassiner Grégoire Bucumi et de voler 7 chèvres sur le sol burundais.

Le porte-parole de ce ministère, Opp1 Pierre Nkurikiye, indique qu’en date du 25 septembre vers 18h45, sur la sous-colline Rwimbogo, colline Tondero en commune Kabarore de la province de Kayanza, un groupe de bandits armés en provenance de la colline Gitegererezo, secteur Kuwimbogo au Rwanda, a attaqué deux ménages et a tué Grégoire Bucumi de 30ans, fils de Manirambona André et Mpawenimana Marcelline.

Dans sa poursuite par les forces de l’ordre, le groupe s’est replié sur la colline d’où il était venu au Rwanda en emportant avec lui 7 chèvres qu’il avait volées dans ces ménages attaqués. Le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique condamne encore une fois cet acte ignoble et apprécie positivement les résultats de l’échange d’informations avec les forces de sécurité locales du Rwanda, sur demande des forces de sécurité burundaises, qui ont permis de localiser et de suivre les mouvements de ces criminels dans leur localité de repli.

Ledit ministère demande au Rwanda de lui remettre ces criminels qu’il a appréhendés, directement sans passer par d’autres mécanismes comme le Burundi l’a toujours fait en cas de criminels rwandais arrêtés au Burundi, afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice. Ce communiqué de presse a été rendu public ce 2 octobre 2020 dans la capitale politique Gitega. J.M.

Burundi – Justice

Le député Fabien Banciryanino interpellé !

Bujumbura, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Il s’appelle Fabien Banciryanino, cet ancien élu de la circonscription de Bubanza sous la troisième législature de l’ancien président de la République, feu Pierre Nkurunziza. Il a été arrêté vers 11 hoo à son domicile situé au quartier Industriel, tout près du marché appelé communément Cotebu, aujourd’hui détenu au bureau spécial de recherche. Il est accusé de l’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et la tenue d’une conférence de presse sans l’aval de l’autorité civile.

Selon nos sources, tout a commencé dans la matinée de ce vendredi quand le député Fabien Banciryanino s’apprêtait à animer une conférence de presse à son domicile. La cheffe de zone Ngagara, en compagnie d’une dizaine de policiers, l’en a empêché, arguant qu’elle n’a pas été informée de la tenue de cette conférence de presse. Selon nos informations, cet ancien élu du peuple voulait s’exprimer sur son inquiétude sur les publications des informations du lundi 28 septembre du journal en ligne Burundi Bwacu online qui pouvaient créer des désagrément des institutions du pays.

La Famille de l’honorable Fabien Banciryanino demande son relâchement sans condition d’autant plus que lui-même voulait démentir des informations qu’elle qualifie de " mensongères " de la part de cet organe de presse qu’il juge fictif qui pouvait créer des ennuis entre cet ancien élu du peuple et les institutions de la République. Ch.N.

Burundi - Education

Le ministère de l’éducation alerte contre une situation socioprofessionnelles explosive

Bujumbura, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Le ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique a saisi ce 30 septembre l’autorité du premier ministre pour lui soumettre une situation socioprofessionnelle explosive à l’université du Burundi suite à l’arrêt de la pension de retraite pour le personnel de l’université.

Le ministre Gaspard Banyankimbona fait savoir qu’il a déjà rencontré les syndicats, le recteur de l’université et son collègue des finances, du budget et de la planification économique pour discuter de cette situation, malheureusement sans avancées significatives.

Dans cette note de 4 pages, le ministre de l’éducation évoque les conséquences prévisibles de cette situation, à savoir notamment la fuite des enseignants vers les universités de la sous-région ou vers les universités locales privées qui offrent de meilleurs conditions salariales, ce qui est susceptible de paralyser les activités d’enseignement et de recherche à l’université.

Le ministre Banyankimbona évoque l’écroulement éventuel du cycle de master et de l’école doctorale qui viennent de naître il y a à peine trois ans par manque d’enseignants de promoteurs de mémoires ou de thèses. A entendre les mécontentements du personnel ces derniers jours, poursuit le ministre, des revendications syndicales pressantes pouvant dégénérer en mouvements de grève sont prévisibles.

La plupart des assistants partis en formation risquent encore une fois d’y rester, c’est le cas pour deux étudiants inscrits à l’école doctorale de l’université du Burundi, ce qui constituerait une perte énorme pour l’université et pour le pays.

Pour sauver l’université qui tend vers une situation de dégénérescence, le ministre Gaspard Banyankimbona sollicite l’implication de la plus haute autorité pour décanter cette situation et si possible surseoir à cette mesure afin de préserver un climat de travail apaisé et serein à l’université du Burundi. J.M. 

Burundi - Administration

Les habitants de Nyanza-lac craignent le retour de leur chef de zone

Makamba, le 3 octobre 2020 (Net Press) . Ils auraient signé une pétition pour protester contre une éventuelle reconduction de l’ancien chef de zone de Kazirabageni, en commune de Nyanza-lac de la province de Makamba, au Sud du pays. Les habitants des collines Kazirabageni et Kiderege dénoncent le comportement du chef de zone sortant, Mohamed Kabura, en fonction depuis 2015.

La pétition évoque la corruption dans les jugements rendus, l’absence de dialogue avec les habitants de cette zone ainsi que la fabrication et la commercialisation des boissons prohibées. Il semble qu’un certain Philémon Bucumi, secrétaire communal du parti de l’Aigle et chef de zone Muyange, toujours dans Nyanza-lac, profite de son rang au sein du Cndd-Fdd pour faire élire d’anciens chefs de zone amis à lui, dont Mohamed Kabura.

Des informations en provenance de Nyanza-lac rapportent qu’il y a des malentendus entre les militants du parti au pouvoir qui siègent au conseil, raison pour laquelle la réunion qui devait avoir lieu la semaine passée pour analyser les dossiers de candidature n’a pas eu lieu. N.R.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION