Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité23 février 2021
|Les habitants de la commune Makamba tirent une sonnette d’alarme !

Burundi - Sécurité Routière22 février 2021
|Une personne tuée dans un accident de roulage

Burundi - Administration20 février 2021
|Le ministre de l’intérieur, de la sécurité et du développement communautaire donne des éclaircissements sur le contenu de sa décision

Burundi - Sécurité 19 février 2021
|Un corps sans vie d’un homme non encore identifié repêché dans la rivière Maragarazi

Burundi – Sécurité 18 février 2021
|Deux morts foudroyés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 17 février 2021
|Trois personnes mortes foudroyées en province de Mwaro

Burundi - Sécurité16 février 2021
|Trois enseignants échappent de justesse en province de Kirundo

Burundi - Sécurité 15 février 2021
|Fouille-perquisition au quartier VII au Nord de la capitale économique

Burundi - Santé13 février 2021
|Bilan semestriel de l’hôpital militaire de Kamenge

Burundi - Sécurité Routière12 février 2021
|L’Otraco demande le transfert de propriété avant la recherche d’un carnet de contrôle technique biométrique

Burundi - Sécurité 11 février 2021
|L’ancien chef de quartier Kavumu tué dans la nuit de ce mercredi

Burundi - Sécurité10 février 2021
|Un homme trouve la mort dans la province de Bujumbura

Burundi - Sécurité 9 février 2021
|Quatre magasins ont pris feu en province de Rumonge

Burundi - Sécurité8 février 2021
|Une femme trouve la mort à Kiganda, ses deux fils incarcérés pour enquêtes

Burundi - Sécurité 6 février 2021
|Une livraison pour la bastonnade qui tourne vers l’irréparable !

Burundi - Politique5 février 2021
|Le Burundi commémore 30 ans de ratification de la charte de l’unité nationale

Burundi - Rwanda - Sécurité4 février 2021
|Les habitants de la commune de Mabayi dans la peur-panique

Burundi - Tanzanie - Sécurité 3 février 2021
|Une découverte d’un corps sans vie d’un refugié burundais au camp de Nyarugusu

Burundi - Sécurité 2 février 2021
|Dans le paquet des intouchables du parti Cndd-Fdd, deux interpellés en province de Cankuzo !

Burundi - Politique 1er février 2021
|Le nouveau secrétaire général du parti Cndd-Fdd accueilli en héros en province de Makamba

Burundi - Sécurité30 janvier 2021
|Le gouverneur de Bujumbura contre les adeptes des adventistes du 7è jour anarchistes

Burundi - Politique - Médias29 janvier 2021
|« Jamais sans les medias », dixit le président de la République

Burundi - Sécurité28 janvier 2021
|Un cadavre retrouvé tout près de la rivière Mutsindozi

Burundi - Sécurité27 janvier 2021
|Des voleurs "visitent" une ancienne élue du peuple vivant à Mutanga Sud

Burundi - Sécurité26 janvier 2021
|Il y a 3 jours, un sexagénaire prenait fuite vers une position militaire de Matongo

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux interpellations autours de l’affaire de l’école étoile de Maramvya !

28 novembre 2020

Bujumbura, le 28 novembre 2020 (Net Press). Ils s’appellent Joram Hakizimana et Pascal Minani, ils ont été interpellé ce vendredi 27 novembre à propos de l’affaire de l’ajustement du minerval revu à la hausse de 90.000 à 110.000 Fbu à l’école étoile de Maramvya, en commune Mutimbuzi, dans la province de Bujumbura, selon le porte-parole au ministère de l’intérieur de la sécurité publique et du développement communautaire, Pierre Nkurikiye.

D’après ce dernier, ce vendredi de 07h à 13 hoo, a l’école Etoile de Maramvya, quelques éléments de la police du commissariat communal de Mutimbuzi a géré un Sit in à caractère subversif organisé par une quarantaine de parents ayant des enfants à cette école. L’objectif de cette manifestation qu’il qualifie d’« émeute » était d’exiger la suspension de la mesure prise.

Ces éléments de la police et la direction de cet établissement scolaire ont tenté des solutions et propositions pacifiques sans succès, ces hommes en uniformes ont dû recourir à la force pour démanteler cet attroupement qui affichait des tendances et des réactions têtues et agressives. Deux personnes susmentionnées ont été interpellées au cours de cette opération et sont gardées à l’antenne de police de Maramvya pour enquêtes policières. N.R.

Burundi - Justice

Liberté provisoire pour Prime Niyongabo et Pontien Baritonda

Bujumbura, le 28 novembre 2020 (Net Press) . Nous apprenons qu’en date du 25 novembre dernier, la cour d’appel de Muha, en mairie de Bujumbura, a confirmé la décision du tribunal de grande instance de la même commune d’accorder une liberté provisoire au colonel Pontien Baritonda, officier ex-Fab en retraire et Prime Niyongabo alias Komesha, ancien officier de police et cadre de la compagnie de télécommunication Econet Léo.

Le premier avait été arrêté chez lui en date du 12 septembre de cette année à 6h30 à Kinanira II, commune de Musaga, en mairie de Bujumbura, par des hommes armés à bord d’une camionnette. Le second avait été de son côté appréhendé à sa résidence sise à Gasekebuye, également en commune de Muha, le 11 septembre par Joseph Mathias Niyonzima alias Kazungu, officier du service secret burundais.

Selon des informations qui sont parvenues à la rédaction, le dossier de ces deux anciens forces de l’ordre était vide si bien que les autorités judiciaires ont été obligés de se rendre à l’évidence. Il faudrait également noter que Prime Niyongabo alias Komesha, avait été limogé de son poste à Econet Léo aux nouvelles de sa détention. Ch.N

Burundi - Assainissement

La rareté d’eau potable dans certaines localités de Mwaro

Mwaro, le 28 novembre 2020 (Net Press) . Selon nos sources, cette pénurie d’eau dure plus d’un mois dans certaines localités du chef-lieu de la province de Mwaro, au Centre du pays. La population dit qu’ils utilisent l’eau des marées mais qui est propre, ou encore l’eau de pluies. Dans une autre localité, l’eau vient tard la nuit d’où la population est obligée de veiller pour en avoir.

Selon les mêmes sources, Cyriaque Ntikandaguzwa, qui travaille pour la Regideso à Mwaro, a dit que l’eau est suffisante à la source mais que le réservoir qui distribue cette eau dans les ménages est petit, d’autant plus que la partie urbaine s’agrandit du jour au lendemain.

La population ajoute que, bien qu’elle ne soit pas alimentée en eau de la Regideso, les factures viennent régulièrement même à un prix exorbitant par rapport aux autres factures qu’elle recevait. Apparemment, les autorités de cette entreprise étatique ne se réservent des commentaires à ce sujet. N.B.

Burundi - Administration

Nominations aux différents ministères

Bujumbura, le 28 novembre 2020 (Net Press). Anicet Niyonkuru, président du parti conseil des patriotes (Cdp) et ancien porte-parole du Cnared (la plateforme de l’opposition burundaise en exil) a été nommé par un décret présidentiel datant du 26 novembre 2020 secrétaire permanant au ministère de la communication, des technologies et des médias.

Cet ancien porte-parole de la plateforme de l’opposition burundaise Cnared, à son retour au bercail définitivement en date du 11 novembre de l’année dernière, a été accueilli par quelques militants de son parti à l’aéroport international Melchior Ndadaye. S’exprimant à la presse, il a dit qu’il venait pour préparer les élections de 2020, se faire s’inscrire et se préparer à ce rendez-vous électoral.

S’enrôlant en date du 05 mars 2020 au processus électoral, cet homme politique, dont tous les indices montraient qu’il était proche du parti de l’Aigle, s’est félicité de la victoire du président actuel, affirmant que le nouvel élu inspirait de l’espoir pour tout le peuple burundais. Selon nos sources, d’autres nominations tombent en cascade, Thierry Kitamoya, ancien journaliste de la Radiotélévision nationale du Burundi, a été reconduit comme Assistant du ministre.

Il n’y a pas que le ministère de la communication qui a bénéficié des cadres, même celui de l’intérieur, de la sécurité publique et de développement communautaire a été également nanti. Il s’agit de Martin Niteretse qui devient secrétaire permanent chargé du domaine de l’intérieur et du développement communautaire.

De son côté, le commissaire de police chef André Ndayambaje a été nommé secrétaire permanent chargé du domaine de la sécurité publique. L’Opc1 Datus Nyandwi a été nommé Assistant du ministre. Comme au ministère de la communication, ce décret a été signé le 26 novembre de cette année. N.R.

Burundi - Politique - Anniversaire

Il y a 54 ans, la monarchie venait d’être abolie dans notre pays

Bujumbura, le 28 novembre 2020 (Net Press) . Le 28 novembre 1966 à 20 heures, le capitaine Michel Micombero, alors premier ministre du jeune roi Charles Ndizeye dit Ntare V, a annoncé par voie de presse qu’il venait de destituer le jeune monarque, âgé de 19 ans, qui était en visite officielle à Kinshasa, au Congo Belge de l’époque, qui deviendra le Zaïre de 1971 à 1997 sous le régime dictatorial de Mobutu.

A Kinshasa, le président de ce pays immense, Joseph Désiré Mobutu, venait de fêter le premier anniversaire de sa prise de pouvoir et le roi burundais s’était joint à lui dans cette commémoration. Le roi Ntarve V ne reviendra au Burundi qu’en 1972, l’année où il fut d’ailleurs tué dans des circonstances non encore élucidées.

Michel Micombero devenu président de la République, il est lui aussi très jeune car il n’a que 26 ans à l’époque et il n’a aucune référence en matière de gestion d’une chose publique, d’où son régime sera caractérisé par des tergiversations dans presque tous les secteurs de la vie nationale, mais surtout dans le domaine de la justice.

C’est ainsi qu’il emprisonnait tout ce qu’il suspectait, même sans preuves, car il y a des hommes influents qui lui rapportaient des rumeurs qu’il prenait au sérieux. Ils lui donnaient à boire et quand il était dans tous ses états, ils lui faisaient signer des décisions importantes d’emprisonnement des gens, lesquelles décisions il regrettait après, trop tard malheureusement.

L’on saura qu’une fois en 1975, alors qu’il écoutait le journal radiodiffusé de 12h30, il fut surpris d’apprendre que le ministre des affaires étrangères, Arhtémon Simbananiye, a été accueilli par le président de l’Angola, Agostino Neto. Ce dernier était porteur d’un message de son homologue burundais, le président Michel Micombero. Il ne s’en souvenait pas car il avait accordé cette mission en était d’ébriété.

Son régime fut tellement instable qu’il gérait un peu n’importe comment les crises qui se présentaient. C’est notamment l’assassinat des militaires hutu en 1969, l’emprisonnement des Tutsi de Muramvya, de Mwaro et d’Ijenda en 1971 et les massacres à grande échelle contre des Hutu en 1972 qui ont suivi des tueries contre les Tutsi dans le Sud du pays, surtout dans les provinces de Bururi, surtout à Rumonge et de Makamba..

Il sera destitué le 1er novembre 1976 par un autre militaire, le colonel Jean-Baptiste Bagaza, originaire de Rutovu, en province méridionale de Bururi comme Michel Micombero. Ce dernier sera obligé de quitter définitivement le pays afin de s’installer en Somalie pour rentrer les pieds en avant après son décès inopiné à Mogadiscio, le 16 juillet 1983, à 43 ans. J.M.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi