Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité23 février 2021
|Les habitants de la commune Makamba tirent une sonnette d’alarme !

Burundi - Sécurité Routière22 février 2021
|Une personne tuée dans un accident de roulage

Burundi - Administration20 février 2021
|Le ministre de l’intérieur, de la sécurité et du développement communautaire donne des éclaircissements sur le contenu de sa décision

Burundi - Sécurité 19 février 2021
|Un corps sans vie d’un homme non encore identifié repêché dans la rivière Maragarazi

Burundi – Sécurité 18 février 2021
|Deux morts foudroyés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 17 février 2021
|Trois personnes mortes foudroyées en province de Mwaro

Burundi - Sécurité16 février 2021
|Trois enseignants échappent de justesse en province de Kirundo

Burundi - Sécurité 15 février 2021
|Fouille-perquisition au quartier VII au Nord de la capitale économique

Burundi - Santé13 février 2021
|Bilan semestriel de l’hôpital militaire de Kamenge

Burundi - Sécurité Routière12 février 2021
|L’Otraco demande le transfert de propriété avant la recherche d’un carnet de contrôle technique biométrique

Burundi - Sécurité 11 février 2021
|L’ancien chef de quartier Kavumu tué dans la nuit de ce mercredi

Burundi - Sécurité10 février 2021
|Un homme trouve la mort dans la province de Bujumbura

Burundi - Sécurité 9 février 2021
|Quatre magasins ont pris feu en province de Rumonge

Burundi - Sécurité8 février 2021
|Une femme trouve la mort à Kiganda, ses deux fils incarcérés pour enquêtes

Burundi - Sécurité 6 février 2021
|Une livraison pour la bastonnade qui tourne vers l’irréparable !

Burundi - Politique5 février 2021
|Le Burundi commémore 30 ans de ratification de la charte de l’unité nationale

Burundi - Rwanda - Sécurité4 février 2021
|Les habitants de la commune de Mabayi dans la peur-panique

Burundi - Tanzanie - Sécurité 3 février 2021
|Une découverte d’un corps sans vie d’un refugié burundais au camp de Nyarugusu

Burundi - Sécurité 2 février 2021
|Dans le paquet des intouchables du parti Cndd-Fdd, deux interpellés en province de Cankuzo !

Burundi - Politique 1er février 2021
|Le nouveau secrétaire général du parti Cndd-Fdd accueilli en héros en province de Makamba

Burundi - Sécurité30 janvier 2021
|Le gouverneur de Bujumbura contre les adeptes des adventistes du 7è jour anarchistes

Burundi - Politique - Médias29 janvier 2021
|« Jamais sans les medias », dixit le président de la République

Burundi - Sécurité28 janvier 2021
|Un cadavre retrouvé tout près de la rivière Mutsindozi

Burundi - Sécurité27 janvier 2021
|Des voleurs "visitent" une ancienne élue du peuple vivant à Mutanga Sud

Burundi - Sécurité26 janvier 2021
|Il y a 3 jours, un sexagénaire prenait fuite vers une position militaire de Matongo

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Serait-il de l’anathème au Burundi ?

1er décembre 2020

Ruyigi, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Ces derniers jours, dans plusieurs localités du pays, l’on apprend que des membres de famille qui s’entretuent pour ceci ou cela. C’est le cas en province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, où un garçon a tué sa mère, prétendant que celle-ci a tué son mari quelques deux mois plus tôt.

En mairie de Bujumbura, à l’Ouest, nous avons également appris le cas d’un homme qui a tué sa femme enceinte au motif que celle-ci allait le quitter pour un autre homme. Juste après ce forfait ignoble, le drame s’est poursuivi car l’homme auteur de ce crime s’est lui aussi donné la mort, laissant ainsi des enfants en bas âge.

Nous venons d’apprendre que dans la soirée de ce samedi 28 novembre, dans la province de Ruyigi, à l’Est du pays, un cultivateur du nom de Sévérin Nduhirubusa, âgé de 63 ans, a été poignardé par sa femme sur la colline de Gitwa, zone Mubira, commune de Butezi en province de Ruyigi. La polygamie serait à l’origine de ce crime et la femme auteure de ce forfait est entre les mains de la police. D.N.

Burundi - Sécurité

Un cadavre d’une jeune fille retrouvé à Gitega

Gitega, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Selon nos sources, dans l’après-midi de ce dimanche 29 novembre, un cadavre d’une jeune fille a été trouvé dans le quartier Nyabututsi de la commune Gitega et province de Gitega, au Centre du pays. Ce corps a été découvert par les passants dans une brousse dans le quartier séparent Nyabututsi et la colline de Songa.

Le chef de zone de Gitega rural qui, selon les mêmes sources, a constaté les faits, dit que la fille semble être violée avant d’être tuée. Les auteurs de ce crime n’ont pas été identifiés, mais le corps de la fille a été évacué à la morgue de l’hôpital de régional de Gitega. N.B.

Burundi - Sécurité

Après le forfait : Quatre personnes interpellées en province de Bubanza !

Bubanza, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Après qu’une personne eut été grièvement blessée à la machette ce dimanche 29 novembre par des éléments armés non encore identifiés, sur la colline Rushiha, commune Musigati, en province de Bubanza, à l’Ouest du pays, quatre personnes ont été interpellées ce lundi .

Selon des sources policières, ces quatre personnes ont été incarcérées au commissariat communal de la police de Musigati, dans cette même province, pour une enquête préliminaire. Cependant, d’autres sources sur place indiquent que ces personnes sont accusées de collaborer avec ces éléments armés qui a ont tiré en l’air après le forfait pour se frayer le chemin et se volatiliser dans la réserve nationale de la Kibira. N.R.

Burundi - Sécurité

La province de Kayanza évalue l’évolution de sa sécurité pour le mois passé

Kayanza, le 1er décembre 2020 (Net Press). Le gouverneur de la province de Kayanza a réuni hier tous les administrateurs de cette entité provinciale afin d’évaluer l’évolution de la sécuritaire qui a prévalu au cours du mois de novembre dernier. Après des échanges, les participants ont constaté que la sécurité en général se porte bien dans la circonscription.

Cependant, il y a des comportements qui risquent de causer l’insécurité si l’on n’y prend garde. C’est le cas de l’ivresse, des vols dans les ménages et dans des champs sans oublier des conflits dans les ménages suite au phénomène de polygamie essentiellement. Les autorités communales sont priées de doubler de vigilance pour juguler ces écarts de la société. J.M. 

Burundi - Tanzanie - Droits de l’Homme

Human rights watch vient de sortir un rapport de 10 mois.

Mtendeli, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Ce lundi 30 novembre 2020, l’Ong de défense des droits de l’homme, Human rights watch, a sorti un rapport sur les 10 derniers mois. Selon nos sources, il dit que la situation sécuritaire des réfugiés dans les 3 camps de la Tanzanie, mais surtout à Mtendeli et Nduta est inquiétante suite aux emprisonnements abusifs des réfugiés, des tortures, jusqu’au déplacement de certains réfugiés burundais pour aller les emprisonnés dans leurs pays d’origine.

Human rights watch a mené des enquêtes et a trouvé 8 réfugiés qui ont été amenés au Burundi et qui sont emprisonnés dans les cachots de Muramvya et de Bubanza. Human rights watch voit que tout cela est le viol des lois régissant les réfugiés.

Cela arrive au moment où la Tanzanie vient de prendre une décision de déplacer les réfugiés du camp de Mtendeli vers un autre camp de Nduta, dans une durée ne dépassant pas deux mois. Les réfugiés ont mal accueilli cette nouvelle car, disent-ils, ils ne savent pas ce qui est derrière ce chambardement. De plus, ils sont habitués au camp de Mtendeli. N.B.

Burundi - Santé

Célébration de la journée mondiale de la pandémie du Sida

Gitega, le 1er décembre 2020 (Net Press) . Dans le cadre de lutter contre la pandémie du sida, la communauté internationale a fixé la date du1er décembre de chaque année comme étant une journée mondiale de lutte contre ce fléau. Dans notre pays, les activités ont eu lieu dans la province de Kayanza, au Nord du pays, au stade de Gatwaro et elles ont été rehaussées par la première dame, Angéline Ndayishimiye.

Les porteurs de cette maladie apprécient l’effort consenti par le gouvernement dans la mise à disposition des médicaments destinés à ces malades, mais déplorent le fait qu’il y a un comportement discriminatoire à l’endroit des malades du sida, surtout dans les milieux des jeunes.

En international, le secrétaire général de l’Onu a également adressé un message à l’occasion de cette journée. La rédaction s’est procurée de l’intégralité de ce message et elle le livre entièrement à son lectorat.

" Alors que l’attention du monde entier est portée sur la crise liée à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), la Journée mondiale du sida est l’occasion de rappeler qu’il ne faut pas perdre de vue une autre pandémie mondiale, toujours présente près de 40 ans après son apparition.

" Malgré les grands progrès réalisés, la crise liée au sida reste d’actualité. Encore 1,7 million de personnes sont infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chaque année, et quelque 690 000 en meurent. Et les inégalités font que celles et ceux qui sont les moins capables de défendre leurs droits demeurent les plus touchés.

" La COVID-19 est venue nous rappeler brutalement que les inégalités en matière de santé touchent chacun et chacune d’entre nous. Le péril de l’un est le péril de tous.

" Les enseignements tirés de la lutte contre le VIH peuvent être très utiles dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. Nous savons que, pour mettre fin au sida et vaincre la COVID-19, nous devons éliminer la stigmatisation et la discrimination, placer l’être humain au cœur de notre action et prendre des mesures axées sur les droits humains et tenant compte des questions de genre.

"L’accès aux soins de santé ne devrait pas dépendre du niveau de richesses des uns ou des autres. Nous avons besoin d’un vaccin contre la COVID-19 et de traitements et de soins pour lutter contre le VIH qui soient abordables et accessibles à tous et toutes, partout.

"La santé est un droit humain. Pour parvenir à une couverture sanitaire universelle, il faut que la santé soit une priorité d’investissement de premier plan. En cette Journée mondiale du sida, prenons conscience que, pour vaincre la COVID-19 et mettre fin au sida, nous devons être solidaires les uns des autres et partager les responsabilités." Ch.N.

Burundi-Usa-Politique

Donald Trump suscite l’embarras avec sa décision de ne plus recenser les sans-papiers

Washington, le 1er décembre 2020 (Net Press). La Cour suprême examinait lundi 30 novembre la décision de Donald Trump d’exclure les sans-papiers du recensement de la population. Selon la Constitution, le recensement doit avoir lieu tous les dix ans aux États-Unis. Il conditionne l’octroi d’aides fédérales aux États, et surtout, le nombre d’élus à la chambre des représentants.

En juillet, alors que le recensement était en cours, Donald Trump a donné l’ordre à son gouvernement de retrancher les sans-papiers au moment de l’allocation du nombre d’élus. Le président républicain avait expliqué ne pas vouloir « donner une représentation parlementaire à des étrangers » en situation irrégulière. Une décision qui avait été déboutée en première instance par la justice.

Les juges perplexes

Mais le président américain a demandé aux neuf juges de la plus haute instance du pays d’intervenir en urgence, Donald Trump étant censé transmettre début janvier au Congrès les résultats du recensement de 2020 et le nombre de sièges attribués à chaque État. Ils ont donc débattu lundi 30 novembre par téléphone interposé du fait de la pandémie. « Le président a le pouvoir de déterminer que certains immigrants illégaux n’ont pas de lien stables avec les États », a plaidé Jeffrey Wall au nom de l’administration républicaine.

Sans surprise, ses arguments n’ont pas convaincu les trois juges progressistes de la Cour suprême. Même Amy Coney Barrett, tout juste nommée par Donald Trump, a semblé s’interroger sur le bien-fondé de la demande du président. « Vous savez que les immigrants, même illégaux, n’ont jamais été exclus du recensement », a rappelé la juge conservatrice.

Un enjeu crucial

Les neuf sages ont interrogé l’avocat sur la portée de cette interdiction : s’agit-il d’exclure du recensement les migrants menacés d’expulsion ? Ou bien les dix millions de clandestins présents sur le sol américain ? L’avocat du gouvernement a été incapable de dire si la mesure porterait uniquement sur les quelque 60.000 migrants en centre de rétention, sur les 200 000 menacés d’expulsion ou sur la totalité des immigrés irréguliers.

L’enjeu est pourtant crucial. Si les illégaux n’étaient plus comptés dans le recensement, la Californie pourrait par exemple perdre un siège à la chambre des représentants. N.R.

Le ministère de la Communication, des technologies de l’information et des médias, en collaboration avec l’UNICEF, rappelle qu’il faut toujours observer les règles de prévention de la pandémie du Covid-19. Il s’agit entre autres de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou de l’eau chlorée, observer une distanciation entre individus et qu’il faut éviter de ses serrer les mains ou des embrassades. En cas de fréquentation d’un milieu, le port de masque est vivement recommandé.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi