Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité 18 février 2021
|Deux morts foudroyés en province de Makamba

Burundi - Sécurité 17 février 2021
|Trois personnes mortes foudroyées en province de Mwaro

Burundi - Sécurité16 février 2021
|Trois enseignants échappent de justesse en province de Kirundo

Burundi - Sécurité 15 février 2021
|Fouille-perquisition au quartier VII au Nord de la capitale économique

Burundi - Santé13 février 2021
|Bilan semestriel de l’hôpital militaire de Kamenge

Burundi - Sécurité Routière12 février 2021
|L’Otraco demande le transfert de propriété avant la recherche d’un carnet de contrôle technique biométrique

Burundi - Sécurité 11 février 2021
|L’ancien chef de quartier Kavumu tué dans la nuit de ce mercredi

Burundi - Sécurité10 février 2021
|Un homme trouve la mort dans la province de Bujumbura

Burundi - Sécurité 9 février 2021
|Quatre magasins ont pris feu en province de Rumonge

Burundi - Sécurité8 février 2021
|Une femme trouve la mort à Kiganda, ses deux fils incarcérés pour enquêtes

Burundi - Sécurité 6 février 2021
|Une livraison pour la bastonnade qui tourne vers l’irréparable !

Burundi - Politique5 février 2021
|Le Burundi commémore 30 ans de ratification de la charte de l’unité nationale

Burundi - Rwanda - Sécurité4 février 2021
|Les habitants de la commune de Mabayi dans la peur-panique

Burundi - Tanzanie - Sécurité 3 février 2021
|Une découverte d’un corps sans vie d’un refugié burundais au camp de Nyarugusu

Burundi - Sécurité 2 février 2021
|Dans le paquet des intouchables du parti Cndd-Fdd, deux interpellés en province de Cankuzo !

Burundi - Politique 1er février 2021
|Le nouveau secrétaire général du parti Cndd-Fdd accueilli en héros en province de Makamba

Burundi - Sécurité30 janvier 2021
|Le gouverneur de Bujumbura contre les adeptes des adventistes du 7è jour anarchistes

Burundi - Politique - Médias29 janvier 2021
|« Jamais sans les medias », dixit le président de la République

Burundi - Sécurité28 janvier 2021
|Un cadavre retrouvé tout près de la rivière Mutsindozi

Burundi - Sécurité27 janvier 2021
|Des voleurs "visitent" une ancienne élue du peuple vivant à Mutanga Sud

Burundi - Sécurité26 janvier 2021
|Il y a 3 jours, un sexagénaire prenait fuite vers une position militaire de Matongo

Burundi - Sécurité Routière - Nécrologie25 janvier 2021
|Mise en terre d’un ancien cadre du Cndd-Fdd fauché par un accident de la route

Burundi - Sécurité23 janvier 2021
|Explosion de deux grenades au marché de city market

Burundi - Sécurité22 janvier 2021
|Découverte du cadavre de la victime d’un hippopotame

Burundi - Sécurité21 janvier 2021
|Une personne tuée par l’hippopotame dans les eaux du lac Tanganyika

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée par l’hippopotame dans les eaux du lac Tanganyika

21 janvier 2021

Bujumbura, le 21 janvier 2021 (Net Press) . C’était hier soir vers 19h00 que deux personnes qui étaient dans un bateau sont tombées dans les eaux du lac Tanganyika car le navire venait d’être renversé par un hippopotame. L’une d’entre elles a pu échapper à l’attaque de l’animal mais l’autre en est mort.

Jusqu’à ce matin, on n’avait pas encore trouvé le cadavre, d’après le chef de zone de Rutumo Elie Rusoya. Il a ajouté que c’est la 7e personne qui est tuée par l’hippopotame depuis l’année passée, dont quatre sont originaires de Rutumo.

Il a demandé aux autorités habilitées de prendre des mesures pour protéger la population de cette zone. Le gouverneur de la province Bujumbura, Consolateur Nitunga, demande lui aussi que les experts en la matière qui travaillent au parc puissent venir l’éloigner de la population pour minimiser les dégâts. N.B.

Burundi - Politique

Trois jours de prière du parti Cndd-Fdd à Gitega

Gitega, le 21 janvier 2021 (Net Press). Aujourd’hui à Gitega, la capitale économique, est organisée une prière d’action de grâce qui va durer 3jours. La prière va débuter par une messe qui sera célébrée à la Cathédrale Christ Roi de Mushasha, par l’archevêque de Gitega, Mgr. Simon Ntamwana.

Selon nos sources, cette prière multi confessions religieuses prendra le 23 janvier 2021 et le lendemain, 24 janvier 2021, correspondra à une journée des élections du nouveau dirigeant du parti Cndd-Fdd. Rappelons ici que l’actuel chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye, est toujours le secrétaire général du parti de l’Aigle.

Selon des informations en provenance du Cndd-Fdd, il y a cinq candidats en lice à savoir Réverien Ndikuriyo, ancien patron du sénat, Zénon Ndaruvukanye, ancien gouverneur de Bujumbura rural, Victor Burikukiye, membre de l’assemblée de la communauté de l’Afrique de l’est, Anastase Manirambona et Abdala Sylvestre Ndayizeye, ancien président des mouvements du Cndd-Fdd au niveau national.

Selon les mêmes informations, il y a toujours des surprises au Cndd-Fdd car l’on peut même choisir des gens qui ne sont pas mentionnés sur la liste. Mas d’après les sondages, Zénon Ndaruvukanye à peu de chances car il est originaire de Bujumbura dit rural, au même titre que le président du Sénat. Un autre qui a peu de chances est Abdala Sylvestre Ndayizeye dont on dit qu’il était très proche d’Hussein Radjabu. Mais ce ne sont que des sondages, le congrès nous permettra d’y voir clair.

Burundi - Justice

Condamné pour avoir brûlé son propre fils

Ngozi, le 21 janvier 2021 (Net Press). Il s’appelle Célestin Gahungu, originaire de la colline de Munagana, de la commune de Kiremba, dans la province de Ngozi, au Nord du pays. La semaine dernière, plus précisément le 16 janvier dernier, un enfant a volé de la nourriture chez un voisin alors que le père était au travail.

Ayant appris la nouvelle de son fils, il a fait bouillir de l’eau avec laquelle il a brûlé son bambin en guise de punition car il avait payé une amende suite à ce geste posé par son fils dans une marmite du voisin. Ce mercredi 20 janvier, il a été jugé dans un procès de flagrance où le concerné n’a pas nié les faits.

Célestin Gahungu a expliqué aux juges qu’il a agi sous la colère car il voulait empêcher définitivement son enfant de commettre de telles erreurs qui lui font payer des amendes. Il a été condamné à trois ans de prison ferme mais à côté de cela, il devra également payer une amende de 50.000 Fbu.

Dans la province de Cibitoke, au Nord-ouest du pays, trois hommes ont été également condamnés hier à 2 ans de prison pour facilitation à traverser clandestinement la frontière entre cette province et la République démocratique du Congo. Les autorités provinciales sont satisfaites de cette décision judiciaire. D.N.

Burundi - Diplomatie - Administration

Approbation des candidatures aux postes d’ambassadeurs

Gitega, le 21 janvier 2021 (Net Press). Douze candidats ambassadeurs viennent d’être approuvés par le sénat burundais, avec 39 voix pour et 0 voix contre. Parmi les candidats heureux, l’un d’entre eux est très connu dans les milieux journalistiques, en l’occurrence le journaliste Nestor Bankumukunzi, jusqu’à présent président du conseil national de la communication, Cnc et ancien ministre de la communication.

La rédaction ne connaît pas les appartenances politiques et ethniques des douze personnes approuvées même si à l’évidence, les membres du parti au pouvoir sont les plus nombreux. Par contre, il y a lieu de constater que parmi ces personnes, il y a 4 femmes sur les 12, ce qui représente 30% des femmes nommés ambassadeurs de leur pays à l’étranger.

Les personnes approuvées sont donc Mme Evelyne Habonimana, le général de brigade Silas Pacifique Nsaguye, Alexis Bukuru, Jean de Dieu Ndikumana, SH. Malachie Rachid Niragira, Nestor Bankumukunzi, Jacques Ya’coub Nahayo, Appolonie Nibona, Me Elisa Nkerabirori, Amb. Zephyrin Maniratunga, Marie Jeanne Ntakirutimana et Hon. Ildephonse Ntawunkunda.

Ce sont les premiers ambassadeurs nommés du régime d’Evariste Ndayishimiye, mais ils n’ont pas encore été affectés, selon des informations proches du dossier. Selon toujours cette source, commence une batille interne mêlée d’influence pour affecter tel ou tel autre en fonction de sa position par rapport aux principaux décideurs. J.M. 

Burundi - Rwanda - Réfugiés

Plus de 1000 réfugiés burundais accueillis au cours de cette semaine

Kirundo, le 21 janvier 2021 (Net Press) . Ceci est dit par Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire au micro de notre confrère Isanganiro.

Il dit que les réfugiés sont autorisés de rentrer car c’est la mission de l’Etat de rapatrier les siens vivant en exil et qui manifestent l’intention de rentrer Il dit qu’avant d’être accueillis, ils sont dépistés du covid-19 et même à l’arrivée, ils sont de nouveaux testés pour se rassurer que l’individu n’est pas contaminé.

Il a ajouté que 800 réfugiés ont été accueillis hier à Gasenyi/Nemba, sur la frontière Burundi-Rwanda en provenance du camp de réfugiés de Mahama et qu’avant-hier, 300 réfugiés en provenance de la Tanzanie ont été accueillis à Muyinga.

A la question de savoir si les personnes auxquelles la mesure de fermer les frontières est arrivée alors qu’elles sont tout près des frontières, il a répondu que la décision entre en vigueur le jour de sa signature, qu’elles doivent rester là où elles sont et qu’il ne faut pas jouer avec la pandémie du covid-19. N.B.

Burundi - Usa - Politique

Le nouveau chef de l’exécutif américain suscite de l’espoir sauf en Russie et en Chine

Washington, le 21 janvier 2021 (Net Press) . L’Europe souffle un ouf de soulagement après la présidence de Donald Trump aux Etats-Unis. La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, a clairement indiqué que l’Europe a un ami à la Maison Blanche après les quatre ans de l’administration Trump.

C’est également la satisfaction des Américains d’origine burundaise que la rédaction a contactés hier après l’investiture de Joe Biden. Certains d’entre eux ont parlé d’une nouvelle indépendance des Etats-Unis avec l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Même dans la camp de Donald Trump, il y en a qui ont été satisfaits par la victoire du démocrate.

L’on en veut pour exemple de Mike Pence, le vice-président de Donald Trump qui était sur les lieux d’investiture sans tambour ni trompettes. Il s’était placé dans un endroit où il passait tellement inaperçu que même le protocole de l’investiture ne s’est pas rendu compte qu’il était présent.

Ce n’est pas du tout la même chose pour la Russie de Poutine. Alors qu’il y avait campagne aux Etats-Unis l’année dernière, il a été posé une question à Vladimir Poutine de connaître sa préférence entre Joe Biden et Donald Trump. Il avait répondu cyniquement que c’était la peste ou le choléra, mais plus tard, il a affiché un penchant pour Trump, ce qui est un fiasco pour lui. Il a été d’ailleurs le dernier président à féliciter Joe Biden.

Même la Chine n’a pas accueilli avec enthousiasme la victoire du démocrate d’après les spécialistes des Etats-Unis. Joe Biden va raviver les relations entre son pays et l’Europe, ce que la Chine ne voit pas d’un bon œil car sous Trump, ce pays avait vu ses intérêts augmenter de façon exponentielle au pays de l’Oncle Sam.

De son côté, en Floride, l’ancien président Donald Trump a été accueilli par le dernier carré de ses partisans et le discours était le même, que la victoire du 3 novembre lui a été volée. Il disait sans cesse qu’il allait revenir à la Maison Blanche d’une manière ou d’une autre. Ses fans se sont d’ailleurs projetés dans la campagne de 2024, en brandissant des drapeaux où on pouvait lire "Trump 2024".

Malgré tout cela, Joe Biden, par ses premiers décrets dès l’entrée au bureau ovale, a déjà marqué la rupture avec son prédécesseur. Il a signé hier même, devant les caméras, 17 décrets, dont celui d’imposer le port du masque dans les bâtiments fédéraux, le retour des Etats Unis à l’Oms et dans l’accord de Paris sur le climat, l’annulation de l’autorisation des forages pétroliers dans les zones protégées, l’intention de se pencher sur les questions d’environnement, etc.. Ch.N.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi